LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

vendredi 31 janvier 2020

Le président tunisien est un cas désespéré


LE PRÉSIDENT TUNISIEN EST UN CAS DÉSESPÉRÉ

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La recette était connue depuis longtemps dans les pays arabes, quand cela ne va pas politiquement à l’intérieur ou que l’économie chancelle alors on fait appel à Israël. Depuis longtemps cette solution était devenue obsolète mais il existe un président arabe qui veut recourir à cette facilité anachronique des années 1960. Le tunisien Kaïs Saïed, qui vient d’être élu, est aux abois car son bilan laisse à désirer. Alors il a appelé au secours Israël pour détourner l’attention sur ses échecs.


Sérieux par Claude MEILLET



SÉRIEUX

La chronique d'humeur de Claude MEILLET



            
          «Si on parlait maintenant des choses sérieuses ?». L’interjection prit tout le monde à revers. Il leur semblait, justement, que depuis dix minutes leur docte assemblée débattait doctement des deux sujets majeurs. Le «deal of the century», le plan de paix. La fin du «happening judiciaire», le procès du premier ministre. Comment se déterminer pour la version-3 du vote électoral si on ne déterminait pas sa position sur ces deux phénomènes décisifs ? Et bien entendu, ces dix minutes avaient suffi pour que l’atmosphère devienne bien chaude. Les pour/pour s’affrontaient avec les contre/contre. Sans compter les pour/contre qui s’opposaient bruyamment aux contre/pour.


jeudi 30 janvier 2020

RT-France : Le plan de partage de Donald Trump, un remake



Télévision RT-France

LE PLAN DE PARTAGE DE DONALD TRUMP, UN REMAKE

Jacques BENILLOUCHE et Bernard RAVENEL
Au micro
De Stéphanie de MURU

            

          Le plan de partage a été présenté le 28 janvier 2020 au premier ministre Benjamin Netanyahou après avoir été annoncé au challenger Benny Gantz. Ce plan, précis avec carte à l’appui, est moins original qu’il n’y parait car il ressemble étrangement, à quelques détails près, au plan Allon présenté au gouvernement le 27 juillet 1967, au lendemain de la Guerre de Six-Jours qui a vu Israël occuper toute la Cisjordanie. Yigal Allon était alors ministre du travail sous le Premier ministre du Mapaï, gauche socialiste, Levi Eshkol.


Un expert iranien des missiles nommé adjoint de la force Al Qods


UN EXPERT IRANIEN DES MISSILES NOMMÉ ADJOINT DE LA FORCE AL QODS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Hejazi

          Après la mort de Kassem Soleimani, son adjoint Esmail Ghaani a été désigné pour le remplacer à la tête de la force Al-Quds du CGRI (Corps des Gardiens de la Révolution iranienne). Le poste d’adjoint vient d’être pourvu avec la nomination de Mohammad Hossein-Zadeh Hejazi. Cette nomination s’imposait d’elle-même car les mollahs ont choisi un officier très expérimenté au sein de la force Al-Quds, une sorte de continuité de Soleimani. Peu connu sur le plan international, il a été un acteur important au Liban car il était chargé d’accroitre la précision des missiles du Hezbollah. Mais son rôle à présent consiste à mettre en œuvre les missions de la Force Al-Quds sur le front ouest de l'Iran (Afghanistan et Pakistan), qui étaient de la responsabilité précédente de Ghaani.

Le faux procès fait à Macron


LE FAUX PROCÈS FAIT À MACRON


Copyright © Temps et Contretemps
            
Macron dans son avion de retour

          L’opposition en France, et les Israéliens francophones en particulier, sont toujours à l’affut d’une déclaration d’Emmanuel Macron pour la détourner de son sens premier et pour trouver matière pour l’accuser sinon d’antisémitisme au moins d’antisionisme. Les Français ne savent plus lire ou feignent de ne plus le savoir. Ils extraient un mot de sa déclaration, bien sûr le mot Shoah, pour se lancer dans des accusations sordides. Il suffit d’un titre accrocheur publié par un site peu fiable pour que, comme des moutons de Panurge, tous se faufilent dans la brèche afin de manifester leur haine sans avoir lu ni analysé toute sa déclaration. Les réseaux sociaux et les sites douteux s’y sont mêlés, heureux de trouver un buzz pour améliorer leur fréquentation.

