LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 28 février 2021

L'ombre d'un nouveau blocage électoral en Israël


L’OMBRE D’UN NOUVEAU BLOCAGE ÉLECTORAL EN ISRAËL


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps  

L'opposition anti Netanyahou

        Si l’on croit à la fiabilité des sondages et aux prévisions d’au moins cinq instituts, la situation politique semble à nouveau bloquée. L’équilibre est total non pas entre la Gauche et la Droite car ces notions sont obsolètes, mais entre les pro et les anti Netanyahou. On accuse un système électoral qui a fait ses preuves depuis la création de l’État car il donnait la parole à toutes les sensibilités au lieu de voir certaines s’exprimer dans la rue. Jusqu’alors, les hommes politiques se comportaient en dirigeants responsables, en trouvant un consensus dans l’intérêt du pays. Mais alors que la campagne électorale n’est pas terminée et que les résultats restent flottants, voire imprévisibles, certains leaders imposent déjà des exclusives sans mesurer leur véritable poids politique.

Sombre anniversaire au Royaume de la peur par Maxime TANDONNET

 

SOMBRE ANNIVERSAIRE AU ROYAUME DE LA PEUR


Par Maxime TANDONNET


         La crise du covid-19 célèbre son premier anniversaire. A quelque chose malheur est bon. Une année aura suffi à balayer bien des croyances et des convictions et à réviser nos manuels de philosophie politique. Par habitude, nous pensions la liberté et la démocratie profondément enracinées dans l’Histoire et la pensée française. Nous avons appris, nous savons désormais qu’elles ne tiennent qu’à un fil. Sous l’effet d’une peur collective, les repères de la civilisation s’effondrent comme un château de carte.


Israël et les Etats-Unis divergent sur l'Iran

 

ISRAËL ET LES ÉTATS-UNIS DIVERGENT SUR L’IRAN

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps 



Joe Biden pourra difficilement s’affranchir de l’héritage que lui a laissé Barack Obama qui, d’une certaine manière, reconnait son échec sur l’Iran alors que Netanyahou avait anticipé la situation : «la vision du Premier ministre israélien de lui-même, en tant que principal défenseur du peuple juif contre la calamité, lui permettait de justifier presque tout ce qui le maintiendrait au pouvoir». Netanyahou avait eu le courage, voire l’inconscience, de défier le président américain face au Congrès au risque de saper les relations bilatérales. Il avait voulu s’adresser directement au peuple américain et à ses représentants en contournant Obama : «On nous dit que la seule alternative à ce mauvais accord est la guerre. Ce n'est tout simplement pas vrai». Les faits lui ont donné raison puisque le retrait, en mai 2017, de l’accord nucléaire n’a pas été suivi d’une guerre.


Les Hérons qui protègent Israël par Francis MORITZ

 


LES HÉRONS QUI PROTÈGENT ISRAËL


Par Francis MORITZ

 


Pourquoi un article sur les hérons (Machatz en Hébreu) dans ce site ? Ce ne sont pas ceux qui hivernent dans la réserve naturelle de Houla. Ce sont les autres, ceux qui ont trouvé un endroit sûr pour nicher à Tel Nof et veillent sur les frontières d’Israël. Car on sait bien qu’au Moyen Orient tout vient d’en haut. Pour protéger ses frontières et faire face aux défis quotidiens sur sa sécurité, parallèlement aux Américains, Israël est à la pointe du développement des drones. Le pays est dans la liste du top-5 des premiers producteurs mondiaux avec les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume Uni.


mercredi 24 février 2021

Francophonie par Claude MEILLET

 


FRANCOPHONIE


Chronique d'humeur de Claude MEILLET


 


Tout est venu de la présence inopinée de ce petit homme, fripé, à la démarche hésitante mais au sourire si spontané, si désarmant, si malicieux. Amené dans leur groupe par son fils, le ventripotent industriel belge à la retraite. Qui l’avait introduit en expliquant que, piégé à Tel Aviv par la fermeture de l’aéroport, son père, Bruxellois, 90 ans mais toutes ses dents, ex-prof de linguistique à l’université de Louvain, curieux invétéré, avait souhaité assister à une de leurs réunions. Qui s’était immédiatement déclaré pur observateur extérieur, en retrait de leur discussion. Pour, tout aussi rapidement, rompre sa promesse. Car le sujet abordé, la prédilection israélienne pour les élections à répétition, pouvait rendre utile au débat l’expression de son expérience, dit-il.


Fiction sur l'israélienne entrée en Syrie par erreur

 

FICTION SUR L’ISRAÉLIENNE ENTRÉE EN SYRIE PAR ERREUR

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

La fin de ce récit est une œuvre de pure fiction extrapolée à partir de faits réels. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.



Les femmes représentent jusqu'à 40% des effectifs du Mossad, dont 24% occupent des postes de haut rang. L'une des plus célèbres d'entre elles est Tsipi Livni, qui a servi dans les années 80 au sein de «l'Institut». Un certain nombre d'agents féminines du Mossad ont opéré sur le territoire libanais, ou dans le cadre d'opérations liées au pays du cèdre. L’histoire de Colette Vianvi est un modèle du genre. Cette femme agent du Mossad, dont la réelle identité est volontairement entourée de mystère, était entrée en contact avec Ziad Itani en 2016 en se présentant comme une Suédoise.


lundi 22 février 2021

Printemps ou malheur arabe ? par Albert NACCACHE

 


PRINTEMPS OU MALHEUR ARABE ?


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE




Dans son ouvrage «Considérations sur le malheur arabe» publié en 2004 qui connut un grand succès, le penseur et journaliste libanais Samir Kassir explique que rien ne devrait empêcher les Arabes de sortir de la situation dramatique dans laquelle ils se trouvaient. Qu’ils pourraient être de nouveau les sujets de leur propre histoire, «sans communier dans le culte du malheur et de la mort». Le 2 juin 2005, Samir Kassir périssait, victime d’un attentat à la voiture piégée attribué à la Syrie, avant de terminer son dernier ouvrage «Beyrouth, le printemps inachevé».


jeudi 18 février 2021

Les Chinois très impliqués dans l'économie israélienne

 


LES CHINOIS TRÈS IMPLIQUÉS DANS L’ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

 


Port de Haïfa

L’implication des Chinois dans la construction et la gestion de l’extension du port de Haïfa et de celui d’Ashdod a créé la suspicion des États-Unis qui interdit dorénavant à la marine américaine de jeter l’ancre dans ces deux ports pour des raisons sécuritaires. Les garde-côtes américains ont exigé de procéder à une inspection des structures chinoises de surveillance qui a été refusée par Israël. Les Américains n’ont aucune confiance dans la gestion du port par une puissance étrangère.


En Israël, la tentation d'un Etat binational

 

EN ISRAËL, LA TENTATION D'UN ÉTAT BINATIONAL

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

 

 


          La poussée de la Droite en Israël laisse présager à terme une annexion de pans entiers de la Cisjordanie car la solution à deux États a été enterrée sauf si Joe Biden arrive à imposer une solution de compromis. Dans le fameux discours de juin 2009 à l’université Bar Ilan, Benjamin Netanyahou avait accepté du bout des lèvres le principe de deux États pour deux peuples : «Si nous recevons des garanties sur la démilitarisation et si les Palestiniens reconnaissent Israël comme l'État du peuple juif, alors nous parviendrons à une solution basée sur un État palestinien démilitarisé au côté d'Israël».


mardi 16 février 2021

Le Liban des affamés menace Israël par Francis MORITZ

 

LE LIBAN DES AFFAMÉS MENACE ISRAËL

Par Francis MORITZ 

 

Slim Lokman

Le Liban semble entrer dans une phase de décomposition ultime. On savait que le meurtre d’opposants était chose courante, le passé en témoigne. L’assassinat de l’opposant et critique du Hezbollah, Lokman Slim, abattu d’une balle dans sa voiture, vient s’ajouter à une liste déjà longue au milieu d’un chaos qu’on n’aurait pas imaginé il y a encore quelques années, où malgré ses difficultés, le pays du cèdre parvenait à se relever. Il est aujourd’hui à genoux et à deux doigts de la guerre civile.


lundi 15 février 2021

La peur, outil d'asservissement par Maxime TANDONNET

 

LA PEUR, OUTIL D’ASSERVISSEMENT


Par Maxime TANDONNET



La peur est dans l’air du temps. Elle s’exprime partout, et à tout propos. Les prédictions climatiques des experts sont effroyables : 50° l’été pendant deux mois en France en 2100. On imagine aisément le tableau : sécheresse, désertification, famines… La météo qui a tant de mal à formuler des prévisions fiables à l’horizon de deux semaines connaîtrait avec précision le temps qu’il fera dans 80 ans ? En 1970, avec autant d’aplomb, le Club de Rome prévoyait l’épuisement du pétrole et des matières premières dans 20 ans grand maximum…


dimanche 14 février 2021

Netanyahou sème la discorde pour récolter la victoire

 

NETANYAHOU SÈME LA DISCORDE POUR RÉCOLTER LA VICTOIRE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps 



Netanyahou est un excellent homme politique suffisamment expérimenté pour tirer toutes les ficelles afin d’assurer sa réélection avec l’espoir d’une coalition majoritaire qui votera une loi le mettant à l’abri des poursuites judiciaires durant son mandat. Il voudrait que la loi qui protège le président en France, s'applique aux premiers ministres israéliens. Sa technique est soit de susciter une division au sein d’un clan, soit d’organiser le rapprochement entre groupuscules minoritaires chargés d'influencer la Knesset.


samedi 13 février 2021

Relations froides entre Biden et Netanyahou

 

RELATIONS FROIDES ENTRE BIDEN ET NETANYAHOU

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps 



Benjamin Netanyahou a attendu le 8 novembre avant de féliciter Joe Biden pour son élection du 3 novembre. Il espérait encore un retournement de situation qui aurait désigné Donald Trump comme président élu. Joe Biden n’avait pas apprécié ces félicitations tardives et presque forcées malgré le petit mot du premier ministre : «Félicitations à Joe Biden et Kamala Harris. Joe, nous nous connaissons depuis près de 40 ans, notre relation est chaleureuse, et je sais que tu es un grand ami d'Israël». C’était un peu du réchauffé. D’ailleurs à ce jour, Joe Biden n’a pas appelé Netanyahou pour lui faire part de son élection selon la tradition. La brouille est actée mais elle ne durera pas longtemps entre alliés.


RT-France, Journal du 7 février 2021 : Déconfinement en Israël

 

RT FRANCE : JOURNAL DU 7 FÉVRIER


DÉCONFINEMENT EN ISRAËL


J. BENILLOUCHE au micro de Dora ABDEL RAZIK



Parler de déconfinement en Israël est un euphémisme car le verrouillage reste très présent. Certes le gouvernement a décidé de la suppression de la restriction des déplacements, de l’ouverture des bureaux pour les salariés sans contact avec du public et de l’autorisation de la vente de plats à emporter. Mais les écoles primaires et maternelles restent fermées ce qui empêche les mères de se rendre à leur travail. D’ailleurs les travailleurs indépendants et les gérants de PME manifestent tous les jours pour réclamer des compensations urgentes à leurs pertes financières. Le gouvernement israélien a décidé du prolongement de la fermeture de l’aéroport international Ben Gourion jusqu’au 20 février au minimum, dans le but de bloquer l’entrée aux variants du coronavirus qui ont été responsables de la hausse des cas ces dernières semaines. 

Cliquer sur la suite pour voir l'émission


Ruth Dayan, «gauchiste» et féministe avant l'heure

 

 


RUTH DAYAN, «GAUCHISTE» ET FÉMINISTE AVANT L’HEURE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps 




          Née le 6 mars 1917 à Haïfa, Ruth Dayan, fut d’abord une femme d'affaires fondatrice de la maison de couture Maskit et surtout active dans de nombreuses causes sociales. Elle fut ensuite la première épouse du général Moshe Dayan. Ruth Schwartz était la fille de deux immigrants juifs de la deuxième alyah. Elle a été mariée à Moshe Dayan de 1935 à 1971, date à laquelle ils ont divorcé. Pendant leur mariage, ils ont vécu à Nahalal, puis à Tsahala, au nord de Tel-Aviv. La sœur de Ruth, Reuma, a épousé Ezer Weizman, le général de l'armée de l'air israélienne, ministre de la Défense et président de l’État. Dayan a eu trois enfants : Yaël Dayan, ancienne députée à la Knesset et adjoint au maire de Tel Aviv, Ehud Udi Dayan, écrivain, et Asaf Assi Dayan, acteur et cinéaste.

Cliquer sur la suite pour voir trois vidéos


mardi 9 février 2021

Une battante à la tête des Travaillistes

 


UNE BATTANTE À LA TÊTE DES TRAVAILLISTES


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps 

 



Le Parti travailliste israélien, comme tous les partis socialistes européens, était à l’agonie, abandonné par tous les militants historiques dont aucun ne voulait prendre la direction. En Israël, on se demandait s’il existait suffisamment de militants pour participer aux primaires après tous ceux qui lui avaient tourné le dos. On n’aime pas les perdants et encore moins les zigzag politiques d’un parti qui a oscillé entre Orly Levy-Abecassis qui avait fait ses classes chez Avigdor Lieberman et le Meretz avec qui ils avaient fait liste commune.  Un grand écart qui a sonné le glas du parti de Ben Gourion.


Une bouteille à la mer ; "Jonathanitude 2.0 Un essai de Claude MEILLET

  


UNE BOUTEILLE À LA MER : ‘’JONATHANITUDE 2.0’


Un essai de Claude MEILLET


            

     Notre chroniqueur Claude Meillet vient de publier un essai intitulé Jonathanitude 2.0.

Jonathan, héros transversal d’un ensemble d’ouvrages à caractère philosophico-sociologique, se lance avec ce dernier livre dans un défi ouvertement reconnu comme au-dessus de ses moyens. Mais il estime que nécessité fait loi.


lundi 8 février 2021

Joe Biden inquiète Téhéran et Jérusalem Par Francis MORITZ

 


JOE BIDEN INQUIÈTE TÉHÉRAN ET JÉRUSALEM


Par Francis MORITZ 



Israël et l’Iran partagent, momentanément, un dénominateur commun, l’inquiétude, évidemment pas pour les mêmes raisons. Les extrémistes iraniens pensent que Joe Biden pourrait nuire à leur stratégie d'élection présidentielle de juin. Israël pense que le président américain pourrait reprendre place dans l’accord de 2015 en réduisant ou en levant même les sanctions et lui imposer un règlement avec les Palestiniens. Rien de tout cela n’est simple car les États Unis pensent qu’il est urgent d’attendre. Ils n’ont pas encore arrêté de stratégie et ne sont ni prêts à lever les sanctions, ni à rejoindre l’accord nucléaire de 2015. Enfin qui peut affirmer aujourd’hui quel nom sortira du chapeau en Israël fin mars ?


samedi 6 février 2021

Démence totalitaire par Maxime TANDONNET

 

DÉMENCE TOTALITAIRE


Par Maxime TANDONNET


          Le Monde 2 février : «Le conseil des écoles de San Francisco a décidé, mardi 26 janvier, de débaptiser quarante-quatre établissements qui portaient des noms illustres mais désormais sujets à controverse : George Washington, Thomas Jefferson, James Madison et même Abraham Lincoln […] » Un tiers des écoles de la ville vont changer de nom. Parmi les bannis : les pères fondateurs de la République qui possédaient des esclaves, les conquistadors ou missionnaires espagnols, les oppresseurs et racistes de tout poil.


RT-France : Les Juifs orthodoxes et les Arabes n'arrivent pas à accepter le vaccin

 

RT-France : Journal du 3 février 2021

LES JUIFS ORTHODOXES ET LES ARABES N’ARRIVENT PAS À ACCEPTER LE VACCIN


Jacques BENILLOUCHE au micro de 

Olivier de KERANFLECH

           


          En Israël le confinement a été prolongé jusqu’au 5 février au matin car le nombre de contaminés diminue certes mais reste encore élevé, entre 5.000 et 8.000 par jour ; le nombre de morts est aussi en régression, il se situe entre 38 et 58 par jour à comparer aux 90 morts de la semaine dernière. Le nombre de vaccinés avec la première dose a atteint 3.165.000 personnes et 1.825.000 avec la deuxième dose. On estime que 70% de la population sera vaccinée à fin mars 2021.
Cliquer sur la suite pour voir l'émission


vendredi 5 février 2021

Perspectives électorales figées en Israël

 


PERSPECTIVES ÉLECTORALES FIGÉES EN ISRAËL


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps 


          Si l’on voulait résumer la situation électorale en Israël à la veille de la clôture du dépôt des listes, on pourrait la résumer en quelques phrases. Le Likoud, sûr de lui-même et encore dominateur, est en tête de tous les sondages, laissant ses poursuivant à plus de 15 sièges d’écart. Le Centre plie mais ne se rompt pas. La Gauche sort péniblement de la torpeur et de l’abime dans lequel ses précédents dirigeants l’ont plongée. Les religieux orthodoxes se maintiennent fidèles à eux-mêmes grâce à la discipline imposée par leurs rabbins. Enfin, les partis arabes souffrent de leurs divisions au point de risquer de perdre quelques plumes. C’est pratiquement la même situation qui a existé lors des trois précédents scrutins, certaines tentatives politiques remplaçant d’autres.


L'Iran alimente la verve de la "Grande Muette" israélienne

 

L’IRAN ALIMENTE LA VERVE DE LA "GRANDE MUETTE" ISRAÉLIENNE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps



           
 

          En Israël, le culte du secret est l’ADN de Tsahal qui, auparavant, ne disait rien, ne promettait rien, n’informait pas de ses projets et encore moins de ses intentions de guerre. Avec Netanyahou les choses ont beaucoup changé ; la Grande muette s’exprime à présent dans tous les médias donnant l’impression que l’armée est devenue un élément majeur de la propagande israélienne. Certains ont vite assimilé cette dérive à l’approche des élections législatives. C’est de bonne guerre pour un gouvernement sauf s’il ne cherche pas à instiller la peur au sein de la population pour la contraindre au rassemblement autour de lui.


jeudi 4 février 2021

Robert Malley, le diplomate qui inquiète les Israéliens

 

ROBERT MALLEY, LE DIPLOMATE QUI INQUIÈTE LES ISRAÉLIENS

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


            

          Né en 1963 à New York, d’un père juif égyptien d’origine syrienne, figure de la lutte pour la décolonisation, et d’une mère américaine qui travailla pour le Front de libération national (FLN) algérien, Robert Malley s’était installé en 1969 avec sa famille à Paris où ses parents avaient fondé la revue Afrique-Asie, qui se classait au premier rang de la presse tiers-mondiste de langue française. La dénonciation sans détour de la politique colonialiste française sur le continent africain est à l’origine de l’expulsion, en 1980 vers New-York, des Malley sur décision du gouvernement de Valéry Giscard d’Estaing.