Après l’affichage du premier article, le chargement des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

jeudi 19 juillet 2018

SLATE - Benyamin Netanyahou et la loi sur "l'Etat nation Juif"



SLATE - BENYAMIN NETANYAHOU ET LA LOI SUR L'«ÉTAT-NATION JUIF» : DIVISER POUR MIEUX RÉGNER

Par Jacques BENILLOUCHE
La Knesset a adopté le 18 juillet un projet de loi controversé, définissant Israël comme «l'État-nation du peuple juif» et établissant notamment l'hébreu comme seule langue officielle.


Benyamin Netanyahou a remis sur le tapis sa loi sur la définition de l’État d’Israël comme «État-nation juif». Ce faisant, il a trouvé un alibi pour indisposer le peuple palestinien et bloquer, par réaction, toute discussion de paix prévue par le programme de Donald Trump. Et en particulier les questions sur les implantations, puisque dorénavant, les «implantations juives relèvent de l'intérêt national. L'État prendra les mesures pour encourager, faire avancer et servir cet intérêt». Le Premier ministre s’attaque en réalité directement à la communauté arabe israélienne, avec la volonté d’effacer sa propre histoire.

Comment ! Israël serait un Etat juif ? par Michèle MAZEL



COMMENT ! ISRAËL SERAIT UN ÉTAT JUIF ?

La chronique de Michèle MAZEL




          «Israël : le Parlement adopte une loi définissant le pays comme « l’État-nation du peuple juif» titre sobrement le Figaro.  Le Monde est plus critique : «La Knesset adopte une loi controversée définissant Israël comme un Etat Juif».    La loi votée dans la nuit de mercredi à jeudi par le parlement israélien a immédiatement enflammé la Toile. Ainsi Israël aurait la prétention de se présenter comme un Etat Juif ? C’est proprement insupportable, voir scandaleux.


Judaïques FM : les kibboutzim qui bordent Gaza



Radio JUDAÏQUES FM

LES KIBBOUTZIM QUI BORDENT GAZA

Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Eva SOTO

            
Brigade  Nahal

          De tout temps, avant et après la création de l’Etat d’Israël, les kibboutzim ont constitué la première ligne de défense face aux terroristes et aujourd’hui face aux tirs de mortiers, de roquettes et de cerfs-volants enflammés. Pour défendre les villages agricoles, l’unité Nahal avec ses bérets verts avait été créée pour permettre à des soldats agriculteurs de cultiver et de surveiller en même temps les frontières. Les Palestiniens ont organisé la marche du retour le 30 mars 2018, qui a dégénéré en faisant plus de cent morts. Après les tirs de roquettes, le Hamas a inventé une nouvelle technique de destruction, les cerfs-volants enflammés pour détruire les kibboutzim.

Fatah et Hamas veulent renouer avec la Syrie




FATAH ET HAMAS VEULENT RENOUER AVEC LA SYRIE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps



Haniyeh et Assad

          Le 24 février 2012, les dirigeants du Hamas avaient décidé de se retourner publiquement contre leur allié de longue date, le président syrien Bachar al Assad, en prenant position en faveur des rebelles qui voulaient renverser son régime dynastique. Ce revirement politique avait privé Assad d’un rare partisan sunnite du monde arabe et avait accru son isolement international. La publicité pour cet événement de rupture n’avait pas été ménagée. L’annonce avait été faite par des discours publics lors des prières du vendredi au Caire et lors d'un rassemblement à Gaza. Le Hamas se justifiait alors car l'armée d'Assad, largement dirigée par des membres de la secte alaouite du président, avait écrasé des manifestants et des rebelles sunnites.


ARTICLES DE LA SEMAINE - Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DE LA QUINZAINE : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS - Cliquer l'image pour lire