LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 27 février 2020

Humeur : les lignes bougent dans les élections d'Israël


Billet d’humeur

LES LIGNES BOUGENT DANS LES ÉLECTIONS D’ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Pour la première fois dans la campagne électorale, les lignes bougent car trois sondages d’instituts différents inversent l'ordre d'arrivée et placent le Likoud devant Bleu-Blanc, certes avec seulement un siège d’écart mais le phénomène compte sachant que la liste arrivée en tête est désignée par le président de l’État pour constituer un nouveau gouvernement. Mais ce scrutin ressemble aux précédents car il n'a pas d'issue politique. Des inconscients envisagent encore un quatrième tour comme s'il n'y avait pas suffisamment de shekels gaspillés.


mercredi 26 février 2020

La diplomatie secrète d'Israël avec les pays arabes


LA DIPLOMATIE SECRÈTE D’ISRAËL AVEC LES PAYS ARABES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Yossi Cohen et Herzi Halevi

          Selon les révélations d’Avigdor Lieberman, le chef du Mossad, Yossi Cohen, et le commandant militaire de la région sud, Herzi Halevi, se sont rendus au Qatar il y a deux semaines. Les responsables israéliens ont rencontré Mohammed Bin Ahmed Bin Abdullah Al-Masnad, conseiller de l'émir du Qatar pour les affaires de sécurité nationale et chef des renseignements.  Il semble que les discussions aient porté sur la situation à Gaza. Le Qatar porte un grand intérêt à cette région en intervenant en médiateur entre les trois parties, Hamas, Autorité palestinienne et Israël et en la finançant à coup de millions de dollars.


mardi 25 février 2020

Gantz dans la lignée de Sharon et de Rabin


GANTZ DANS LA LIGNÉE DE SHARON ET DE RABIN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Benny Gantz, qui personnifie aujourd’hui le centre politique israélien, axe sa campagne électorale sur la politique de David Ben Gourion fondée sur la vertu civique qui met les intérêts de l’État au-dessus des intérêts sectaires et personnels. Il en a fait le fondement principal du parti Kahol-Lavan qui estime que, à la suite des actes d’accusation dans trois affaires de corruption, le pays a besoin d’un leader qui possède cette vertu lui permettant de modifier les méthodes actuelles de gouvernement pour revenir à la substance même de la politique.

lundi 24 février 2020

Le peuple, cet inconnu par Maxime TANDONNET



LE PEUPLE, CET INCONNU

Par Maxime TANDONNET

            

          Jamais depuis la Libération, la politique française n’avait à tel point sombré dans la démence: insultes («petites c….»), scènes d’hystérie, exhibition d’organe sexuel, attaques sur la vie privée, réformes à la fois monstrueuses et destructrices (retraites, bac, encadrement supérieur de la fonction publique),  narcissisme exacerbé, aussi obscène que stérile, fuite devant la réalité (explosion de la dette publique, de la violence et de l’insécurité, de la pauvreté, du chaos scolaire, du communautarisme, des bidonvilles), mépris constant, affiché et revendiqué du peuple (les «sans dents» ou «Gaulois réfractaires»), chaos derrière la façade de l’immobilisme (17 ministres changés en 30 mois), climat de scandale, naufrage dans la bêtise et l’incompétence.

J-10 avant le scrutin en Israël : les jeux sont faits



J-10 AVANT LE SCRUTIN EN ISRAËL : LES JEUX SONT FAITS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Lors des dernières élections, nous avions pratiquement des sondages tous les jours de la part de plusieurs instituts mais pour ce scrutin les électeurs sont peu consultés car rien ne change. Certes il faut être prudent et ne pas trop croire aux résultats publiés sachant que certaines publications sont inféodées à un clan, jetant ainsi des doutes sur les chiffres réels souvent télécommandés. Les sondages ont toujours été décriés en Israël parce qu'ils se sont souvent trompés, voire toujours. 

samedi 22 février 2020

La France sceptique sur le plan de paix Trump


LA FRANCE SCEPTIQUE SUR LE PLAN DE PAIX TRUMP

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
           
          Fidèle à la politique appliquée depuis des décennies par le Quai d’Orsay, Emmanuel Macron a refusé de s’engager plus en avant dans les méandres de la politique moyen-orientale. Chez les diplomates, en majorité de tendance anti-israélienne, seule la Direction des affaires politiques fait exception grâce à ses néoconservateurs favorables à Trump, donc à Israël. Le président français n’a jamais réussi à se faire adouber ni par les Palestiniens et ni par les Israéliens comme caution politique pour agir en tant qu’arbitre de leur conflit. De plus, il n’a jamais cherché à s’impliquer auprès du président américain pour tenter de trouver une solution commune pour la région.

