Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

vendredi 31 juillet 2020

L'Iran et le Hezbollah semblent atomisés


L’IRAN ET LE HEZBOLLAH SEMBLENT ATOMISÉS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
           
Frontière libanaise
          Les experts militaires israéliens sont formels : l’Iran et le Hezbollah ont perdu leurs capacités de réaction aux attaques israéliennes. Si quelques représailles de leur part sont prévisibles, il est exclu qu’ils puissent lancer des opérations à grande échelle contre Israël. La dernière escarmouche avec le Hezbollah a démontré qu’ils avaient décidé d’adopter un profil bas. Un journaliste étranger, témoin au sud-Liban, a dénombré le tir de dizaines d'obus israéliens qui ont frappé la zone contestée des fermes de Shebaa. 

Antisémitisme : la question que personne ne pose par Michèle MAZEL



ANTISÉMITISME : LA QUESTION QUE PERSONNE NE POSE

La chronique de Michèle MAZEL


Un légionnaire monte la garde devant une synagogue à Marseille

Périodiquement la presse européenne, et tout particulièrement la presse française, consacre de longs développements à l’antisémitisme. Ainsi Le Monde dans un éditorial du 2 novembre 2017 : «C’est une maladie mortelle qui refuse de s’éteindre. L’antisémitisme a encore frappé en France, en cette Toussaint 2017».  Aujourd’hui c’est au tour du Figaro : «Le Covid-19 engendre une vague d'antisémitisme dans le monde qui inquiète» lit-on dans le journal du 27 juillet qui rapporte qu’une cinquantaine de plaintes auraient été déposées depuis mars pour des actes ou propos antisémites en France. 

jeudi 30 juillet 2020

Les manifestants contre Bibi rêvent à un printemps israélien


LES MANIFESTANTS CONTRE BIBI RÊVENT À UN PRINTEMPS ISRAÉLIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Quand le débat quitte la Knesset pour migrer vers la rue, cela confirme que les députés n’ont plus la confiance de leurs électeurs, quelques mois à peine après un scrutin stérile. Le drame veut que très souvent la violence s’érige en seul dialogue entre la police et les manifestants, entraînant des blessures sérieuses parmi les uns et les autres. On voit donc qu’Israël est devenu un pays comme les autres puisque la bastonnade devient l’arme des contestataires.

Ticha Beav, symbole des malheurs juifs



TICHA BEAV, SYMBOLE DES MALHEURS JUIFS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


         On peut donner, ou non, au 9 du mois Av du calendrier juif, qui tombe cette année le 30 juillet 2020, une connotation religieuse mais assurément c’est un jour noir pour l’Histoire du peuple juif. Les croyants appliquent à cette journée une prescription religieuse tandis que pour les autres, il s'agit de superstitions ou à la rigueur de coïncidences. Cette journée de deuil est commémorée depuis des siècles par tous les Juifs du monde, comme le symbole de leurs malheurs. Certains ignorent souvent les raisons profondes de ce symbole mais ils gardent en mémoire la tradition de l’œuf dur qu'ils avalent, la veille du jour noir, pour rappeler que le deuil avait commencé. L'Histoire a montré que les exemples de jour dramatique sont nombreux.  
Cliquer sur la suite pour voir une vidéo rare


mardi 28 juillet 2020

Mystère et doutes après l'attaque du Hezbollah



MYSTÈRE ET DOUTES APRÈS L’ATTAQUE DU HEZBOLLAH

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Beaucoup de questions se posent après l’attaque du Hezbollah sur le mont Dov, les fermes de Shebaa, à la frontière libanaise. L’action de Tsahal a suscité des doutes auxquels les Israéliens ne sont pas habitués. Rien ne s’est passé comme d’habitude et cela amplifie le mystère. Depuis quelques jours de nombreuses troupes blindées avaient été dépêchées à la frontière nord en prévision d’une attaque. L’armée israélienne a contrecarré une tentative d'infiltration d'une escouade de terroristes qui tentait de traverser la frontière. Cette escouade, qui comptait trois ou quatre terroristes, n'a réussi à franchir la «ligne bleue» que de quelques mètres. Ils ont pu ensuite rejoindre leur base de départ, librement, en toute impunité. Des ordres auraient été donnés pour ne pas tirer sur ces assaillants libanais. Cette bienveillance à l’égard de terroristes sanguinaires étonne.

dimanche 26 juillet 2020

La côte-d'Azur bénit le coronavirus



Billet d’humeur

LA CÔTE D’AZUR BÉNIT LE 
CORONAVIRUS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
             
Lalaland désertée

        Affirmer qu’une région de la côté d’Azur est heureuse du coronavirus peut être considéré comme incongru, voire provocateur. Mais c’est un fait avéré au moins pour Cannes, Juan-les-Pins et Antibes. Ces villes n’avaient plus connu depuis longtemps un tel engouement touristique. Cette année sera une année record car les Juifs, habitués à se rendre à Netanya et Ashdod, ont été interdits d’Israël et de leur plage attitrée de Lalaland à Tel-Aviv. Aucune exception pour les Juifs et plus grave encore aucune exception pour ceux qui disposent d’une résidence secondaire en Israël. 

La belle duperie par Maxime TANDONNET



LA BELLE DUPERIE

Par Maxime TANDONNET



L’actualité politique de ces derniers jours est placée sous le signe de la «droitisation» ou de la nouvelle inspiration supposée «sarkozyste» du quinquennat actuel. L’immense majorité des commentateurs se sont ralliés à cette vision des choses. Cette nouvelle mode relève de la pure mystification. Que le président Sarkozy exprime la continuité républicaine à travers son successeur est une chose. Parler d’une convergence des deux quinquennats en est une autre: mensongère. Qu’un quarteron d’opportunistes se soit rallié à la présidence Macron ne suffit pas à qualifier celle-ci, dans sa dernière phase, de sarkozyste.

Qui arrêtera le calife d'Istanbul par Zvi MAZEL


QUI ARRÊTERA LE CALIFE D’ISTANBUL

Par Zvi MAZEL

Ancien ambassadeur d’Israël en Egypte, en Suède et en Roumanie

Chercheur au Jérusalem Center for Public Affairs.


Au cours des dix dernières années sous couvert du chaos qui régnait au Moyen Orient, le président turc s’est appliqué à établir une présence militaire dans plusieurs points stratégiques dans la région, en Afrique du Nord et plus loin encore, sans pratiquement rencontrer d’opposition. L’attention du monde se concentrait sur les ambitions nucléaires de Téhéran et sa volonté déclarée de faire du Moyen Orient un croissant chiite tout en éliminant Israël. Recep Tayyip Erdogan peut désormais prendre le devant de la scène dans nombre des conflits de la région et avancer son rêve de faire renaître un califat islamique sunnite à sa mesure.

Le gouvernement israélien d'inertie nationale en sursis


LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN D’INERTIE NATIONALE EN SURSIS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Si des questions secondaires, voire négligeables, mettent en danger la coalition gouvernementale, il est à craindre qu’elle explose lorsque les questions sérieuses seront débattues à la Knesset. La grande majorité de la population ignorait l’existence de la thérapie de conversion qui ne touche que quelques individus. La thérapie de conversion, parfois appelée thérapie de réorientation sexuelle, est un ensemble de traitements pseudo-scientifiques d'origines diverses, permettant à des homosexuels, bisexuels et même transgenres d’évoluer vers l'hétérosexualité. Il n'existe en fait aucune preuve fiable que l'orientation sexuelle peut être changée, et certaines études médicales signalent que ces thérapies sont inefficaces et potentiellement dangereuses.

Le Hezbollah, pomme de discorde au sein de l'U.E par BAZAK


LE HEZBOLLAH, POMME DE DISCORDE AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE

Par BAZAK


            

          L’hypocrisie l’emporte sur le cynisme. Certains, comme l’Allemagne ont bien compris l’absence de différence entre le mythe des deux branches, politique et militaire. Depuis avril 2020, le Hezbollah y est totalement interdit. Une organisation terroriste est terroriste à 100%, sans aucune nuance, que l’on se réfère à sa branche politique ou à sa branche armée. Mais parmi les dirigeants européens, quelques uns pratiquent une diplomatie subtile à géométrie variable.


