LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 31 octobre 2019

Rien n'empêche Israël d'occuper le ciel syrien et irakien


RIEN N'EMPÊCHE ISRAËL D'OCCUPER LE CIEL SYRIEN ET IRAKIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La Syrie et l’Irak ont du mal à protéger leur espace aérien face à la puissance aérienne d’Israël. Ils songent sérieusement à renforcer leur force de dissuasion aérienne en se dotant des meilleurs systèmes de défense aérienne. Ils pourraient faire appel à la Russie pour de nouveaux équipements qui constitueront certes une force de dissuasion mais certainement pas une solution infaillible. Contrôler l’espace aérien, c’est s'engager à abattre des avions israéliens avec toutes les conséquences que cela entraîne, une guerre en particulier, à laquelle ils ne sont pas prêts.

Les frondeurs du Likoud neutralisés


LES FRONDEURS DU LIKOUD NEUTRALISÉS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
           
Remettre le Likoud au sein de l'Etat

          L’affiche qui met en avant quatre dirigeants du Likoud qui veulent remettre le Likoud, sans Netanyahou, au sein de la gouvernance d’Israël est un acte courageux mais qui n’est pas suivi d’effet probant pour l’instant. Ils prennent des risques limités car, tant que l’éventualité d’un nouveau scrutin n’est pas levée, ils peuvent être virés sans ménagement de la liste des prochains candidats comme ceux qui faisaient partie du «nouveau Likoud».

Le ministre tunisien Jhinaoui écarté pour cause de sionisme



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Le nouveau président de la Tunisie, Kais Saïed, qui doit faire face à un chômage énorme de 35% chez les jeunes, à une corruption endémique, à un manque d’infrastructures, à une population en détresse, à des menaces islamiques, à un tourisme en baisse, à un trou énorme de 200 milliards d’impayés à la suite de la faillite de Thomas Cook, n’a trouvé qu’Israël comme bouc émissaire. En effet il est en faveur «d’une loi qui criminalise la normalisation avec Israël. Nous sommes en guerre avec l’entité sioniste et toute relation avec celle-ci doit être qualifiée de haute trahison».

mardi 29 octobre 2019

Le danger turc par Dov ZERAH



LE DANGER TURC

Le point de Dov ZERAH



            

         Il y a quinze jours, j’ai appelé votre attention sur la politique de désengagement du Président Donald Trump. Je concluais ma chronique en constatant que cette politique fragilise le monde et écorne la crédibilité des États-Unis. Nous en avons eu la démonstration au cours des quinze jours. Le Proche-Orient a été déstabilisé, les cartes ont été rebattues en Syrie. La séquence des événements depuis le lâchage des Kurdes n’est pas à la gloire des Américains.

Kol Aviv Toulouse : la constitution du gouvernement israélien


Radio KOL AVIV TOULOUSE



LA CONSTITUTION DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN

Émission du 27 octobre 2019
Jacques BENILLOUCHE au micro de 
 Gérald BENARROUS et Jean-Luc HALIMI


            
          Benny Gantz a effectivement la tâche difficile pour réunir une majorité si le Likoud persiste dans son entêtement à imposer la participation de son leader dévalorisé et des partis orthodoxes anachroniques. Il a montré un nouveau visage dans ses récents discours, plus ferme, plus convaincant et plus résolu. Il s’est beaucoup inspiré de la posture d’Yitzhak Rabin avec qui il se trouve des convergences. Il donne à penser qu’il ne renoncera jamais à sa mission et qu’il ira jusqu’au bout. 
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

lundi 28 octobre 2019

L'Iran continue de défier les Etats-Unis et Israël



L’IRAN CONTINUE À DÉFIER LES ÉTATS-UNIS ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Pendant que nos élites politiques israéliennes se battent depuis près d’un an à coup d’ego pour empêcher la constitution d’un gouvernement, pendant que Tsahal se trouve en roue libre par absence de décisionnaire politique, l’Iran continue de narguer Israël. Jamais dans l’Histoire de l’après-guerre, en particulier du temps de la Guerre Froide, un pays n’aura autant défié les États-Unis, que ce soit en Amérique latine ou en Asie, allant jusqu’à limiter leur influence. L’Iran a choisi une stratégie risquée alors que les Américains l’ont encerclé avec des bases militaires de toutes parts et que les dépenses militaires ont atteint le double du PIB iranien.

