LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

lundi 28 septembre 2020

Mon Yom Kippour à Tunis dans mon enfance

 



MON YOM KIPPOUR À TUNIS DANS MON ENFANCE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps    

Tableau de la synagogue de Tunis peinte par Michelle KAROUBI



Le Yom kippour à Tunis dans les années 1960 avait un rituel immuable pour les jeunes et pour les adultes. Pour les jeunes, la veille de la fête se passait à arpenter le centre-ville, l’avenue de Paris, jusqu’au parc du Belvédère, juste après l’office religieux. Notre naïveté nous poussait à chercher des nouveaux contacts avec les jeunes, garçons et filles, sachant que ce jour-là tout semblait permis. Il n'existait pas d'heure pour Cendrillon. 


dimanche 27 septembre 2020

L'illogisme du gouvernement israélien face au coronavirus

 


L’ILLOGISME DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN FACE AU CORONAVIRUS


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps    

            

Ronni Gamzu 
         
          Il est difficile de comprendre la stratégie d’un gouvernement qui fait preuve de panique face au coronavirus et qui refuse de tenir compte des recommandations des hautes autorités sanitaires du pays, en particulier le professeur Ronni Gamzu. Certaines décisions ne s’expliquent pas et n’ont pas le début d’un raisonnement logique. Mais la population reste passive, discrète, disciplinée, abattue certainement par le virus et elle subit des décisions politiques disproportionnées par rapport à la réalité et surtout par rapport aux expériences vécus par d’autres pays occidentaux. Avant de commenter les mesures prises, analysons les conséquences économiques du coronavirus en Israël.

samedi 26 septembre 2020

RT-France : Les mesures de confinement en Israël

 


RT France


LES MESURES DE CONFINEMENT EN ISRAËL


Jacques BENILLOUCHE au micro de

Dora ABDEL RAZIK




Cette épidémie a mis en doute la parole des scientifiques qui ne sont plus écoutés. La politique a pris le dessus sur la logique médicale. Une panique s’est emparée des dirigeants israéliens qui se trouvent dans l’impossibilité de stopper la propagation du virus. Alors que nous tournions autour de 2.500 contaminations par jour, le nombre est passé à 6.950. Le nombre de morts est à l’avenant, 40 pour la seule journée du 23 septembre alors qu’il était de l’ordre de 10 par jour. Nous comptons 1.335 morts depuis le début de l’épidémie et 685 de cas graves.

Cliquer sur la suite pour voir l'émission


La Turquie s'installe en Afrique de l'Ouest

 



LA TURQUIE S’INSTALLE EN AFRIQUE DE L'OUEST


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

            


          Dans sa stratégie d’expansion à travers le monde, Erdogan, qui peaufine la reconstitution de l’Empire ottoman, vise actuellement l’Afrique de l’Ouest où de nombreuses places sont à prendre après la recomposition politique liée aux changements de dirigeants. Par ailleurs, l'islam compte entre 400 et 500 millions de fidèles sur le continent africain, ce qui en fait la première religion d'Afrique à égalité avec le christianisme. Il s’agit donc d’une terre de conquête pour un dirigeant qui veut prendre le leadership du monde sunnite. L’occasion est inespérée de s’introduire au Bénin, au Burkina-Faso, en Guinée-Bissau, en Côte d’Ivoire, en Gambie, au Ghana, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal, et au Togo.


La mort de la démocratie par Maxime Tandonnet

 

LA MORT DE LA DÉMOCRATIE

Par Maxime TANDONNET


          Il devient de plus de plus évident que la démocratie française est en voie d’extinction. Sa disparition ne se produit pas sous la forme de l’instauration d’une dictature sanglante: élimination physique des opposants, interdictions des partis, suppression du droit de vote et de la liberté de presse. Mais ce n’est guère mieux: elle meurt de l’indifférence. Les Français votent de moins en moins.


mercredi 23 septembre 2020

L'Iran, allié putatif et catalyseur des relations israélo-arabes

 


L’IRAN, ALLIÉ PUTATIF ET CATALYSEUR DES RELATIONS ISRAÉLO-ARABES


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

C.C.G

S’il n’existait pas une haine tenace de la part des Mollahs à l’égard d’Israël, on aurait pu croire à une certaine complicité dans le développement des normalisations israélo-arabes. Le désengagement des États-Unis du Moyen-Orient a transformé Israël en allié objectif contre l’Iran. Les pays arabes du Golfe, à l’exception du Qatar qui a quitté le CCG (Conseil de Coopération du Golfe), se sentent de plus en plus menacés par Téhéran. La question palestinienne, qui freinait l’ouverture de relations diplomatiques, a été reléguée au deuxième plan ce qui a permis à Israël, non pas de signer un accord de paix puisqu’il n’a jamais été en guerre avec les Émirats ou le Bahreïn, mais un acte de reconnaissance.