Il se passe de drôles de choses au Moyen-Orient par Michèle MAZEL



IL SE PASSE DE DRÔLES DE CHOSES AU MOYEN-ORIENT

La chronique de Michèle MAZEL


Policiers palestiniens
Ce sont de petites nouvelles sans importance qui ne méritent pas même un entrefilet dans la presse hexagonale. Des policiers appartenant à l’autorité palestinienne, désespérés de ne plus recevoir de salaire, jettent leurs uniformes aux orties et tentent de passer plus ou moins clandestinement la ligne verte pour aller chercher du travail dans l’industrie du bâtiment ou dans l’agriculture en Israël. Ramallah refuse, on le sait, d’accepter d’Israël les sommes lui revenant au titre de taxes d’importations et autres revenus, au motif que les salaires versés par l’Autorité aux terroristes emprisonnés en sont déduits. Un coup dur pour une économie déjà touchée par la pandémie.   

jeudi 23 juillet 2020

Dans les pays arabes, les islamistes au pouvoir perdent du terrain


DANS LES PAYS ARABES, LES ISLAMISTES AU POUVOIR PERDENT DU TERRAIN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

Islamistes tunisiens

C’est une constante dans les pays arabes. Dès que les islamistes participent au pouvoir dans un pays qui les accueille ou les tolère, ils font preuve d’une telle capacité de nuisance qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de chercher à imposer brutalement leur idéologie, parfois avec succès. Une fois qu’ils sont en place, il devient difficile de les déloger. Mais la situation semble changer puisque l'on constate un certain reflux.

Le ballet des milliards par Maxime TANDONNET



LE BALLET DES MILLIARDS

Par Maxime TANDONNET



La surenchère d’enthousiasme fait rage pour qualifier le plan de relance européen et ses 390 milliards de subvention, un plan «historique», «sans précédent», «fondateur» etc. Voilà enfin le remède magique à la tragédie économique du covid-19. Pour la première fois, l’Europe s’engage dans la voie d’une «dette commune» supposée donner un nouvel élan à l’émergence de la souveraineté européenne.

mardi 21 juillet 2020

Radio-J : Gestion civile ou militaire contre le coronavirus


RADIO-J

GESTION CIVILE OU MILITAIRE CONTRE LE CORONAVIRUS

Jacques BENILLOUCHE au micro de Steve NADJAR
          

          Il était temps ! Netanyahou a décidé de prendre de nouvelles mesures d’urgence en raison de la montée des cas d’infections au coronavirus et du cafouillage dans les décisions. Il a compris qu’il fallait une structure spéciale pour combattre le virus qui s’étend. Certains trouveront que c’est un peu tardif mais pendant longtemps on avait pensé que le virus avait été neutralisé en Israël. Cette structure spéciale pourrait éviter les décisions intempestives, souvent annulées, après la grogne des  professionnels qui n’étaient pas conviés à donner leur avis. Alors on ferme les restaurants puis on les ouvre, on ferme les écoles puis on les ouvre, on ferme les plages puis on revient sur cette décision.
Cliquer sur la suite pour écouter et voir l'émission

Tsahal : le colonel AMIR parle


TSAHAL : LE COLONEL AMIR PARLE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            Nous republions notre article car l'Etat-major de Tsahal envisage de confier au général de de division Amir Aboulafia la gestion de la pandémie du coronavirus face à un candidat civil. Dans l'attente de son éventuelle nomination, il est bon de refaire connaissance avec celui qui fait aujourd'hui l'actualité. Son interview reste encore d'actualité.       
          En 2007, nous avions obtenu en exclusivité une interview du jeune colonel Amir. La diffusion de sa photo était à l’époque frappée d’interdiction par la censure militaire car il était encore en opération en Cisjordanie. Aujourd’hui son nom et sa photo s’étendent sur tous les quotidiens israéliens puisqu’il vient d’être nommé numéro-3 de Tsahal. Ancien attaché militaire adjoint à Washington, ancien commandant du régiment Nahal, actuel Commandant de la 162ème division de Tsahal, le général de brigade Amir Aboulafia vient d’être nommé commandant de la Direction de la planification de l'armée. Cette branche a pour mission d’analyser les menaces futures et de développer l’armée israélienne, en termes d’achats d’armes et de structure opérationnelle. Nous reproduisons intégralement cette interview de 2007 qui n’a pris aucune ride.
            L'Etat-major envisage de lui confier la gestion de la pandémie du coronavirus. Dans l'attente de sa nomination, il est bon de refaire connaissance avec lui.
Le général Amir Aboulafia lors de la remise de ses galons de général de brigade