L'Iran impliqué au Liban se trompe totalement de stratégie



L’IRAN IMPLIQUÉ AU LIBAN SE TROMPE TOTALEMENT DE STRATÉGIE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Khamenei, Nasrallah et Soleimani 

         Depuis plusieurs années, après l’intégration du Hezbollah au sein du gouvernement du général Aoun, le Liban est devenu le monopole de l’Iran qui dispose par ailleurs de forces fidèles à proximité, en Syrie et en Irak. C'est pourquoi les États-Unis ont imposé des sanctions aux principaux acteurs de la milice chiite. Il s’agit de geler les entrées financières du Hezbollah en provenance d’Amérique latine, d’Afrique et d’Australie. Les ressources proviennent essentiellement du trafic de drogue, de la contrebande de cigarettes et même de faux médicaments.

dimanche 27 octobre 2019

Cachez cette vérité que l'on ne saurait voir par Michèle MAZEL



CACHEZ CETTE VÉRITÉ QUE L’ON NE SAURAIT VOIR

La chronique de Michèle MAZEL


            

          C’est une bien triste constatation que fait Le Figaro du 26 octobre : «Les guet-apens visant les policiers et les pompiers se multiplient en région parisienne». Et le quotidien de poursuivre : «Selon un scénario bien rodé, des voitures de patrouilles ont été appelées pour un véhicule en feu avant de tomber dans une véritable embuscade.  Encerclés par une centaine d’inconnus qui ont tiré aux mortiers et lancé une pluie de projectiles, une trentaine de policiers ont fait usage de lanceurs de balles de défense (LBD) et de grenades lacrymogènes pour se dégager et rétablir le calme».


Les Arabes, vainqueurs des élections israéliennes


LES ARABES, VAINQUEURS DES ÉLECTIONS ISRAÉLIENNES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
Députés arabes
            
            On peut triturer les résultats des élections dans tous les sens, les Arabes israéliens sont les vrais vainqueurs des élections du 17 septembre 2019. Il ne s’agit pas seulement de calcul mathématique qui a placé la liste arabe comme troisième formation avec 13 députés mais d’analyse politique. Les Arabes sont à présent entrés de plain-pied dans le jeu politique parce que, d’une part le rassemblement de quatre entités en une seule a gonflé leur effectif à la Knesset et que d’autre part les analystes politiques sont convaincus qu’en remportant plus de sièges, ils ont bloqué la trajectoire de Netanyahou. 

Printemps libanais, Aoun sur un siège éjectable


PRINTEMPS LIBANAIS, AOUN SUR UN SIÈGE ÉJECTABLE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Michel Aoun

          Après plusieurs années de retard sur les pays du Maghreb, le Liban connait son printemps arabe et sa révolution. Pour la première fois les manifestants, qui ne désarment pas à Beyrouth, exigent à présent le départ de Michel Aoun. Mais le président a jugé que le changement ne peut venir que des institutions de l'État. Il a expliqué aux manifestants qu’un «programme de réformes économiques proposé par le Premier ministre Saad Hariri serait la première étape vers la satisfaction de leurs revendications». Il s’est engagé à mettre en œuvre une réforme radicale. Pour lui le blocage vient des représentants au Parlement qui refusent la levée de l'immunité des hauts responsables et l'ouverture de la voie aux enquêtes sur les finances publiques pillées.

