LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

samedi 31 janvier 2015

DÉCHIRURES DANS LES PARTIS RELIGIEUX



DÉCHIRURES DANS LES PARTIS RELIGIEUX

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

On aurait pu penser que les hommes de religion avaient par essence une conduite exemplaire car, s’inspirant des textes sacrés qu’ils doivent suivre à la lettre, ils représentent la dignité et la morale. Mais la politique les a pervertis et, en entrant dans l’arène, ils sont redevenus avant tout des hommes avec leurs faiblesses et leurs défauts. On attend d’eux plus de respect de la valeur humaine mais ils trempent comme les pires laïcs dans les magouilles politiques. Le plus alarmant pour des hommes politiques religieux vient du fait qu’en entrant en politique, souvent sans expérience, ils perdent leur liberté d’action parce qu’ils subissent l’influence de rabbins gourous qui dictent leur conduite et leurs décisions.

SOIXANTE-DIX ANS APRÈS Par Gérard AKOUN, Judaïques FM



SOIXANTE-DIX ANS APRÈS

Par Gérard AKOUN, Judaïques FM



Le 27 janvier 1945,  l’armée rouge pénétrait dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. C’était il y a 70 ans et depuis ce jour, chaque année, à cette même date, le monde commémore, à travers la libération des camps, la Shoah, l’extermination des Juifs planifiée et exécutée par les nazis et leurs complices. Des hommes, des femmes et des enfants de tout âge furent assassinés parce que juifs. Dans leur folie meurtrière les nazis projetaient de rayer  les Juifs de la surface du globe. Six millions sont morts, n’oublions jamais.


mardi 27 janvier 2015

ALYAH : ENTRE RÊVE, RÉALITÉ OU MÉTHODE COUÉ



ALYAH : ENTRE RÊVE, RÉALITÉ OU MÉTHODE COUÉ

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Nathan Sharansky
L’Agence Juive chargée de l’organisation des départs des Juifs vers Israël, dirigée par l’ancien refuznik russe Nathan Sharansky, prépare un plan pour absorber 120.000 Juifs français en quatre ans, soit le quart de la population juive. Le chiffre avancé reflète une méconnaissance totale de la communauté française. C’est au mieux un vœu mais certainement une incohérence de croire que l’on peut passer de 4.000 immigrants à 30.000 immigrants par an, par un simple souhait. 


LE ROI DE JORDANIE PREND DU GALON FACE À L’ISLAMISME



LE ROI DE JORDANIE PREND DU GALON FACE À L’ISLAMISME

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

           

          La mort du roi d’Arabie place la Jordanie en première ligne face à l’extrémisme islamique. Le roi Abdallah de Jordanie devient l’héritier de droit pour prendre la relève du roi défunt comme fer de lance du monde arabe sunnite mais avec la différence qu’il pourrait favoriser l’émergence d’un islam moins radical et plus moderne. Il reprend le flambeau, jusqu’alors dévolu au roi d’Arabie, pour unir la famille sunnite. Il a décidé de se rapprocher du président égyptien Al-Sissi pour organiser une réunion internationale des dirigeants musulmans au Caire. Il a choisi le lieu le plus symbolique du sunnisme, l’université al-Azhar, pour jeter les bases d’un islam modernisé.

dimanche 25 janvier 2015

UN NOUVEAU FRONT S’OUVRE SUR LE GOLAN



UN NOUVEAU FRONT S’OUVRE SUR LE GOLAN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 



L’attaque attribuée à l’aviation israélienne, qui a causé la mort de six Iraniens, dont un général de la Garde révolutionnaire, et six miliciens du Hezbollah, risque de transformer le Golan en zone de guérilla. C’est la réaction qu’auraient décidé le commandement iranien et le Hezbollah. La milice libanaise veut étendre son activité depuis le Liban en construisant des infrastructures sur le Golan pour lancer des attaques directes depuis ce front.

APARTHEID de Jean SMIA



APARTHEID

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                    

          Il est des mots, comme ça, dont l'utilisation inappropriée ne fait que banaliser l'horreur de ce qu'ils représentent : apartheid, crime contre l'humanité, nazisme, destruction massive, esclavagisme, etc.... Or, Manuel Vals, n'en déplaise à Nicolas Sarkozy, a employé le mot apartheid à bon escient.