Hypercacher, Charlie, un procès pour tous ? par Francis MORITZ

 



HYPERCACHER, CHARLIE, UN PROCÈS POUR TOUS ?


Par Francis MORITZ


          Il y aura deux procès, celui qui a lieu devant la Cour spéciale et l’autre, hors la Cour. Notre propos n’est pas le premier procès mais l’autre, essentiel, qui n’a pas encore eu lieu. Dans notre État de droit, ce procès aura pour but d’établir la responsabilité des accusés présents ou absents. Mais rien de plus. Les bourreaux sont morts ou absents ; les victimes seront présentes dans nos mémoires. On ne fera donc pas toute la lumière sur ces deux attentats. Car Charlie c’est aussi l’hyper Casher qui a frappé la communauté juive, donc la communauté nationale.


Opposition entre gouvernements et populations arabes

 


OPPOSITION ENTRE GOUVERNEMENTS ET POPULATIONS ARABES

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps



Sur la pancarte : "Nous peuples de Bahreïn, toutes communautés confondues : la décision ne nous représente pas. Non à la normalisation !"


               Il existe une dichotomie flagrante entre les dirigeants des pays arabes et leurs populations en ce qui concerne les normalisations. Les populations arabes du Bahreïn et des Emirats ne sont jamais consultées ni «travaillées» sur les intentions gouvernementales ce qui explique la résistance à la normalisation avec Israël. Il est donc évident qu’il ne peut y avoir de convergence des esprits. Par ailleurs, bien que la paix ait été signée depuis des dizaines d’années, en Égypte ou en Jordanie, les relations restent froides. Les échanges se bornent à quelques hommes d’affaires ou diplomates et à de nombreux touristes israéliens.


Biélorussie, le prix de la démocratie par Francis MORITZ

 

BIÉLORUSSIE, LE PRIX DE LA DÉMOCRATIE 

Par Francis MORITZ

 

Maria koleshnikova

       La répression se poursuit. Maria Koleshnikova, seule à ne pas s’être réfugiée en Ukraine a été arrêtée et incarcérée à Minsk. Son avocate L. Kasak indique qu’elle est accusée de divulgations de secrets et de tentative de coup d’État, qu’elle subit des menaces physiques et des pressions. Maxime Snak, juriste membre du comité, a également été arrêté, tandis que l’écrivaine prix Nobel Svetlana Aleksievitch est actuellement hors du pays.  


dimanche 20 septembre 2020

OSCAR (E) Chronique de Claude MEILLET

 

OSCAR(E)

chronique d'humeur de Claude MEILLET



        «Allez donc expliquer au pékin moyen pourquoi la nouvelle année débute le 19 septembre. Pas de doute. Il faut être juif pour comprendre ça». 
Son copain goy pur jus arborait un large sourire, légèrement sarcastique, en fixant l’écran de son ordinateur, lui donnant accès à l’assemblée virtuelle Jonathanistique. Confinement oblige. Jonathan, justement, l’avait invité à participer, via Zoom, à leur traditionnelle cérémonie d’attribution de l’Oscar à «l’homme de l’année». «Trêve de plaisanterie douteuse, à toi l’honneur de présenter le premier candidat» le reprit Jonathan, ouvrant ainsi la séance inaugurale de cette année nouvelle.


RT-France : Signature des accords de normalisation

 

RT FRANCE


SIGNATURE DES ACCORDS DE NORMALISATION


Jacques BENILLOUCHE au micro de

Amira BENDJABALLAH JEAN-PIERRE


          Benjamin Netanyahou est arrivé lundi 14 septembre à Washington pour assister à la cérémonie du 15 à la Maison Blanche au cours de laquelle il devait signer les accords de normalisation avec les ministres de haut rang des Émirats arabes unis et de Bahreïn : «Je suis en route pour apporter la paix en échange de la paix». Les Émirats étaient représentés par le ministre des affaires étrangères Abdullah bin Zayed Al Nahyan et le Bahreïn par le ministre Abdullatif bin Rashid Al Zayani. 