Sale temps pour les escrocs français en Israël



SALE TEMPS POUR LES ESCROCS FRANÇAIS EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          L’existence d’une délinquance à col roulé n’est pas nouvelle en Israël. Toutes les vagues d’immigration ont eu la leur. La vague russe en particulier a amené en Israël des oligarques véreux qui se sont enrichis de manière plus ou moins légales. Mais l’alyah française a fait exploser le nombre de ceux qui défient les autorités israélienne et française. Avec l’immigration fiscale des Français [1], des personnes en délicatesse avec la justice se sont insérées dans le flot de l’alyah, entachant ainsi la réputation d’Israël. 

Voile et démagogie par Maxime TANDONNET



VOILE ET DÉMAGOGIE

Par Maxime TANDONNET

            

         La démagogie est l’un des pires fléaux en politique. Elle est l’une des sources du déclin des nation à long terme et parfois de leurs dérives dans le chaos sanguinaire ou la tyrannie. Aujourd’hui, la proposition d’interdire le voile et la Kippa sur la voie publique relève du plus authentique instinct démagogique. L’objectif est d’agiter les vils instincts de foule en brandissant une mesure irréaliste, sans même parler de l’obstacle juridique (constitutionnel et conventionnel).

Netanyahou n'abandonne pas le combat




NETANYAHOU N’ABANDONNE PAS LE COMBAT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Leaders de la Knesset

          Nos articles n'ont jamais reflété de soutien à Netanyahou,  loin de là; ils ont même souvent affiché une franche opposition, mais ils ont toujours été modérés et circonstanciés ce qui est un élément indispensable de la démocratie. Nous n’avons jamais utilisé de noms d’oiseaux ni de haine à son encontre, ce n’est pas la marque de fabrique de notre site, sauf une volonté de changement qui reste légitime. Et quand il a mis un genou à terre, nous n’avons pas pavoisé car nous comprenons la tristesse de ceux qui le soutenaient et surtout le choc qu’ils ont dû subir. Quand il a échoué dans la formation de son gouvernement, nous avons eu la victoire modeste car l’avenir est encore plein d’embûches et nous ne voyons pas encore le bout du tunnel. On ne tire pas sur une ambulance.

Solution par Claude MEILLET


SOLUTION

La chronique d'humeur de Claude MEILLET


           
          Poussé dans ses retranchements, Jonathan finit par donner acte avec bravade au cercle de ses inquisiteurs incrédules. «Vous l’aurez voulu. Vous allez bien voir ce que vous allez entendre». La discussion avait démarré sur la place, le rôle, le comportement d’Israël dans son environnement. «Vaste sujet» aurait dit le Général. Pour tourner, comme d’habitude, au débat multi couches, multi directionnel, aux déclarations aussi définitives que contradictoires. Et, dans un instant miraculeux de calme relatif, il avait commis l’imprudence de glisser, «il y a des solutions évidentes car rationnelles». Déclenchant aussitôt le flot d’exclamations ironiques, rigolardes, indignées, pour se terminer par une mise au défi unanime. Il fallait assumer les conséquences de cette aventureuse prise de position.

jeudi 24 octobre 2019

Les startups israéliennes vues de Chine par BAZAK


LES STARTUPS ISRAÉLIENNES VUES DE CHINE

Par BAZAK

           
Benjamin Netanyahu avec le vice-président chinois Wang Qishan 
          Au début de la nouvelle année juive 5780, souvenons-nous du récit national lors de la création de l’État en 1948 : «Israël, un pays de pionniers créé par des idéalistes et des utopistes, selon la formule de Theodore Herzl, si vous le voulez, ce ne sera pas qu’un rêve». Depuis, le narratif a changé. Suivons le regard et les commentaires d’une délégation chinoise composée de journalistes et d’experts du plus grand pays du monde, venue décrypter les raisons des succès remportés par Israël, petit pays de 20.000 km2 et de 9 millions d’habitants enclavé au milieu de voisins hostiles, pour la plupart.