LA LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME Par Gérard AKOUN,



LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME

Par Gérard AKOUN, Judaïques FM


Après le massacre commis dans les locaux de Charlie hebdo, après  l’assassinat des policiers, après celui des Juifs clients de l’Hyper Casher, force avait été de constater qu’il y a eu, des trous dans les mailles du filet censé nous protéger. Ceux  qui allaient  commettre ces atrocités étaient connus des services de police comme délinquants, mais ces services ignoraient jusqu’à quel point ils avaient pu se radicaliser en prison. On ne les avait pas suffisamment suivis, par manque de moyens, quand ils en étaient sortis. La coordination entre les différents services de renseignements et de police avait été insuffisante.

vendredi 23 janvier 2015

DE LA DÉRISION ET DE LA HAINE Par André NAHUM



DE LA DÉRISION ET DE LA HAINE

La chronique de André NAHUM



Je vous parle de ma bonne ville de Sarcelles, devenue un camp militaire avec des soldats qui  dorment dans les synagogues et qui se relaient jour et nuit dans la gare et devant les lieux de culte et les bâtiments juifs menacés.  Cela fait bizarre, cela rappelle la guerre, mais c’est rassurant et les gens se demandent avec inquiétude : Jusqu’à quand vont-ils rester et que se passera-t-il après leur départ? Oui, toute la question est là : Allons-nous vivre en permanence sous protection militaire ?

KOL-ISRAEL : MORTS IRANIENS À QUNEITRA



KOL-ISRAEL : MORTS IRANIENS À 
QUNEITRA


Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Annie GABBAI

Israéliens au Golan


Israël a toujours maintenu une position neutre à l’égard du conflit syrien estimant qu’il s’agissait d’un conflit interne. La Syrie de son côté a toujours respecté le cessez-le-feu puisqu’aucun coup de feu n’a été tiré depuis 1973 à travers la frontière. Mais cela ne veut pas dire qu’Israël ne surveille pas de près tout ce qui s’y passe. C’est un secret de polichinelle de d’avancer que des commandos israéliens opèrent sur place pour surveiller de près la zone des combats sans y participer. Il s’agit de noter les mouvements de troupes mais surtout les transferts d’armement sensibles (fusées, armes chimiques) qui pourraient parvenir au Hezbollah. D’ailleurs en décembre dernier l’aviation israélienne  avait frappé des entrepôts d’armes proches de Damas lorsque le danger a été avéré.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

mardi 20 janvier 2015

CHOISIR L’UNE DES DEUX CONCEPTIONS DU SIONISME


CHOISIR L’UNE DES DEUX CONCEPTIONS DU SIONISME
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            
          La parenthèse dramatique des assassinats français étant presque tournée, la politique  reprend ses droits en Israël avec une campagne législative qui se poursuivra crescendo tant le résultat final reste encore très indécis. Les électeurs n’auront pas à choisir entre deux leaders, ou entre deux générations d’hommes politiques, ou entre la droite et la gauche, mais entre deux conceptions opposées du sionisme.

dimanche 18 janvier 2015

FRUSTRATIONS Par Jean SMIA



FRUSTRATIONS

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                

          Le fait qu'il y ait eu des millions de gens qui ont réagi aux récents événements est étonnant. Sans dévaluer pour autant l'ampleur et la sincérité de cette mobilisation spontanée et populaire que la politique a récupérée par une marche. Il ne faut pas perdre de vue qu'avant cette marche, et au sujet de ces événements-là, il y avait déjà un ressenti et des témoignages d'unanimité nationale.

vendredi 16 janvier 2015

SLATE : LE DILEMME DES JUIFS FRANÇAIS


LE DILEMME DES JUIFS FRANÇAIS

Par Jacques BENILLOUCHE, Slate.fr


        L'aspiration au départ existe, mais après l'aliyah, la vie en Israël n'est pas si facile pour les juifs français qui ont décidé d'émigrer.


          Au lendemain de l’assassinat des quatre juifs dans un supermarché casher de Vincennes, la douleur s’estompe et la politique en Israël reprend ses priorités. Les juifs français risquent d’être, malgré eux, les enjeux des élections israéliennes anticipées du 17 mars 2015. Ils font l’objet d’une manœuvre de récupération de la part des politiques qui se sont précipités à Paris pour s’intéresser aux juifs français, par opportunisme.


