LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 30 juin 2022

Chute d'un gouvernement sans gouvernance par Daniel HOROWITZ

 

CHUTE D’UN GOUVERNEMENT SANS GOUVERNANCE


Par Daniel HOROWITZ

Unité d'élite Sayeret Matkal

        Naftali Bennett fut un combattant d’élite de Tsahal et en est sorti officier de réserve au grade de major. Après l’armée, il a fait carrière dans l’industrie des technologies de pointe. Ensuite il est entré en politique dans le parti Likoud aux côtés de Netanyahu. En 2012 il a créé son propre parti dans le but de se positionner idéologiquement à la droite du Likoud, tout lui restant proche.


Clap de fin pour Naftali BENNETT

 

CLAP DE FIN POUR NAFTALI BENNETT


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

       


          La décision a été prise le 29 juin 2022 ; Naftali Bennett a renoncé à se présenter aux élections législatives du 1er novembre 2022. Sa décision a été murie car il a été abandonné par toutes les troupes de Yamina et harcelé par son adjointe Shaked. Idit Salman et Uri Orbach ont reçu une belle proposition de figurer en position éligible sur la liste du Likoud en remerciements de l’abandon en rase campagne de leur soutien à la coalition. Trois députés sur sept ont pris le large. Ayelet Shaked avait tout fait pour protéger Benjamin Netanyahou en refusant la loi qui pouvait l’empêcher de se présenter aux élections. Il est probable qu’elle sera récompensée par le Likoud mais il existe une forte opposition interne de la part de ceux qui ne lui pardonnent pas d’avoir quitté le Likoud mais surtout d’avoir sauvé l’opposition en apportant son soutien à un gouvernement de coalition.


mercredi 29 juin 2022

Gaza subit le choc de la guerre d'Ukraine

 


GAZA SUBIT LE CHOC DE LA GUERRE D’UKRAINE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

     


Yahia Sinwar

       Depuis quelques mois, Yahia Sinwar, le chef du Hamas à Gaza fait profil bas. Si ses cellules dormantes de Cisjordanie ont été réactivées pendant le Ramadan pour participer aux manifestations de Jérusalem, c’était surtout pour s’opposer à l’Autorité palestinienne qui a bloqué tous les financements depuis 2007 et pour tenter de prendre le pouvoir face à un président vieillissant. Le djihad islamique a été neutralisé pour éviter l’envoi de roquettes sur le sud d’Israël. La situation économique est grave à Gaza et il n’est plus temps de gaspiller des dollars en fumée, au sens propre.


lundi 27 juin 2022

Vent de panique au sein des services sécuritaires iraniens

 


VENT DE PANIQUE AU SEIN DES SERVICES SÉCURITAIRES IRANIENS

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

 

    

général Mohammad Kazemi

       On ignore officiellement qui sont les maitres d’œuvre des assassinats ciblés de hauts personnages de l’État iranien mais l’Iran accuse le Mossad d’en être l’instigateur. La série d'assassinats et de morts mystérieuses de membres du CGRI ainsi que d'autres personnes associées à l'armée iranienne au cours des dernières semaines fait désordre. Mais comme les exécutants n’ont pas été arrêtés, un vent de panique souffle sur les services sécuritaires impuissants à défendre leurs citoyens. On craint de nouvelles éliminations et surtout que le Guide suprême soit visé.


Ukraine, l'Occident contre le reste du monde par Francis MORITZ

 

UKRAINE, L’OCCIDENT CONTRE LE RESTE DU MONDE 

Par Francis MORITZ

 

 

G7

          Les effets exponentiels du conflit engagé depuis quatre mois n’ont pas fini de se faire sentir. Les sept pays membres du G7, Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume Uni se sont réunis ce week-end sous présidence allemande, pour définir de nouvelles sanctions contre la Russie et envoyer un «message d’unité et de détermination».  À cette occasion le président Biden tentera d’obtenir des participants leur élargissement. Il tentera aussi de les persuader que l’invasion russe et ses conséquences sont la source unique de tous les maux qui accablent la planète.


samedi 25 juin 2022

Zemmour entame sa traversée du désert

 

ZEMMOUR ENTAME SA TRAVERSÉE DU DÉSERT


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

           

Avec de Villiers et Patrick Buisson 

          Ce fut comme le passage d’une météorite, cet objet solide d'origine extraterrestre qui traverse l'atmosphère terrestre et qui se volatilise lors de l'impact avec la surface. Il a fait illusion et pourtant il avait attiré beaucoup de monde au point de persuader des politiciens expérimentés à croire en lui et en sa victoire. Mais sans conseiller politique expérimenté, il n’a pas contrôlé ses interventions médiatiques totalement polluées par ses contre-vérités historiques. Cela ne pardonne pas et cela l’a conduit à une défaite à la présidentielle avec 7% des voix, suivie d’un échec aux législatives de Saint-Tropez où il a été éliminé dès les premier tour. Aucun de ses militants n’a réussi à passer le cap d’une candidature symbolique et son parti Reconquête n’a obtenu aucun siège. Alors qu’il avait fait plus de 50% des voix en Israël, son représentant ne s’est pas qualifié pour l’étape du second tour.


