Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mardi 31 mars 2020

Gabi Ashkenazi, le faiseur du consensus


GABI ASHKENAZI, LE FAISEUR DU CONSENSUS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Ashkenazi au Pentagone avec sa femme

          On ne le sait pas vraiment, mais l’homme qui a été ces derniers jours aux manettes, dans l’ombre, a été l’ancien chef d’État-major Gabi Ashkenazi. C’est lui qui a convaincu Benny Gantz que la situation politique n’était pas tenable, qu’une coalition avec les partis arabes ne tiendrait pas longtemps et que la majorité de l’opinion israélienne ne l’approuvait pas. Bien que laïc, il a fait comprendre à Gantz que les partis religieux, malgré leurs défauts et leurs magouilles, étaient indispensables à un État juif, surtout si l’on voulait obtenir le soutien des Américains qui financent le pays. Avec Avi Nissenkorn il a négocié en secret avec Netanyahou tandis que Gantz suivait les opérations à distance, au téléphone. La solution a été trouvée parce que les négociateurs sont restés secrets pour éviter un blocage et pour user de surprise.  

Coup de tonnerre au sein de la Knesset


COUP DE TONNERRE AU SEIN DE LA KNESSET

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
          
Peretz le doyen d'âge transmet son pouvoir à Gantz

          La surprise s’est abattue au sein de la Knesset après différentes péripéties qui ont vu la démission de son président et son remplacement temporaire par le président du parti Kahol-Lavan qui a vu sa formation exploser. Aucun bon scénariste n’aurait pu prévoir ce coup de théâtre qui n’était pas dans l’air. Effectivement on a pu s'étonner de l’absence d’agressivité de Benny Gantz à l’égard de Benjamin Netanyahou durant la campagne électorale en évitant d’aborder les questions qui fâchent comme les problèmes judiciaires du premier ministre. Rien ne laissait prévoir ces jours-ci un tel retournement de situation surtout après la constitution des premières commissions et la désignation d’un député arabe à la tête de l’une d’entre elles.

samedi 28 mars 2020

Yuli Edelstein, le président militant


YULI EDELSTEIN, LE PRÉSIDENT MILITANT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, vient de démissionner ce qui débloque partiellement la situation politique. Beaucoup à droite, comme à gauche, n’ont pas apprécié son comportement à l’égard de la décision de la Cour Suprême qui lui a intimé l’ordre de procéder aux votes pour une nouvelle présidence et pour les nombreuses commissions. Il s’est comporté en militant du Likoud plutôt qu’en président neutre de la plus haute instance politique du pays. Son attitude intransigeante a déçu alors qu’il avait attiré beaucoup de sympathie de tous bords. Son passé témoignait en effet pour lui car il a été l'un des réfuseniks les plus en vue de l'Union soviétique.


L'enjeu sécuritaire en Israël par BAZAK


L’ENJEU SÉCURITAIRE EN ISRAËL

Par BAZAK

           
Test du Coronavirus
          Dans le passé, le pays est sorti victorieux de tous les dangers qui menaçaient son existence. Aujourd’hui il est confronté à un ennemi redoutable, sans visage, indifférent aux armes les plus sophistiquées et qui passe allégrement les frontières. Tsahal est confronté à une équation des plus complexes, en raison d’une combinaison redoutable que représentent la crise politique actuelle, les risques sécuritaires aux frontières terrestres du pays et hors du pays.

Coronavirus : le scénario catastrophe par Dov ZERAH



CORONAVIRUS : LE SCÉNARIO CATASTROPHE

Le point économique de  Dov ZERAH



           
          Depuis plusieurs semaines, jour après jour, nous suivons la propagation du Coronavirus à travers le monde, les mesures de mise en quarantaine de villes ou régions, les fermetures de frontières… Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’aurait pas encore atteint l’Afrique. La survenance d’une telle perspective peut légitimement inquiéter compte tenu de l’état des systèmes médicaux et hospitaliers dans les pays africains, et de l’arrivée régulière de migrants en provenance de ces pays. Le sujet de la situation en Afrique est d’autant plus important que l’épicentre de la pandémie se situe maintenant en Europe, et plus particulièrement dans les pays du Sud, Italie, Espagne et France.