Notre visite d’Eli et de Shilo avait éveillé des questionnements liés à l’avenir de ces idéalistes installés loin derrière la clôture de sécurité érigée à la limite d’Ariel. La symbolique de ces bastions juifs continuait à imprégner nos esprits traversés par le doute et l’incertitude. La visite d’implantations au sein d’une région pétrie d’Histoire ne pouvait nous laisser indifférents et nous avions touché du doigt une réalité qui échappe lorsqu’on se situe loin du théâtre des opérations. En dehors du réel spectacle champêtre tonifiant l’esprit et aiguisant notre curiosité, le problème des dangers quotidiens auxquels devaient faire face les pionniers s’imposait en une réalité douloureuse. Nos interlocuteurs nous rassuraient avec insistance sur une armée omniprésente qui contrôlait et assurait la sécurité des implantations mais nous ne pouvions nous passer de certitudes tangibles.

Chronique d'une débâcle annoncée au Sahel par BAZAK


CHRONIQUE D’UNE DÉBÂCLE ANNONCÉE AU SAHEL

Par BAZAK


Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt. C’est ce qui se passe en matière de communication officielle sur la situation au Sahel. On nous masque la gravite croissante de la situation dans cette région grande comme une fois et demie la France (1.500.000 km²). En revanche, on communique abondamment sur la mort d’un des chefs djihadistes parmi une dizaine d’autres, alors qu’on sait qu’il sera remplacé dès le lendemain.

RT-France : reprise du procès de Netanyahou


Télévision RT-France

REPRISE DU PROCÈS DE NETANYAHOU

Jacques BENILLOUCHE au micro de
Sophie NORMAND-COUTURIER
            

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, mis en examen pour abus de confiance, fraude et corruption dans trois affaires distinctes, avait comparu pour la première fois, le 24 mai, devant un tribunal de Jérusalem, aux côtés de trois autres personnes. Le tribunal de Jérusalem avait désigné les trois juges de l’affaire, Rivka Friedman-Feldman, Moshe Bar-am et Oded Shaham. A noter que l’un d’eux a déjà envoyé l'ex-Premier ministre Olmert en prison.
Cliquer sur la suite pour voir l'émission

dimanche 19 juillet 2020

Radio RCJ : Netanyahou et le coronavirus



NETANYAHOU ET LE CORONAVIRUS

Jacques BENILLOUCHE au micro de Rudy SAADA
            Rudy Saada, ancien journaliste d’I24news à Tel-Aviv chargé des émissions du week-end avant de retourner en France, a intégré la rédaction de RCJ (Radio de la Communauté juive). Nous avions fait ensemble de nombreuses émissions en toute liberté éditoriale. Un pro aux manettes d’une radio juive, pour donner un autre ton et plus de professionnalisme aux informations parisiennes, est une bonne nouvelle

Rassemblement contre Netanyahou à Tel Aviv 

Les mesures décidées par Netanyahou viennent trop tard et peu à propos. Il s’est  comporté pendant la crise en homme politique d’abord. L’on se souvient de ses fanfaronnades du début de l’année lorsqu’il s’est vanté d’un succes story à l’israélienne sans faire  preuve de modestie en plaçant Israël en tête des pays les plus sûrs de la planète. Alors, il a relâché les mesures sanitaires internes pensant que le risque venait uniquement de l’étranger et qu’il suffisait de boucler les frontières en fermant le seul aéroport du pays.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission