LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mercredi 31 mars 2021

Francophonie-S 51 ou LI par Albert NACCACHE

 


FRANCOPHONIE-S 51 OU LI



Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE

 

 

Egypte Alexandrie l'atelier

La 51ème semaine de la Francophonie vient de s’achever, moins festive que prévu du fait des restrictions sanitaires. Cette photo de «l’Atelier» apparait comme une métaphore du recul de la francophonie dans le monde. L’Atelier, un des centres culturels les plus célèbres d’Égypte, actif depuis les années 1960 dans un immeuble plus que centenaire, est menacé de disparition. Une campagne est en cours pour préserver le siège de la Société des écrivains et artistes d'Alexandrie. Des revues et journaux francophones de bon niveau disparaissent comme Al Ahram hebdo en Égypte ou La revue du Liban. 


dimanche 28 mars 2021

L'influence grandissante des Evangélistes en Israël

 

L’INFLUENCE GRANDISSANTE DES ÉVANGÉLISTES EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Le pasteur John Hagee de Chrétiens unis pour Israël et Benjamin Netanyahu

  

          Sous le mandat de Donald Trump la politique américaine au Moyen-Orient était pratiquement influencée et élaborée par les Évangélistes chrétiens. Par amitié pour le président américain, Benjamin Netanyahou les a tolérés en Israël, voire encouragés, sans se rendre compte de l’effet néfaste d’une communauté très active. Ils ont noyauté l’église de Bethléem au point d’imposer leur rôle dans le conflit israélo-palestinien. Ils sont obsédés par la prophétie qui acte que les Juifs qui ne seront pas massacrés, seront convertis au christianisme d’où leur soutien indéfectible au peuple juif car Dieu ramène les Juifs sur leur terre. La Droite israélienne, obnubilée par leur opposition aux "gauchistes", a sous-estimé le danger que représente le fanatisme du mouvement chrétien sioniste.


Israël-Syrie, vers une paix froide par Francis MORITZ

 

ISRAËL-SYRIE, VERS UNE PAIX FROIDE

 

Par Francis MORITZ

 

Les amis de la Syrie

Ce qui était une fiction pour certains depuis des années, une utopie pour d’autres, devient maintenant une option. Bachar el Assad est à l’heure du choix. Si le président syrien, au terme de dix ans de guerre civile, possède le même sens aigu de la politique que feu son père, alors il aura la capacité de prendre la bonne décision pour la survie de son régime : mettre fin à l’état de guerre avec Israël.  S’il a survécu contre le cours des évènements, il sait que la roue tourne. Qui aurait parié que Jérusalem serait progressivement reconnue comme la capitale officielle d’Israël, sinon de facto par divers États ? Qui aurait parié sur la reconnaissance d’Israël par plusieurs États arabes en 2020 ? Qui maintenant voudrait parier que ça n’arrivera pas ? On sait bien qu’au Moyen Orient, tout change parfois très vite.


jeudi 25 mars 2021

Liste des députés élus aux élections du 23 mars 2021

 

Liste des députés élus

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 23 MARS 2021
 

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps



          Dates importantes des élections

10 janvier : Le ministre de l'Intérieur finalise la liste électorale

4 février : Date limite pour soumettre la liste de candidats

21 février : Annonce officielle des listes de candidats

11 mars : Vote des marins et des diplomates

23 mars : Jour des élections

31 mars : Annonce des résultats officiels des élections 


Le naufrage du parti travailliste d'Israël par Daniel HOROWITZ

 


LE NAUFRAGE DU PARTI TRAVAILLISTE D’ISRAËL


Par Daniel HOROWITZ


          Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël, défend dans un article du magazine «Regards» son point de vue sur la  décision du parti travailliste  Avoda  de placer Ibtisam Mara’ana en septième position sur la liste des candidats-députés en vue des élections législatives. Mara’ana est une Israélienne arabe, réalisatrice de cinéma, enseignante, militante féministe et antisioniste. Barnavi précise qu’elle est mariée à un Juif, comme si cela devait exclure l’idée qu’elle pourrait être antisémite.


lundi 22 mars 2021

Yaïr Lapid, l'étoile montante discrète

 


YAÏR LAPID, L’ÉTOILE MONTANTE DISCRÈTE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

           


          En abordant la question des élections de mars 2021, nous avions écrit à plusieurs reprises que la stratégie de Yaïr Lapid était le silence, ce qui ne signifie absolument pas l’inaction. Il a beaucoup consulté, il a organisé des réunions secrètes avec des hautes personnalités politiques israéliennes et étrangères mais il a refusé de confirmer sa candidature au poste de premier ministre car pour lui tout se décidera après les élections. Son objectif premier est d’éliminer Netanyahou de la gouvernance pour libérer les instances politiques parfois sclérosées afin de recomposer le paysage politique. Si le départ de Netanyahou est acté, alors il pourra trouver de nouveaux alliés, libérés de la mainmise du Lider Maximo.


Sondages et vote utile

 


SONDAGES ET VOTE UTILE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps




Les sondeurs annoncent toujours qu’il existe un nombre important d’indécis qui représentent environ 18 sièges ce qui constitue un fort pourcentage de 15% par rapport aux 120 députés de la Knesset. Cela donne une certaine relativité aux sondages quand on sait qu’une coalition se joue à 4 ou 5 sièges. Cependant, les électeurs ont des convictions bien arrêtées et leur hésitation n’est pas due à une difficulté de choix mais à une décision pour ou contre le vote utile. Cette indécision entraine des résultats finaux différents des sondages ce qui fait dire que les sondeurs se trompent toujours.


RADIO-J : Israël, une campagne électorale terne

 

RADIOJ - JOURNAL DU 15 MARS 2021


ISRAËL : UNE CAMPAGNE ÉLECTORALE TERNE


Jacques Benillouche au micro d'Ilana Ferhadian


On n’a pas connu de campagne électorale plus terne et plus stérile que celle pour les élections du 23 mars 2021. La pandémie du covid est certainement pour quelque chose mais l’explication serait facile. La lassitude des électeurs après trois scrutins qui n’ont pas réussi à départager les candidats, la résignation des électeurs de gauche qui voient leurs partis se déliter, l’absence de débats sur les thèmes politiques fondamentaux, les querelles intestines au sein des clans, la prétention de certains leaders qui surévaluent leur capacité à mobiliser leurs soutiens, tout concourt à éloigner les électeurs des bureaux de vote.

Cliquer sur la suite pour voir l’émission


Turbulences dans les relations entre la Jordanie et Israël

 


TURBULENCES DANS LES RELATIONS ENTRE LA JORDANIE ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Le prince héritier de Jordanie Hussein bin Abdullah II


Partie d’un incident mineur, la situation politique entre la Jordanie et Israël s’est envenimée au point de prendre des proportions imprévues. Le prince jordanien Hussein bin Abdullah avait planifié une visite sur le Mont du Temple pour assister à une prière spéciale à la Mosquée Al-Aqsa et s’était donc rendu au poste-frontière d'Allenby. Comme il est d’usage dans les pays étrangers, et en particulier en Égypte où l’ambassadeur ne dispose que d’un chauffeur et d’un garde du corps israéliens, la sécurité est assurée par les autorités locales, souvent au moyen de forces armées militaires. Mais la totalité du service jordanien de sécurité n’avait pas eu l’autorisation d’entrer en Israël alors que le Prince craignait des manifestations hostiles..


jeudi 18 mars 2021

Israël et le judaïsme réformé par Daniel HOROWITZ

 

ISRAËL ET LE JUDAÏSME RÉFORMÉ


Par Daniel HOROWITZ

La plus vieille synagogue réformiste au Canada, le Temple Emanu-El-Beth Sholom (datant de 1882)

Le judaïsme réformé est né au 19ème siècle, et a donné naissance à des courants divers. Outre la réforme de la pratique religieuse elle-même, ce qui la caractérise la plupart du temps est le renoncement au lien organique entre religion et peuple, autrement dit au judaïsme historique. Les Juifs réformés sont donc plutôt réservés par rapport au sionisme. Ils se considèrent en effet comme citoyens à part entière dans leur pays respectif, tout comme les Catholiques et les Protestants. Les uns et les autres ont en commun la même allégeance, la même culture et la même identité nationale, bien que pratiquant des religions différentes. La terre d’Israël demeure bien entendu pour le judaïsme réformé le berceau du judaïsme, mais de la même manière qu’elle est le berceau du christianisme pour les Chrétiens.


