LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 31 mai 2012

HOLLANDE PREND LES RÊNES Par Gérard AKOUN



HOLLANDE PREND LES RÊNES

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM


Le 14 juillet 2008, Bachar El Assad assistait dans la tribune officielle au défilé de nos troupes sur les Champs Elysées. Il était l’invité de la France, l’invité de Nicolas Sarkozy. Le 29 mai 2012, François Hollande, nouveau Président de la République, annonce l’expulsion de l’ambassadrice de Syrie en France. 


mercredi 30 mai 2012

EGYPTE : C’EST LA LUTTE FINALE Par Zvi MAZEL



EGYPTE : C’EST LA LUTTE FINALE

Par Zvi MAZEL
Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs


Mohamed Morsi et Ahmed Shafiq

Pauvres égyptiens ! Un an et demi après la révolution, c’en est fini des grandes espérances. Le second tour de la présidentielle va les forcer à un choix cornélien : Mohammed Morsi, candidat des Frères musulmans, ou Ahmed Shafiq, ancien commandant en chef de l’armée de l’air, dernier premier ministre de Moubarak, candidat «indépendant» proche de l’ancien régime et de l’armée. En tout état de cause la junte militaire s’est engagée à remettre les clés du pouvoir au président élu le 1er juillet, mais le chemin est encore semé d’embuches.


dimanche 27 mai 2012

SEPTISCISME ISRAELIEN SUR LA NÉGOCIATION DE L'AIEA AVEC L’IRAN



SEPTISCISME ISRAELIEN SUR LA NÉGOCIATION DE L'AIEA AVEC L’IRAN

Par Jacques BENILLOUCHE
        
        Les israéliens n’attendent rien de l’accord conclu avec l’Iran, annoncé par le directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano. Téhéran aurait accepté que les occidentaux inspectent le complexe militaire de Parchin où sont menées des recherches sur l’arme atomique. Yukiya Amano a certes reconnu l’existence de «certaines divergences» mais il reste convaincu de la conclusion d’un accord.
Réunion de Bagdad

vendredi 25 mai 2012

HOLLANDE : IL FAUT À PRÉSENT DÉSARMER



HOLLANDE : IL FAUT À PRÉSENT DÉSARMER

Deux vidéos de Manuel Valls et Pierre Moscovici

Par Jacques BENILLOUCHE

La haine à travers des caricatures ignobles

Nous avons été envahis pendant toute la campagne électorale de mails odieux montrant des montages de François Hollande dans un déguisement arabe qui déshonore leurs auteurs comme si, pendant les dix dernières années, il était à la tête de l’État et responsable des prières dans les rues, des multiplications des femmes voilées et des barbus français. Cet État a laissé pourrir la situation en ne contrôlant pas les frontières et en laissant subsister des zones de non-droit où la police se trouve désarmée parce que les caïds maghrébins y font la loi. 


mardi 22 mai 2012

L’EGYPTE A L’HEURE DES CHOIX par Zvi MAZEL



L’EGYPTE A L’HEURE DES CHOIX

Par Zvi MAZEL

Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs


Conseil Suprême

Sur le papier, tout est simple. Le premier juillet la junte militaire remettra les clés au président élu ; ainsi prendra fin la longue, très longue période de transition marquée par des crises et des explosions sporadiques de violence. Dimanche dernier – 20 mai – la propagande électorale s’est tue et les citoyens égyptiens peuvent ainsi bénéficier de trois jours de tranquillité avant le premier tour des élections, qui se tiendra les 23 et 24 mai. Si aucun des candidats n’obtient 50% des voix, un second tour se tiendra les 16 et 17 juin. La liste officielle des candidats – treize en tout -  montre que le choix se résume entre candidats islamistes et «anciens» du régime déchu. 


jeudi 17 mai 2012

SLATE-AFRIQUE : Pourquoi le Soudan du Sud est un allié stratégique d'Israël


SLATE-AFRIQUE : Pourquoi le Soudan du Sud 

est un allié stratégique d'Israël

par Jacques BENILLOUCHE 

Salva Kiir, le président du Soudan du Sud et Shimon Pérès, son homologue israélien, décembre 2011, à Jérusalem.

 

        Le Soudan du Sud et l'Etat hébreu sont intimement liés. Un conflit militaire entre le nouvel Etat africain et le Soudan musulman au nord du président Omar el-Béchir impliquerait indirectement Israël.

      Le Parlement du Soudan a voté à l'unanimité une résolution qualifiant le Soudan du Sud d'«ennemi». Les affrontements armés entre les deux pays portent sur la ligne de démarcation et le contrôle des ressources pétrolières.