lundi 27 janvier 2020

La crise politique affecte l'efficacité de Tsahal


LA CRISE POLITIQUE AFFECTE L’EFFICACITÉ DE TSAHAL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
           
Aviv Kohavi sur le terrain

          Les Israéliens ignorent que le blocage politique, s’il convient à Benjamin Netanyahou parce qu’il repousse son échéance judiciaire, porte un coup dangereux à l’armée israélienne. Pour garder sa capacité de dissuasion, Tsahal doit évoluer en permanence pour innover dans tous les domaines sécuritaires et pour adapter sa défense aux évènements du moment. Pour éviter les généraux bedonnants, qui sont de mauvais exemples dans certaines armées étrangères, le chef d’État-major n’a qu’un mandat de quatre ans au bout duquel il laisse sa place à un jeune de la nouvelle génération afin d’insuffler un esprit nouveau.

Bilan de la commémoration de la libération d'Auschwitz


BILAN DE LA COMMÉMORATION DE LA LIBÉRATION D’AUSCHWITZ

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Les cérémonies viennent de se terminer à Jérusalem et elles permettent de tirer plusieurs enseignements. Tout d’abord, le dirigeant israélien qui s'est distingué est sans contexte le président de l’État Réouven Rivlin. Alors que la droite israélienne, et les francophones en particulier, se sont radicalisés et qu’ils courent après les nationalistes et l'extrême-droite, le président n’a pas perdu son âme. Malgré la montée des extrêmes dans le pays, le président de l’État est testé stoïque parce qu'il s’est affirmé au contact de la réalité du pouvoir.

samedi 25 janvier 2020

Paradoxe du Hamas qui exige la libération de Barghouti


PARADOXE DU HAMAS QUI EXIGE LA LIBÉRATION DE BARGHOUTI

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

         Dans les négociations secrètes qui ont lieu sous l’égide de l’Égypte pour la libération de prisonniers israéliens et palestiniens, le Hamas exige paradoxalement la libération du leader du Fatah, Marwan Barghouti. Israël a refusé ces conditions fixées par le Hamas. Quand le sort de prisonniers israéliens est en jeu, on ne comprend pas l'entêtement du gouvernement israélien à refuser l'élargissement d'un chef terroriste emprisonné déjà depuis 18 ans. Libre, il restera toujours dans le viseur des services de sécurité intérieure, le Shin Beit, et son activité restera uniquement politique car le retour à la case prison sera son épée de Damoclès. Par ailleurs il n’est pas interdit de penser que le syndrome de Stockholm ait agit sur lui et qu’il aura un autre comportement vis-à-vis des Israéliens avec lesquels il a cohabité.

vendredi 24 janvier 2020

Amir Al-Salbi, le nouveau chef de Daesh


AMIR AL-SALBI, LE NOUVEAU CHEF DE DAESH

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Les services de renseignement ont enfin identifié le nouveau chef de Daesh comme étant Amir Al-Salbi, plus précisément Amir Mohammed Abdul Rahman al-Mawli al-Salbi. Il est l'un des membres fondateurs du groupe terroriste et avait été responsable de l'esclavage de la minorité yézidi en Irak. Il supervisait les opérations dans le monde.

mercredi 22 janvier 2020

Gesticulations autour d'un nouvel hôpital à Gaza


GESTICULATIONS AUTOUR D’UN NOUVEL HÔPITAL À GAZA

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
           
Personnel médical pour Gaza

          Une organisation américaine privée a décidé de construire un hôpital de campagne au nord de la bande de Gaza. L’ONG Friend Ships a pour mission de développer et soutenir des programmes d’aide humanitaire et de développement dans le monde et de sensibiliser l’opinion publique et les décideurs aux défis auxquels font face certains pays. La prise de position politique n'est pas sa vocation. C'est pourquoi, Israël a autorisé l’entrée du matériel hospitalier. 