vendredi 24 juin 2022

Tunisie - l'islam dans la Constitution : tout changer pour que rien ne change par Albert NACCACHE

 

TUNISIE - L’ISLAM DANS LA CONSTITUTION : TOUT CHANGER POUR QUE RIEN NE CHANGE

 

Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE

 

Sadok Belaïd Kais Saied


Sadok Belaïd, président de l’instance nationale consultative chargée de l’élaboration de la Constitution, s’est rendu le lundi 21 juin au Palais de Carthage, pour remettre sa copie. Kaïs Saïed, élu démocratiquement fin 2019, s’est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet 2021 en limogeant le Premier ministre et en suspendant le Parlement contrôlé par les islamistes, avant de le dissoudre en mars dernier. Dans une feuille de route censée sortir le pays de la crise, M. Saïed a annoncé un référendum sur une nouvelle Constitution le 25 juillet 2022, avant des législatives le 17 décembre.


Le premier ministre Yaïr Lapid, playboy et pragmatique

 


LE PREMIER MINISTRE YAÏR LAPID, PLAYBOY ET PRAGMATIQUE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

 


          Durant ces derniers mois, l’objectif principal de Yaïr Lapid consistait à écarter Benjamin Netanyahou du pouvoir. C’est pourquoi il a voulu prendre de vitesse le leader du Likoud en lui enlevant le plaisir de déposer une motion de censure puisque le gouvernement a lui-même décidé de se saborder. Depuis les dernières élections, il a gagné en crédibilité, lui qui était critiqué parce qu’il était d’abord perçu comme une star de la télévision et comme le fils de..., en l’occurrence le fils de Tommy Lapid, lui aussi grand journaliste et grand chef de parti centriste. Avec son physique de jeune premier américain, il avait décidé de quitter les plateaux de télévision pour le champ de mines de la politique.


RadioJ-21 juin 2022 - Le coup de poker de Bennett et Lapid

 

RadioJ – 21 juin 2022

LE COUP DE POKER DE BENNETT ET LAPID


J.BENILLOUCHE au micro d’Ilana FERHADIAN


            


          


          Il s’agit véritablement d’un coup de poker engagé par le duo Bennett-Lapid. Ils ont décidé de prendre de vitesse leurs adversaires et surtout leurs frondeurs. Nous l’avions écrit, la Knesset était devenue le lieu d’une commedia dell'arte politique où alternent les drames et les comédies. Certains députés ont voulu jouer une partition différente avec leur parti, après avoir bafoué les règles démocratiques internes consistant à respecter la discipline de vote ou à se démettre en cas de désaccord. Mais ils n’ont pas voulu perdre leurs avantages matériels, le salaire et la voiture de fonction. Alors ils ont usé et abusé du chantage sachant que leur voix était indispensable à la coalition. Pour narguer leurs dirigeants, ils ont laissé filtrer les propositions qui leur étaient faites par la partie adverse, prête à tout pour faire tomber le gouvernement. Cinq députés, de trois partis de la coalition, se sont distingués par une attitude ambiguë expliquant qu’ils ne voteraient plus les textes de lois de la coalition mais qu’ils réfléchiraient en cas de motion de censure. L’incertitude était à son comble et le couperet de la dissolution était brandi comme arme ultime.

        

Victoire relative de Mélenchon

 

VICTOIRE RELATIVE DE MÉLENCHON

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


           


         Le résultat final des élections est certes un échec pour le parti macroniste qui perd quelques députés historiques. Les chiffres parlent d'eux-mêmes; Ensemble : 245 députés, Nupes : 131, RN : 89, LR : 61, UDI : 3 et 48 députés de tendance diverse.  Macron garde la majorité relative mais il lui manque 44 sièges pour atteindre la majorité absolue.  Cependant, la victoire de Jean-Luc Mélenchon est toute relative. D’une part, il ne peut prétendre au poste de premier ministre comme il l’a martelé tout au long de la campagne électorale et d'autre part, il ne sera pas le principal parti d’opposition car le PS, EELV et le PCF refusent de faire partie d’un groupe unique à l’Assemblée nationale. Chaque parti gardera son autonomie et disposera de son propre groupe ce qui éclatera NUPES en plusieurs entités indépendantes de Mélenchon et libres de leur vote.

Biden veut imposer à l'Arabie la normalisation avec Israël

 


BIDEN VEUT IMPOSER À L’ARABIE LA NORMALISATION AVEC ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


        Joe Biden tient absolument à ce que l’Arabie saoudite normalise ses relations diplomatiques avec Israël. Il en fait une question de principe et use même du chantage pour parvenir à ses fins. C’est pourquoi il n’envisage pas de rencontrer le prince Mohammed Ben Salmane (MbS) lors de son déplacement au Proche-Orient. MbS utilise de son côté ses moyens économiques pour forcer les États-Unis à s’engager avec lui plus en avant et pour retrouver les relations privilégiées d’antan, ternies par l’affaire Kashoggi du nom du journaliste assassiné par les sbires saoudiens.


