Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mercredi 13 novembre 2019

Suis-je le gardien de mon frère ? d'Albert NACCACHE


SUIS-JE LE GARDIEN DE MON FRÈRE
La tragédie des Chrétiens d’Orient

D'Albert NACCACHE

Recension de Jacques BENILLOUCHE
            

          Albert Naccache aime les grands défis. Après «Hamas et Hezbollah de France» suivi de «Islamistes compagnons de route et terroristes», des thèmes d’une actualité brûlante, l’auteur a abordé un sujet dramatique à peine traité par les médias pour ne pas irriter les pays arabes. En effet, la «tragédie des Chrétiens d’Orient», ceux qui ont encore choisi de vivre en terre d’islam, est pourtant au sommet des préoccupations actuelles depuis le déclenchement du conflit syrien et irakien. Le titre est emprunté à Caïn dans la Genèse.



            Comme toujours cet ouvrage, très documenté, permet de faire connaissance avec les nombreuses Églises orientales. On constate ainsi qu’elles sont très divisées, certaines dépendant de l’Église romaine et d’autres de différents patriarcats, une cause importante de leur fragilité. La lecture du livre donne l’occasion de parcourir la Terre Sainte et son histoire présente et passée avec quelques incursions au Liban, en Jordanie, en Syrie, en Irak et au Sinaï et même en Tunisie la patrie natale de l’auteur. Albert Naccache simplifie la définition des Chrétiens d’Orient comme étant les Arabes chrétiens ou bien les Chrétiens de l’islam.
            L’auteur explique la base de la persécution des Chrétiens d’Orient car «on leur reproche d’être différents, d’être proches de l’Occident et d’apporter une diversité qui s’oppose beaucoup à l’idéal d’une société musulmane ou islamiste». C'est un peu la critique que l'on fait aux Juifs.  Ils sont donc menacés car ils sont souvent pris comme boucs émissaires lors des conflits et des guerres civiles. Il analyse la vie de ces chrétiens dans tous les pays du monde, avec beaucoup de détails, sur la base de documents d’archives et de publications de presse pour étayer son raisonnement. 
      Albert Naccache aborde par exemple le sujet des Chrétiens du Liban, sujet d’actualité en raison des problèmes politiques que rencontre le pays. Il estime que «le Liban est le seul pays du Moyen Orient où les Chrétiens ont encore leur mot à dire. Leur rôle est essentiel pour l’avenir des Chrétiens d’Orient».  Il prend rarement position mais il donne au lecteur tous les éléments pour juger en toute connaissance de cause.  
            Il met l’accent sur les difficultés entre l’Église d’Orient et les Juifs qui «n’ont pas encore pris le chemin du dialogue et de la reconnaissance» ce qui explique que, malgré leur communauté de destin, l’Église n’a jamais cherché à s’allier avec l’État juif, au contraire. On pouvait croire qu’en tant que minorités entourées d’un monde musulman, la solidarité entre communautés était indispensable à leur survie. Mais il semble que ces Chrétiens se comportent avant tout en Arabes avec «un antijudaïsme, un antisémitisme ou un antisionisme toujours vivaces». D’ailleurs Albert Naccache le prouve, pièces à l’appui. 
            Avec les conflits qui ont éclaté dans toutes les régions du Moyen-Orient, les Chrétiens ont subi des massacres qui laissent un doute sur leur avenir dans la région mais «l’Église a besoin de ses deux poumons, oriental et occidental, pour respirer». Beaucoup se sont exilés aux Etats-Unis ou au Canada ce qui fait l'affaire des Arabes qui supportent mal la présence de ceux qui les ont précédés sur leurs terres. Ils voudraient bien d'un nettoyage ethnique. 
            Albert Naccache a vraiment fait œuvre d’historien, de témoin et de journaliste à la fois dans un ouvrage dense de 378 pages. Un vrai travail de professionnel pour un livre qui se lit facilement et qui nous apprend beaucoup sur une communauté historique qui a pris naissance pendant les Croisades et qui est aujourd’hui en déclin en raison de la persistance des islamistes à vouloir éradiquer tous ceux qui sont différents d’eux. 
       Un livre de référence en ces moments de troubles communautaires. Les conflits actuels étant à base de guerres de religions, il est indispensable d'en comprendre la genèse grâce à cet ouvrage très documenté. A lire si l'on veut expliquer les guerres actuelles au Moyen-Orient.

Editions les Acteurs du Savoir
Tel : 02.41.67.79.30
Livre disponible dans toutes les librairies
24€

1 commentaire:

Marianne ARNAUD a dit…

Les Chrétiens d'Orient : un non sujet ! Demandez à la RATP ce qu'elle en pense :

https://www.lepoint.fr/societe/ratp-le-refus-de-citer-les-chretiens-d-orient-sur-une-affiche-fait-polemique-01-04-2015-1917953_23.php