Esmail Ghaani, le fantôme de Soleimani


ESMAIL GHAANI, LE FANTÔME DE SOLEIMANI

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

         Le guide suprême iranien a décidé dans l’urgence, en quelques heures, de remplacer Soleimani en nommant son adjoint Esmail Ghaani comme nouveau chef de la force al-Qods des Gardiens de la Révolution : «Après le martyr du glorieux général Qassem Soleimani, je nomme le brigadier général Esmail Ghaani commandant de la force Al-Qods».


lundi 20 janvier 2020

Radio Kol Aviv-Toulouse 19 janvier 2020


Radio KOL AVIV TOULOUSE


MACRON EN ISRAËL – ÉLECTIONS ISRAÉLIENNES

Émission du 19 janvier 2020
Jacques BENILLOUCHE au micro de 

 Gérald BENARROUS et Jean-Luc HALIMI




            Deux informations importantes de la semaine. Emmanuel Macron sera présent au Forum mondial de la Shoah à Jérusalem. Il se joindra aux dirigeants mondiaux pour marquer les 75 ans de la libération d'Auschwitz. 
             Les listes des candidats aux élections législatives du 2 mars 2020, troisième tour, ont été officiellement déposées. Peu de changements ont été enregistrés à l’exception d’un regroupement à la gauche de Bleu-Blanc et à la droite du Likoud. La liste Yamina, droite nationaliste, a été enfantée dans la douleur, sous l’égide de Benjamin Netanyahou qui a imposé dans son bureau l’union pour éviter l’émiettement des voix de droite, mais en écartant les Kahanistes. À gauche c’est avec la même douleur qu’il a fallu créer un groupe hétéroclite constitué des travaillistes historiques, ayant viré au centre, de Meretz, gardien de l’idéologie de gauche et de Gesher d’Orly Levy-Abecassis, groupuscule issu de la droite, voire de la droite nationaliste d’Avigdor Lieberman.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

dimanche 19 janvier 2020

La population libanaise dans la tourmente


LA POPULATION LIBANAISE DANS LA TOURMENTE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La petite Suisse du Moyen-Orient n’est plus qu’une illusion. Le jour où le Hezbollah s’est implanté à Beyrouth pour y introduire le chaos politique et militaire, alors la situation s’est dégradée. Les Libanais ont vu leurs conditions de vie se détériorer sans qu’un changement de stratégie politique soit enclenché. Les Chrétiens, qui auraient pu être les passeurs de paix entre Israël et le Liban, ont préféré jouer le jeu des pays arabes et pour certains, pire, le jeu des islamistes. Pourtant en tant que voisins immédiats ils auraient pu mettre en jeu leur synergie mutuelle dans le cadre d’une communauté de destin.

Israël mars 2020 : la course est lancée


 ISRAËL MARS 2020 : LA COURSE EST LANCÉE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps
            

          Les listes des candidats aux élections législatives du 2 mars 2020, troisième tour, ont été officiellement déposées. Peu de changements ont été enregistrés à l’exception d’un regroupement à la gauche de Bleu-Blanc et à la droite du Likoud. La liste Yamina, droite nationaliste, a été enfantée dans la douleur, sous l’égide de Benjamin Netanyahou qui a imposé dans son bureau l’union pour éviter l’émiettement des voix de droite, mais en écartant les Kahanistes. À gauche c’est avec la même douleur qu’il a fallu créer un groupe hétéroclite constitué des travaillistes historiques, ayant viré au centre, de Meretz, gardien de l’idéologie de gauche et de Gesher d’Orly Levy-Abecassis, groupuscule issu de la droite, voire de la droite nationaliste d’Avigdor Lieberman.