jeudi 20 février 2020

Radio Kol Aviv : évènements de la semaine



Radio Kol-Aviv TOULOUSE du 16 février 2020
Panorama des évènements de la semaine en Israël

Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Jean-Luc HALIMI et Salomon ATTIA
            

Deux thèmes ont été abordés lors de cet entretien.
1/ L’ancien premier ministre Ehud Olmert a rencontré Mahmoud Abbas le 11 février. Olmert était à New York sur l'invitation du lobby de J Street, qui promeut la solution à deux États. Il s’agit d’une démarche qui n’a pas eu l’assentiment du gouvernement israélien sachant que l’ancien premier ministre n’était pas mandaté pour parler en son nom. Cette initiative était déplacée car elle remettait sur la scène internationale un président de l’Autorité palestinienne de plus en plus délégitimisé. Elle donne raison à Mahmoud Abbas d’avoir refusé de discuter le plan et de s’être opposé à Donald Trump. Elle accréditait l’idée qu’il existait au sein de la classe politique israélienne une opposition marquée contre le plan de paix de Donald Trump. Une autre occasion de dialogue risque de ne pas se présenter avant longtemps. La création d’un État palestinien est reportée au calendes grecques.
Cliquer sur la suite pour écouter l’émission

mercredi 19 février 2020

Vladimir Poutine, le joueur tactique


VLADIMIR POUTINE, LE JOUEUR TACTIQUE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Les Occidentaux font totalement fausse route sur le rôle effectif au Moyen-Orient de Vladimir Poutine qui donne l’impression de chercher à combler les vides pour renforcer sa position mondiale. Ils ont négligé ses véritables capacités de nuisance. L'administration Obama avait constamment sous-estimé le défi posé par le régime de Poutine et avait ancré sa politique étrangère sur l'hypothèse que la Russie n'était pas une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. 

mardi 18 février 2020

Mahmoud Abbas, Ehud Olmert et Israël


MAHMOUD ABBAS, EHUD OLMERT ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Nelson Mandela avait déclaré justement : «Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé». C’est sur ce principe que l’ancien premier ministre Ehud Olmert a rencontré Mahmoud Abbas le 11 février. Olmert était à New York sur l'invitation du lobby de J Street, qui promeut la solution à deux États. En fait, le président de l’Autorité est plutôt un adversaire politique plutôt qu’un ennemi puisque des liens formels existent avec l’État d’Israël. En conséquence la démarche d’Ehud Olmert ne peut pas être considérée comme une trahison mais comme une initiative déplacée; il a mis en application la thèse de Mandela.

samedi 15 février 2020

Naftali Bennett cherche à exister politiquement


NAFTALI BENNETT CHERCHE À EXISTER POLITIQUEMENT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            
          Aux élections du 9 avril 2019, la Nouvelle Droite avait frôlé le seuil électoral mais ni Ayelet Shaked et ni Naftali Bennett n’avaient pu entrer à la Knesset. Ce fut un coup dur pour ceux qui se croyaient indispensables au pays, et surtout à la droite. Ils n’avaient pas réussi à convaincre. La dissolution de la Knesset avait rebattu les cartes et l’espoir était revenu. Selon certaines informations, le leader Naftali Bennett avait décidé de confier la direction du parti à Ayelet Shaked. Une autre version prétend que c'était elle qui avait bousculé les règles en préemptant le parti pour écarter Bennett afin de devenir leader de toute l’extrême-droite. Elle avait gagné son pari puisqu’elle était seule sur la photo officielle avec le président à représenter la droite de la droite. 

Hezbollah et Hamas face à l'obsession d'un assassinat


HEZBOLLAH ET HAMAS FACE À L’OBSESSION D’UN ASSASSINAT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
          
Nasrallah-Sinwar

          L’assassinat du général iranien Kassem Soleimani a créé une psychose au sein du Hamas et du Hezbollah qui craignent un assassinat de leur chef respectif Yahya Sinwar et Hassan Nasrallah. Le départ à l’étranger, pour de longs mois, d’Ismaël Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, serait lié à cette crainte et serait surtout justifié par la volonté d’échapper à une éventuelle élimination. D’ailleurs, Sinwar a refusé de se rendre le 10 février en Égypte pour négocier un accord de cessez-le-feu à long terme avec Israël. Il estime sa vie en danger. En effet, le ministre de la défense, Naftali Bennett, lui a adressé une menace à peine voilée si le Hamas persistait à poursuivre ses attaques contre les villages juifs limitrophes.


jeudi 13 février 2020

Les Israéliens résignés face à une campagne électorale terne


LES ISRAÉLIENS RÉSIGNÉS FACE À UNE CAMPAGNE ÉLECTORALE TERNE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Les leaders des listes de candidats

          Les sondages, encore faut-il y croire, se suivent et se ressemblent. Électrocardiogramme plat. Aucun camp ne se détache pour rassembler une majorité de 61 députés afin de constituer une coalition gouvernementale. Pourtant, le plan de paix de Donald Trump, très favorable à la droite, aurait dû entraîner un effet électoral significatif. Malgré cela, le rapport de force entre le Likoud et Bleu-Blanc n’a pas varié, à un epsilon près. On ne peut pas dire que la campagne électorale soit percutante ou originale. Les programmes politiques, pourtant existants, ne servent pas à animer le débat, même pas pour se lancer dans certaines comparaisons ou pour confirmer la survivance des idéologies. Avec ce troisième scrutin, la population semble avoir subi un choc qui la paralyse et qui lui enlève toute capacité de discernement.