Démocratie à l'israélienne


DÉMOCRATIE À L’ISRAÉLIENNE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Ouverture de la nouvelle Knesset avec peu de présents
          La droite en Israël a été au pouvoir depuis 1977 à l’exception de la parenthèse d’Yitzhak Rabin du 13 juillet 1992 au 4 novembre 1995. Elle a donc raté le coche à plusieurs occasions. Elle aurait pu modifier les Lois fondamentales qui servent de Constitution en réduisant les pouvoirs de la Cour Suprême, voire la dissoudre, pour empêcher tout contre-pouvoir contre la Knesset. Elle ne l’a pas fait. Elle aurait pu décider d’interdire les partis arabes sous prétexte d’antisionisme ou d’antisémitisme. Elle ne l’a pas fait. Au contraire les partis arabes ont prospéré pour atteindre aujourd’hui 15 députés, le troisième parti du pays. Elle ne l’a pas fait car elle voulait ménager l’avenir et se prémunir contre une éventuelle dictature qui pouvait abattre la seule démocratie de la région en risquant de laisser les mains libres à un clan qui s’attribuerait un jour tous les pouvoirs. Cela était sensé et prudent.

jeudi 26 mars 2020

Coronatude par Claude MEILLET



CORONATUDE

La chronique d'humeur de Claude MEILLET


           
Dîner familial
          Confinement oblige. L’unanimité citoyenne a parlé. Les réunions du groupe seront virtualisées. Et l’apéro rituel sera remplacé par un lever symbolique des verres. Entérinant cet accord, Jonathan lança la discussion en mode coronatique. Chacun chez soi, et tous ensemble. Les miracles intervenant même en période de contrainte extraordinaire, après quelques ruptures de liaison, d’éclipsages d’image, de pertes de son, de crises de nerfs, tout le monde se vit et s’entendit par écrans interposés. Compte-tenu du caractère extraordinaire de la situation, le sujet qui s’imposait de lui-même se résuma dans le plus simple des questionnements : «Alors».

Israël, pays des Israéliens et non des Juifs




ISRAËL, PAYS DES ISRAÉLIENS ET PAS DES JUIFS


Copyright © Temps et Contretemps
           
Israéliens rapatriés du Pérou
          La crise du coronavirus a mis en évidence un fait qui dérange parce qu’il s’agit d’un tri entre Israéliens et Juifs. Le principe même de ce tri est inadmissible; il rappelle de mauvais souvenirs. Israël a été conçu pour être le havre de tous les Juifs du monde en cas de problème, un refuge pour tous ceux qui ont besoin d’être sauvés. Or Israël, pour des raisons sanitaires certes évidentes, a choisi de privilégier ses nationaux. La frontière est hermétiquement fermée pour tous sauf pour les Israéliens qui vivaient ou séjournaient temporairement à l’étranger. Des avions ont été affrétés par l’État ou par des organisations juives pour rapatrier les Israéliens d’Amérique du sud et parfois d’Europe pour les mettre à l’abri, loin d’une contamination éventuelle.  Des mesures ont été prises pour les contrôler sur le plan sanitaire ou pour les mettre en quarantaine chez eux mais au moins ils sont à l’abri.

En Iran, coronavirus ou blessures chimiques


EN IRAN, CORONAVIRUS OU BLESSURES CHIMIQUES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
          
Hossein Asadollahi

          A l’instar de tous les pays du monde, l’Iran est aussi infecté par le coronavirus mais les dirigeants ont une certaine réticence à l’avouer comme s’il s’agissait d’une maladie honteuse. Les Iraniens ne peuvent pas cacher leurs nombreux morts. Alors pour les grandes personnalités militaires ils ont institué l’excuse de la mort par «blessures chimiques» à la suite de la guerre Iran-Irak des années 1980/88. Plus de 40 années plus tard, cette guerre revient au devant de l'actualité pour la défense du gouvernement.

Info ou intox politique en Israël


INFO OU INTOX POLITIQUE EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
          De nombreuses informations circulent dans les réseaux sociaux qui s’apparentent moins à de l'information qu'à de la pure intoxication. Alors que les conséquences du vote du 2 mars 2020 ne sont pas encore suivies d'effet, des sondages sont publiés sur une éventualité d’un quatrième scrutin, très défavorable à Bleu-Blanc, 30 sièges contre 40. Il s’agit d’une méthode classique d’intoxication d’un institut inconnu pour forcer Benny Gantz à transiger et à accepter un gouvernement d’union sous l’égide de Netanyahou pour lui éviter de perdre tous ses acquis de ces derniers mois.


mercredi 25 mars 2020

Quel impact politique ? par Maxime TANDONNET



QUEL IMPACT POLITIQUE ?

