Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 31 mai 2020

les Juifs iraniens dans la tourmente


LES JUIFS IRANIENS DANS LA TOURMENTE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Assemblée consultative iranienne
          La question vient immédiatement à l’esprit : que font encore les Juifs dans les pays musulmans ou arabes ? Pourtant la création de l’État d’Israël a transformé ceux qui y vivaient depuis des siècles, en sionistes donc en ennemis potentiels, aux yeux des dirigeants musulmans . Ils sont peu nombreux ceux qui sont restés pour des motifs qui les concernent, souvent matériels, parfois sentimentaux car on ne quitte pas son pays natal de bonne grâce. On ne s’explique pas ce que font encore les 1.200 Juifs en Tunisie, les 3.000 au Maroc, les 75 en Égypte, les 50 en Irak, les 40 au Liban, et les 100 au Yémen.

Coronavirus : le Tchernobyl de la République islamique ? par Michel TAUBMANN



CORONAVIRUS : LE TCHERNOBYL DE LA RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE ?

Par Michel TAUBMANN
Journaliste de télévision, écrivain et éditeur, spécialiste de l’Iran
            
Michel Taubmann

          «Maudit soit le Chah !», hurlaient des survivants dans les décombres du très meurtrier tremblement de terre qui fit au moins 25.000 victimes dans le nord-ouest de l’Iran le 16 septembre 1978. Mohammad Reza Pahlavi n’était bien évidemment aucunement responsable de cette catastrophe naturelle. Mais son rejet avait atteint un tel paroxysme que les Iraniens étaient prêts à lui imputer tous les malheurs du monde. L’Histoire va-t-elle bégayer, mais cette fois au détriment des mollahs au pouvoir depuis 1979 ? La question se pose en Iran où l’on a souvent entendu ces derniers mois crier «Mort à Khamenei !»

samedi 30 mai 2020

Triste commémoration au Liban-Sud, otage du Hezbollah


TRISTE COMMÉMORATION AU LIBAN SUD, OTAGE DU HEZBOLLAH

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le 23 mai 2000, le premier ministre israélien, Ehud Barak, avait annoncé le redéploiement des forces israéliennes stationnées dans le sud du Liban qui s’est effectué du 23 au 26 mai. Aussitôt après le retrait israélien, la milice du Hezbollah, mouvement pro-iranien fondé en 1982 à Baalbek, s’était installée en protectrice envahissante. Mais depuis, la situation économique nationale s’est dégradée menant en mars 2020 à la faillite officiellement déclarée du Liban. En effet, à deux jours de la date fatidique marquant l’échéance d’un remboursement de 1,2 milliard d’euro-obligations de la dette publique du pays, le premier ministre, Hassan Diab, avait annoncé que le Liban n’était pas en mesure d’honorer cette dette.

La BCE et la Cour de Karlsruhe par Dov ZERAH



LA BCE ET LA COUR DE KARLSRUHE

Le point économique de  Dov ZERAH



           

          Le 5 mai dernier, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe a rendu un arrêt qui interpelle ! Elle demande à la Banque centrale européenne (BCE) de présenter, dans un délai de trois mois une justification de sa politique d’achats de titres publics conduite depuis cinq ans. La Cour a pris la précaution de préciser qu’elle ne visait pas le refinancement des décisions liées à la pandémie. Était-ce utile ? L’argent est par définition fongible, et il est impossible d’assurer la traçabilité entre un rachat de titres publics et le paiement d’une dépense quelle que soit sa destination.

vendredi 29 mai 2020

Mafias, parrains et justice par Claude MEILLET



MAFIAS, PARRAINS ET JUSTICE

La chronique d'humeur de Claude MEILLET


            

          C’était inévitable. La longue saga de la mise en accusation d’un premier ministre, quasi permanent, ne pouvait que conduire à tous les phantasmes. Politicos-idéologicos-judiciairos. Sa conviction fut effectivement confirmée. La culmination du scénario dans l’ouverture du procès déclencha curieusement la jubilation de son neveu favori. Grand avaleur de littératures de toutes sortes. Y compris de romans policiers, dans un éventail éclectique allant de Simenon à John Le Carré. Neveu qui fit irruption chez lui, triomphant et volubile.