L'Union européenne joue à la roulette russe par Francis MORITZ

 


L’UNION EUROPÉENNE JOUE À LA ROULETTE RUSSE


Par Francis MORITZ 

Le-vaccin-russe-spoutnik-v-developpé-par-l-institut-Gamaleya

Pendant que trois petits pays que sont Israël, la Hongrie et la république Tchèque élaborent une association pour produire médicaments et vaccins, alors que Tsahal sera la première armée au monde à atteindre l’immunité de groupe, l’UE essaye de faire oublier le fiasco de l’achat et de la répartition des vaccins et continue à se prendre les pieds dans le tapis. On voudrait plus de vaccins, plus vite, dont le Spoutnik-V russe qui permettrait d’augmenter et d’accélérer la vaccination. Ce qui réduirait substantiellement le nombre de cas graves et statistiquement la mortalité.


lundi 15 mars 2021

Bilan d'une campagne électorale terne

 


BILAN D’UNE CAMPAGNE ÉLECTORALE TERNE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

           

Leaders des partis en compétition

          On n’a pas connu de campagne électorale plus terne et plus stérile que celle pour les élections du 23 mars 2021. La pandémie du covid est certainement pour quelque chose mais l’explication serait facile. La lassitude des électeurs après trois scrutins qui n’ont pas réussi à départager les candidats, la résignation des électeurs de gauche qui voient leurs partis se déliter, l’absence de débats sur les thèmes politiques fondamentaux, les querelles intestines au sein des clans, la prétention de certains leaders qui surévaluent leur capacité à mobiliser leurs soutiens, tout concourt à éloigner les électeurs des bureaux de vote.


dimanche 14 mars 2021

A la veille des élections, rififi au sein du Fatah

 


A LA VEILLE DES ÉLECTIONS, RIFIFI AU SEIN DU FATAH


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Nasser al-Qudwa 

            

          Mahmoud Abbas a enfin accepté de procéder à des élections législatives en mai et présidentielles en juillet mais certains militants frondeurs ont été exclus du parti en raison de divergences qu'ils expriment à présent ouvertement. Mohamed Dahlan a été contraint à l'exil et il est d’ailleurs interdit de candidature. Le Fatah vient de limoger un haut responsable, une grande figure du parti, Nasser al-Qudwa, qui n’est autre que le neveu de Yasser Arafat. Mahmoud Abbas ne veut voir aucune tête dépasser et a imposé une liste unique unifiée ce qui a poussé Qudwa à présenter une candidature indépendante s’opposant aux candidats officiels.


Adobaï un roman de Paul GERMON

 

ADOBAÏ

Un roman de Paul GERMON

Une recension de Jacques BENILLOUCHE

 


            La Tunisie a hébergé 110.000 Juifs dans la période la plus faste. Mais la décennie la plus riche, que certains considèrent comme l’âge d’or, a été celle des années 1950-1960 car elle a précédé l’exil en masse de la totalité des Juifs de Tunisie vers d’autres horizons. Le départ s’est effectué en trois phases, après la création de l’État d’Israël en 1948, lors du conflit de Bizerte avec la France en 1961 et enfin au lendemain de la Guerre des Six-Jours de 1967 qui a vu la population juive se réduire seulement à 1.500 âmes, en majorité à Djerba. Il faut cependant être honnête en précisant que les autorités tunisiennes n’ont pas expulsé les Juifs, comme en Egypte, mais elles n’ont rien fait pour les retenir. Un mot du président Bourguiba, qu’il n’a jamais lancé, aurait rassuré les Juifs et modifié la tendance du départ volontaire généralement effectué à contre-cœur. 


Daniel HOROWITZ

 


Daniel HOROWITZ


Daniel Horowitz et son éditrice

Daniel Horowitz, né en Suisse mais ayant grandi à Anvers, est un ancien de l’industrie diamantaire. Au lendemain de sa retraite, il s’est installé en Israël pour se consacrer à l’écriture en tant que philosophe autodidacte.


samedi 13 mars 2021

Apologie du terrorisme par Francis MORITZ

 

APOLOGIE DU TERRORISME


Par Francis MORITZ

 

Justice et Morale

Qui ne connaît pas cette formule de l’illustre Jean de la Fontaine : «Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir».  Pendant longtemps, cette maxime s’appliquait dans la majorité des cas. Il y a quelques semaines, le Conseil d’État de la République française a tranché, mais en ignorant la maxime. Il a mis en opposition l’application stricto sensu du droit, précisément son interprétation et la morale. Les faits sont connus et ont été relatés, sans plus, dans les médias.


