LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 30 décembre 2018

La nouvelle droite de Bennett et Shaked



Israël élections avril 2019

LA "NOUVELLE DROITE" DE BENNETT ET SHAKED

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            

          L’annonce de la création de la «Nouvelle Droite» est une grande surprise venant des deux grands leaders, Naftali Bennett et Ayelet Shaked. Par cette décision brutale, ils ont voulu couper l’herbe sous les pieds de Moshé Ayalon et Benny Gantz qui chassent aussi sur les mêmes terres. Ils ont décidé de quitter leur parti Habayit Hayehudi, nationaliste et sioniste religieux, souvent classé à l'extrême droite du spectre politique israélien pour son néo-sionisme, afin de créer une nouvelle formation laïque et religieuse.


samedi 29 décembre 2018

Le débat permanent sur l'état de Tsahal



LE DÉBAT PERMANENT SUR L’ÉTAT DE TSAHAL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            

          Le débat en Israël sur l’état d’impréparation de Tsahal au combat est devenu une rengaine. D’ordinaire les questions militaires sont traitées secrètement dans les bureaux de la Kirya, à l’abri des regards et des témoins politiques. Or cette question est de plus en plus étalée sur la place publique comme si on voulait en faire un argument politique. On sait que l’armée, depuis l’avènement de Netanyahou au pouvoir, n’est pas en odeur de sainteté auprès du gouvernement car elle n’approuve pas les options du gouvernement en ce qui concerne soit une attaque préventive contre l’Iran, soit les choix tactiques face au Hamas.

Élections avril 2019 : Israël des généraux



Israël élections avril 2019
ISRAËL DES GÉNÉRAUX
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps


Dayan et Rabin
Israël, qui est toujours en guerre depuis sa création en 1948,  a toujours eu une relation particulière avec ses généraux. Certains sont entrés en politique après leur brillante carrière militaire à l’instar de Moshé Dayan, Yitzhak Rabin et Ehud Barak. Mais c’est la première fois que trois généraux illustres sautent en même temps le pas pour se lancer dans la bataille des élections d’avril 2019. Un quatrième réfléchit encore mais il ne le fera pas longtemps car la campagne électorale sera courte. Le succès des généraux s’explique parce que les Israéliens ont besoin d’être rassurés pour leur sécurité, même s’ils doivent faire l’impasse sur les aspects économiques de leur vie quotidienne. C'est pourquoi les listes sans généraux n'ont aucune faveur des électeurs.


La Tunisie est-elle au bord de l'anarchie ? par Zvi MAZEL



LA TUNISIE EST-ELLE AU BORD DE L’ANARCHIE ?

Par Zvi MAZEL
Ancien ambassadeur d'Israël


Caïd Essebsi-Bourguiba

Sous l’impulsion de son premier président Habib Bourguiba, qui avait lancé des réformes libérales et économiques, la Tunisie était devenue pour l’Occident, depuis son indépendance en 1956, le symbole d’une démocratie arabe éclairée ; on espérait alors que son exemple serait suivi par d’autres pays arabes. Il n’en fut rien.  En 2011 un soulèvement populaire entraîna la chute du président Zinedine Ben Ali et déclencha «le printemps arabe» qui allait, pensait-on, transformer le Moyen Orient, libérant les peuples de la dictature et ouvrant la voie à la démocratie et au développement économique.

France-Allemagne, le couple infernal par Bazak



FRANCE-ALLEMAGNE, LE COUPLE INFERNAL

Par BAZAK



L’après Gilets jaunes, foulards rouges, blousons noirs, la France a vécu dans sa chair cinq semaines atroces. Les chaines d’infos ont relayé des images terribles qu’on n’aurait jamais pu imaginer en France, mais plutôt en Amérique du sud ou ailleurs … Mais à Paris, jamais ! De donneuse de leçon et porte-parole de l’Europe, la France devient l’homme malade de l’Europe.

Israël : Des élections pour quoi faire ?



ISRAËL : DES ÉLECTIONS POUR QUOI FAIRE ?

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps


En décidant de recourir à des élections anticipées, normalement prévues en novembre 2019, Benjamin Netanyahou prend le risque de modifier le contour de sa prochaine coalition. Pour l’instant, les sondages le donnent au firmament et il semble à l'abri de toute défaite. Il a face à lui des leaders ternes, peu charismatiques qui n’arrivent pas à percer. Mais le danger peut venir de son propre parti, le Likoud, où les prétendants affûtent leurs arguments, en particulier Gideon Sar dont l’épouse journaliste a décidé de démissionner pour se consacrer entièrement au combat politique de son époux.

