ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 18 juillet 2014

LE HAMAS : LA STRATÉGIE DE QUI PERD GAGNE Par Gérard AKOUN



LE HAMAS : LA STRATÉGIE DE QUI PERD GAGNE

Par Gérard AKOUN 

Judaïques FM


Débris d'une roquette entre les pieds d'une touriste française

Je me trouve à Tel-Aviv, depuis une semaine, et comme tous les habitants de la ville, je me précipite dans un abri dès que j'entends la sirène d'alarme retentir. Je sais que j'ai environ une minute pour m'y réfugier et attendre la fin de l'alerte. Je ne vais pas me plaindre, j'ai plus de chance que les habitants de Sderot, par exemple, qui, eux, ne disposent que de quinze secondes pour le faire.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

video


Tirs groupé de missiles

Plus de mille roquettes se sont abattues sur tout le pays, des roquettes à plus ou moins longue portée. Haïfa, qui se trouve à 160  kms de Gaza n'a pas été épargnée. Cette attaque du Hamas, ces tirs groupés de missiles sur les grandes villes israéliennes, très peuplées, auraient dues être meurtrières s'il n'y avait pas eu dôme de fer, la parade israélienne. En tir unique ou groupé, les roquettes ont été bloquées et détruites pour 90% d'entre elles au grand dam du Hamas qui utilisait cette fois des armes plus sophistiquées. Il faut le dire et le redire, le Hamas avait l'intention de tuer de nombreux israéliens en se livrant à cette attaque.

Ce n'étaient plus, cette fois, des roquettes qu'il était de bon ton de qualifier d'artisanales, dans les milieux pro-palestiniens, alors que d'un conflit à l'autre, elles gagnaient en puissance destructrice. Des bombinettes, disaient-ils, pour condamner les représailles israéliennes qu'ils jugeaient disproportionnées.
Israël se retrouve soumis aux mêmes critiques dès qu'il réagit, mais pouvait-il ne pas répondre aux bombardements du Hamas? Alors bien sûr, il y a plus de victimes palestiniennes que de victimes israéliennes, des civils, des femmes des enfants, mais le Hamas visait-il des objectifs militaires en envoyant ses roquettes? Que n'a-t-il construit des abris pour sa population civile avant de se lancer dans une attaque qui ne pouvait qu'être suicidaire, quand on connait le rapport des forces. Mais n'ayez crainte les chefs du Hamas, eux, savent se protéger, le suicide ne les concernent pas, par contre ils contraignent les civils à ne pas quitter leurs maisons, surtout si les Israéliens leur ont demandé de s'en éloigner parce qu'ils allaient les bombarder.

Victoire sur Israël

Dégâts dus aux missiles contre un kibboutz frontalier

Le nombre de victimes, les destructions massives s'inscrivent dans leur stratégie de combat, plus il y en aura, plus le monde compatira, plus Israël sera condamné par la communauté internationale et plus le Hamas apparaîtra, dans le monde arabo musulman comme le seul défenseur de la cause palestinienne, son héroïque combattant. Le Hamas a refusé la trêve proposée par l'Égypte et acceptée immédiatement par Israël ; il espère encore pouvoir inscrire à son actif «une victoire» sur Israël, en lançant une ou des roquettes qui échapperaient au dôme de fer et provoqueraient un nombre conséquent de victimes. Ce qui provoquerait une intervention au sol de l'armée israélienne qui entrainerait, outre des morts et des blessés, en grand nombre, chez les palestiniens, des pertes chez les Israéliens.
Sa victoire serait alors complète si en plus, il pouvait faire prisonniers des soldats israéliens qu'il pourrait échanger. C'est le piège tendu à Israël, dans lequel Benyamin Netanyahou a refusé, jusqu’à aujourd'hui, de tomber malgré l'exaspération montante de la population et la pression des va-t’en guerre de son gouvernement à laquelle il est soumis. Une nouvelle trêve de 6 heures, dite humanitaire, demandée par l'ONU a déjà été acceptée par Israël. La réponse du Hamas se fait attendre. Nous verrons si elle sera respectée mais il ne faut pas se faire d'illusion les combats ne vont pas s'arrêter de sitôt.

Aucun commentaire: