Après l’affichage du premier article, le chargement des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

dimanche 30 avril 2017

Décomposition des partis traditionnels en France



DÉCOMPOSITION DES PARTIS TRADITIONNELS EN FRANCE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            

          La défaite de François Fillon a sonné comme un coup de tonnerre au sein des Républicains et des Socialistes. Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont agité le cocotier pour envoyer à la retraite de nombreuses figures politiques. Cela ne fait pas de mal pour des dirigeants politiques habitués à des rentes de situation. C’est un sauve-qui-peut général qui est assimilé aux rats qui quittent le navire. La perspective d’une défaite aux législatives hante les élus de gauche comme de droite. C’est pourquoi certains pensent qu’un retrait volontaire de la compétition est préférable à un échec aux législatives compte tenu des résultats à la présidentielle. Mais la rancune est tenace auprès de ceux qui marquent ouvertement leur mauvaise humeur pour avoir perdu une élection imperdable.

samedi 29 avril 2017

La doctrine Begin empêche la nucléarisation de la Syrie



LA DOCTRINE BEGIN EMPÊCHE LA NUCLÉARISATION DE LA SYRIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



          La stratégie de sécurité nationale des États-Unis publiée en 2002 avait énoncé le droit traditionnel de l'auto-défense anticipée. Les Américains n’ont fait qu’appliquer ce qui prit le nom de «doctrine Begin» de 1981. Cette doctrine prévoit toute frappe préventive du gouvernement israélien pour lutter contre la capacité d'ennemis potentiels de posséder des armes de destruction massive : «En aucun cas, nous allons permettre à un ennemi de développer des armes de destruction massive contre le peuple d'Israël. Nous devrons défendre les citoyens d'Israël en temps utile et avec tous les moyens dont nous disposons».

Voter et faire voter Emmanuel Macron



VOTER ET FAIRE VOTER EMMANUEL MACRON

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM
            
Marine le Pen et ses adjoints

          À l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen s’est classée en deuxième position derrière Emmanuel Macron. C’est, pour elle, une déception dans la mesure où elle espérait arriver en tête comme avaient pu le laisser entendre les sondages pendant de nombreuses semaines. Par contre, elle peut se féliciter d’avoir augmenté de prés de trois millions de voix le score obtenu par Jean-Marie Le Pen en 2002 sans que cela ne provoque le même mouvement de sidération.  

jeudi 27 avril 2017

La politique moyen-orientale de Macron



LA POLITIQUE MOYEN-ORIENTALE DE MACRON

Par Jacques BENILLOUCHE


copyright © Temps et Contretemps

    
Macron à Yad Vachem

          Il est une tradition qu’à chaque élection présidentielle française, qu’à chaque nouveau gouvernement, on se pose la question de savoir si «c’est bon pour Israël». C’est pourtant une déviation qui est anormale car la politique étrangère française se fait à l’Élysée, à la rigueur au Quai d’Orsay, mais jamais dans le bureau de Netanyahou. Cela est d’autant plus paradoxal que les binationaux se désintéressent totalement de la politique française puisqu’ils n’ont été que 15% à se déplacer pour voter à cette élection importante de 2017. Il leur est donc impossible de peser sur la politique à l’égard d’Israël comme certains le prétendent. Il faut donc cesser de juger la politique française à travers une lentille juive car les Juifs se répartissent normalement au sein de tout le spectre politique, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite.


Les orthodoxes régentent la vie à Tel-Aviv



LES ORTHODOXES RÉGENTENT LA VIE À TEL-AVIV

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
           
Les rabbins Dhery et Cohen
            
          Le poids des religieux est de plus en plus pesant en Israël. Ils régentent tout, imposent leur loi à la population laïque et menacent en permanence le gouvernement de faire chuter la coalition. Ils s'attaquent à la liberté individuelle en s’appuyant sur le principe que l’État d’Israël est juif, sans songer que des non-juifs sont citoyens israéliens et que tous les Juifs ne pratiquent pas la religion. Par opportunisme plus que par conviction religieuse, le Shass fait preuve d'activisme en voulant faire comprendre aux politiques que rien ne se fera sans lui.

mercredi 26 avril 2017

Vers un rebond chinois par Dov ZERAH



VERS UN REBOND CHINOIS ?


Le point économique de Dov ZERAH


            
          Pour la première fois depuis trois ans, le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse sa prévision de croissance mondiale de 3,4 à 3,5 % pour 2017. Cette révision tient en grande partie à celle concernant la Chine dont la prévision passe de 6,2 à 6,6 % en 2017. Après 6,7 % en 2016, la plus faible performance du pays depuis 26 ans. C’est la production industrielle qui permet au FMI d’être plus optimiste pour la Chine. Cette évolution est importante car la croissance doit atteindre au moins 6,5% par an sur la période 2016-2020 pour que soit tenu l'objectif officiel d'un doublement du revenu par habitant par rapport aux niveaux de 2010.