Des services secrets allemands pas si secrets par BAZAK


DES SERVICES SECRETS ALLEMANDS PAS SI SECRETS

Par BAZAK

            
Angela Merkel et le patron du BND, Bruno Kahl, devant le nouveau siège des services de renseignements
          L’époque où on ignorait même l’existence et l’emplacement du BND (Bundesnachrichtendienst, Service fédéral de renseignement) est révolue. En raison de son histoire, l’Allemagne avait toutes les raisons de se montrer discrète. De plus, après la réunification, il y a eu des emprunts à l’ex-Stasi de l’Allemagne de l’Est, devenue orpheline. A l’origine, le BND avait son siège au sud de Münich. Aujourd’hui son quartier général est situé au centre de Berlin, au sein d’un ensemble architectural futuriste, ce qui constitue un acte politique très significatif, d’abord vis-à-vis de ses citoyens et ensuite vers le monde extérieur.

mardi 26 mai 2020

RT-France Journal : le procès de Netanyahou


RT-France : Journal du 24 mai 2020

LE PROCÈS NETANYAHOU

 Jacques BENILLOUCHE au micro de Grégory PETITJEAN

           
    
          Netanyahou a toujours fait dans la dramaturgie quand ce n’est pas dans le spectacle. C’est une bête politique mais surtout un grand acteur qui sait utiliser les médias. Il ne faut pas oublier qu’il a passé sa jeunesse aux États-Unis et c’est là qu’il a appris son métier.  D’ailleurs il s’est présenté au tribunal dans une mise en scène de parrain entouré de ses principaux ministres du Likoud, tous masqués contre le coronavirus. Il a refusé de s’asseoir dans le banc d’infamie des accusés jusqu’à ce que les caméras quittent la salle d’audience. Les historiens se pencheront sur ces incroyables affaires qui ont ruiné sa carrière politique.
Cliquer sur la suite pour voir l'emission

La malédiction des premiers ministres français


LA MALÉDICTION DES PREMIERS MINISTRES FRANÇAIS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La rumeur circule que le président Macron envisage de remplacer Edouard Philippe pour «gauchir» son gouvernement. Cette décision nous rappelle une spécificité purement française qui étonne toujours. La Constitution française semble avoir été conçue pour que les premiers ministres subissent, depuis 1958, la malédiction du pouvoir. Ils sont en première ligne, jouent le rôle de fusible du président mais en revanche, ils n’ont le pouvoir que de se taire et de se soumettre. Les péripéties qui agitent aujourd’hui la France, avec la crise sanitaire et économique, posent à nouveau le problème de la dualité du pouvoir.

lundi 25 mai 2020

La fin de l'aveuglement européen par Michèle MAZEL



LA FIN DE L’AVEUGLÉMENT EUROPÉEN ?

La chronique de Michèle MAZEL


            

          A l’occasion de la «Journée de Jérusalem», un happening annuel créé par l’Ayatollah Khomeini en 1979, les dirigeants iraniens et leurs alliés du Hezbollah ont fait assaut de rhétorique pour appeler à la destruction d’Israël.  Ali Khamenei, le Suprême Leader a donné le signal. Dans son allocution du 22 mai, il a déclaré : «Le régime sioniste est une tumeur cancéreuse qu’il faut éliminer». A Beyrouth, Nasrallah s’enflamme le même jour : «La Palestine doit être libérée de la rivière (le Jourdain) à la mer (Méditerranée), Israël n’a aucune légitimité et doit être détruit».

L'illusion de l'annexion de la Cisjordanie



L’ILLUSION DE L’ANNEXION DE LA CISJORDANIE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Si l’on veut résumer cet article en quelques mots, l’annexion de la Cisjordanie n’aura pas lieu contrairement à la Guerre de Troie qui, elle, a eu lieu. Certes, Benjamin Netanyahou est très attaché à son projet d’annexion d’une partie de la Cisjordanie prévue effectivement dans le plan de Trump. Mais cette annexion, de facto, est purement symbolique car les Israéliens contrôlent déjà les implantations de Cisjordanie habitées par près de 400.000 Israéliens.

Magouilles politichiennes par Maxime TANDONNET



MAGOUILLES POLITICHIENNES

Par Maxime TANDONNET

            

          Un nouveau groupe parlementaire, le neuvième, vient d’être créé par l’aile gauche «macroniste». La plupart des commentaires annoncent la fin de la majorité LREM et en font un événement politique. Absurde : ces soi-disant parlementaires doivent tout à l’élection présidentielle. Ils n’ont aucun ancrage, aucun mérite, aucun charisme, aucune vision et nulle autre obsession que leur réélection future dans la foulée de celle de M. Macron. Ce cinéma hypocrite n’a pas une once d’intérêt.

Révélations sur l'attaque du port iranien de Shahid Rajaee


RÉVÉLATIONS SUR L’ATTAQUE DU PORT IRANIEN DE SHAHID RAJAEE


Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Base spatiale Imam Khomeiny

          On commence à en savoir un peu plus sur la cyberattaque contre le port maritime iranien de Shahid Rajaee. Elle a eu lieu en deux temps ; d’abord l’attaque du domaine cybernétique à travers Internet puis ensuite le ciblage de la chaine d’approvisionnement. Cela faisait un moment que l’Iran jouait à faire peur en créant des tensions avec les navires américains dans le Golfe persique. D’ailleurs le président Trump avait donné l'ordre de détruire toute embarcation iranienne harcelant les navires américains dans le Golfe, qui a été le théâtre d'un accès de tension l'été dernier sur fond de navires-citernes saisis et d'attaques contre des installations pétrolières imputées par Washington à l’Iran.

jeudi 21 mai 2020

Réponse du berger israélien à la bergère iranienne


RÉPONSE DU BERGER ISRAÉLIEN À LA BERGÈRE IRANIENNE

Slate : La cybersécurité israélienne est la meilleure du monde

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Israël ne trouve pas motif à se glorifier après les derniers problèmes subis par les ports iraniens dans le cadre de représailles à l’attaque, ayant eu lieu les 24 et 25 avril, contre les installations d'approvisionnement en eau en Israël. Mais l’Iran a pris ses propres risques en s’attaquant à un domaine, la cybernétique, dans lequel Israël est internationalement reconnu comme étant l’un des leaders. Cette spécialité n’est pas nouvelle puisqu’elle a déjà fait l’objet d’un de nos articles dans le site Slate.fr du 8 novembre 2018. Nous le reproduisons intégralement.

Pléthore de ministres en Israël


PLÉTHORE DE MINISTRES EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Le premier gouvernement d'Israël en 1948

          Un véritable constitutionnaliste devrait se pencher sur la question de la pléthore de ministres en Israël. Il n’est pas judicieux, comme le font certains, de soulever des points de comparaison avec d’autres pays occidentaux parce que la lacune en Israël réside dans l’absence de relais intermédiaires de gouvernance. Nous passons directement de la structure de maire à celle de ministre sachant que, entre les deux, les députés ne gouvernent pas mais légifèrent. Cela implique une charge élevée pour les ministres qui tentent donc de répartir leurs responsabilités en ayant recours à des sous-ministres. A chaque mandature, de nouveaux sujets d'intérêt apparaissent au fil des événements, comme la crise du coronavirus.


La flambée de l'or par Dov ZERAH



LA FLAMBÉE DE L’OR

Le point économique de  Dov ZERAH


            
         Depuis maintenant six mois, le monde vit des bouleversements incroyables : fermetures des frontières, limitation des déplacements aériens, confinement, arrêt des activités économiques… De nombreux secteurs sont sinistrés : l’aéronautique, le transport aérien, le secteur touristique, l’hôtellerie, les restaurants, les théâtres, les cinémas, le monde du spectacle, les parcs d’attraction…


