LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 23 mars 2023

L'Iran met en danger les accords d'Abraham

 

L’IRAN MET EN DANGER LES ACCORDS D’ABRAHAM

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

Ali Baqeri-Kani

            Plusieurs services de renseignements ont confirmé que des diplomates iraniens et européens se sont rencontrés en Norvège, plus précisément à Oslo, afin de relancer l'accord nucléaire de 2015. Des fuites à Téhéran ont précisé que le négociateur iranien était Ali Baqeri-Kani, vice-ministre des Affaires étrangères. Il a rencontré des envoyés de Grande-Bretagne, de France et d’Allemagne. Le chef adjoint de la politique étrangère de l'UE, Enrique Mora, était également présent mais l’envoyé américain pour l’Iran, Robert Malley, était absent de cette réunion car il s’agissait d’une simple prise de contact et non de négociations. Il s’agit d’abord d’une discussion officieuse pour tenter de réduire les pierres d’achoppement.


Le temps perdu par Claude MEILLET

  

LE TEMPS PERDU


Par Claude MEILLET

 


        Le monde est Proust. Son dernier volet, «Le temps retrouvé» m’a aidé à résoudre l’absurdie du temps présent israélien. Et pas seulement. Bien entendu, Jonathan ne pouvait pas laisser passer, inexpliquée, une déclaration aussi elliptique et mystérieuse Sur son incitation, elliptique également mais vigoureuse, Ruth, la bien nommée, bibliothécaire par état et proustienne par affinité, déploya la réflexion cachée derrière cette envolée.
       Comme Jonathan le savait peut-être, l’œuvre A la Recherche du Temps perdu a été conçue entre 1904 et 1922. C’est-à-dire avant, pendant, et après la terrible Grande Guerre. C’est-à-dire dans une période où un monde s’écroulait, et un autre tentait d’apparaître. Et, à travers deux scènes, celle du bordel et celle de la fête dite masquée, le narrateur témoigne de la déchéance et du déclin du monde. Jusqu’à ce que la découverte que la mémorisation spontanée donne à la littérature le pouvoir de transcender le temps. L’art aide l’homme à dépasser le temps.


mercredi 22 mars 2023

Radio-RCJ du 22 mars - l'abrogation de la loi de désengagement de 2005

  

RADIO-RCJ JOURNAL DU 22 MARS 2023

L’ABROGATION DE LA LOI DE DÉSENGAGEMENT DE 2005


Jacques BENILLOUCHE au micro de Rudy SAADA

 

Des députés de droite, dont Yuli Edesltein, visitant l’avant-poste illégal de Homesh, en 2022

          En 2005, une loi sur le désengagement de Gaza de 2005 interdisait aux Israéliens de vivre dans la région où se trouvaient quatre avant-postes illégaux, dans le passé : Homesh, Ganim, Kadim et Sa-Nur. Ces implantations avaient été les seules à être évacués pendant le désengagement à Gaza. On comprend peu le rapport entre Gaza et la Cisjordanie sinon qu’on voulait empêcher les évacués juifs de Gaza de s’y installer.

Cliquer sur la suite pour voir l'émission

mardi 21 mars 2023

RADIOJ - 21 mars 2023 - Netanyahou affaibli, Levin en profite

 

RADIOJ - Grand Journal du 21 mars 2023


ISRAËL : NETANYAHOU AFFAIBLI, LEVIN EN PROFITE ?


Jacques BENILLOUCHE au micro de Steve NADJAR

           


        Jusqu’alors nous avions les sensibilités classiques qui s’exprimaient à savoir, la Gauche, la Droite et les Religieux. Aujourd’hui, la haine s’est emparé des Israéliens jusqu’à fracturer le pays en deux entités irréconciliables. Israël ne peut pas se le permettre car il a beaucoup d’ennemis qui n’attendent que sa chute pour participer à la curée. Les uns estiment à juste titre que des élections régulières ont eu lieu et ont départagé les clans et qu’une majorité est sortie des urnes qui a le droit de légiférer à sa guise. Les autres pensent que le pays est en danger car il doit rester uni pour combattre les nombreux défis qui l’assaillent et qu’il existe d’autres urgences que la réforme de la Cour suprême. 