Quel avenir pour la Tunisie après les élections par Zvi MAZEL



Par Zvi MAZEL

Ancien ambassadeur d’Israël
Chercheur au Jerusalem Center for Public Affairs.

            

       Le désaveu total des vieilles élites corrompues, qui a caractérisé les élections législatives et présidentielles qui viennent de se tenir en Tunisie, s’est accompagné d’un dangereux émiettement des votes entre les différents partis. Le nouveau parlement ne ressemble en rien à l’ancien. Affaibli par ses luttes internes Nidaa Tounes, le parti au pouvoir, qui disposait de 86 sièges n’en a plus que trois. Ennahda – Le renouveau – parti des Frères musulmans, a retrouvé la première place, mais avec seulement 52 sièges contre 69 auparavant, ce qui lui permettra difficilement de réunir les 109 voix nécessaires sur les 217 que compte le parlement pour former le gouvernement.


Gantz pourrait bénéficier d'une trahison



GANTZ POURRAIT BÉNÉFICIER D’UNE TRAHISON

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Les hommes politiques, de tous les pays, ne sont pas des Saints et pour accéder au pouvoir, ils sont prêts à trahir leurs amis, leur famille politique et parfois leur pays. Les exemples foisonnent. Benny Gantz, qui devrait recevoir la mission de constituer un nouveau gouvernement aura la tâche difficile car il dispose de peu de réserves de sièges à la Knesset. 44 sièges ou 52 sièges si Lieberman se joint à lui au cas où les Arabes et les orthodoxes n'entrent pas dans la coalition. Il lui manque 9 sièges pour une majorité, d’où deux scénarios à prévoir.


La solitude du pouvoir


LA SOLITUDE DU POUVOIR

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Conseil des ministres

     Il est temps que les élites du Likoud s’affirment enfin, aient le courage de sortir de la tanière, voire de l’oubli, dans lesquels ils ont été confinés par un leader omnipuissant qui n’a jamais accepté la concurrence. Quand on énumère les nombreuses personnalités politiques révélées par François Mitterrand, qui n’a pas hésité à les former et à les sortir de l’ombre, on voit que la comparaison est dramatique. On peut citer quelques noms qui ont fait ensuite leur propre chemin : Lionel Jospin, Michel Rocard, Paul Quilès, Pierre Joxe, Robert Badinter, Jacques Attali, Pierre Moscovici, Jack Lang, Laurent Fabius et Michel Vauzelle, pour ne citer que ceux-là parmi tant d’autres. Aux côtés d’un monstre politique expérimenté, ils ont tous acquis l’étoffe d’un bon dirigeant politique, chacun dans son domaine, et certains ont atteint les sommets.


lundi 21 octobre 2019

Le Liban en route vers la crise politique et le chaos


LE LIBAN EN ROUTE VERS LA CRISE POLITIQUE ET LE CHAOS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le Hezbollah n’est pas, pour l'instant, l'instigateur du chaos au Liban et il préfère garder un profil bas dans les troubles que traverse le pays, estimant qu’il n’a aucun intérêt à envenimer la situation. Certes les causes des manifestations sont uniquement d’ordre économique pour lesquelles il a peu de marge de manœuvre. C'est ainsi que le même jour, aux antipodes l’un de l’autre, Hassan Nasrallah et Samir Geagea ont pris la parole pour prendre date.

Intifada fiscale au Liban


INTIFADA FISCALE AU LIBAN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
       

           Au Liban, des manifestations de ras-le-bol ont lieu dans toutes les villes. La colère contre la situation économique s’exprime dans la rue de manière violente avec des incendies. Les manifestants ne réclament pas moins que la chute du régime. Tout est parti d’une simple taxe sur les communications via les applications WhatsApp que le ministre des Télécommunications, Mohammad Choucair, a dû retirer en catastrophe. Cette taxe constituait un trop-plein pour la population qui souffre d’une aggravation de la situation économique.