L'erreur stratégique de l'extrême-droite religieuse


L’ERREUR STRATÉGIQUE DE L’EXTRÊME-DROITE RELIGIEUSE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Tout sépare les sionistes religieux des orthodoxes séfarades ou ashkénazes. D’abord leur jeunesse parce qu’ils sont pratiquement nouveaux en politique alors que les orthodoxes participent au gouvernement depuis la création de l’État. Ils se distinguent par un look moderne, loin des chapeaux borsalino, des caftans noirs, des barbes et surtout des papillotes qui les ramènent au temps des Shtetels de Pologne sous des allures de croque-morts. Ils ont des relations apaisées avec les femmes puisqu’ils comptent quelques-unes dans leur parti et en particulier Ayelet Shaked qui donne l’impression de s’être fourvoyée dans un monde qui lui était étranger puisque venue de la bourgeoisie huppée de Tel-Aviv. 


mercredi 20 mai 2020

RT-France - réflexions sur le nouveau gouvernement


Télévision RT-France journal du 17 mai 2020

RÉFLEXIONS SUR LE NOUVEAU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN

Jacques BENILLOUCHE au micro de Magali FORESTIER
            

          Le nouveau gouvernement d’urgence nationale est enfin constitué et il a prêté serment devant la Knesset qui lui a donné sa confiance par 71 voix contre 46 sur 120 députés. Dans son discours d’investiture, Benjamin Netanyahou a mis l’accent sur le projet d’annexion des implantations de Cisjordanie en voulant donner la priorité à cette question. Il ne semble pas pourtant que ce projet soit prioritaire de la part de Benny Gantz qui souhaite se pencher d’abord sur les questions économiques et sociales.

Chape de plomb en Egypte au pays de la peur par BAZAK


CHAPE DE PLOMB EN ÉGYPTE AU PAYS DE LA PEUR

Par BAZAK

           
Shady Habash mort en prison
          Dans la période que nous traversons, nos préoccupations sont évidemment autres que ce qui passe loin de chez nous. Un jeune réalisateur égyptien de 24 ans, Shady Habash, a été emprisonné parce qu’il a voulu réaliser une vidéo critique du chef de l’État. Il est décédé dans la prison de Tora au Caire. Habasch a été arrêté en mars 2018 au prétexte d’avoir diffusé «des fausses nouvelles» et d’être membre d’une «organisation illégale» ( ?!). Il s’agissait aussi d’avoir enregistré une chanson Balaha dont le héros ressemblait au chef de l’État, mais dont il n’était pas l’auteur.

L'Iran est devenu dangereux en cyberguerre


L’IRAN EST DEVENU DANGEREUX EN CYBERGUERRE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Cybersécurité

          Bomber du torse et se croire infaillible en Israël face aux ennemis est une attitude irresponsable car elle démobilise l’armée et la population. Israël n’est pas à l’abri d’une attaque sous toutes ses formes de la part de l’Iran. La crise du coronavirus a éludé la récente cyberattaque des spécialistes iraniens, ayant eu lieu les 24 et 25 avril, contre les installations d'approvisionnement en eau en Israël. Les regards des journalistes et des dirigeants se portaient sur la crise économique, politique et sanitaire, or cet incident est d’une portée internationale car la sécurité des infrastructures mondiales est en jeu.

lundi 18 mai 2020

Le coronavirus en Algérie par Hamdellah ABRAZ


LE CORONAVIRUS EN ALGÉRIE

Par Hamdellah ABRAZ
            Un citoyen algérien prend de temps en temps la parole pour nous parler de la situation dramatique de son pays. Il le fait ouvertement, à visage découvert, sans craindre de représailles dans cette atmosphère troublée faisant suite à l’élection présidentielle. Nous tenons à le féliciter pour la qualité de ses textes, très instructifs et dramatiques car il ne cache aucune réalité sur l’Algérie. 


          Algérie 522 morts, Maroc 188 morts et Tunisie 46 morts. Eu égard aux chiffres publiés, l'on a tendance à ne pas y croire, s'agissant du nombre de contaminés et de décès notamment dans ces pays où la démocratie est pratiquement absente, donc absence d'une information libre etc... Concernant l'Algérie, tout au début de la pandémie, les gens ne croyaient pas tellement aux informations émanant du pouvoir en place... mais vite les choses ont commencé à s'accélérer surtout après l'arrêt des marches populaires du Hirak, les vendredis et les mardis pour les étudiants.