Commedia dell'arte à la Knesset

 

COMMEDIA DELL'ARTE À LA KNESSET

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Chikli - Bennett - Silman

          La Knesset est le lieu actuel d’une commedia dell'arte politique où alternent les drames et les comédies.  Tous les partis de la coalition sont concernés mais Yamina en est le parfait maitre d’œuvre. Ses députés sont turbulents parce que leur leader est contesté et faible. Ils manquent de courage car ils n’osent pas démissionner pour garder jusqu’au bout les avantages de la Knesset à savoir le statut de député, la voiture et le salaire conséquent. Pourtant, leur départ clarifierait la situation et permettrait aux députés suivants de les remplacer. Au moment où la guerre avec l’Ukraine s’intensifie, où l’économie mondiale est secouée, où la crise avec l’Iran prend des proportions dramatiques, les députés jouent à cache-cache entre eux.


Nous n'irons plus à Bagdad par Francis MORITZ

 

NOUS N’IRONS PLUS À BAGDAD

 

Par Francis MORITZ

         

Un colloque organisé le 24 septembre 2021 à Erbil, au Kurdistan irakien
 
          En septembre 2021 à Erbil/Kurdistan. Une conférence, organisée par l’organisation américaine «Center for peace communication» qui se consacre à la paix et à la réconciliation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a réuni environ 300 personnes appelant à la normalisation des relations avec Israël. Le gouvernement central a réagi violemment en délivrant six mandats d’arrêt contre certains participants dont l’un contre un des animateurs, l’ex-député sunnite Mithal al-Alusi qui s’était déjà rendu à la Knesset, ce qui était une provocation pour le régime. S’il osait se rendre à Bagdad, il serait immédiatement arrêté et jugé. L’Irak est toujours en guerre avec Israël et se trouve sous l’influence grandissante de l’Iran et ses milices sur place. Le gouvernement central est faible et la collusion entre les deux régimes n’en est que plus prégnante chaque jour.


Série Israël-Liban S3/E3 : Karish contre Qana par Albert NACCACHE

 

SÉRIE ISRAËL-LIBAN S3/E3 : KARISH CONTRE QANA


Chronique d’un papy flingueur Albert NACCACHE



Zone entre le Liban et Israël

         Je vous donne tout de suite le résultat des courses. Bien qu’aucune information officielle n’ait été fournie, selon les sources bien informées américaines et libanaises, la proposition libanaise serait l’abandon de la ligne 29 au profit d’une ligne 23 sinueuse. Le Liban obtenant la totalité du champ potentiel (non exploré) de Qana et Israël la totalité du champ de Karish (exploité dans deux mois). Mais revenons à la visite de l’émissaire américain Amos Hochstein au Liban. Sollicité par Beyrouth après l’arrivée au large d’Israël, d’une unité flottante d’exploitation gazière à Karish, le médiateur américain Amos Hochstein a répondu présent après avoir entretenu le suspense pendant quelques jours sur sa venue.

La peste rouge, l'islamo-gauchisme

 

LA PESTE ROUGE, L’ISLAMO-GAUCHISME


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Leaders de la LFI

        La peste brune était le surnom donné au nazisme par analogie à la couleur des chemises des SA. Cette expression comparait le nazisme à une maladie contagieuse et infectieuse. Par extension, on l'utilisait pour désigner le néo-nazisme ou le fascisme contemporain. Cette peste était surtout représentée par l’extrême-droite. Mais aujourd’hui la peste rouge a fait surface et est encore plus dangereuse. Pendant de longs mois, les ennemis des Juifs et d’Israël, symbolisés par l’extrême-droite, ont été combattus sans relâche. Mais les islamogauchistes en ont profité pour prospérer sur le terreau de l’antisémitisme et de l’antisionisme. Le danger semblait lointain et l’on comptait sur l’intelligence des Français pour se positionner au-dessus de tous les dangers.


L'avertissement d'Israël à la Syrie

 

L’AVERTISSEMENT D’ISRAËL À LA SYRIE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


          La Syrie a annoncé que de très gros dégâts ont été occasionnés par Israël, le 10 juin à l’aube, à la suite de bombardements de son aviation. Les pistes de l’aéroport international de Damas, civiles et militaires, ont été rendues inutilisables par des frappes aériennes. Les images satellites parlent d’elles-mêmes et montrent l’intensité des dégâts. Israël, comme à l’accoutumée, n’a pas revendiqué ces frappes. Mais tous les observateurs sont formels, il s’agit d’un avertissement en bonne et due forme lancé par Israël à la Syrie pour qu’elle cesse d’utiliser des avions civils pour transporter du matériel militaire iranien destiné au Hezbollah. Des messages diplomatiques avaient été transmis à El-Assad mais il n’en a pas tenu compte. Le résultat est que son aéroport a dû être fermé pour réparations.

ARTICLES DE LA SEMAINE : Cliquer l'image pour lire

ARTICLES DE LA QUINZAINE : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS, Cliquer l'image pour lire