LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 28 avril 2013

PÈLERINAGE À LA GHRIBA DE DJERBA SOUS BONNE GARDE



PÈLERINAGE À LA GHRIBA DE DJERBA SOUS BONNE GARDE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps




Le pèlerinage annuel à la synagogue de la Ghriba à Djerba, la plus ancienne de l’histoire juive, est le thermomètre de la saison touristique en Tunisie. Il marque le début des vacances et des migrations des touristes vers la Tunisie. L’ile de Djerba, qui compte encore près de 1.200 juifs, reste la destination préférée des européens de toutes nationalités qui recherchent l’exotisme. 
À la suite de la révolution, la fête avait été annulée en 2011 pour des raisons de sécurité car l’avènement d’un régime islamique avait inquiété les juifs. Cette année-là fut désastreuse pour l’ile qui n’a accueilli que la moitié des touristes sur le 1,2 million habituel.

Voir la vidéo tournée à la Ghriba

vendredi 26 avril 2013

EMISSION POLITIQUE TELEVISEE - COSMOPOLITE : L'ECHO DE TEL-AVIV



COSMOPOLITE : L’ÉCHO DE TEL-AVIV

Une nouvelle émission politique télévisée


     
   Cette émission télévisée hebdomadaire analyse les principaux évènements de la semaine qui sont commentés par Ghislain ALLON et Jacques BENILLOUCHE.


mercredi 24 avril 2013

LA POSITION AMBIGÜE DE LA TURQUIE



LE REGARD DE JACQUES BENILLOUCHE POUR  TRIBUNEJUIVE.INFO

LA POSITION AMBIGÜE DE LA TURQUIE



La Turquie ne semble pas avoir définitivement fixé la position à adopter vis-à-vis d’Israël. Elle donne l’impression d’avoir eu la main forcée par Barack Obama qui avait mandaté son secrétaire d’État John Kerry auprès de Tayyip Erdogan pour obtenir une réconciliation entre les deux anciens alliés. Les excuses présentées par Benjamin Netanyahou au gouvernement turc n’ont pas totalement débloqué la situation. Et pourtant la gravité de la situation aux frontières avec la Syrie impose le renouvellement de la coopération entre Ankara et Jérusalem pour gérer ensemble le problème des armes chimiques risquant de tomber entre des mains ennemies.


dimanche 21 avril 2013

AHMADINEJAD N’A PLUS LA COTE EN IRAN




AHMADINEJAD N’A PLUS LA COTE EN IRAN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Et si Barack Obama avait raison en temporisant dans le problème du nucléaire iranien ? Il avait demandé aux israéliens de patienter jusqu’à l’élection présidentielle iranienne de 2013 qui se déroulera le 14 juin 2013.


Après deux mandats consécutifs, Mahmoud Ahmadinejad ne peut plus se représenter. Trois candidats sont actuellement sur les rangs. Dans les milieux conservateurs, Ali Larijani, président du Parlement, et Saïd Jalili, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, ont fait connaitre leur intention de se présenter. Le 11 avril 2013, Hassan Rohani, directeur du Centre pour la recherche stratégique et négociateur du programme nucléaire avec les occidentaux, est entré dans la course.


mardi 16 avril 2013

APRÈS L’IRAK, L’ÉGYPTE : LA PERSÉCUTION DES CHRÉTIENS



            

LE REGARD DE JACQUES BENILLOUCHE POUR  TRIBUNEJUIVE.INFO

APRÈS L’IRAK, L’ÉGYPTE : LA PERSÉCUTION DES CHRÉTIENS


Manifestation Cathédrale St-Marc

          La violence a éclaté le 5 avril 2013  dans la ville d’Al-Khosous, au nord du Caire dans une région déshéritée du gouvernorat de Qalioubiya, à la suite de la mort de cinq coptes faisant partie de la minorité chrétienne en Égypte. La violence s’est poursuivie le 7 avril lorsque des agresseurs ont attaqué le cortège funèbre à l’occasion des funérailles des victimes coptes à la cathédrale Saint Marc, à Abbassia près du Caire. Des reportages et des témoins accusent les Frères musulmans au pouvoir d’être soit responsables des affrontements soit directement impliqués dans ces violences.

LA DAME DE L’AUBE : Yom Hazikaron


LA DAME DE L’AUBE : YOM HAZIKARON 

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
    
          C'est le jour du souvenir, Yom Hazikaron, le jour en hommage aux soldats de Tsahal tombés au champ d'honneur, le jour de deuil qui précède la joie de la victoire de l'indépendance, le jour où l'on doit garder en mémoire le sacrifice de nos jeunes.

Yohan ZERBIB z"l

dimanche 14 avril 2013

SLATE - DÉMISSION DE SALAM FAYYAD: MARWAN BARGHOUTI SERA-T-IL LE RECOURS ?



SLATE - DÉMISSION DE SALAM FAYYAD: MARWAN BARGHOUTI SERA-T-IL LE RECOURS ?

Par Jacques BENILLOUCHE

          Le départ du Premier ministre est révélateur des problèmes de l'Autorité palestinienne. Comme souvent, on reparle d'une figure historique pour sortir de l'impasse: Marwan Barghouti.




          La démission de Salam Fayyad, acceptée par Mahmoud Abbas, le 13 avril 2013 n'a pas vraiment été une surprise. Le torchon brûlait depuis longtemps entre le président et son Premier ministre, qui ne devait son maintien à la tête du gouvernement de l'Autorité palestinienne qu’aux Américains. Le Hamas avait exigé son renvoi comme préalable à une éventuelle réunification du mouvement palestinien avec, à la clef, l’organisation d’élections présidentielle et législatives en Cisjordanie et à Gaza.

Lire la suite en cliquant sur le lien :

jeudi 11 avril 2013

ADIEU BERNHEIM, ON T'AIMAIT BIEN par Marianne ARNAUD



ADIEU BERNHEIM, ON T'AIMAIT BIEN

Par Marianne ARNAUD
 copyright © Temps et Contretemps



          Le Grand Rabbin Bernheim a failli. Il n'a tué personne mais il a menti, menti sur ses diplômes, menti sur ses écrits. Sa démission était inévitable.



          Cela m'attriste et attristera tous ceux qui, comme moi, étaient chrétiens mais savaient tout ce que leur religion devait à la religion juive. Tous ceux-là se réjouissaient de la part et de la place que prenait le Grand Rabbin Bernheim dans le dialogue judéo-chrétien.



          Ils s'étaient réjouis aussi du courageux essai qu'il avait écrit contre la loi sur le «mariage pour tous». Ils avaient apprécié que le Pape Benoît XVI l'ait largement repris à son compte, écrivant : «Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, dans un traité soigneusement documenté et profondément touchant a montré que l'atteinte à l'authentique forme de la famille, constituée d'un père, d'une mère et d'un enfant - atteinte à laquelle nous nous trouvons exposés aujourd'hui - parvient à une dimension encore plus profonde.»



          Mais une partie de la communauté juive lui reprochait d'être trop proche des chrétiens. Ils ont obtenu sa démission, ils doivent être tout à leur joie.


          Cependant leur joie ne peut être que mauvaise car ainsi en va-t-il, désormais, dans notre belle et pauvre France.


mercredi 10 avril 2013

DES JEUNES FRANÇAIS DANS L'ARMEE D'ISRAËL Par Mélanie HOZE



DES JEUNES FRANÇAIS DANS L'ARMEE D'ISRAËL

Par Mélanie HOZE
 copyright © Temps et Contretemps


Guilad Shalit avec les soldats "seuls"

Quel est l’impact des mouvements de jeunesse  juifs de France dans l’engagement des immigrants dans l’armée israélienne ? Plusieurs mouvements de jeunesse juifs existent depuis longtemps en France.  Trois grands mouvements axent leurs activités sur la formation d’une nouvelle génération qui soit fidèle à la Torah, au sionisme ou encore à la tradition juive. Parmi ces différents mouvements : celui du Bneï- Hakiva, du Betar ou encore des EEIF (Éclaireurs israélites).

VERS UN PRINTEMPS FRANÇAIS de Marianne ARNAUD



La tribune de Marianne ARNAUD

VERS UN PRINTEMPS FRANÇAIS
copyright © Temps et Contretemps

La France vit aujourd'hui la pire crise politique et morale qu'elle ait connue depuis le début de la Vème République. «Un désastre généralisé» diagnostique le sociologue Michel Wieviorka qui ne peut être soupçonné d'être de droite.


lundi 8 avril 2013

LIGUE ARABE : UNE INSTITUTION FAIBLE OBSOLÈTE



LIGUE ARABE : UNE INSTITUTION FAIBLE OBSOLÈTE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


             
Ligue arabe à Doha
     La Ligue Arabe s’est volontairement affaiblie au point de devenir une institution obsolète. Au lieu de rassembler, comme à l’époque où les pays arabes étaient monolithiques, elle est devenue le champ clos d’affrontements idéologiques et le lieu où se révèlent les divergences entre clans. Elle souffre de l’absence à sa tête d’un leader charismatique capable de s’imposer et d’imposer ses idées comme naguère le président d’Égypte. 


QATAR ET ARABIE S’AFFRONTENT SUR LE TERRAIN SYRIEN



QATAR ET ARABIE S’AFFRONTENT SUR LE TERRAIN SYRIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
                

          
L'émir du Qatar et le roi d'Arabie

          La concurrence bat son plein en Syrie où les djihadistes, soutenus par l’Arabie saoudite, et les Frères musulmans épaulés par le Qatar s’affrontent par idéologie interposée. Elle entraine un conflit d’intérêt au sein même de la rébellion contre le régime de Bassar Al-Assad. Ces deux pays affichent ouvertement leurs rivalités car ils entendent garder la main sur les clans qui pourraient prendre un jour le pouvoir à la chute du régime syrien et garantir leur influence dans un pays charnière au Moyen-Orient.