Attaque brutale de la Gauche contre Gantz

 


ATTAQUE BRUTALE DE LA GAUCHE CONTRE GANTZ


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


Au temps de la liste commune

        La travailliste Merav Michaeli et l’un des leaders de Meretz, l’ex-général Yaïr Golan, tirent à boulets rouges sur Benny Gantz sans se rendre compte qu’ils visent leur propre camp, le camp de ceux qui militent pour la défaite de Netanyahou. Paradoxalement ils ne s’attaquent pas au Likoud et à ses mercenaires d’extrême-droite parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas changer le cours des choses en raison de leurs arguments éculés. Selon les sondages, Meretz risque de ne pas passer le seuil électoral; alors ils essaient de prendre des voix chez leurs partenaires. Ils ont choisi la voie facile de combattre un homme désavoué qui a été berné. Ils se trompent d’adversaire tout en se trompant de stratégie et en ayant du mal à convaincre. La gauche israélienne est devenue la plus bête du monde.


lundi 8 mars 2021

Un islamo-gauchiste... avec un chapeau par Albert NACCACHE

 


UN ISLAMO-GAUCHISTE ... AVEC UN CHAPEAU


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE


 


Un islamo-gauchiste de dix-huit mètres avec un chapeau sur la tête ça n'existe pas, ça n'existe pas ... Eh ! Pourquoi pas ? La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a suscité un tollé après avoir demandé le 14 février 2021 au CNRS, une étude sur «l’islamo-gauchisme» à l’université, afin de distinguer les recherches «militantes» des recherches «scientifiques». Le moment était mal choisi dans cette période de misère sociale et de grande détresse pour les étudiants confinés par la Covid. Frédérique Vidal a cependant donné un sacré coup de pied dans la fourmilière en pointant l’islamo-gauchisme. Natacha Polony acquiesce : «Ne tournons pas autour du pot, un mal ronge nos facultés : la complaisance à l’égard de l’islamisme au nom de la défense des musulmans. Osons nommer les choses !»


dimanche 7 mars 2021

Le ciel se dégage pour Yaïr Lapid

 


LE CIEL SE DÉGAGE POUR YAÏR LAPID


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps




Yaïr Lapid, né le 5 novembre 1963 à Tel-Aviv, a une qualité, celle de n’avoir jamais baissé les bras et d’avoir été fidèle à ses convictions centristes. En janvier 2012, il avait créé Yesh Atid, (Il y a un futur), parti centriste laïc, après avoir mis fin à sa carrière de journaliste (Ba-M’ahane journal de l’armée, Maariv, Yediot Aharonot, Aroutz-1 et Aroutz-2). Il avait précisé que Yesh Atid différait du parti libéral anticlérical Shinouï qui fut dirigé par son père Tommy Lapid, par sa diversité et par la présence de figures religieuses comme le rabbin Shai Piron. Yesh Atid fit une entrée spectaculaire sur la scène politique israélienne lors des élections législatives de 2013 en obtenant 14,19% des voix et 19 sièges, devenant ainsi la deuxième force politique du pays. Mais le parti n'a pas réussi à rééditer cette performance lors des élections de 2015, à l'issue desquelles il n’a obtenu que 11 mandats.


Biden veut négocier avec l'Iran en position de force

 


BIDEN VEUT NÉGOCIER AVEC L’IRAN EN POSITION DE FORCE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


 


Joe Biden ne semble pas être atteint de sénilité, ni de mollesse et ni d’une quelconque maladie dont les inconditionnels de Donald Trump l’avait affublé durant la campagne électorale. On le traitait invariablement de "larbin d’Obama, de sénile de service et de bedeau du village".  Or, il ne se laisse pas conter par les Iraniens et il a décidé de réagir fermement contre les Ayatollahs. À la suite d’une attaque meurtrière à la roquette, par un groupe soutenu par l'Iran, contre l'aéroport d'Erbil dans le nord de l'Irak sur une base abritant des troupes américaines, il a ordonné, en représailles, sa première frappe aérienne contre des cibles iraniennes en Syrie. Le Pentagone a précisé que les frappes avaient détruit «plusieurs installations situées à un point de contrôle frontalier utilisé par un certain nombre de groupes militants soutenus par l'Iran, dont Kaitib Hezbollah et Kaitib Sayyid al-Shuhada». Deux avions de combat F-15E avaient largué sept munitions à guidage de précision. Ces frappes ont été calculées.


La vraie-fausse popularité du président Macron par Maxime TANDONNET

 


LA VRAIE-FAUSSE POPULARITÉ DU PRÉSIDENT MACRON


Par Maxime TANDONNET


       Nous pouvons lire ce matin sur le site de Paris-Match : «A treize mois de la présidentielle, l’exécutif peut voir l’avenir sereinement. Certes, le paysage politique semble comme gelé́. Mais avec 41 % de satisfaction, le locataire de l’Élysée est dans une situation plus confortable que celle de François Hollande (22%) et Nicolas Sarkozy (31%) à pareille époque de leur mandat» (sondage Paris-Match Ifop 2 mars 2021).