LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

vendredi 26 novembre 2021

Le Hamas classé terroriste, la France suivra-t-elle l'exemple anglais par Albert NACCACHE

 


LE HAMAS CLASSÉ TERRORISTE, LA FRANCE SUIVRA-T-ELLE L’EXEMPLE ANGLAIS ?


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE


 

 

La ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel

La ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel a annoncé la suppression de la distinction entre les ailes militaire et politique du Hamas et l’ajout du «Mouvement de la résistance islamique» dans la liste des organisations terroristes du Royaume Uni.

«Les deux faces d'une même pièce» 

Dans une interview au quotidien Ynet du 22.11.21 intitulé «Les ailes politique et militaire du Hamas sont les deux faces d'une même pièce» l’ambassadeur britannique en Israël Neil Wigan explique les raisons de cette décision. Il décrit «comment les tirs aveugles de roquettes sur des civils par les dirigeants de Gaza pendant la guerre de mai ont aidé Londres à réaliser que distinguer les deux ailes était intenable... Pendant le conflit du début de l'année, les Israéliens ont fui vers des abris alors que les roquettes du Hamas pleuvaient. … le Hamas a intentionnellement lancé des roquettes depuis des zones densément peuplées. … Au cours du conflit, le Hamas a continué à tirer des roquettes sans discernement – ​​plus de 4.360 au total. Il n'y a aucune justification pour ces actions qui sont terroristes …La décision du Hamas d'embrasser la violence et le terrorisme est au cœur de la tragédie de Gaza. …C'est pourquoi nous pensons maintenant qu'il est juste de proscrire l'ensemble de l'organisation. Qu'est-ce que ça veut dire ? Ce sera désormais une infraction pénale au Royaume-Uni d'appartenir ou d'inviter à soutenir le Hamas. Ce sera également une infraction pénale d'organiser une réunion de soutien au Hamas, ou de montrer son soutien à travers des vêtements. Toute personne reconnue coupable d'avoir enfreint ces règles encourt une peine maximale de 14 ans de prison et/ou d’une amende illimitée».


Paradoxe d'un Hamas discret à Gaza et actif en Cisjordanie


PARADOXE D’UN HAMAS DISCRET À GAZA ET ACTIF EN CISJORDANIE


Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

           

Défilé militaire des Brigades Ezzedine al-Qassem, à Gaza

            Le Hamas a choisi une nouvelle stratégie consistant à ne plus lancer d’attaques depuis Gaza mais, en revanche, à organiser en Cisjordanie des cellules terroristes armées et chargées de planifier des attaques de grande envergure. Les violences ont certes diminué d’intensité à Gaza, même si elles persistent de manière sporadique. Le calme y règne car Israël a autorisé 10.000 ouvriers à traverser la frontière tous les jours pour travailler. Cela permet de réduire le chômage et de calmer la grogne de la population sous réserve qu'il n'y ait pas de reprise des troubles. Par ailleurs, sous l’égide de l’Égypte, une négociation est en cours pour un échange de prisonniers et il n'est pas question de remettre en cause ces discussions. Enfin le président Al-Sissi a décidé de mettre la main à la poche pour reconstruire Gaza avec l’aide du Qatar. Le Hamas est donc condamné à faire profil bas à Gaza s’il veut bénéficier de ces avancées politiques.


Gantz au Maroc pour finaliser la coopération militaire

 


GANTZ AU MAROC POUR FINALISER LA COOPÉRATION MILITAIRE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps




Le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, est arrivé au Maroc le 23 novembre au soir pour une première visite visant à renforcer la coopération sécuritaire entre les deux pays, un an après la normalisation de leur relation, et en pleine tension entre Alger et Rabat sur le Sahara occidental. Cette visite a été précédée en août par celle du ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, le plus haut responsable israélien à se rendre au Maroc depuis 2003. 