Absence de stratégie au sein de l'opposition israélienne

 


ABSENCE DE STRATÉGIE AU SEIN DE L’OPPOSITION ISRAÉLIENNE


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

           


         Alors qu’elle n’est toujours pas sortie de l’ombre et de ses contradictions, l’opposition à Netanyahou se déchire déjà pour un pouvoir hypothétique, ce qui fait désordre. Cela avait commencé avec la rupture de Kahol-Lavan dont une partie dirigée par Benny Gantz avait rejoint Netanyahou. Mais au lieu de ménager l’avenir car ils sont condamnés à s’entendre s’ils veulent remplacer le gouvernement actuel, ils s’échangent des noms d’oiseaux en épargnant le dirigeant actuel.

Billet d'humeur : Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé

 


Billet d’humeur


PARIS OUTRAGÉ, PARIS BRISÉ, PARIS MARTYRISÉ


Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps

         
Hôtel rue de Seine fermé

          Après neuf mois de confinement en Israël, une virée vers la France nous a permis de découvrir un Paris inconnu de nous jusqu’alors. De nombreuses boutiques sont fermées dans des quartiers d’ordinaire très fréquentés. Les boutiques n’ont pas survécu aux manifestations des Gilets jaunes ni à la crise du coronavirus. Partout, les magasins ont définitivement baissé leurs rideaux. De grandes marques de vêtements ont mis définitivement la clé sous la porte. Les cafés et restaurants ont basculé leurs tables sur la chaussée à la place des parkings de voitures, dans des terrasses éphémères, au détriment de la circulation qui nous parait de plus en plus difficile face aux travaux qui émaillent les rues de la Capitale. Paris a pris l’allure d’un décor exceptionnel avec le transfert des activités sur les trottoirs.

Le Hamas envisage sérieusement des élections à Gaza

 

LE HAMAS ENVISAGE SÉRIEUSEMENT DES ÉLECTIONS À GAZA

Par  Jacques  BENILLOUCHE


Périodiquement l’on reparle de la tenue d’élections en Cisjordanie ou à Gaza. C’est l’antienne qui revient régulièrement au devant de l’actualité. Mais les conditions ne sont jamais réunies pour concrétiser le projet. Ismaël Haniyeh, avait pourtant déclaré le 28 octobre 2019 que le Hamas était prêt à participer aux élections palestiniennes et à respecter les résultats à condition qu’elles se passent dans la transparence et en respectant les règles démocratiques. Mais le Hamas, qui est las d’attendre, veut prouver aujourd’hui sa légitimité par rapport au Fatah, en revenant au devant des électeurs. La dernière élection présidentielle palestinienne date du 9 janvier  2005 tandis que le parlement palestinien a été renouvelé le 25 janvier 2006 avec le résultat que l’on sait. C’est dire si les élus manquent de légitimité.


Le covid, pourquoi ? par Claude MEILLET

 

LE COVID, POURQUOI ?

La chronique d'humeur de Claude MEILLET



         Le Covid y était pour quelque chose. Con, puis décon, puis reconfiné, le désordre de la situation, l’inactivité forcée, avaient favorisé le temps des questionnements. De toutes sortes. Sentant bien, à travers ses reprises de contact, le climat de frustration potentielle installé dans le groupe, Jonathan imagina une solution. Consacrer leur prochaine réunion à une expression libératrice des «pourquoi» rentrés. Bingo. L’accord fut unanime.A tout seigneur, tout honneur. 

vendredi 18 septembre 2020

Banalisation du mal par Maxime TANDONNET



BANALISATION DU MAL

Par Maxime TANDONNET


A la gare du Nord, en plein jour, un homme a été agressé et égorgé et son bourreau est toujours en fuite. Une tentative de meurtre sanglante, au mobile inconnu, au milieu de la foule, dans l’une des gares les plus fréquentées de France, cela n’émeut (presque) plus personne tant le sang qui coule devient une sale habitude. Mais cette fois ci, nul ne fait semblant de s’en émouvoir ni de s’y intéresser: pas de gesticulation, aucun défilé de personnalité, pas de communiqué.  Les politiciens s’étripent sur les mots.

mercredi 16 septembre 2020

Les travailleurs immigrés, la menace du Hezbollah par Francis MORITZ



LES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS, LA MENACE DU HEZBOLLAH

Par Francis MORITZ (Bazak)

Au Liban, depuis des mois, les quelques 250.000 travailleurs immigrés sont les victimes impuissantes  des trois fléaux qui accablent le pays, la crise économique et sociale, la pandémie, l’explosion. Ils n’ont plus été payés et ont été littéralement jetés à la rue par leur employeur, en l’absence de contrat et de lois sociales. Pour ceux qui disposent encore d’un emploi pour survivre sans être rémunéré, il s’agit d’un travail forcé, une forme d’esclavage. Ils ne disposent d’aucun soin médical. Leurs autorités consulaires les ignorent. Ils sont devenus le Lumpenprolétariat de la société libanaise. Tous souhaiteraient rentrer chez eux, plutôt que de subir cet enfer au quotidien. Ça l’était déjà avant l’explosion, c’est pire après.