Aboyeurs, alt-right et grosses ficelles par Jean CORCOS



ABOYEURS, ALT-RIGHT ET GROSSES FICELLES


Par Jean CORCOS

Rothman-Levin

          Au-delà des faits bruts autour de la soi-disant «réforme judiciaire» - avancement des votes à la Knesset du bulldozer conduit par le duo Levin - Rothman ;  manifestations inédites, massives et répétées dans les grandes villes et au-delà ; avertissements innombrables des conséquences désastreuses à redouter, prononcés par l’immense majorité des personnalités faisant autorité dans le pays comme dans la Diaspora – il y a comme un trou noir dans les commentaires : que penser des arguments et publications des supporters de ces futures lois menaçant la démocratie ? Comment se structure leur discours, au-delà d’une juxtaposition de propos diffusés au fil de l’eau ? Existe-t-il des «scies musicales», parfois se recoupant, et puisant à des sources faciles à identifier ? Je vous propose une ébauche d’analyse avec un classement simplifié des propos entendus : ceux des «aboyeurs» ; ceux de «l’Alt-Right» ; et enfin la catégorie des «grosses ficelles», celles d’un argumentaire finalement facile à démonter.


Lettre d'un ami berlinois à un ami israélien Par Francis MORITZ

 

LETTRE D’UN AMI BERLINOIS À UN AMI ISRAÉLIEN


Par Francis MORITZ 

Cour fédérale constitutionnelle de Karlsruhe Allemagne


Cher ami israélien, 

Je t’écris de Berlin qui reçoit la visite de votre premier ministre. J’ai compris que pour l’instant il se rend chez nous car sa visite n’est pas souhaitée aux États-Unis. C’est tout de même bizarre entre alliés de longue date, me semble-t-il ? Ici nous sommes très inquiets par notre engagement croissant et forcé dans la guerre en Ukraine où l’Amérique nous pousse. Nous craignons un face à face direct avec les Russes. Nous venons d’apprendre que la Pologne s’apprêterait à livrer des avions de chasse Mig-29 à l’Ukraine. C’est un risque supplémentaire. Nous comprenons d’autant mieux la préoccupation d’Israël vis-à-vis de l’Iran. Mais nous avons l’impression qu’un des objectifs de votre premier ministre et de nous amener, Allemands et Européens, à participer à une coalition pour attaquer Téhéran, qui, comme nous, participe au conflit en Ukraine, en co-belligérant indirect, pour l’instant. Ce serait alors une nouvelle guerre !


Israël en l'absence d'une Constitution par Daniel HOROWITZ

 

ISRAËL EN L’ABSENCE D’UNE CONSTITUTION


Par Daniel HOROWITZ


          La démocratie est un système de gouvernement et un cadre légal qui s’adapte aux peuples de manière dynamique. La crise actuelle révèle à quel point Israël n’est pas politiquement mûr de ce point de vue-là. La coalition au pouvoir n’a pu déposer son invraisemblable projet de réforme judiciaire que moyennant un néant constitutionnel. Il faut d’urgence une base juridique de gouvernance afin d’exclure toute dérive totalitaire, qu’elle soit d’inspiration théologique ou idéologique.


Les Occidentaux sceptiques sur l'accord irano-saoudien

 

LES OCCIDENTAUX SCEPTIQUES SUR L'ACCORD IRANO-SAOUDIEN

 

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


       


          Avec une certaine surprise, l’Arabie saoudite a décidé de renouer ses relations diplomatiques avec l’Iran sous l’égide de la Chine. Les réactions sont toutes positives dans la région, que ce soit du côté des alliés de l’Iran que de ceux de l’Arabie. Les Occidentaux ont salué l’accord mais restent sceptiques sur son application. En revanche, l’opposition en Israël a accusé Netanyahou d’avoir porté un coup à la normalisation avec l’Arabie mais surtout d’avoir brisé le front arabo-israélien contre l’Iran.


ARTICLES DE LA SEMAINE - Cliquer l'image pour lire

ARTICLE DE LA QUINZAINE - Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS - Cliquer l'image pour lire