Par Maxime TANDONNET
        

         Que faut-il attendre, du point de vue des événements en cours, sur le plan politique ? Deux effets concurrents peuvent jouer. Le plus immédiat est celui du phénomène d’union autour du «chef national», classique des grandes tragédies collectives.  Sans remonter à la débâcle de 1940 et ses suites, un tel réflexe a fortement joué dans les jours qui ont suivi les attentats islamistes de janvier et du 13 novembre 2015. A chaque fois, la cote de popularité de François Hollande a gagné 10 à 20 points. Dans le cas d’un drame tout aussi terrifiant et plus étalé dans le temps, cette même réaction légitimiste, mécanique, nonobstant toute analyse des mérites ou des défaillances, a toutes les chances de s’exercer, même brièvement.

lundi 23 mars 2020

Coup de force à la Knesset


COUP DE FORCE À LA KNESSET

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Coup de force; on ne peut pas qualifier autrement ce qui se passe actuellement au parlement israélien, la Knesset. Israël, qui se vantait d’être le pays le plus démocratique, est en passe de devenir une république bananière soumise à la volonté du Prince. Les règles démocratiques sont bafouées. Le président de l’assemblée, Yuli Edelstein, a décidé de bloquer les institutions parlementaires et nul ne réagit parmi les membres du gouvernement qui approuvent donc ses mesures illégales. De mémoire de journaliste, la Knesset a toujours fonctionné normalement, même en tant de guerre. Et les guerres n’ont jamais manqué en Israël.

samedi 21 mars 2020

Le coronavirus et les seniors : la vérité sort du puits par Michèle MAZEL


LE CORONAVIRUS ET LES SENIORS : LA VÉRITÉ SORT DU PUITS

La chronique de Michèle MAZEL

           


          «Coronavirus : les hôpitaux se préparent à la «priorisation» de l’accès aux soins en cas de saturation des services» : ce titre accrocheur à la une du Monde du 18 mars dit enfin tout haut ce qui se murmurait depuis des semaines. Pour une fois le quotidien ne fait qu’analyser un texte remis à la Direction Générale de la santé la veille. Intitulé sobrement «Priorisation de l’accès aux soins critiques dans un contexte de pandémie», il dessine en filigrane les critères qui devront guider les praticiens et propose «un arbre décisionnel pour aider les médecins non-réanimateurs à établir un pronostic et à prioriser les malades».

Gantz, le général mentalement instable aux commandes


GANTZ, LE GÉNÉRAL MENTALEMENT INSTABLE AUX COMMANDES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

        De tels accusations graves n’entrent pas dans notre politique éditoriale mais le titre malheureux de l'article s'inspire du thème d'une série de spots de campagne du Likoud dans lesquels il cherchait justement à présenter Benny Gantz, le chef du parti Bleu-Blanc, comme faible et mentalement instable : «Ses apparitions parlent d'elles-mêmes. Gantz a peur, est faible et mentalement instable». Ces attaques personnelles ont porté et elles servent encore d’arguments à ceux qui le combattent. Son passé militaire glorieux, ses dizaines d’années à commander l’unité d’élite la plus prestigieuse de Tsahal, Shaldag, ses quatre années de chef d’État-major ont été effacés d’un trait de plume. Au lieu d’utiliser des arguments politiques convaincants, Netanyahou est arrivé à persuader une bonne partie de l’opinion que son diagnostic était sans faille.

vendredi 20 mars 2020

Rivlin a choisi Gantz pour former le gouvernement


RIVLIN A CHOISI GANTZ POUR FORMER LE GOUVERNEMENT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          La démocratie a parlé ; Israël est réputé pour être l’unique démocratie de la région et il le prouve. Réouven Rivlin avait plusieurs possibilités entre ses mains et il a choisi Benny Gantz pour former le prochain gouvernement. On ignore les débats qui ont eu lieu dans le secret de son bureau avec toutes les formations politiques, et avec les partis arabes en particulier, et qui ont justifié sa décision. Le Président est un homme politique de grande expérience et son choix est certainement réfléchi, sans parti pris ni procès d’intention.

jeudi 19 mars 2020

N'ayons pas peur par Maxime TANDONNET


N’AYONS PAS PEUR

Par Maxime TANDONNET
            

          Attention ! Le but des quelques lignes ci-dessous n’est pas de nier la gravité de la pandémie du coronavirus. Dans les grandes crises se mêle toujours la réalité objective d’une menace et la panique qui en découle. La tragédie actuelle combine la crainte de la contagion et la certitude d’un écroulement de l’économie planétaire et d’une vague de chômage gigantesque qui s’apprête à frapper l’Europe et la France.

Le virus ennemi de la foi et de la politique en Iran par BAZAK


LE VIRUS ENNEMI DE LA FOI ET DE LA POLITIQUE EN IRAN

Par BAZAK

           
Gholamerza  Jalai chef de la défense civile à la télévision officielle
        Dans son combat pour abattre le régime de Téhéran, l’Occident a trouvé un allié inattendu, il s’appelle Corona. La ville sainte de Qom est l’épicentre de l’épidémie. Les Ayatollahs, encore tous puissants, se sont violemment opposés à son confinement. Ce qui a entraîné une propagation rapide du virus dans le pays. Le virus a neutralisé tout ce qui structure l’État islamique et fait sa force à l’origine : le prêche du vendredi, les pèlerinages, la fréquentation des mosquées, les réunions de deuil, les séminaires des Ayatollahs ainsi que les manifestations de rue, tant religieuses que politiques. Ce qu’aucune puissance étrangère n’aurait réussi à accomplir.



mercredi 18 mars 2020

Le désarroi des habitants de Gaza par Michèle MAZEL


LE DÉSARROI DES HABITANTS DE GAZA

La chronique de Michèle MAZEL

            
Désinfection de la mosquée Al-Omari à Gaza

        La frontière qui sépare Israël de la bande de Gaza est étrangement calme. Aucun cerf-volant incendiaire, aucun ballon chargé d’explosifs dans le ciel. Finies les grandes manifestations, les dizaines de milliers de Gazaouis tentant de franchir la barrière et de déferler à l’intérieur d’Israël. Un vent de panique souffle sur le territoire. Les dirigeants du Hamas ont beau proclamer quotidiennement que la pandémie du coronavirus qui sévit en Israël et au sein de l’Autorité palestinienne s’est arrêtée aux portes de leur territoire, le savent-ils vraiment ? Rien n’est moins sûr. 

mardi 17 mars 2020

Le Pape Pie XII et le grand rabbin converti


LE PAPE PIE XII ET LE GRAND RABBIN CONVERTI

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
           
Pie XII
          Surnommé «Le pape d'Hitler» par certains historiens, l’action du pape Eugenio Pacelli va apparaître au grand jour pour savoir qui était vraiment le pape Pie XII. Pour certains, il fut complaisant avec les régimes nazi et fasciste ; pour d’autres, il fut un stratège discret qui a sauvé des milliers de juifs et de catholiques. L’attitude du pape Pie XII, longtemps controversée, va pouvoir être soulevée parce que son silence a été jugé coupable alors que les Juifs étaient massacrés. Pourtant les témoignages sur cette période tendent à remettre en cause ce que l'on croyait des faits avérés pour rétablir la vérité. Le plus grand défenseur du Pape fut une personnalité juive dont la trajectoire et l’itinéraire étaient originaux, sinon exceptionnels, l’ex-Grand-Rabbin de Rome.

lundi 16 mars 2020

Trahison politique et opportunisme


TRAHISON POLITIQUE ET OPPORTUNISME

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Orly Levy-Abecassis

        Il était normal d’être impressionné par la fougue d’Orly Levy-Abecassis à prendre des risques en quittant une place assurée auprès d’Avigdor Lieberman pour se lancer seule en politique. Elle avait créé son parti Gesher qui avait attiré des électeurs sensibles à son programme d’une droite sociale affirmée. Malgré cela, aux élections du 9 avril 2019, Gesher n’a pas dépassé le seuil électoral et Orly Levy a perdu son poste de députée.

dimanche 15 mars 2020

La grande purge de la Mecque par Dov ZERAH



LA GRANDE PURGE DE LA MECQUE

Le point politique de  Dov ZERAH



           
          Il se passe quelque chose de grave au Royaume d’Arabie saoudite, des règlements de compte dans la famille dynastique. Le frère du Roi, le prince Ahmed ben Abdelaziz al-Saoud et le neveu du monarque, qui était encore successeur jusqu’en juin 2017, le prince Mohammed ben Nayef, et d’autres membres de la famille royale, ont été arrêtés au motif ou prétexte qu’ils fomentaient un attentat contre le Prince héritier, Mohamed ben Salmane, également dénommé MBS. Cela fait suite au remaniement ministériel du 25 février dernier, avec le limogeage du ministre de l’économie et la création de trois ministères, tourisme, sport et investissements. Depuis cinq ans, la lutte pour le pouvoir à la Mecque est sans merci.