FILLON : La sanction et le gâchis



FILLON : LA SANCTION ET LE GÂCHIS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

         La sanction est tombée à la fois contre un dirigeant mais aussi contre un parti qui n’a pas eu le courage de prendre ses responsabilités devant le désastre annoncé. A la veille des primaires de la droite, Alain Juppé était virtuellement élu président. Il avait un boulevard devant lui face à un président socialiste qui avait été déconsidéré alors qu’au début de son mandat il détenait tous les pouvoirs : l’Assemblée nationale, le Sénat et les régions. Alain Juppé, gaulliste historique, rassurait car il avait l’expérience du pouvoir et des hommes. Sa réussite à Bordeaux témoignait de sa capacité à fédérer les bons éléments en dehors de tout sectarisme politique. Sa stature d’homme d’État l’a forcé à payer pour le chef de son parti, à être condamné dans le silence à la place du véritable coupable, mais sans avoir jamais mis un centime dans sa poche.

mardi 25 avril 2017

Tsahal confirme l'implication du commandement syrien dans l'attaque chimique



TSAHAL CONFIRME L’IMPLICATION DU COMMANDEMENT SYRIEN DANS L’ATTAQUE CHIMIQUE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


           
          
          Les services de renseignements israéliens viennent de révéler que l’attaque au gaz sarin perpétrée à Idlib, qui a fait plus de 100 morts, été planifiée et autorisée par des officiers supérieurs syriens, avec la caution totale du président Bachar el-Assad. Un haut officier de Tsahal a confirmé cette attaque, photos aériennes et satellitaires à l’appui, à l’occasion d’une conférence de presse en comité réduit. Selon lui, les derniers succès militaires, qui ont permis la reprise de territoires à l’ouest de la Syrie, ont redoré le blason du président qui s’est trouvé libéré dans son action politique et militaire au point d'imposer des initiatives de la part de son État-major.

samedi 22 avril 2017

Terrorisme international



TERRORISME INTERNATIONAL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            
Attentat Champs Elysées

          Israël a été le laboratoire original où ont été expérimentés tous les projets terroristes qui ont essaimé en Occident. On pensait alors qu’il s’agissait purement d’une affaire intérieure à l’État juif qui payait pour ne pas avoir «réglé» le conflit palestinien. Israël était montré du doigt comme le vilain petit canard qui dérange parce qu’il est à l’origine du terrorisme kamikaze qui fait trembler le monde aujourd’hui. Oui, les terroristes, comme celui qui a agi aux Champs Élysées, peuvent être qualifiés de kamikazes puisqu'ils savent que le maillage policier ne leur donne aucune chance de pouvoir s’en tirer vivants.

A la Knesset, deux aboyeurs et deux ignominies



A LA KNESSET, DEUX ABOYEURS ET DEUX IGNOMINIES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

Ilan Sagi père du sergent Erez Sagi mort à Gaza
            
          La campagne électorale française fait passer au second plan certaines informations israéliennes, même les plus abjectes. Et pourtant on se demande si la politique a tous les droits et si les politiciens peuvent se permettre toutes les postures. Les deux aboyeurs du premier ministre Netanyahou, les députés David Bitan et Miki Zohar, se sont déconsidérés à vouloir défendre à tout prix le gouvernement dans son comportement lors de la guerre de Gaza de 2014. Il y a façon et façon, ignominie et ignominie. Et cela sans que personne dans son parti n’exprime la moindre réserve sur leur attitude. Le soutien politique ne peut pas tout permettre, encore moins d’insulter la mémoire de jeunes soldats morts au champ d’honneur, encore moins de traiter par le mépris des familles qui ont perdu leur être le plus cher.
Cliquer sur la suite pour voir une vidéo de la session

jeudi 20 avril 2017

Une élection sans précédent par Gérard AKOUN



UNE ÉLECTION SANS PRÉCÉDENT

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM
            

          Le premier tour de l’élection présidentielle se déroulera le 23 avril, dans trois jours, et pourtant prés d’un quart des électeurs n’ont pas encore choisi le candidat pour lequel ils voteront. Quatre candidats sont en tête, ils sont au coude à coude, deux d’entre eux pourront se maintenir au second tour et l’un des deux deviendra le prochain Président de la République. Chaque électeur devra mettre son bulletin dans l’urne en se projetant sur ce second tour, son choix du premier tour sera déterminant pour élire le prochain président. 


Les Druzes du Golan victimes de leur idéologie


LES DRUZES DU GOLAN VICTIMES DE LEUR IDÉOLOGIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


         
          
          Les Druzes du Golan ont défilé le 17 avril 2017 pour commémorer la journée de l’indépendance syrienne en portant des portraits de Bachar El-Assad et en scandant des slogans anti-israéliens. Malgré l’annexion du plateau du Golan qu’ils refusent de reconnaître, ces Druzes, contrairement à ceux d'Israël, ont voulu conserver en majorité la nationalité syrienne malgré l’offre d’Israël d'acquérir la citoyenneté israélienne : «Nous conservons notre identité syrienne et nous voulons suivre la voie de la résistance nationale».  Il ne faut y voir aucun entêtement ni aucune animosité mais cette ambiguïté est liée à leur doctrine nationale.


Pawel FRENKEL : l'autre oublié du Ghetto de Varsovie



PAWEL FRENKEL L’AUTRE OUBLIÉ DU GHETTO DE VARSOVIE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

      
          La révolte du Ghetto de Varsovie est le soulèvement armé, organisé et mené par la population juive du ghetto de Varsovie contre les forces d'occupation allemandes entre le 19 avril et le 16 mai 1943. C'est l'acte de résistance juive pendant la Shoah le plus connu et le plus commémoré. En cette journée de commémoration du soulèvement nous rééditons un article qui met en lumière un autre héros du soulèvement.
Pawel Frenkel

          Un héros de la Shoah semble avoir été volontairement oublié alors qu’il a été l’un des instigateurs de la révolte du Ghetto de Varsovie avec Mordechai Anielewicz et Marek Edelman. Il a été victime de la rivalité politique entre la gauche et les nationalistes de droite de l’époque précédant la création de l’État d’Israël. Il a été effacé des manuels d’histoire juive par la volonté des dirigeants historiques de contrôler le passé.


Cliquer sur la suite pour voir une vidéo originale


mercredi 19 avril 2017

Toilettage de l'UOIF, leurre des réseaux islamistes




TOILETTAGE DE L'UOIF, LEURRE DES RÉSEAUX ISLAMISTES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            
Anouar Kbibech, Dalil Boubakeur et Amar Lasfar

          La sémantique est importante en politique quand on veut faire croire qu’on a changé alors que les Musulmans de France maintiennent leur course à la radicalisation. Le CFCM (Conseil français du culte musulman) imposé par Nicolas Sarkozy à l’image du Consistoire juif, a depuis longtemps enfourché les thèses de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) qui a refusé de faire partie du CFCM.

mardi 18 avril 2017

ERDOĞAN s'inspire de la stratégie de Poutine



ERDOĞAN S'INSPIRE DE LA STRATEGIE DE POUTINE
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            

          Recep Tayyip Erdoğan a pris exemple sur son modèle, Vladimir Poutine, qui a progressivement affaibli un parlement aux ordres et consolidé les pouvoir du président. Rien ne prédestinait cet homme à chausser les bottes d’un dictateur turc. Il s’était lancé dans la politique en démocrate attaché au pluralisme et à la paix. Il avait engagé des négociations avec les Kurdes du PKK, avait défendu l’État de droit et la démocratie dans son pays avec pour seule référence un nationalisme poussé au paroxysme, fondé sur le seul succès populaire.

Le tourisme et Israël



LE TOURISME ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


           
Eilat
        Le paradoxe du tourisme en Israël tient au fait que parallèlement à l’augmentation des visiteurs étrangers, de nombreux Israéliens sont amenés à passer leurs vacances à l’étranger, pour le dépaysement certes, mais aussi pour des raisons financières. Le shekel bat en effet tous les jours des records en raison d’une économie en plein essor qui, sur le plan intérieur, pénalise cependant les classes moyennes et défavorisées. Le coût de la vie a augmenté, aussi bien pour les hôtels que pour la vie de tous les jours.

samedi 15 avril 2017

La France et les agences de l'ONU par Alain PIERRET



LA  FRANCE  ET  LES  AGENCES  DE  L’ONU

Par Alain PIERRET

Ancien Ambassadeur de France

Signature charte de l'ONU

            Avec 50 autres États, la France a signé la Charte de l’ONU à San Francisco en 1945. Elle est membre permanent du Conseil de sécurité. À l’origine, le français et l’anglais étaient seules langues de travail. C’est dire la place éminente qu’elle devrait toujours tenir dans cette institution et les organisations qui lui sont rattachées.

L'IRAN n'a toujours pas renoncé au terrorisme



L’IRAN N’A TOUJOURS PAS RENONCÉ AU TERRORISME

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps
           
           

          L’Iran continue à soutenir des milices étrangères partout dans le monde, en particulier au Liban, au Yémen, en Syrie, en Irak et même chez les Palestiniens. C’est un moyen d’influer sur la politique de ces pays. Cette ingérence dans les affaires internes s’explique par la rivalité existante entre l’Arabie saoudite, l’ennemi héréditaire, qui défend avec vigueur le wahhabisme, l’idéologie ultra-orthodoxe et conservatrice de l’islam sunnite et l’Iran, leader du monde chiite. Le conflit, au moins idéologique, perdure entre ces deux pays.