Elections législatives du 2 mars 2020



Liste des élus

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 2 MARS 2020


Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le dépôt des listes des candidats a été clos le 15 janvier à 22 heures. Trente listes ont été enregistrées officiellement. Nous publions les noms et photos des principaux candidats susceptibles d'entrer à la Knesset.


mercredi 15 janvier 2020

La France seule au Sahel face aux djihadistes


LA FRANCE SEULE AU SAHEL FACE AUX DJIHADISTES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La situation est de plus en plus préoccupante au Mali. La violence djihadiste s’intensifie alors que le reste de l’Europe est aux abonnés absents. L’Occident se désintéresse d’une situation, certes lointaine, mais dont les retombées se précisent en Europe. Les djihadistes sèment le désordre là où ils passent comme jadis les Huns. Ils tuent, ils violent et mettent en coupe réglée toute région qu’ils envahissent. Laisser l’Afrique entre leurs mains, c’est demain la voir tomber en permettant des hordes de barbares aux portes des pays occidentaux. Si les mesures ne sont pas prises maintenant, alors la lèpre se développera sans qu’il ne soit possible de l’enrayer.  

Emmanuel Macron et Israël


EMMANUEL MACRON ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Netanyahou et Macron à Paris

          Les relations entre Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahou étaient parties sur de mauvaises bases. En effet, lors de son voyage en Israël en septembre 2015 en tant que ministre de l’économie, Macron n’avait rencontré que son homologue, Arie Dehry. L’ambassadeur français de l’époque, Patrick Maisonnave, avait fait une demande officielle auprès des services du premier ministre pour une entrevue avec son ministre, au moins dans le cadre d’une visite protocolaire. Mais le conseiller personnel de Netanyahou pour les affaires françaises, et accessoirement député des Français de l’étranger à l’Assemblée nationale, Meyer Habib, avait fortement déconseillé cette rencontre qui pouvait causer du tort à ses soutiens Nicolas Sarkozy et François Fillon.

En Israël, la campagne électorale manque de passion


EN ISRAËL, LA CAMPAGNE ÉLECTORALE MANQUE DE PASSION

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
          La passion n'est pas au rendez-vous de ce troisième tour d’élections en Israël, qui aura lieu le 2 mars 2020. Le désintérêt de la population est évident et cela s’explique par les scrutins à répétition sachant que ces nouvelles élections ne trancheront pas la situation politique ; le système électoral à la proportionnelle intégrale ne permet pas aux électeurs de se déjuger à quelques mois d’intervalle. Les écarts restent minimes. Les joutes oratoires ont disparu au profit de manœuvres au sein des instances politiques. Les hommes politiques eux-mêmes sont désenchantés et ont perdu la foi.

mardi 14 janvier 2020

Iran : les conséquences incalculables par Alain PIERRET



IRAN : LES CONSÉQUENCES INCALCULABLES

Par Alain PIERRET

Ancien ambassadeur de France

              
Des débris de l’avion qui s’est écrasé près de Téhéran, mercredi 8 janvier.
          Le 3 janvier 2020, un drone américain tuait à Bagdad le tout-puissant général iranien Qassem Soleimani. Tandis que les médias se déchaînaient contre le président Trump – «une incroyable gaffe» écrira Le Monde – une marée humaine se bousculait le 6 janvier dans la capitale iranienne. Une cinquantaine de morts dans les bousculades, c’était pour la bonne cause. Deux jours plus tard, un avion de la compagnie Ukraine International Airlines s’écrasait à proximité de l’aéroport de Téhéran. Devant les indices convaincants qui apparaissaient rapidement, le président Rohani a reconnu le 11 «une erreur impardonnable».

Réflexions après l'élimination de Soleimani



RÉFLEXIONS APRÈS L’ÉLIMINATION DE SOLEIMANI

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Presse iranienne du 6 janvier 2020

          Après l’élimination du général Soleimani, la vexation de l’Iran est à son paroxysme. Les dirigeants peuvent prendre des allures détachées mais il leur faut se justifier auprès de leur opinion publique qui ne comprend pas les représailles limitées et presque indolores contre les États-Unis. En fait les Iraniens découvrent avec stupeur la fragilité de leur armée et surtout celle des Gardiens de la révolution. Alors pour raviver la flamme nationaliste, ils ont été contraints de se glorifier en revendiquant, après des dizaines d’années, la responsabilité du bombardement de la caserne des Marines américains en octobre 1983 qui avait fait 241 morts.