         Bith Thiyang avait traversé la frontière en clandestin il y a six ans, venant du Soudan du Sud, et s’était réfugié près d’Eilat au kibboutz Eilot. Avec sa double casquette, il était chargé le matin du nettoyage des chambres de l’hôtel du kibboutz et ensuite, dans une petite chambre au mobilier modeste, il revêtait les habits de consul de son pays en guerre pour aider ses compatriotes  à organiser leur vie.....

Lire la suite en cliquant sur le lien :


 

LA DÉTRESSE DES RICHISSIMES PAYS DU GOLFE par Zvi MAZEL


LA DÉTRESSE DES RICHISSIMES PAYS DU GOLFE

Par Zvi MAZEL
Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte


Le roi d'Arabie saoudite Abdallah bin Abdul Aziz (d) discute avec son homologue de Bahreïn Hamad bin Issa al-Khalifa, le 14 mai 2012 à Ryad 

Les six pays membres du Conseil de Coopération du Golfe  - l’Arabie Saoudite, Bahreïn, Oman, Qatar, Émirats Arabes Unis, Koweït -  ont tenu  à Ryad, le 14 mai,  une rencontre au sommet  «pour consultation». Il s’agissait en fait de discuter d’une «Union des Pays du Golfe» qui viendrait renforcer leur position face à la menace iranienne mais aussi aux convulsions qui secouent la région depuis le «printemps arabe».


jeudi 10 mai 2012

LA RÉALITÉ DE L’ALYAH DE FRANCE


LA RÉALITÉ DE L’ALYAH  DE  FRANCE 

Par  Jacques  BENILLOUCHE
 copyright © Temps et Contretemps
Après l’élection de François Hollande, des augures éclairés prévoient que de nombreux juifs français s’apprêtent à immigrer en Israël. De son côté, l’Agence juive use de la méthode Coué pour considérer comme immigrés potentiels les 5.000 juifs qui ont visité le salon de l’alyah qui vient de se tenir à Paris. Son président Nathan Sharansky ose le parallèle avec «la situation des juifs russes qui faisaient la queue devant l’ambassade d’Israël à Moscou».


mercredi 9 mai 2012

L’ENJEU DU GOLAN


L’ENJEU DU GOLAN

Par Jacques BENILLOUCHE


Paturages du Golan

Notre dernière visite du Golan, sous l’égide du Club de la Presse, a confirmé que pour Israël, les enjeux du Golan risquent d’être économiques plutôt que stratégiques. Quiconque se promène sur le plateau sera certainement surpris par la discrétion de la concentration militaire. La technologie semble avoir pris le pas sur la présence humaine. En raison des accords de cessez-le-feu, stipulant une limitation du matériel lourd (tanks, artillerie et aviation), la grande partie des moyens de défense israéliens est regroupée à l'intérieur de la «ligne verte», la frontière de 1948.


LA MAISON EXTRAORDINAIRE DE L’ARTISTE ILANA GOOR


LA MAISON EXTRAORDINAIRE DE L’ARTISTE ILANA GOOR

Par Sarah Oling
  
La vieille ville de Jaffa

En voyage récemment en Israël, mes pas me conduisirent à Jaffa, quartier d'artiste de Tel-Aviv, devenu un port de loisirs, port par lequel Napoléon arriva, au cours de sa campagne d'Égypte. Par un soleil éclatant, mon regard s'accroche sur une porte extraordinaire, l'entrée du musée d'une artiste dont j'ignorai le nom, Ilana Goor, musée mais également demeure d’été de la famille Goor.


mardi 8 mai 2012

SLATE ET AFP AU GOLAN




SLATE ET AFP AU GOLAN



Cette photo montre Jacques BENILLOUCHE en discussion tendue avec Philippe AGRET, directeur du Bureau de l’AFP à Jérusalem. Ils abordent ensemble un sujet très sensible aujourd’hui en Israël qui nécessite consensus international. Le monde entier attend d’eux le résultat de leur analyse.

Les deux journalistes se trouvent en effet dans un chai, face à des barriques de chêne contenant la dernière cuvée des vins Golan. Le dilemme qui oppose les deux journalistes est de savoir si  Israël pourra réussir à se placer au niveau des vins français.

Il leur manque quelques bouteilles pour avoir un jugement définitif qui pourrait modifier la face ...vinicole du monde.

