ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 26 juillet 2017

Le travailliste Avi Gabbay est encore une énigme



LE TRAVAILLISTE AVI GABBAY EST ENCORE UNE ÉNIGME

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

            

          Le candidat est venu de nulle part, au moment où on le l’attendait pas, pour se mêler aux jeux des grands du parti travailliste et pour perturber l’ordre établi dans une institution historique, bien établie. Il est arrivé avec des intentions que ses amis qualifient de prétentieuses car il veut, ni plus ni moins, remplacer Benjamin Netanyahou au poste de premier ministre. En fait, il met la barre haute pour motiver ses troupes et réveiller un parti atone.

Silence par Claude MEILLET



SILENCE

L'opinion de Claude MEILLET

            

          «Silence speaks when words can’t». En arrêt devant l’inscription taguée sur ce mur, rue de la Roquette à Paris, il restait frappé. Frappé par la forme. L’art anglais de la formule ! Frappé aussi sur le fond. La force et les vertus du silence l’avaient toujours fasciné. Il l’était encore plus ici. En plein midi, en plein cœur de la capitale. Où le bruit était roi. Circulation, musiques, mélange de discussions multilingues, de cris, d’appels…. Par la comparaison qu’il pouvait faire avec le silence qui régnait, au même endroit, à 4 heures le matin, dans cette même rue, totalement endormie. Un silence qui rendait à la ville, sa profondeur, sa beauté, sa puissance. Il était d’accord. Le silence est d’or.

mardi 25 juillet 2017

Israël tel un bateau ivre



ISRAËL TEL UN BATEAU IVRE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

           
Ce thème a fait l'objet d'une intervention à Judaïques-FM
au micro d'Eva SOTO
Benjamin Netanyahu, Yuval Steinitz et Gilad Erdan, lors du Cabinet du 23 novembre

          Les derniers événements, dont la tournure a été mal négociée, montrent que Benjamin Netanyahou se comporte non pas en homme politique prévoyant mais en idéologue pur dur qui ne change pas de braquet même quand la pente est dure. Souvent avec démagogie, il arrive toujours à s’en sortir, donnant ainsi l’impression qu’il est inamovible. Son électorat religieux et paradoxalement populaire lui assure son poste malgré une politique ultra-libérale qui matraque les pauvres et la classe moyenne et malgré son refus d’envisager toute négociation de paix.

Cliquer sur la suite pour écouter l'émission de Judaïques FM

Israël et la peine de mort



ISRAËL ET LA PEINE DE MORT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
    
          À chaque fois qu’un terroriste ne tombe pas sous les balles de la police ou de l’armée et qu'il en réchappe, le problème de la peine de mort se repose en Israël. Le débat vient encore de s’ouvrir avec le Palestinien de 19 ans, Omar al Abed, blessé et soigné dans les hôpitaux israéliens, après le meurtre qu’il a commis contre la famille Solomon de Halamish (Neve Tsouf). Le soldat en permission qui l’a neutralisé n’a pas visé la tête, il aurait pu, mais le ventre le laissant ainsi en vie.

ARTICLES DU JOUR : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLE DE LA SEMAINE - Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS - Cliquer l'image pour lire

 

dimanche 23 juillet 2017

La sécurité et l'avenir des implantations en question



LA SÉCURITÉ ET L’AVENIR DES IMPLANTATIONS EN QUESTION

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

            
Masssacre d'Halamish (Photo Tsahal)
          Après l’assassinat de trois personnes dans l’implantation d’Halamish, le 21 juillet 2017, la question se pose sur la sécurité des implantations. Après les larmes et le deuil, on ne peut pas balayer d’un revers de main deux questions fondamentales : l’intérêt d’implantations au milieu de nulle part, dans un environnement arabe hostile, et la protection d’implantations isolées. Leurs habitants donnent l’impression de ne pas être sensibles aux risques encourus. 

Le feu à l'esplanade par Arie AVIDOR



LE FEU À L'ESPLANADE ?

Par Arie AVIDOR
Ancien Ambassadeur d'Israël

            

          La prise de décision en situation de crise a toujours été le talon d'Achille de Netanyahou. On se souvient de l'affaire du Mavi Marmara, de celle des tunnels lors de l'opération «Bordure protectrice» à Gaza ou de bien d'autres dans lesquelles, à force de vouloir se créer une stature de vainqueur triomphant, il entraîna Israël dans une situation de «perdant-perdant».

Le pragmatisme d'Avigdor LIEBERMAN


LE PRAGMATISME D’AVIGDOR LIEBERMAN

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

            

          Avigdor Lieberman a beaucoup évolué, à la droite du Likoud, en abandonnant ses positions extrêmes. Considéré pendant longtemps comme un nationaliste pur et dur, favorable au Grand Israël, le ministre de la défense a décidé d’occuper l’espace libéré entre le Likoud et les sionistes religieux de Naftali Bennett. Il n’est plus le ministre qui pourrait mettre le Moyen-Orient en feu. Il sent que la faiblesse de Netanyahou, frappé par différentes affaires, lui offre une carte nouvelle à jouer. Il a aussi intégré l’idée que la séparation avec les Palestiniens serait la seule solution viable. C’est pourquoi, toute initiative est envisagée avec sérieux.

vendredi 21 juillet 2017

Gros nuages sur la succession de Mahmoud Abbas



GROS NUAGES SUR LA SUCCESSION DE MAHMOUD ABBAS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Saeb Erekat
         
      On pensait que la succession de Mahmoud Abbas était toute tracée et que le poste reviendrait au secrétaire général de l’OLP, Saëb Erekat, par ailleurs chef des négociateurs dans le moribond processus de paix, après l’élimination de la compétition de Mahmoud Dahlan. Mais c’était sans compter sur les problèmes de santé, officiellement reconnus, du successeur putatif. Le chef de l’OLP doit subir une transplantation urgente d’un poumon avec les risques liés à ce genre de chirurgie.

Le mal français par Marianne ARNAUD



LE MAL FRANÇAIS

Par Marianne ARNAUD

            
Sarah Halimi

          Ainsi donc, le dimanche 16 juillet, à l'occasion de la commémoration officielle de la Rafle du Vel' d'Hiv', le président Macron évoque en ces termes, le meurtre de Sarah Halimi : «Malgré les dénégations du meurtrier, la Justice doit faire, désormais, toute la clarté sur la mort de Sarah Halimi». Que veut dire ce DÉSORMAIS ? Pour le comprendre il faut accepter de remonter un peu le temps.

mercredi 19 juillet 2017

Lâcheté par Claude MEILLET



LÂCHETÉ

L'opinion de Claude MEILLET

            

          Il y a les petites lâchetés. Et les grandes lâchetés. Jonathan s’était toujours demandé si on ne s’accordait pas les petites pour se faire pardonner les grandes. Et si on ne vilipendait pas les lâchetés collectives pour se permettre les lâchetés individuelles. Ce qui l’avait amené à se demander si la plus grande, et aussi la plus rare des qualités, sans laquelle toutes les autres demeuraient inopérantes, n’était pas le courage. Tout en s’inquiétant d’évaluer si cette interrogation n’était peut-être pas au-dessus de ses moyens !


Netanyahou teste les intentions françaises



NETANYAHOU TESTE LES INTENTIONS FRANÇAISES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


            
          Il ne faut pas se méprendre sur les intentions françaises après la visite chaleureuse de Benjamin Netanyahou à Paris. Le premier ministre israélien avait beaucoup insisté pour se faire inviter, tentant même d’obtenir une place sur l’estrade d’honneur en compagnie de Donald Trump, au défilé du 14 juillet. Il ne s’agissait pas à l’origine d’une visite politique puisqu’elle était consacrée à la commémoration des 75 ans de la rafle du Vel d’Hiv. D’ailleurs la présence du président de l’État d’Israël aurait été plus appropriée en la circonstance. Il représentait mieux l’État d'Israël plutôt qu’un clan politique.
Cliquer sur la suite pour voir les vidéo avec Abbas et Netanyahou

Les Druzes en Israël



LES DRUZES EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


           
Le président Rivlin rencontre la communauté druze
           
L’assassinat à Jérusalem de deux policiers druzes à Jérusalem, dans un attentat commis par trois jeunes arabes israéliens d’Oum El Fahm, a remis au-devant de l’actualité cette communauté discrète, très impliquée dans la vie israélienne. La compréhension du conflit israélo-palestinien passe par la connaissance des populations qui composent l’État d’Israël. Les minorités sont importantes et jouent souvent un rôle primordial au sein de la communauté israélienne. Les Druzes ont participé à la guerre d'Indépendance d'Israël et ont contribué à la victoire contre les armées arabes.