J’AI PEUR Par André NAHUM



J’AI PEUR

La chronique de André NAHUM



Oui, j’ai peur. Depuis huit jours je suis scotché à la télé, le transistor collé à l’oreille. J’ai peur, non pas pour moi, ma vie touche à son terme, mais pour mes enfants, mes petits-enfants et mes arrière-petits-enfants. Mes voisins, mes amis ont peur. Parce que l’antisémitisme progresse à pas de géant et que maintenant il tue. Parce qu’il est devenu banal, comme il est devenu banal de haïr, d’insulter et de diaboliser l’Etat d’Israël dans lequel ont trouvé refuge les survivants de la Shoah et un grand nombre de réfugiés juifs des pays arabes.

jeudi 15 janvier 2015

LA MARCHE Par Jean SMIA



LA MARCHE

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Une marche, aussi prestigieuse et aussi unitaire soit-elle, ne pourra défaire toutes les aberrations qui ont amené cette situation particulièrement difficile à redresser. Il s'agit de tous ces Français et Européens que nous avons laissés être contaminés par l'intégrisme. Il serait utile de définir les deux grands écueils.

lundi 12 janvier 2015

L’ISLAMISME MÈNE UNE GUERRE CONTRE NOTRE CIVILISATION



L’ISLAMISME MÈNE UNE GUERRE CONTRE NOTRE CIVILISATION

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Djihadistes français

Les corps des journalistes assassinés et des victimes juives du supermarché casher ne sont pas encore refroidis mais il faut se rendre à l’évidence qu’ils ont d’abord été les victimes d’une guerre contre notre civilisation.  Naïfs sont ceux qui croient que les tueurs agissent par idéologie politique alors qu’ils sont intoxiqués par une religion anachronique. Les chefs islamistes, qui arment leurs bras, font croire à leurs ouailles qu’ils défendent l’islam alors qu’en fait ils mènent une guerre contre notre civilisation occidentale moderne. L’inculture politique des militants est telle que leur esprit absorbe tous les poncifs, même les plus débiles ou primaires.

LE VRAI VISAGE DE LA FRANCE par Jean SMIA



LE VRAI VISAGE DE LA FRANCE

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Je me suis posé la question de savoir pourquoi j'étais étonné de voir autant de gens partager mon émoi, noués par cette inexprimable envie de crier quelque chose mais avec des mots qui se bloquent parce qu'on ne sait pas comment dire ce que l'on ressent, et pourtant on sait que son voisin, quel que soit son âge, sa couleur, ses préférences sexuelles ou sa religion, éprouve la même chose. Une exceptionnelle communion œcuménique qui traverse toutes les tendances politiques et tous les niveaux culturels.

LA FRANCE SOUS LE CHOC Par Gérard AKOUN



LA FRANCE SOUS LE CHOC

Par Gérard AKOUN


Des terroristes ont commis, hier  matin, au cœur de Paris dans le 11e arrondissement, l’attentat le plus sanglant commis  en France  depuis plus de 50 ans. Deux  tueurs masqués, lourdement armés, ont pénétré dans les locaux de Charlie hebdo et tiré, aux cris d’Allah Akbar sur les journalistes et dessinateurs réunis en conférence de rédaction. Douze  personnes ont été tuées, huit ont été blessées, certaines sont dans un état grave.


VOIR LA VÉRITÉ EN FACE Par André NAHUM



VOIR LA VÉRITÉ EN FACE

La chronique de André NAHUM

Réfugiés au Liban

De qui se moque-t-on ? Quand, les media se rendront-ils enfin compte de la réalité de la situation au Moyen-Orient ? Quand, arrêtera-t-on de focaliser l’opinion internationale sur les difficultés (réelles) des Palestiniens et les crimes (imaginaires) des Israéliens alors que la région est en feu. Quand, reconnaîtra-t-on enfin que ce ne sont pas les Palestiniens, mais les Israéliens qui sont à longueur de journée menacés de génocide ? Quand, s’occupera-t-on enfin des dizaines de milliers de victimes et des millions de réfugiés que provoque la guerre en Syrie ?

mardi 6 janvier 2015

EN ISRAËL, L’EXTRÊME-DROITE EST DÉSAVOUÉE



EN ISRAËL, L’EXTRÊME-DROITE EST DÉSAVOUÉE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          En attribuant à Moshé Feiglin une place où il n’a aucune chance d’être réélu à la Knesset, le Likoud a désavoué en fait la politique d’extrême-droite prônée par ce vice-président sortant de la Knesset. Il a subi une défaite dont il pourrait ne plus se relever politiquement ou alors qui lui donnerait la niaque pour poursuivre son combat. 
          Il tombe de très haut car un sondage en mai le classait quatrième parmi les membres les plus populaires du Likoud. Avec Ze'ev Elkin, son compagnon de parti placé 8ème candidat sur la liste Likoud, ses discours étaient favorables à une certaine forme d'annexion pour «passer à l’offensive étape par étape». C'est toute l'extrême-droite qui est visée par cette défaite. L’autre micro-parti, Otzma LeIsraël, dirigé par Michaël Ben-Ari, a peu de chances de figurer à la prochaine Knesset.

samedi 3 janvier 2015

L’ATTITUDE PARADOXALE DE L’IRAN



L’ATTITUDE PARADOXALE DE L’IRAN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



L’Iran adopte une attitude paradoxale en battant le chaud et le froid dans sa politique internationale et en agitant le spectre de la paix et de la guerre au Moyen-Orient. D’une part, il semble qu’un accord soit imminent avec les Occidentaux sur le programme nucléaire car l’Iran accepte une réduction de ses capacités de production d’uranium. Ses bonnes intentions tendent à accréditer ses idées pacifistes alors qu’en réalité il ne cherche qu’à desserrer l’étau des sanctions économiques. Mais d’autre part, dans une posture belliqueuse, les Iraniens continuent à accroître le réarmement du Hamas et du Hezbollah avec la volonté de maintenir l’état de guerre permanent contre Israël.


LES ÉLECTIONS ISRAELIENNES POUR LES NULS



LES ÉLECTIONS ISRAELIENNES POUR LES NULS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

Mise à jour du 04 février 2015

Le panorama électoral d’Israël est très complexe et pour ceux qui veulent comprendre l’enjeu des élections du 17 mars 2015, cet article servira de document de base. Il est purement informatif et sans parti pris, avec pour but de vous permettre de voter en toute connaissance de cause. Il sera modifié au fur et à mesure de l'évolution des sondages et de la constitution des listes de candidats. Les professions de foi de chaque parti seront publiées sans commentaires ainsi que les derniers sondages.









Système électoral



Le système israélien est fondé sur la proportionnelle intégrale c’est-à-dire qu’il n’y a qu’une seule circonscription et les sièges des députés sont rigoureusement attribués selon le pourcentage de voix obtenues. La Knesset est constituée de 120 députés. Ainsi, si une liste obtient 10% des voix, elle se voit attribuer 12 députés. Le nombre de voix pour ouvrir le droit à un député est calculé en divisant le total des voix exprimées par 120. En 2013, un député était élu par tranche d'environ 28.400 voix exprimées. Les chiffres n’étant jamais ronds, chaque liste dispose alors de voix en surnuméraire qu’elle peut perdre ou partager avec un autre parti.
Supposons qu’un député soit attribué par tranche de 10.000 voix. Si une liste A reçoit 13.000 voix, elle est créditée de un seul député. Les 3.000 voix résiduelles sont perdues et reportées sur les autres listes. Mais si une liste B fait un accord, avant les élections, avec la liste A, elles peuvent se partager les voix résiduelles. Ainsi, si la liste B obtient 28.000 voix, elle se voit attribuer 2 députés mais elle peut fusionner ses 8 .000 voix résiduelles avec les 3 .000 voix de la liste A pour un total de 11.000 voix permettant de gratifier la liste B d’un député supplémentaire. Pour les élections de mars 2015, le Likoud a signé un accord avec HaBayit Hayehudi tandis que la liste Kahlon a signé avec Israël Beiteinou pour le partage des voix résiduelles.
En janvier 2013, le minimum de voix pour entrer à la Knesset était de 2% des voix exprimés soit environ 2 députés. Mais pour éliminer les petits partis et limiter leur influence, le Comité législatif de la Knesset a relevé le seuil électoral de 2 à 3.25%, un taux qui équivaut à trois sièges de députés au moins. Les listes qui n’atteignent pas ce minimum de  3,25% (environ 125.000 voix) n’obtiennent aucun député et leurs voix perdues sont réparties entre les autres listes.
Le ministère de l'intérieur a clôturé les listes des électeurs et a précisé que 5.881.696 électeurs sont inscrits. 5.656.705 étaient inscrits en 2013. Il faut donc prévoir 4 millions de votants environ fixant à 130.000 voix le seuil exigible pour entrer à la Knesset.



SONDAGES DU 02 Février 2015


Likoud  : 25 sièges
Travailliste-Hatnoua : 24 sièges
HaBayit Hayehudi : 13
Liste arabe : 12
Yes Atid – Lapid : 9
United Torah : 8 
Kulanu – Kahlon : 8
Shass – Dehry : 7
Meretz : 5
Israël-Beteinou : 6
Yahad-Yshaï : 3






ÉLECTIONS PRIMAIRES INTERNES


Certains partis procèdent à des élections primaires internes pour définir l’ordre des candidats dans la liste du parti. Cet ordre est fondamental puisque les députés à la Knesset sont choisis dans l’ordre de la liste et en fonction des voix obtenues.  Pour d’autres, le chef du parti, avec quelques dirigeants, impose les candidats qui figureront sur sa liste. Pour d’autres enfin, la liste est mixée de noms de candidats imposés par le leader et de candidats désignés par les militants aux élections primaires.