FRANÇOIS HOLLANDE ET ISRAËL


FRANÇOIS HOLLANDE ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
         
       Les journaux israéliens ont consacré peu de place et de commentaires à l'élection française. Les israéliens, qui songent plus à leur politique intérieure, n’ont pas été passionnés par les présidentielles françaises. A l’exception bien sûr des franco-israéliens qui ont donné un résultat digne d’une république bananière puisque Nicolas Sarkozy a obtenu plus de 90% des suffrages en Israël, les observateurs israéliens ont considéré ces élections comme une affaire franco-française. Échaudés par les relations tendues avec Nicolas Sarkozy, ils n’osent pas se réjouir d’un changement de gouvernance en France parce qu’ils veulent dorénavant juger sur pièce.


lundi 7 mai 2012

LA STRATÉGIE QUI A FAIT PERDRE LA DROITE


LA STRATÉGIE QUI A FAIT PERDRE LA DROITE

Par Jacques BENILLOUCHE
                

       Nicolas Sarkozy avait choisi une équipe de campagne resserrée sur les conseils du chef d’orchestre Patrick Buisson. Dès le départ, la stratégie de la campagne consistait à chasser sur les terres du F.N et rien ne devait choquer les électeurs de ce camp. Ainsi, un détail qui ne trompe pas, le comité de campagne ne comportait aucun juif, ce qui fut une première dans l’histoire des élections françaises. Pourtant, les juifs ne manquaient pas autour du président lui et en particulier la candidate Valérie Hoffenberg qui aurait pu ainsi avoir un coup de pouce pour sa propre élection. Le président, qui dispose d’une officine privée de sondages, savait que l’élection se disputerait à l’extrême-droite.

Le gourou Patrick Buisson
Patrick Buisson et Nicolas Sarkozy

dimanche 6 mai 2012

HAUSSE DE LA CRIMINALITÉ DES IMMIGRÉS EN ISRAËL


HAUSSE DE LA CRIMINALITÉ DES IMMIGRÉS EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Construction d'une barrière avec l'Egypte
         
       Comme d’autres pays européens, Israël connait brutalement une hausse de 40% de la criminalité liée à la présence d’immigrés en situation irrégulière. Tous les mois, plus de 2.000 africains venants d’Érythrée, d’Éthiopie, du Soudan, du Darfour et même d’Afrique noire francophone, traversent illégalement la frontière avec l’Égypte. Ils sont aidés en cela par les passeurs bédouins du Sinaï qui les rançonnent à 3.000 dollars par personne. Il est évident que cette manne de 6 millions de dollars par mois ne risque pas de se tarir.

Frontière passoire
Immigrés africains après leur passage de la frontière



samedi 5 mai 2012

LES JUIFS DE NICOLAS SARKOZY


LES JUIFS DE NICOLAS SARKOZY

Par Jacques BENILLOUCHE

         

        L’article sur «Les juifs de François Hollande» a repris quelques noms extraits de l'organigramme de l’équipe de campagne de François Hollande que nous avons reproduit à la fin de l'article et que l'on peut retrouver de manière plus claire et plus lisible à travers ce lien :


Par souci d’équilibre, nous nous sommes reportés sur l'organigramme de l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy qui a été reproduit par le JDD selon le lien :


         La liste complète des douze membres est la suivante :

Nathalie Kosciusko-Morizet
Guillaume Lambert
Franck Louvrier
Camille Pascal
Pierre Giacometti
Patrick Buisson
Guillaume Peltier
Henri Guaino
Emmanuelle Mignon
Jean-Michel Goudard
Olivier Biancarelli
Sébastien Proto

         Incapables d’y trouver un seul juif, nous sommes dans l'impossibilité de rédiger un article qui puisse équilibrer notre propos. Cela n'implique pas que Nicolas Sarkozy n'a pas de soutiens juifs mais il est un fait que aucun ne figure officiellement dans son équipe de campagne. Il semble qu'il s'agisse d'une anomalie. 
             Une seule hypothèse peut être avancée. Le grand ordonnateur Patrick Buisson avait envisagé dès le départ l'orientation frontiste donc les juifs n'étaient pas les bienvenus face à Le Pen. 

LES JUIFS DE FRANÇOIS HOLLANDE


LES JUIFS DE FRANÇOIS HOLLANDE

Par Jacques BENILLOUCHE
        

      Sans anticiper une victoire de François Hollande qui serait prématurée, la question de l’entourage juif revêt un intérêt fondamental  lors de la distribution des postes ministériels. Les juifs de France et d’Israël ont axé leurs attaques sur l’influence néfaste des pro-palestiniens parmi les  socialistes et leurs amis et ont ainsi donné la majorité de leurs voix à Nicolas Sarkozy. Cependant la garde rapprochée de François Hollande comporte de nombreux juifs qui ne rejettent pas leur identité et qui resteront juifs à vie selon la Halakha, la loi juive.


