Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mardi 26 juin 2012

SlateAfrique : LE RÊVE BRISÉ DES PRINTEMPS ARABES



SlateAfrique

LE RÊVE BRISÉ DES PRINTEMPS ARABES
Par Jacques BENILLOUCHE

En Egypte comme en Tunisie, à la révolution qui a mis fin à la dictature a succédé la frustration. La troisième voie entre les islamistes et l'armée reste à construire.

Manifestation Place Tahrir
        Les printemps arabes semblent avoir émergé de manière trop précoce. Les derniers évènements en Tunisie et en Égypte laissent à penser que les populations arabes n’étaient pas prêtes à fonder leur nouvel avenir sur la démocratie. Les années de dictatures, qui ont inhibé toute motivation et toute volonté de participer à l’œuvre nationale, n’ont pas rendu les révolutionnaires ambitieux ni démocrates. Les successeurs des dictateurs se sont montrés soit timorés, soit attachés à leurs intérêts personnels et dogmatiques pour accepter d’abandonner le pouvoir à d’autres clans politiques.
Lire la suite en cliquant :



mardi 19 juin 2012

EGYPTE : LA JOURNÉE DES DUPES par Zvi MAZEL



EGYPTE : LA JOURNÉE DES DUPES
Par Zvi MAZEL
Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs

Mohamed Morsi s’est autoproclamé vainqueur de la présidentielle lundi matin à l’heure où vingt pour cent à peine des bulletins avait été dépouillés. Ses partisans se sont empressés de célébrer une victoire que Shafiq dispute encore. Les résultats officiels ne seront  publiés que jeudi.

Une manifestante tient sa chaussure contre le portrait de Shafiq et Morsi

jeudi 14 juin 2012

ÉGYPTE : LE PARLEMENT EST DÉCLARÉ ILLÉGAL


ÉGYPTE : LE PARLEMENT EST DÉCLARÉ ILLÉGAL



          Notre analyste Zvi MAZEL avait vu juste dans son article du mardi 12 juin. Il avait anticipé la décision qui vient de tomber.

         En effet, la justice égyptienne a déclaré «illégal» le Parlement dominé par les islamistes, provoquant la colère des Frères musulmans qui ont parlé d'un véritable coup d'État des militaires, et relançant les tensions à deux jours de la présidentielle. Le Conseil suprême des forces armées a néanmoins annoncé que le scrutin sera bien maintenu.




DE LA JALOUSIE EN POLITIQUE Par Gérard AKOUN



DE LA JALOUSIE EN POLITIQUE
Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

On pouvait suivre, avec sympathie, les efforts de Valérie Trierweiler  pour définir sa place, son rôle  aux côtés d’un compagnon devenu Président de la République. Elle avait du mal à accepter le titre, repris des États-Unis, de Première Dame qui en France, n’a pas beaucoup de sens, tout juste une formule de politesse,  dans la mesure où nos institutions n’ont prévu  aucune fonction officielle pour l’épouse ou la compagne d’un président.


mardi 12 juin 2012

ÉGYPTE : FIN DE SEMAINE DE TOUS LES DANGERS par Zvi MAZEL



ÉGYPTE : FIN DE SEMAINE DE TOUS LES DANGERS
Par Zvi MAZEL

Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs

Le second tour des présidentielles en Egypte est prévu pour les  dimanche 16 et lundi 17 prochains.  Le 1er juillet, soit peu après la proclamation des résultats, le Conseil Suprême des Forces Armées doit remettre le pouvoir au président élu. Ce beau programme va-t-il se réaliser ?  
Conseil suprême forces armées





mercredi 6 juin 2012

SlateAfrique -Tunisie : Ennahda ménage les salafistes


SlateAfrique -Tunisie : Ennahda ménage les salafistes


par Jacques BENILLOUCHE

Que reste-t-il de la Tunisie fière et indépendante de 1955? Le parti Ennahda semble laisser le champ libre aux salafistes pour s'attaquer aux fondements même de la Tunisie moderne. Une passivité qui inquiète.

Manifestation de salafistes demandant l'inclusion de la Charia dans la Constitution tunisienne  

L’esprit du 1er juin 1955 ne souffle plus en Tunisie. Il est même conseillé de ne plus s’en recommander. En effet, ce jour-là, Habib Bourguiba rentrait après une longue période d’exil forcé dans l’île de la Galite, au large de Bizerte, puis dans l’île de Groix, en Bretagne.


Le retour de Bourguiba le 1er juin 1955



Lire la suite en cliquant :