Nouvelle stratégie d'union des Palestiniens



NOUVELLE STRATÉGIE D’UNION DES PALESTINIENS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La reconnaissance d’Israël par les Émirats Arabes Unis n’a pas été appréciée par les Palestiniens qui y voient une brèche dans la solidarité arabe. Eux qui ont signé une dizaine d’accords d’unification du Fatah et du Hamas sans un seul début de réalisation, ont trouvé l’occasion de chercher à dépasser les obstacles qui les séparent. Alors le 3 septembre, contre toute attente, une réunion de réconciliation a eu lieu à Ramallah avec les chefs locaux des factions palestiniennes et ceux de Beyrouth par visio-conférence. Le maître-d’œuvre était le président Abbas qui voulait ainsi reprendre pied sur la scène internationale en manifestant son opposition aux plans américains et à leurs accords de normalisation.

Kosovo, un Etat musulman à part




KOSOVO, UN ÉTAT MUSULMAN À PART

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Il existe une grande communauté de destin entre Israël et le Kosovo puisque leur existence est contestée. De 1945 à 1991, ce petit pays est une province autonome au sein de la Serbie. Sa déclaration unilatérale d'indépendance, le 17 février 2008, avec Pristina comme capitale, est refusée par la Serbie qui considère cette région comme l’une de ses provinces autonomes. Le Kosovo n’est d’ailleurs reconnu ni par l’Organisation des Nations unies, ni par l’Union européenne. 

lundi 7 septembre 2020

L'agonie de la liberté par Maxime TANDONNET



L’AGONIE DE LA LIBERTÉ

Par Maxime TANDONNET



Les grands mots, «dictature, totalitarisme» n’apportent rien de bon dès lors que tout ce qui est excessif est insignifiant, comme dirait l’autre. Pourtant, c’est un fait que la liberté est à l’agonie. Hier, une vidéo montre le président, à Beyrouth, qui hurle contre un journaliste, M. Malbrunot, au sujet d’un article qui lui a déplu. Et la liberté de la presse, la liberté d’informer ? Ce qui sidère n’est pas tant la scène, mais la vertigineuse soumission qu’elle suscite. Dans un climat d’apathie générale, de résignation, de peur et même de lâcheté, un énorme couvercle d’indifférence s’est abattu sur cette scène.

vendredi 4 septembre 2020

L'innocence du Hezbollah au Liban



L’INNOCENCE DU HEZBOLLAH AU LIBAN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Le silence international qui entoure le Hezbollah est déroutant alors que de plus en plus de faisceaux de présomption s’accumulent contre lui. Aucun pays occidental ne se risque à soulever le problème par crainte de semer le trouble et d’attiser le feu contre la milice. Lors de son voyage, Emmanuel Macron n’a pas touché mot de cette présence nuisible au point que les observateurs attribuent la médaille de l’innocence à Hassan Nasrallah. Pourtant l’incendie et la destruction du port de Beyrouth mettent en cause la milice libanaise, de manière directe ou indirecte.

L'Allemagne décolonise par Francis MORITZ (Bazak)



L’ALLEMAGNE DÉCOLONISE

Par  Francis  MORITZ (Bazak)
Copyright © Temps et Contretemps


En 1919 le traité de Versailles prive l’Allemagne de ses possessions africaines. La vague Black lives matter et ses effets collatéraux atteignent Berlin comme d’autres capitales. Cédant aux pressions du parti SPD social démocrate et des Verts et des associations antiracisme, la municipalité débaptise la rue des Maures (Mohrenstrasse) en raison de sa connotation «raciste».

jeudi 3 septembre 2020

Cent ans et un jour pour le Liban par Albert Naccache




Proclamation du Grand Liban
Le président français effectue sa deuxième visite au Liban depuis la terrible explosion qui a ravagé Beyrouth le 4 août 2020. Pour ce deuxième séjour, Emmanuel Macron n’est pas avare en gestes symboliques. Il a rencontré à son arrivée la chanteuse Feyrouz, légende vivante de la chanson arabe et un rare symbole d’unité nationale d’un pays. «Feyrouz est l’emblème national qui transcende les clivages et les générations. Les chansons de Feyrouz ont rassemblé, et rassemblent toujours, les Libanais. Pour les Libanais, du Liban de la diaspora, Feyrouz est la voix qui coule comme une larme».