LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

samedi 31 octobre 2020

Liban : Thaoura an II par Albert NACCACHE

 

LIBAN : «THAOURA» AN II


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE


Liban révolution

                   Les Libanais viennent de célébrer l’anniversaire de la première grande manifestation populaire qui a secoué le pays le 17 octobre 2019 et qui deviendra la «thaoura», la révolution. Un vent d’espoir se levait sur le pays, quand des milliers de Libanais, excédés par la mauvaise gouvernance et l’incurie de la classe politique étaient descendus dans la rue. «Le peuple a faim», criaient les manifestants en réclamant la démission d’un gouvernement qui voulait imposer une nouvelle taxe. «Il y a de tout dans le mouvement du 17 octobre, des gens de droite, des gens de gauche, des libéraux, des nationalistes, des communistes, des croyants, des identitaires, des progressistes, des conservateurs, etc.».

mercredi 28 octobre 2020

Etats-Unis, la haine raciste et antisémite au quotidien par Francis MORITZ

 

 ÉTATS-UNIS, LA HAINE RACISTE ET ANTISÉMITE AU QUOTIDIEN

 Par Francis MORITZ

 

Manifestation de suprémacistes blancs

A quelques jours de l’élection, les tensions racistes et antisémites déjà vives au début du mandat de Donald Trump sont à leur comble. La violence dans la société américaine, qui est une réalité depuis l’origine, n’a fait que s’exacerber. Il ne se passe pas une semaine, sans qu’il y ait une fusillade, des victimes, des meurtres. Dans son rapport publié ce mois-ci, le département de la sécurité intérieure (Homeland) conclut que «les violences à motivation raciale et ethnique, en particulier celles provoquées par les extrémistes  Suprématistes blancs   demeurent la menace majeure, la plus durable et la plus meurtrière».


mardi 27 octobre 2020

Réflexion sur le covid et la liberté par Maxime TANDONNET

 

RÉFLEXION SUR LE COVID ET LA LIBERTÉ


Par Maxime TANDONNET


          L'Insee a publié une étude comparative sur la courbe des décès en France dans le contexte du covid. Elle montre que grosso-modo la France ne connait pas une explosion du nombre de morts, en tout cas, rien qui ne ressemble à la vision d’apocalypse que suggère le matraquage quotidien des médias et de la classe dirigeante. L’encombrement des services d’urgence hospitaliers impose la plus grande prudence, la plus grande vigilance, toutes les mesures nécessaires pour adapter l’offre de soin, et un appel à la sagesse des Français, le seul véritable recours.


lundi 26 octobre 2020

La Tunisie, pays fossoyeur de la Francophonie

 

LA TUNISIE, PAYS FOSSOYEUR DE LA FRANCOPHONIE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Francophonie 2016

Le 17ème sommet de la Francophonie s’était clôturé le 27 novembre 2016 à Madagascar. La Tunisie avait repris le flambeau pour organiser en 2020 la 18ème édition de ce grand événement sachant que le berceau du Printemps Arabe avait été choisi à l’unanimité par les pays membres. Un entretien téléphonique avait eu lieu, le 19 mai 2020, entre le président de la République tunisienne Kais Saïed et la Secrétaire Générale de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), Louise Mushikiwabo, pour envisager la tenue de la 18ème édition du sommet de la Francophonie au mois de décembre 2020. 


dimanche 25 octobre 2020

Dernière ligne droite difficile pour Trump

  

DERNIERE LIGNE DROITE DIFFICILE POUR TRUMP

Par Jacques BENILLOUCHE 

Copyright © Temps et Contretemps





         

          Le système électoral américain, très spécifique, n'a rien de comparable aux autres pays. Il a été conçu pour donner un poids adapté à la force de chaque État, en fonction du nombre d'habitants. Le président et le vice-président des États-Unis sont élus par un collège électoral ; il ne s'agit pas d'une élection au suffrage direct mais au suffrage indirect. Les électeurs ne votent pas directement pour un candidat à la présidentielle mais désignent des Grands électeurs, élus eux au suffrage universel dans chaque État. Ces Grands électeurs, à leur tour, désignent ensuite le président. Les Etats-Unis ont une structure politique d'une République constitutionnelle et fédérale à régime présidentiel et sont composés de 50 États. 

Malgré les embûches, l'Iran persiste dans son programme nucléaire

  

MALGRE LES EMBÛCHES, L'IRAN PERSISTE DANS SON PROGRAMME NUCLEAIRE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps   

 

Conseil national de la résistance iranienne


          Les sanctions américaines n’ont pas découragé l'Iran de développer des armes nucléaires. Les services de renseignements et l’opposition iranienne confirment que rien n’a pu contrecarrer le programme nucléaire iranien. Le CNRI (Conseil national de la résistance iranienne) a révélé l’existence de deux nouveaux sites, gérés par les Gardiens de la révolution, chargés de poursuivre secrètement la construction d'armes nucléaires. Selon Soona Samsami, directrice du bureau américain du CNRI : «La politique d'apaisement de l'Occident a permis au régime d'accélérer ses efforts pour obtenir des armes nucléaires tout en négociant avec les puissances mondiales. L'obtention d'armes nucléaires fait partie intégrante de la stratégie de survie des mollahs». 

samedi 24 octobre 2020

La Cisjordanie dévoile l'ambigüité dans les relations d'Israël avec l'UE

 

 LA CISJORDANIE DÉVOILE L’AMBIGUÏTÉ DES RELATIONS D’ISRAËL AVEC L’UE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Les ministres des Affaires étrangères du G7 (Japon, Canada, Allemagne,Grande-Bretagne, Italie, Etats Unis, France), en compagnie du Haut représentant de l'Union européenne

          Les ministères des Affaires étrangères de la France, de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne, de l'Italie et de l'Espagne ont appelé à l'arrêt immédiat de la construction d’implantations en Cisjordanie. Ces cinq pays européens ont condamné le gouvernement israélien pour sa décision «contre-productive» de construire des milliers de logements en zone contestée. Dans une déclaration commune, ils ont aussi exigé une pause dans les expulsions et les démolitions de maisons palestiniennes en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.


jeudi 22 octobre 2020

Koweït, normalisation impossible par Jean CORCOS

    

   

KOWEÏT, NORMALISATION IMPOSSIBLE ? 


Par Jean  CORCOS



         

          Le véritable «blitzkrieg diplomatique» brillamment réussi par Israël dans le Golfe ces dernières semaines, avec la «normalisation» actée par les Émirats Arabes Unis puis par le Bahreïn, a tout de suite donné lieu à des spéculations sur la suite : quelle pétro-monarchie allait suivre ? On a bien sûr suggéré l’Arabie Saoudite, le plus puissant et le plus riche de leurs voisins. Mais on a évoqué aussi – dans les médias communautaires en particulier – d’autres Émirats, dans le désordre et il faut le reconnaitre, avec une vision bien superficielle de ces pays. Ainsi étaient cités le Qatar, Oman et le Koweït, comme si leurs choix géopolitiques étaient transposables, pour ne rien dire des échanges (ou de l’absence d’échanges) avec Israël au cours des dernières années : c’était aussi faire preuve d’un mépris réel pour ceux qui ont suivi de près ces différents États. Faut-il le souligner ? 

lundi 19 octobre 2020

L'école de la République contre la charia par Francis MORITZ

 

L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE CONTRE LA CHARIA

                           Par Francis MORITZ

 

Hommage

On se plait à souligner que les deux piliers de la République sont d’une part la devise Liberté-Égalité-Fraternité et d’autre part la laïcité. Aujourd’hui force est de constater qu’on veut les détruire. Il y a manifestement préméditation. C’est ce qu’on appelle aux Assises une tentative d’assassinat. Deux évènements, qui en apparence n’ont aucun rapport, nous rappellent douloureusement pour l’un et cruellement pour l’autre, qu’une majorité de Français ignore ce qu’a été la Shoah ou alors très vaguement, tandis que l’autre, d’une sauvagerie inouïe avec l’assassinat d’un professeur de collège, démontre la tentative en cours d’un terrorisme éducatif et intellectuel hors normes. Tous deux convergent vers ce qui doit désormais être la mère de toutes les batailles.


Professeur décapité : l'effondrement de la France par Maxime TANDONNET

 

PROFESSEUR DÉCAPITÉ : L’EFFONDREMENT DE LA FRANCE

Par Maxime TANDONNET



Un professeur d’histoire-géographie a été décapité à Conflans-Sainte-Honorine, à quelques kilomètres de la capitale, pour avoir parlé de la liberté à ses élèves et leur avoir enseigné la liberté d’expression. Nous atteignons le paroxysme de la barbarie islamiste, une terreur sanguinaire à laquelle le nazisme n’a rien à envier. À travers ce crime d’une sauvagerie inouïe, c’est toute la civilisation qui est décapitée, la culture gréco-latine, chrétienne, et les principes de la liberté et de la démocratie française.


Radicalisme islamique en France, un homme décapité. Francis MORITZ

 

RADICALISME ISLAMIQUE EN FRANCE, UN HOMME DÉCAPITÉ 

Par Francis MORITZ

 

 

Samuel PATY,  Professeur décapité

          On croyait avoir tout vu, tout entendu et tout vécu depuis les derniers attentats dont le procès est en cours à Paris. La barbarie de ce qui vient de se passer est un acte inouï de cruauté et de sauvagerie ! Le professeur d’histoire de 47 ans qui a montré des caricatures du prophète à ses élèves dans son collège à Conflans-Sainte-Honorine près de Paris avait sans doute des intentions pédagogiques. Mal lui en a pris.


La liste arabe unie rate encore une occasion

 

LA LISTE ARABE UNIE RATE ENCORE UNE OCCASION

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps   

            

Meeting de la liste arabe

          Il est difficile de s’opposer à la volonté de paix de la part de certains pays arabes qui ont décidé d’enterrer la hache de guerre.  Le conflit israélo-arabe perdure depuis plus d'un siècle mais les dirigeants des Émirats Arabes Unis et du Bahreïn ont eu le courage de changer le cours de l’Histoire en reconnaissant enfin l’existence de l’État d’Israël. Cependant, la normalisation n’a pas été acceptée par les députés arabes d’Israël qui calquent leur politique sur celle de l’Autorité palestinienne. Ils ne sont toujours pas majeurs dans leurs décisions.


dimanche 18 octobre 2020

A propos des constructions en Cisjordanie

 

À PROPOS DES CONSTRUCTIONS EN CISJORDANIE 

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps   

 


Le gouvernement israélien vient d’approuver la construction de 2.166 logements en Cisjordanie, mettant fin au gel de facto de huit mois. 3.000 autres nouvelles unités sont prévues. Ce gel a provoqué une levée de boucliers chez les dirigeants de Yesha (Judée, Samarie et Gaza) qui ont menacé de prendre des mesures unilatérales : «Il est inacceptable que nous devions attendre six mois pour obtenir des permis de construire, et nous exigeons que le premier ministre convoque le comité immédiatement. Le Premier ministre a suspendu la souveraineté, nous devons donc passer à la création de faits sur le terrain et à la construction librement, sans approbation politique ni limites qui ne sont pas requises ailleurs en Israël».


Sbeïtla en Tunisie s'enfonce dans la violence et l'émeute

 

SBEÏTLA EN TUNISIE S’ENFONCE DANS LA VIOLENCE ET L’ÉMEUTE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps   



Les ingrédients pour une nouvelle révolution du jasmin, que les Tunisiens préfèrent appeler  «révolution de la dignité», sont en place en Tunisie. À l’époque, les troubles avaient débuté  le 17 décembre 2010, après l'immolation par le feu d'un jeune vendeur ambulant de fruits et légumes à Sidi Bouzid, Mohamed Bouazizi, dont la marchandise avait été confisquée par les autorités. Aujourd’hui à Sbeïtla dans le quartier Essourour, Abderrazak Khachnaoui, 52 ans, avait décidé de passer la nuit dans le kiosque à cigarettes de son fils, construit illégalement, pour empêcher sa destruction. Mal lui en a pris car il est mort sous les décombres alors qu’un bulldozer de la police a aplati la structure en l’écrasant sous les décombres.


vendredi 16 octobre 2020

Les Israéliens ont été bernés par le gaz de Tamar

 

LES ISRAÉLIENS ONT ÉTÉ BERNÉS PAR LE GAZ DE TAMAR

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps   



La découverte de gaz au large de Haïfa avait suscité un espoir immense en Israël parce que, d’une part le pays était censé ne plus dépendre de l’extérieur pour son approvisionnement énergétique et d’autre part, il devait recevoir des royalties qui devaient améliorer le budget de l’État. Mais en fin de compte, les Israéliens ont été bernés car ils ne voient rien venir dans leur poche ou dans l’escarcelle du gouvernement. Le silence autour de l’accord gazier est d’ailleurs inquiétant. L’exploitation de Tamar-2 avait commencé en mars 2013. Cette découverte constituait un événement économique important car Israël était jusqu'alors dépourvu de ressources naturelles majeures. Le ministre israélien de l’énergie de l’époque, Yuval Steinitz,  avait estimé en 2017 que les quatre champs gaziers devraient rapporter 87 milliards d'euros. On en est très loin.


mercredi 14 octobre 2020

Benny Gantz prêt au clash pour le budget 2021

 

BENNY GANTZ PRÊT AU CLASH POUR LE BUDGET 2021

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps   



Benny Gantz se rebiffe, certains observateurs diront : enfin ! Depuis qu’il est au gouvernement, il a accepté toutes les humiliations que lui imposait Netanyahou pour ne pas être responsable de l’explosion de la coalition. Il a été placé en retrait de toutes les manifestations officielles pour ne pas être à la lumière des médias dans une sorte de marginalisation consentie. Le cabinet de sécurité se réunissait peu sous prétexte de coronavirus alors, il ne s’est occupé que des questions liées à son ministère en étant écarté des autres problèmes nationaux et internationaux. Gaby Ashkenazi a subi le même traitement et, en tant que ministre des affaires étrangères, il n’a même pas apposé sa signature obligatoire au bas du projet de normalisation avec les Émirats. 


dimanche 11 octobre 2020

L'Allemagne face au terrorisme antisémite domestique par Francis MORITZ

 

L’ALLEMAGNE FACE AU TERRORISME ANTISÉMITE DOMESTIQUE 

Par Francis MORITZ

 

Après l'attentat de Halle

Un an après Halle dans l’Est de l’Allemagne, on y commémore les victimes de l’attentat contre la synagogue. Le président du comité central juif, Josef Schuster, s’est exprimé avec beaucoup d’amertume. Il a rappelé que c’est uniquement grâce à une protection propre à la synagogue (caméra vidéo et porte verrouillée) que la vie de 52 fidèles a été épargnée. En revanche, deux passants en furent victimes. Sinon c’eut été le massacre du Yom Kippour !


Artsakh haut-Karabakh : un chaudron caucasien à la sauce turque par Albert Naccache

 

 ARTSAKH HAUT-KARABAKH : UN CHAUDRON CAUCASIEN À LA SAUCE TURQUE

Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE


Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples(Charles de Gaulle, Mémoires de guerre)

L’Arménie est un petit pays montagneux de 29.743 km², à peine plus grand que la Bretagne, qui dispose de peu de ressources naturelles. Ses 3 millions d’habitants sont de religion chrétienne. Capitale Erevan. L’Azerbaïdjan, qui dispose de 86.600 km² est riche en pétrole. Ses dix millions d’habitants, les Azéris sont musulmans chiites. Capitale Bakou.


Fin de la traversée du désert de Naftali Bennett

 

FIN DE LA TRAVERSÉE DU DÉSERT DE NAFTALI BENNETT

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps    


Après une longue traversée du désert et une rivalité avec sa colistière Ayelet Shaked qui un temps avait fait cavalier seule, Naftali Bennett émerge des sondages et menace sérieusement le leadership de Netanyahou. Mais le Likoud et Yamina se disputent les voix des électeurs de droite selon le principe classique des vases communicants. Il ne s’agit que de sondages qui se sont souvent trompés en Israël et par ailleurs, Netanyahou n’a pas dit son dernier mot. Il a encore de la ressource surtout quand il doit se battre contre les siens. Il a tout verrouillé au Likoud et il a encore les moyens de bloquer toute velléité au sein de la droite entière.


RT-FRANCE - Covid : les mesures sanitaires prolongées en Israël

 

Journal RT-France du 8 octobre 2020

COVID : LES MESURES SANITAIRES PROLONGÉES EN ISRAËL


Jacques BENILLOUCHE au micro de

Olivier de KERANFLECH

 



Le gouvernement a prolongé jusqu’au 13 octobre les mesures de confinement pour combattre le coronavirus.  Mais il existe deux questions distinctes pour lesquelles les autorités veulent faire un amalgame. Les questions sanitaires et économiques d’une part et les questions politiques liées aux manifestations politiques. Ce n’est pas un tout. En ce qui concerne les mesures contre le coronavirus, Benjamin Netanyahou donne l’impression de paniquer car, malgré ses mesures de confinement, le nombre de contaminés et de morts augmente.

Cliquer sur la suite pour voir l'émission

jeudi 8 octobre 2020

Le mouvement "drapeau noir" marginalise Gantz

 


LE MOUVEMENT «DRAPEAU NOIR» MARGINALISE GANTZ

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps    



A l’instar des Gilets jaunes en France, le mouvement «drapeau noir»  a été déclenché par quelques individus non encartés, quelques membres d’une même famille, et au fil des jours, il a été rejoint par des citoyens de tous bords et même de hautes figures civiles et militaires. La famille Schwartzman vivant au nord d'Israël, quatre frères et sœurs de 30 à 40 ans, ont exprimé leur frustration et leur colère à propos des récentes élections. Ils ne sont ni marginaux, et encore moins anarchistes comme le pouvoir le prétend, puisqu’ils travaillent dans la haute technologie, l'ingénierie et les sciences. Mais leur vision est pragmatique et leur diagnostic politique sévère s’exprime en quelques mots : "Netanyahou a détruit l’État et a violé les valeurs démocratiques fondamentales". Alors, ils ont confectionné quelques drapeaux noirs de bric et de broc pour manifester sur la place Rabin de Tel Aviv, symbole du libéralisme et de la laïcité. Comme en mai 1968 à Paris, un quarteron d’individus a été à l’origine de la plus grande révolution nationale française de l’époque moderne. Le pouvoir de l’époque a eu le tort de les sous-estimés.


Le vrai visage des Emirats arabes unis

 

LE VRAI VISAGE DES ÉMIRATS ARABES UNIS

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps  

MbZ avec le roi du Maroc

         La reconnaissance d’Israël par les Émirats Arabes Unis a montré le pays sous un aspect pacifique, pragmatique et ouvert. Il faut certes reconnaitre le courage de Mohammed ben Zayed, dit MbZ, chef des Émirats, qui a bravé le syndrome de Sadate, condamnant à mort tout dirigeant arabe qui signe un accord avec Israël. Il a osé adopter une démarche indépendante et innovante alors qu’on le croyait inféodé à l’Arabie saoudite. Il a montré un sens aigu de la diplomatie internationale en bousculant les vieilles traditions de la région.