LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 20 janvier 2022

Les religieux orthodoxes veulent entrer au gouvernement

 


LES RELIGIEUX ORTHODOXES VEULENT ENTRER AU GOUVERNEMENT


Par Jacques BENILLOUCHE

copyright© Temps et Contretemps

Netanyahou entouré des chefs orthodoxes

          Les religieux orthodoxes, Shass et UTJ (Yahadout Ha Torah), n’ont jamais voulu trahir Netanyahou et avaient refusé de participer à un gouvernement sans le Likoud. Ils ne voulaient pas faire partie du clan dont la seule volonté était d’écarter Netanyahou du pouvoir. Mais la décision de l’ex-premier ministre d’abandonner la politique pendant sept ans en échange d’une clémence des juges, leur a enlevé toute réticence à se joindre aux «gauchistes» et aux Arabes.


Opposition de citoyens contre l'accord de plaidoyer de Netanyahou

 


OPPOSITION DE CITOYENS CONTRE L'ACCORD DE PLAIDOYER DE NETANYAHOU


Par Jacques BENILLOUCHE

copyright© Temps et Contretemps


         

Benjamin Netanyahou entouré de partisans du Likud à l'ouverture de son procès pénal en 2020

            L’accord de plaider-coupable négocié entre le procureur Mandelblit et Netanyahou ne fait pas l’unanimité, pour deux raisons opposées. D'une part, il est combattu par ceux qui estiment que l’ex-premier ministre ne mérite pas cette faveur et qu'il doit payer sa dette à la justice, jusqu'au bout. Avant lui, l'ancien ministre des Finances Avraham Hirshson et l’ancien premier ministre Ehud Olmert avaient été condamnés à de la prison ferme, sans aucune indulgence. Les différents actes d’accusation sont suffisamment circonstanciés pour ne pas accepter de compromis. Il y a trois ans, le Procureur avait proposé un plaider-coupable qui avait été refusé par la famille Netanyahou car une prolongation de la procédure judiciaire lui permettait de poursuivre son activité politique. Pourtant, cela aurait évité trois années de procédure et des coûts de justice inutiles. La peine proposée aujourd'hui de plusieurs mois de travaux d'intérêt général est considérée par beaucoup comme trop légère, eu égard à la gravité des faits de l’acte d’accusation. D'autre part, Sara Netanyahou et son fils Yaïr sont opposés à tour accord et veulent aller au bout du procès car ils sont certains de l'innocence du prévenu. En tout état de cause, il n’est pas certain que le Tribunal accepte d’entériner l’accord.


La politique versatile et inopérante de la France au Liban par Albert NACCACHE

 


LA POLITIQUE VERSATILE ET INOPÉRANTE DE LA FRANCE AU LIBAN


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE

 

Emmanuel Macron et Michel Aoun. Le président Michel Aoun recevant son homologue français Emmanuel Macron à Baabda, le 1er septembre 2020


Le président français Emmanuel Macron est intervenu à plusieurs reprises pour influencer la scène politique libanaise dans la foulée de l’explosion du port de Beyrouth du 4 août 2020 et lors des processus de formation des gouvernements. Les attentats-suicides de Beyrouth du 23 octobre 1983, qui frappèrent les contingents américain et français de la Force multinationale de sécurité durant la guerre du Liban, furent attribués par la France et les États-Unis au Hezbollah et à l’Iran. Cependant la France a toujours refusé de considérer le Hezbollah comme une organisation terroriste et lui a permis de bénéficier d’importantes facilités, expliquant qu’il «représente une grande partie du peuple libanais et doit participer à la vie politique du pays»Emmanuel Macron est confronté aux critiques des «maximalistes» qui, à l’intérieur du Liban ou à l’étranger, lui reprochent de traiter avec le Hezbollah et de travailler dans les limites d’un système corrompu.


Le plaider-coupable de Netanyahou met en danger la coalition

 


LE PLAIDER-COUPABLE DE NETANYAHOU MET EN DANGER LA COALITION


Par Jacques BENILLOUCHE

copyright© Temps et Contretemps

Netanyahou et le procureur Mandelblit


Le plaider-coupable est très répandu en Israël pour certains délits. Si l’accusé reconnait ouvertement sa culpabilité, il peut négocier par avance avec le procureur l’étendue de sa peine. Il s’agit souvent de limiter les procédures et la charge des tribunaux ainsi que d’éviter la prison à l’accusé. Cela s’applique aussi aux témoins de l’accusation qui, en échange d’informations de haut niveau, voient leur peine réduite au minimum. La reconnaissance préalable de culpabilité consiste, au terme d’une procédure allégée, à proposer au prévenu une peine inférieure à celle encourue. 


Hypertrophie par Claude MEILLET

 

HYPERTROPHIE


Par Claude MEILLET

 

foule religieuse

       Il faut bien un commencement à tout. Comment démarrer cette nouvelle année ? Si intrigante. L’idée avait été d’ouvrir le bal, pour leurs réunions, par un concours…d’idées. Et finalement, la très sémillante prof d’anglais avait décroché le pompon. L’hypertrophie ! Le monde a clos 2021 au zénith du «too much». Trop de tout. La nature, avec la diable nommé Covid, les ouragans, les volcans, les inondations, les Pôles qui se rétrécissent. La politique, avec les Chinois conquérants, l’invention du «grand remplacement», les Juifs orthodoxes fous de Dieu, les toujours fanatisés islamistes, les fascinés du trumpisme, la Russie hyperkgbéïsée.


ARTICLES DE LA SEMAINE : Cliquer l'image pour lire

ARTICLES DE LA QUINZAINE, Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS, Cliquer l'image pour lire