BAZAK



BAZAK



          Bazak est le pseudonyme d’un franc-maçon en activité dans une loge française, d’où sa nécessaire discrétion. Ancien  cadre supérieur et directeur de sociétés au sein de grands groupes français et étrangers, Bazak a eu plusieurs vies professionnelles, depuis l’âge de 17 ans, qui l’ont amené à parcourir et connaître en profondeur de nombreux pays, avec à la clef la pratique de plusieurs langues, au contact des populations d’Europe de l’Est, d’Allemagne, d’Italie, d’Afrique et d’Asie. Il en a tiré des enseignements précieux qui lui donnent une certaine légitimité et une connaissance politique fine.
       Fils d’immigrés juifs, il a su très tôt le sens à donner aux expressions exil, adaptation et intégration.




jeudi 27 décembre 2018

Noël 2018, une pensée pour les Chrétiens persécutés



NOËL 2018, UNE PENSÉE POUR LES CHRÉTIENS PERSÉCUTÉS

Par Maxime TANDONNET




Nos pensées, en ce Noël 2018, vont aux Chrétiens persécutés dans le monde, de plus en plus nombreux, et toujours dans la même indifférence générale. Environ 215 millions de Chrétiens dans le monde sont soumis à une forte persécution, révèle l’’édition 2018 de l’Index mondial de persécution, publié par l’ONG Portes Ouvertes. La situation est toujours plus dangereuse et dramatique dans les 50 pays où les Chrétiens sont le plus opprimés à cause de leur foi. En tête figurent la Corée du Nord, l’Afghanistan et la Somalie.

Radio-J : Politique intérieure d'Israël


POLITIQUE INTÉRIEURE D’ISRAËL


Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Dov ZERAH
Président de RadioJ

            
         
                   Cette émission était prémonitoire car elle a été enregistrée à la veille de la décision de Benjamin Netanyahou d’organiser des élections anticipées le 9 avril 2019. Nous avions parcouru les différents partis politiques actuels et les éventuels prétendants à la succession au poste de premier ministre. Le spectre politique risque de subir de sérieux changements avec l'arrivée annoncée de l'ancien chef d'Etat-major, Benny Gantz. 


lundi 24 décembre 2018

Souvenirs de Noël Par Marianne ARNAUD



SOUVENIRS DE NOËL

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



Je n’aime pas trop les éloges car ils peuvent paraitre suspects quand on anime un site et qu’ils concernent un de nos chroniqueurs. Mais Marianne Arnaud a écrit un texte dont on vit  l’émotion crescendo, au fur et à mesure de la lecture des lignes, comme une sorte de suspense libérateur. On sent percer dans les mots une situation dramatique vécue avec une réelle volonté d'œcuménisme parce que nous n’acceptons pas l’autre, tel qu’il est, différent mais cependant humain. 
En ce jour de fête chrétienne, Marianne Arnaud apporte malgré tout un soupçon d’optimisme à ceux qui jugent le monde injustement perturbé par des guerres de religions stériles.  
J. BENILLOUCHE

  
Elle a cinq ans. À Noël elle chantait toujours :
«O Tannenbaum, O Tannenbaum,
Wie grün sind deine Blätter»

Les Kurdes et l'opposition syrienne demandent le soutien de la France


LES KURDES ET L'OPPOSITION SYRIENNE DEMANDENT LE SOUTIEN DE LA FRANCE
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps


Pour comprendre l’évolution du conflit syrien, il faut analyser les quatre principales forces sur le terrain. Aux deux acteurs initiaux du conflit que sont le régime de Bachar El-Assad et l’opposition syrienne, se sont ajoutés Daesh et les forces kurdes. Les forces loyalistes de Bachar El-Assad sont composées de l’armée régulière, des milices et d’autres mercenaires étrangers. Elles ne contrôlent plus qu’un tiers du territoire syrien, l’ouest du pays, depuis Damas jusqu’à Lattaquié, comprenant toute la zone côtière et les villes de Homs, Hama et une moitié d’Alep. 
Les services de l’État continuent de fonctionner normalement dans cette zone où la population est épargnée par les bombardements puisque les forces d’opposition n’ont pas de moyens aériens. Les troupes favorables au régime disposent d’une suprématie décisive grâce aux hélicoptères qui larguent des barils explosifs sur les zones rebelles et les civils. Assad s’est confronté à Daesh tardivement une fois que le travail a été fait par les Kurdes.

Journées de duperies par Maxime TANDONNET




Par Maxime TANDONNET


La mode est de nouveau au lynchage des «hauts fonctionnaires» qui «bloquent» et font obstacle à la «volonté politique». Le pouvoir n’a jamais cessé de répéter, depuis 18 mois, qu’il ne «reculerait jamais» sur la gestion des comptes publics afin de satisfaire aux normes de Bruxelles. Toutefois, pour éteindre l’incendie des Gilets Jaunes, il lâche 14 milliards d’un coup (un quart du déficit budgétaire). Puis il accuse les hauts fonctionnaires de ne pas aller assez vite dans la mise en œuvre de cette volte-face. La faute à Bercy: tellement facile!

RadioJ- Problèmes sécuritaires


Les problèmes sécuritaires d’Israël

Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Dov ZERAH

Président de RadioJ
            
         Durant cet entretien, les problèmes sécuritaires d’Israël ont été abordés en ce qui concerne la Syrie, l’Iran et le Liban. On constate depuis quelques temps un réchauffement de la frontière libanaise. Israël avait averti le Hezbollah de sa détermination à faire respecter les lignes rouges qu’il avait définies. 

samedi 22 décembre 2018

Quand les Palestiniens s'étranglent d'indignation par Michèle MAZEL



QUAND LES PALESTINIENS S’ÉTRANGLENT D’INDIGNATION

La chronique de Michèle MAZEL


Appel à l'ONU de donateurs pour les Palestiniens

Rien ne va plus entre les Palestiniens – ceux de Ramallah et ceux de Gaza – et une grande partie de la communauté internationale et plus particulièrement les «généreux donateurs». La manne qui a si longtemps nourri l’existence dorée des dirigeants est en train de se tarir.  Prenez l’Autorité palestinienne. C’est la faute aux Israéliens bien sûr ; voilà des années qu’ils montrent au monde, chiffres et documents en main, que les millions de dollars reçus ne sont pas investis dans des programmes de développement ou même dans l’amélioration de la vie quotidienne des populations.

Le retrait américain de Syrie bouleverse la sécurité israélienne



LE RETRAIT AMÉRICAIN DE SYRIE BOULEVERSE LA SÉCURITÉ ISRAÉLIENNE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright ©  Temps et Contretemps


Base américaine à Manbij en Syrie
    Donald Trump a pris une décision symbolique. Le départ des 2.200 soldats américains, essentiellement des forces spéciales, changera le rapport des forces dans la région. Ces troupes avaient pour mission de former et de conseiller les forces locales combattant Daesh. Les Américains continueront à frapper la Syrie si nécessaire et à faire tourner leurs drones au dessus de Damas. Pour Trump : «Nous avons vaincu l'État islamique en Syrie, la seule raison pour laquelle j'étais là-bas pendant la présidence Trump». 

La pauvreté en Israël est une réalité



LA PAUVRETÉ EN ISRAËL EST UNE RÉALITÉ

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps

            
Des pauvres ramassent des restes au Souk Hacarmel de Tel-Aviv

        La pauvreté en Israël est une réalité de la politique ultra libérale de Benjamin Netanyahou. Oui, la nation hightech détient le record de la pauvreté parmi les pays de l’OCDE. Et cela est véritablement un paradoxe car on entrevoit toujours Israël à travers le prisme d’une réussite économique et d’une armée de haute technologie. A chaque élection législative, les promesses des candidats, prêts à tout pour se faire élire, pleuvent sur les électeurs avec un culot désespérant. C’est le cas de Moshé Kahlon et d’Elie Elalouf de Koulanou qui ont caressé le monde francophone dans le sens du poil ce qui a permis à leur nouveau parti d’atteindre les 10 députés, sans résultat notable. Or la pauvreté ne touche plus uniquement les populations arabes et juives orthodoxes mais l’ensemble du pays.  

mercredi 19 décembre 2018

Trop intelligent par Maxime TANDONNET



« TROP INTELLIGENT »

Par Maxime TANDONNET

            Maxime Tandonnet, haut fonctionnaire français,  a longtemps été un acteur politique dans l’ombre de Nicolas Sarkozy. Il publie aujourd’hui son premier article. Fidèles à notre politique d'expression politique diversifiée, nous donnerons à Maxime Tandonnet, très au fait des milieux politiques français, une tribune libre dans nos colonnes.  



«Et une deuxième erreur a été faite : le fait d’avoir probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures de pouvoir d’achat».

Avancées européennes par Dov ZERAH



AVANCÉES EUROPÉENNES

Le point économique de  Dov ZERAH



Le 6 novembre dernier, je vous parlais de l’Europe et de l’urgente nécessité pour elle de se définir des caps stratégiques pour retourner dans l’histoire et éviter son déclassement face à l’Asie. J’écrivais : «Les Européens doivent choisir s’ils veulent encore essayer d’écrire l’histoire, leur histoire, ou se comporter comme « les bourgeois de Calais » dont la volonté de préserver leur commerce faisait qu’ils acceptaient tous les envahisseurs». Nous avons eu dernièrement deux bonnes nouvelles et une négative.

mardi 18 décembre 2018

Rien ne va plus entre le Hamas et la Turquie



RIEN NE VA PLUS ENTRE LE HAMAS ET LA TURQUIE
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
        

          On se souvient de l’activisme pro-palestinien de la Turquie qui avait organisé la flottille de Gaza avec les conséquences dramatiques que l’on a connues. Erdogan faisait beaucoup de zèle pour devenir le porte-voix des sunnites parce qu’il cherchait à prendre la place vacante de leader du monde musulman, depuis le départ du président égyptien Hosni Moubarak. Or il semble bien que les relations entre Ankara et Gaza se soient détériorées depuis.