Cliquer sur la suite pour voir la vidéo de la rencontre


RadioJ : le dossier 4000 du procès Netanyahou

 

RadioJ : Grand Journal du 23 novembre 2021

LE DOSSIER 4000 DU PROCÈS NETANYAHOU 


Jacques BENILLOUCHE au micro de Steve NADJAR


Netanyahu au tribunal, Amir Ohana et Galit Distel Atbrian en arrière-plan


Le dossier 4000 concerne une accusation de corruption, fraude et abus de confiance contre Benjamin Netanyahou. L’ancien premier ministre est suspecté d'avoir modifié la réglementation israélienne pour favoriser les affaires du magnat des médias, Shaoul Elovitch, actionnaire principal du fournisseur d'accès internet Bezeq et propriétaire de plusieurs sites web d'information. À l'époque des faits, Netanyahou avait pris la décision de cumuler les fonctions de ministre de la Communication et de Premier ministre pour mieux gérer le dossier

Cliquer sur la suite pour voir l'émission

Netanyahou, Sarkozy : le round de trop

 

NETANYAHOU, SARKOZY : LE ROUND DE TROP


Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


          

          Netanyahou et Sarkozy sont des jumeaux en politique car ils ont puisé, dans leurs traversées du désert et leurs disgrâces, l'énergie pour prendre le pouvoir. Rarement similitude de trajectoire politique n'aura été aussi flagrante entre deux personnages d'origine et de formation si différentes. Benjamin Netanyahou adorait se comparer à Nicolas Sarkozy. L'histoire s'était imprimée, au début pour les deux, sur un échec cinglant hypothéquant alors toute ascension politique qui les a menés jusque devant la justice implacable.


Lapid, véritable homme fort du gouvernement

 


LAPID, VÉRITABLE HOMME FORT DU GOUVERNEMENT

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


          Lapid a été le dirigeant qui a négocié avec Lieberman et Gantz la constitution de la nouvelle coalition gouvernementale. Il a été le maitre d’œuvre de la désignation de Naftali Bennett au poste de premier ministre pour enlever toute chance à Netanyahou de constituer un gouvernement de droite. Il a réussi à maintenir la cohésion des ministres jusqu’au vote final du budget 2021/2022.


Benny Gantz au Maroc ou le nouveau paradigme par Albert NACCACHE

 


BENNY GANTZ AU MAROC OU LE NOUVEAU PARADIGME


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE



      Le ministre de la Défense israélien Benny Gantz effectuera sa première visite officielle au Maroc les 24 et 25 novembre pour signer un accord de défense. Il s’entretiendra avec le ministre de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, et avec le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita. Pour comprendre l’importance de cette visite examinons la carte du Sahara occidental.


Aveuglement par Claude MEILLET

 

AVEUGLEMENT


Par Claude MEILLET

 

Migrante

Noir d’ébène. Pas de doute. Il avait beau faire partie de la délégation lilloise en visite à Tel Aviv, il ne s’agissait pas d’un chti de souche. Ce qu’il confirma lui-même d’entrée de jeu. Impressionnant, grand, mince, simple, beau visage, Il leur expliqua. Ses parents, arabes tunisiens, réfugiés politiques en France dans les années quatre-vingt. Lui, né à Roubaix, études de droit à l’université de Lille, embauché dans le département juridique de la municipalité. La jeune sociologue de la troupe, dans une rencontre de hasard, l’avait entendu donner sa vision du phénomène, si actuel et si controversé, de l’immigration. Et avait proposé à Jonathan qu’il vienne en débattre avec eux. Si tôt dit, si tôt fait. Il faisait face aux douze participants de cette nouvelle séance. En bout de table, souriant, café fumant devant lui.


Assad renvoie en Iran le commandant du CGRI

 

ASSAD RENVOIE EN IRAN LE COMMANDANT DU CGRI

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Jawad Ghaffari

          La décision d’Assad de renvoyer en Iran le commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique, Jawad Ghaffari, est très symbolique et lourde de conséquences car cet Iranien était l’homme le plus fort de Syrie. L’entourage présidentiel avait émis de nombreuses critiques sur cette présence iranienne en Syrie. Il s’agit d’une figure importante mise à l’écart. Feu Kassem Soleimani était le commandant de la force Al-Quds et son adjoint était Jawad Ghaffari, «commandant des forces iraniennes en Syrie». Au-dessous d'eux se trouvaient deux membres du Hezbollah, Yassir Ahmed Daher et Hasan Yusuf, chargés d’attaquer Israël avec des drones, mais qui ont été éliminés à temps lors des attaques israéliennes près de Damas dans la nuit du 25 août 2020.


ARTICLES DE LA SEMAINE : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DE LA QUINZAINE - Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS - Cliquer l'image pour lire