Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

ELECTIONS LEGISLATIVES AVRIL 2019

En raison des élections législatives israéliennes anticipées, notre site publiera de nombreux articles pour informer ses lecteurs sur l’évolution des idées et des candidats, avec l’objectif unique de les informer et de les aider dans leur vote final. Tout en gardant notre liberté de ton et nos convictions, nous nous engageons à ne publier que des informations vérifiées en misant sur l’intelligence de nos lecteurs à décider seuls en dernier ressort. Nous sommes ouverts aux questions, aux suggestions et aux demandes complémentaires sur des thèmes non traités.

ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

mardi 18 décembre 2018

Maxime TANDONNET


Maxime TANDONNET


      Né le 7 octobre 1958, ancien élève de l'Institut d'études politiques de Bordeaux, de l'université de Californie et de l’École nationale d'administration, Maxine Tandonnet a commencé sa carrière au ministère des affaires étrangères, comme premier secrétaire à l’ambassade de France au Soudan en 1983 et en administration centrale, avant de rejoindre le ministère de l’Intérieur en 1992, comme directeur de cabinet du préfet de Tours, de Versailles, puis d'être nommé inspecteur de l'administration en 2000 et inspecteur général de l’administration en 2008.
Le 9 juin 2005, il a intégré comme conseiller technique le cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. Il est chargé du suivi de la politique d’immigration et d’intégration des populations d’origine étrangère. Maxime Tandonnet le suit en 2007 à la Présidence de la République, où, au sein du cabinet, il exerce les fonctions de conseiller affaires intérieures et immigration. Il est présenté comme l'un des co-auteurs du discours de Grenoble.
Il a quitté son poste à l’Élysée, en août 2011, pour reprendre ses fonctions d'inspecteur général de l'administration au ministère de l'Intérieur. Proche par ses idées de la tendance gaulliste de l'UMP, il affirme cependant n'avoir jamais adhéré à un parti politique. Souvent critique vis-à-vis du milieu de la politique et des médias, il publie régulièrement des articles sur différents sites d'information. En tant que grand observateur de la politique française, il nous fera partager son expertise. 

Aucun commentaire: