LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mercredi 28 septembre 2022

RadioJ - Extrême-droite en Europe, inspiration pour Israël

 

RADIO-J du 28 septembre 2022


EXTRÊME-DROITE EN EUROPE, INSPIRATION POUR ISRAËL


Jacques BENILLOUCHE au micro d’Ilana FERHADIAN

           


          Lors de son discours à l’ONU sur la nécessité de deux États dont un État palestinien en Cisjordanie, Yaïr Lapid avait piégé deux dirigeants. D’abord Mahmoud Abbas est tombé dans le piège en délégitimant Israël, en refusant le principe même et en revenant à la Déclaration de Balfour. Il a décrit Israël comme une puissance colonisatrice. Dans son discours, il n’y avait aucune reconnaissance, aucun signe de compréhension de la raison pour laquelle Israël pourrait céder des terres au peuple palestinien. C’était une fin de non-recevoir. En fait Mahmoud Abbas ne veut pas d’État palestinien mais le statu quo dans lequel il se complet. Il y trouve tout son intérêt puisqu’il confie la sécurité de sa région à Tsahal, sa police se chargeant uniquement de sa propre sécurité. Il reçoit beaucoup d’argent des Occidentaux. Il n’y a donc aucune raison que la situation change pour lui.

Cliquer sur la suite pour voir l'émission


mardi 27 septembre 2022

Israël sur la voie de l'extrême-droite européenne

 

ISRAËL SUR LA VOIE DE L’EXTRÊME-DROITE EUROPÉENNE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

           

Leaders de l'extrême-droite européenne

        On ignore souvent concrètement les conséquences de l’avènement d’un régime d’extrême-droite dans un pays. Les changements prennent alors plusieurs formes autoritaires qui s’expriment contre la population et surtout contre ses élites considérées comme de mauvais génies pervertissant le bon peuple et bloquant la bonne marche vers un avenir imposé. On parle alors de fascisme au sens large lorsqu’il rejette les droits de l'homme, le communisme, l'anarchisme, les libertés individuelles et le libéralisme politique et lorsqu’il prône le parti unique. L’extrême-droite au pouvoir peut prendre plusieurs formes mais le fondement et l'idéologie restent les mêmes.


Les Juifs iraniens tentent de survivre


LES JUIFS IRANIENS TENTENT DE SURVIVRE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


Manifestation à la suite de la mort de Mahsa Amini, à Téhéran, en Iran, le 19 septembre 2022

          Un vent de colère souffle en Iran depuis le 16 septembre, jour du décès de Mahsa Amini, trois jours après son arrestation à Téhéran pour «port de vêtements inapproprié et non-respect du strict code vestimentaire pour les femmes iraniennes». Les émeutes dans les rues ont fait plus de 41 morts après neuf jours de protestations mais le bilan serait plus lourd selon l'ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo. Le président Ebrahim Raïssi a appelé «les autorités concernées à agir fermement contre ceux qui portent atteinte à la sécurité et la paix du pays et du peuple». Le ministre de l'Intérieur Ahmad Vahidi, a lui dit attendre du «pouvoir judiciaire qu'il poursuive rapidement les principaux auteurs et meneurs de ces émeutes» qui se sont étendues à plusieurs villes d’Iran.


ARTICLES DE LA SEMAINE - Cliquer l'image pour lire

ARTICLES DE LA QUINZAINE - Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS - Cliquer l'image pour lire