LA DIFFICILE RECONQUÊTE DU SINAÏ Par Zvi MAZEL


LA DIFFICILE RECONQUÊTE DU SINAÏ

Par Zvi MAZEL
Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs

L’annonce de l’annulation de l’accord sur la fourniture du gaz égyptien à Israël  n’a  pas fait baisser la tension au Sinaï où la situation sécuritaire reste préoccupante. On sait que depuis la chute de Moubarak plus de cinquante postes de police ont été attaqués dans la péninsule. Le gazoduc, lui, a été saboté quatorze fois –et son poste de contrôle situé au sud d’El Arish a été attaqué quelques jours seulement avant cette annonce.
Bédouins du Sinaï


vendredi 4 mai 2012

FRANÇOIS HOLLANDE : UNE STRATÉGIE BIEN HUILÉE



FRANÇOIS HOLLANDE : UNE STRATÉGIE BIEN HUILÉE

Par Jacques BENILLOUCHE
Hollande le 22 janvier 2012
          L'article du 19 mars était prémonitoire. La stratégie de François Hollande s'avère réalisée dans les moindres détails. A la veille du deuxième tour, qui semble plié selon les sondages et surtout depuis la prise de position de François Bayrou inscrite et prévue dans l'analyse, à moins d'un miracle, les chances de Nicolas Sarkozy s'amenuisent. Israël sera t-il pénalisé par l'arrivée des socialistes ? C'est la question à laquelle nous chercherons à répondre au lendemain du scrutin.

* * *
L'article du 19 mars intégralement reproduit.   

          On veut faire passer François pour un adepte de la «gauche molle», or il s’avère être un stratège qui peut rivaliser avec son père spirituel François Mitterrand dont il a été l’élève et l’adepte le plus sérieux.  Il a été à l’excellente école de l’homme de gauche qui a réussi, en 1981, à mettre un terme à la domination de la droite depuis 1958. Fils d’un candidat d’extrême-droite à Rouen, il a hérité des sympathies de sa mère pour la gauche. Il adhère au Parti socialiste en 1979 et devient, grâce à Jacques Attali et Jacques Delors, ses deux parrains en politique, chargé de mission à l'Élysée pour les questions économiques. Il obtiendra ainsi son expertise dans des questions vitales aujourd’hui aux côtés de deux ténors de l’économie. 

SLATE - Israël: des élections anticipées pour faire face à l'Iran


SLATE - Israël

des élections anticipées pour faire face à l'Iran

par Jacques BENILLOUCHE

          Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, veut transformer les élections législatives anticipées en plébiscite et avoir ainsi une plus légitimité pour agir face à la menace nucléaire iranienne.

 

          Tous les dirigeants israéliens, à l’exception des religieux orthodoxes du parti Shass, sont aujourd'hui d’accord pour avancer la date des élections législatives, prévues en 2013, certainement au 4 septembre 2012. La proportionnelle intégrale s’applique encore à ce scrutin malgré les promesses non tenues de la modifier.

               Seul le parti Shass refuse car il est convaincu de laisser des plumes dans le nouveau scrutin. Les sondages le créditent de 8 mandats au lieu des 11 dont il dispose aujourd’hui. Il est dans la tourmente. Un de ses députés, le rabbin Haïm Amsallem, a fait scission et se représente sur une liste indépendante après avoir critiqué le parasitisme des jeunes des écoles talmudiques qui ne travaillent pas et refusent d’accomplir le service militaire. Enfin, Arieh Dheri, l’ancien chef du parti, qui vient de purger sa peine de prison pour malversation, en conflit ouvert avec le chef du parti, le ministre de l’intérieur Eli Ishaï, envisage de ramener à lui ses anciens partisans dans une liste dissidente.

Lire la suite en cliquant sur le lien :


mardi 1 mai 2012

LES INTELLECTUELS ET LA POLITIQUE


LES  INTELLECTUELS  ET  LA POLITIQUE

Par Jacques BENILLOUCHE
       
        L’intervention des intellectuels dans la campagne électorale semble moins intense dans cette élection présidentielle bien que leur interférence avec la politique ne soit pas un fait nouveau. On avait l’habitude de les croiser aux côtés des candidats qui voulaient donner du sérieux ou une touche culturelle à leur personnage. Ils n’apposent plus leurs signatures au bas de pétitions et de manifestes et désertent les studios de télévision. Ils semblent avoir disparu des médias comme s’ils gênaient ou que leur engagement politique n’était plus d’actualité.

Affaire Dreyfus
Emile Zola