Programme Kahol-Lavan de Benny GANTZ



PROGRAMME KAHOL-LAVAN DE BENNY GANTZ

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

         Le parti Kahol-Lavan (Bleu-Blanc) dirigé par Benny Gantz nous a transmis son programme électoral pour les élections législatives du 2 mars 2020 que nous publions intégralement, pour l'information de nos lecteurs. Nous attendons celui des autres partis pour publication. Mais certains nous ont déjà fait savoir qu'ils ne souhaitaient pas publier dans notre site. Dont acte.




lundi 10 février 2020

La coopération sécuritaire entre Israéliens et Palestiniens en question


LA COOPÉRATION SÉCURITAIRE ENTRE ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS EN QUESTION

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Policier tué à Djénine

          L’attentat à la voiture bélier contre douze soldats israéliens à Jérusalem et la mort du policier arabe Tarek Badwan tué par Tsahal à Djénine semblent être la conséquence du deal du siècle. Ces deux incidents risquent de raviver le terrorisme en Cisjordanie et à Jérusalem car l’Autorité palestinienne a annoncé qu’elle renonçait à la coopération sécuritaire avec les services israéliens. Elle estime que c’est le seul moyen de se faire entendre après plusieurs mois de calme dus à la bonne volonté palestinienne. Il s’agit d’un gros risque qu’elle prend car les conséquences peuvent être dramatiques pour les deux bords. 

samedi 8 février 2020

Formalisation des relations entre Israël et le Soudan


FORMALISATION DES RELATIONS ENTRE ISRAËL ET LE SOUDAN


Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Burhan et Netanyahou

          Israël et le Soudan n'ont pas de relations bilatérales officielles alors qu'Israël entretient des relations étroites avec le Soudan du Sud qui s'est séparé du Soudan en 2011. Mais depuis de longues années, selon la révélation de l’ancien ministre Ayoub Kara, les deux pays entretiennent des relations secrètes. Le Soudan est officiellement entré en conflit avec Israël durant la guerre israélo-arabe de 1948 et la guerre des Six-jours en 1967. Cependant, il n'a pas participé activement à la guerre de Yom Kippour car les forces soudanaises sont arrivées trop tard sur le champ de bataille. En revanche, Israël a soutenu les milices chrétiennes qui ont combattu le gouvernement soudanais lors des première et deuxième guerres civiles soudanaises.


Radio Kol-Aviv : Macron en Israël... et après ?


Radio KOL AVIV TOULOUSE

MACRON EN ISRAËL…. ET APRÈS ?

Émission du 2 février 2020

Jacques BENILLOUCHE au micro de 

 Gérald BENARROUS et Jean-Luc HALIMI





            Mercredi 22 janvier, Emmanuel Macron était en visite officielle à Jérusalem et s’est emporté face à des policiers israéliens qui souhaitaient pénétrer en l’église Sainte-Anne de Jérusalem. Cet édifice catholique appartient au domaine national français depuis la seconde moitié du XIXe siècle. Ce qui était un non-événement a pris des proportions non justifiées, amplifié par les Israéliens francophones toujours à l’affut d’une déclaration d’Emmanuel Macron pour la détourner de son sens premier et pour trouver matière pour l’accuser sinon d’antisémitisme au moins d’antisionisme sous prétexte que le Quai d’Orsay et son gouvernement ont pris des positions anti-israéliennes lors des votes au seins des instances internationales.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission


mercredi 5 février 2020

La fausse victoire de Netanyahou


LA FAUSSE VICTOIRE DE NETANYAHOU

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
          

          Il était prévu que le plan de Trump soit révélé après les élections législatives israéliennes du 2 mars mais l’annonce a été avancée car Netanyahou avait besoin d’un coup de pouce supplémentaire pour sa campagne électorale qui patine. Alors le Likoud, de même que les Palestiniens, ont présenté avec un peu d’empressement ce plan comme une victoire totale israélienne. Avec le temps on découvre que le «plan du siècle» est devenu la tromperie du siècle puisqu’en réalité les nationalistes juifs ont été bernés et contraints d’avaler trois couleuvres.