Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

lundi 31 mars 2014

L'ÉTAT SOCIALISTE COULE SOUS LA VAGUE BLEUE Par Marianne ARNAUD



L'ÉTAT SOCIALISTE COULE SOUS LA VAGUE BLEUE

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



          Tel est le résultat obtenu par François Hollande, deux ans à peine après son élection à la présidence de la République. Sa responsabilité est totale devant cette colère et cette défiance exprimées ce dimanche par le peuple français, et dont la vague déferle jusque sur les marches de l'Élysée. On me rétorquera que la gauche a gardé Paris et Strasbourg, qu'elle a même conquis Avignon.

dimanche 30 mars 2014

HEZBOLLAH : DERNIER ACTE ? Par Jean CORCOS



HEZBOLLAH : DERNIER ACTE ?

Par Jean CORCOS

copyright © Temps et Contretemps

Nasrallah

Pour ma dernière émission, nous avons parlé d'un acteur devenu incontournable au fil des années, mais surtout une menace stratégique majeure pour Israël : le Hezbollah, une milice chiite libanaise crée et financée par l'Iran. Mon invité était Yves Mamou,  journaliste, attaché depuis plus de vingt ans au service économique du journal Le Monde.

jeudi 27 mars 2014

LENDEMAIN DE DÉFAITE par André NAHUM


LENDEMAIN DE DÉFAITE

La chronique de André NAHUM


Il est surprenant que la classe politique ait été surprise par les bons résultats du Front national aux municipales, lundi dernier, alors que cette victoire était prévue par tous depuis longtemps. Seuls ceux qui n’ont pas voulu voir enfermés dans leur dogmatisme et leurs certitudes n’ont rien vu.

mercredi 26 mars 2014

ÉPAVES ET DÉCHETS Par Jean SMIA


ÉPAVES ET DÉCHETS

Par Jean SMIA
copyright © Temps et Contretemps



On pense avoir retrouvé l'endroit où le Boeing 777 s'est désintégré. Plusieurs aspects de cette disparition semblent avoir échappé aux commentaires.

Trois aspects

1/ Dans une planète sous la surveillance de centaines de satellites militaires, de systèmes d'espionnage les plus sophistiqués et d'écoutes mondialisées : le fait d'avoir à chercher «à la main» ce qu'est devenu cet avion semble prouver la faillibilité de tout ce maillage. Sauf si, afin d'éviter de dévoiler des secrets militaires, certains pays, ont rechigné à divulguer leurs observations qui informeraient «l'autre camp» de la technologie employée. Alors ces informations, par souci d'humanité, ont été très lentement distillées. Comme au jeu de «là, c'est chaud et par là c'est froid». Depuis quand les satellites militaires, de quelque nation que ce soit, savent où s'est abîmé le Boeing ? Personne ne le saura jamais. Et, entre dévoiler un secret militaire et informer de l'endroit où sont morts plus de 200 humains ne rendra la vie à personne.


mardi 25 mars 2014

L’HUMILIATION Par Marianne ARNAUD



L’HUMILIATION

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



Les Français ont voté ce dimanche, pour le premier tour des élections municipales. Il n'était que de voir la mine déconfite, et d'entendre le ton morne du premier ministre s'exprimant officiellement devant les Français à la télévision, pour mesurer l'ampleur de l'humiliation subie par l'État PS et son président François Hollande. Il était pitoyable de l'entendre, une nouvelle fois, en appeler au «front républicain» pour faire barrage au Front National au second tour, comme si la patrie était en danger.


RADIO KOL-ISRAËL : ÉCHEC PRÉVISIBLE DES NÉGOCIATIONS ISRAÉLO-PALESTINIENNES



RADIO KOL-ISRAËL : ÉCHEC PRÉVISIBLE DES NÉGOCIATIONS ISRAÉLO-PALESTINIENNES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Personne n’était prêt à parier un centime sur l’issue favorable des négociations de paix alors que les deux parties, israélienne et palestinienne, n’y croyaient pas elles-mêmes. Aujourd’hui les Américains craignent un effondrement des pourparlers dont la date butoir est prévue pour le 29 avril. Ils les ont imposés en usant de la méthode Coué, espérant que les contacts humains pouvaient favoriser une ouverture diplomatique. Benjamin Netanyahou avait accepté, contre l’avis de membres importants de sa coalition, de libérer des prisonniers palestiniens sans contrepartie.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

dimanche 23 mars 2014

POUTINE SONGE À REMODELER LE MONDE



POUTINE SONGE À REMODELER LE MONDE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

         

          Poutine se comporte comme Hitler, agissant à pas feutrés, bernant l’Europe et les États-Unis par une prétendue volonté de paix. Ses actions sournoises dénotent son intention bien arrêtée de reconstituer un nouvel empire à l’égal de l’URSS, à dose homéopathique pour ne pas trop inquiéter l’Occident. Il cherche à imposer son nouvel ordre qui risque d’être plus dangereux que l’ordre soviétique. 
          Il veut masquer ses intentions sous un voile démocratique en donnant une légitimité de façade à ses actes, sous couvert de référendum dont le résultat n’a rien à envier aux méthodes staliniennes. Certes la majorité des Ukrainiens de Crimée était pro-russe mais il est difficile de ne pas assimiler le résultat à un diktat juridique. Mais il avait effectivement prévenu l’opinion internationale puisque, au Parlement, il avait annoncé que : «La Crimée a toujours été une partie inséparable de la Russie ». Dont acte, rompez les rangs.

vendredi 21 mars 2014

DRÔLE D’ÉPOQUE Par André NAHUM


DRÔLE D’ÉPOQUE
Par André NAHUM

Les Russes de Crimée

Comme prévu, à une immense majorité, réelle ou truquée, la Crimée a voté son rattachement à la Russie et Poutine s’est empressé de l’accepter. Dans son discours d’hier, il a insisté, sur le caractère parfaitement démocratique et légal à son point de vue, de cette opération. Dans sa logique imperturbable, il rappelle aux Occidentaux que le principe sacro-saint de la non-modification des frontières a été foulé aux pieds quand ils ont créé un Kosovo indépendant au détriment des Serbes après une action militaire d’une extrême violence alors que dans le cas de la Crimée, tout s’est passé jusqu’à présent en douceur.

LA RELATIVITÉ DES CHOSES



LA RELATIVITÉ DES CHOSES

Par Jacques BENILLOUCHE



Il y a bien une chose que le commun des mortels ne peut planifier, c’est l’entrée à l’hôpital. Le veille je me trouvais en reportage à la frontière de Gaza avec le major Yanir K., adjoint au commandant de la base d'Urim, pour nous entretenir de la situation de Gaza et nous approcher d’une frontière sensible à travers laquelle nous pouvions voir les villas luxueuses de certains dirigeants et les immeubles modernes à plusieurs étages. Puis le lendemain j’étais pris en urgence en ambulance à l’hôpital Yéhilov de Tel-Aviv. La frontière était alors calme avant qu’elle n’explose quelques jours plus tard, ce qui était fortement prévisible car, selon le major, l’instabilité règne sans que l’on puisse anticiper une quelconque réaction du Hamas.

lundi 17 mars 2014

BAHREÏN : L’IRAN VEILLE SUR SA PROIE



BAHREÏN : L’IRAN VEILLE SUR SA PROIE

Par Jacques BENILLOUCHE

Une analyse pour
 



Peu nombreux sont ceux qui savent que le Bahreïn est un petit pays insulaire, situé près de la côte ouest du golfe Persique au Moyen-Orient. Il est relié à l'Arabie saoudite par la chaussée du roi Fahd et se situe à environ 200 kilomètres de l’Iran. L’île est peuplée de 1,3 millions d’habitants dont la moitié est constituée d’étrangers. Le Bahreïn est une monarchie dirigée par le roi Hamad ben Issa el-Khalifa.
Une révolution a bien eu lieu en 2011 mais elle a été réduite au silence. Et depuis cet incident une chape de plomb s’est abattue sur le pays. Mais de temps en temps, quelques troubles sont révélés comme ceux du 3 mars 2014 qui ont fait trois morts parmi les policiers à Daih. Une explosion a en effet eu lieu lors de heurts entre les forces de sécurité et des émeutiers dans un village chiite près de Manama.

lundi 3 mars 2014

UKRAINE : LA DÉCADENCE OCCIDENTALE FACE À LA RUSSIE




UKRAINE : LA DÉCADENCE OCCIDENTALE FACE À LA RUSSIE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps




   L’Occident était certes prévenu des intentions de Barack Obama puisqu’elles ont été détaillées tout au long de ses deux campagnes électorales. Il avait un credo : les États-Unis ne doivent plus être les gendarmes du monde. Il s’agissait sinon d’arrêter les guerres qui avaient été entamées, au moins de ne pas en engager d’autres. 


dimanche 2 mars 2014

LDJ : LA MILICE EN MARGE DE LA COMMUNAUTÉ



SLATE - LDJ : LA MILICE EN MARGE DE LA COMMUNAUTÉ

Par Jacques BENILLOUCHE






          La chaîne-2 de la télévision israélienne a projeté,  jeudi 27 février,  un reportage partiellement en français sur la Ligue de Défense juive à Paris. Mais les images sont suffisamment explicites pour être comprises sans dominer la langue hébraïque. Son reporter a été autorisé à filmer à l’intérieur même de cette organisation paramilitaire, un groupuscule sioniste extrémiste français sans existence légale depuis 2003. 


Lire la suite de l’article sur Slate.fr

http://www.slate.fr/story/90511/ldj-milice




samedi 1 mars 2014

SOMBRE AVENIR POUR L'UKRAINE Par Jean SMIA



SOMBRE AVENIR POUR L'UKRAINE

Par Jean SMIA

Marine russe à Sebastopol

Dans ma précédente chronique du 21 février, j'écrivais que Poutine attendait la clôture de Sotchi pour faire vrombir les moteurs de ses chars. La protection des russophiles ukrainiens étant une suffisante bonne raison que personne ne peut lui contester. Quelques nouveaux heurts, désordres et autres victimes ensanglantées et il faudra bien qu'une force armée vienne mettre fin à l'anarchie. Et cette force armée ne sera certainement pas l'Otan.