LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

lundi 28 septembre 2015

LA MOUSTACHE DE STALINE Un roman de Danièle KRIEGEL




LA MOUSTACHE DE STALINE

Un roman de Danièle KRIEGEL
(Éditions du Seuil)
            

          Il est difficile de se faire un prénom quand on s’appelle Kriegel et que l’on a une mère Annie célèbre. Danièle aura pourtant son propre parcours personnel qu’elle raconte dans son roman «la moustache de Staline». Il ne s’agit pas à proprement parler d’une autobiographie mais du survol des faits marquants de sa vie depuis son enfance pleine de contrastes et sa jeunesse d’intellectuelle de gauche jusqu’à son alyah, sa montée en Israël en 1980, dans une sorte de défi pour mettre ses actes en accord avec ses convictions puisqu’elle militait au CLESS (Comité de liaison des étudiants sionistes socialistes). Ce roman, écrit à la première personne, frise d’ailleurs, selon l’auteur, l’impudeur qui n’est pas de mise dans cette famille d’intellectuels discrets.

dimanche 27 septembre 2015

Radio KOL-ISRAËL RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 5775



Radio KOL-ISRAËL

RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 5775

Jacques BENILLOUCHE
au micro de
Annie GABBAÏ



Nous sommes entrés, les 14 et 15 septembre 2015, dans l’année 5776 au lendemain de la fête de Rosh Hachana, le nouvel an juif. Durant l’année écoulée, Israël a connu de nombreux faits marquants tant sur le plan intérieur qu’international : la guerre de Gaza, les élections anticipées, l'attentat de l'hyper Cacher de Paris et enfin l'accord sur le nucléaire iranien avec les pays P5+1 .

Cliquer sur la suite pour écouter l'émission de Kol-Israël 

samedi 26 septembre 2015

MAINMISE DES GANGS SUR LE TRAFIC DES MIGRANTS Par Marianne ARNAUD



MAINMISE DES GANGS SUR LE TRAFIC DES MIGRANTS

Par Marianne ARNAUD



Nous l'apprenons par la lecture du Figaro : le «business» des migrants est en passe de devenir le plus fructueux de tous les trafics criminels, dépassant celui de la drogue et celui de la vente d'armes. Pour preuve, il cite ces deux organisateurs et ce passeur qui ont empoché 350.000 euros en «stockant» des ressortissants sri-lankais, albanais, iraniens et irakiens dans des hôtels des environs de Calais avant de les acheminer en fourgon vers la Grande-Bretagne. 

jeudi 24 septembre 2015

LE RIDICULE AMÉRICAIN EN SYRIE


LE RIDICULE AMÉRICAIN EN SYRIE
Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

Rebelles formés par les Américains 

Le Pentagone a confirmé l'entrée en Syrie de 70 à 75 rebelles formés et équipés par ses soins en Turquie pour aller combattre les terroristes de Daesh. Les Américains ne se sentent pas touchés par le ridicule lorsqu’ils envoient à la boucherie un si petit nombre de combattants face aux troupes de Daesh évaluées à 10.000 hommes en Irak et à 8.000 en Syrie. 
Le général Lloyd Austin, le commandant du Centcom (Commandement central des États-Unis), avait dû reconnaître devant le Sénat américain que seulement 4 à 5 rebelles syriens modérés formés par les États-Unis étaient ce jour-là sur le terrain en train de combattre.


YAÏR LAPID DÉFINIT SA VISION STRATÉGIQUE POUR ISRAËL


YAÏR LAPID DÉFINIT SA VISION STRATÉGIQUE POUR ISRAËL
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Yaïr Lapid, leader du parti centriste Yesh Atid, a prononcé un discours à l’Université Bar Ilan le 20 septembre dans lequel il détaille sa nouvelle vision stratégique pour Israël. Avant d'exposer son projet, il a d’abord particulièrement ciblé Benjamin Netanyahou pour son manque d’influence sur le problème nucléaire iranien et pour sa paralysie sur les négociations avec les Palestiniens.  Il estime que Netanyahou était certes dans son droit de s’opposer au projet d’accord nucléaire mais la méthode utilisée a été désastreuse. Il  a échoué parce qu’il a transformé «l’Iran en acteur central et même pire en acteur légitime». Sa campagne auprès de la Maison Blanche, du Département d’État et du Congrès pour améliorer l’accord a échoué parce que le premier ministre a agi «avec arrogance et brusquerie».

mardi 22 septembre 2015

NETANYAHOU DISCUTE À MOSCOU AVEC POUTINE



NETANYAHOU DISCUTE À MOSCOU AVEC POUTINE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Benjamin Netanyahou s’est rendu le 21 septembre à Moscou pour une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine. Au cours de cette entrevue, le premier ministre israélien a exposé «les menaces pesant sur Israël à la suite du renforcement militaire russe sur la scène syrienne et de la fourniture d'armement au Hezbollah et à d'autres organisations terroristes».

jeudi 17 septembre 2015

LES MIGRANTS… ENCORE Par André NAHUM



LES MIGRANTS… ENCORE

La chronique de André NAHUM

               
   
        
Migrants de Hongrie
Comme vous sans doute, je suis extrêmement touché par l’accueil chaleureux que réservent nos gouvernants et nos compatriotes aux milliers de réfugiés qui nous arrivent, alors que d’autres pays comme la Hongrie verrouillent leurs frontières. Cela nous honore et confirme que chez nous, quel qu’en soit le prix, quels qu’en soient les risques le droit d’asile (mis à mal dans certaines circonstances douloureuses, je pense aux harkis, par exemple), est redevenu une notion sacrée.


mercredi 16 septembre 2015

REMERCIEMENTS ET VŒUX EN RETOUR par Jean SMIA



REMERCIEMENTS ET VŒUX EN RETOUR

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                        

             C'est avec une profonde émotion que j'ai entendu la majorité des médias français souhaiter à ma communauté leurs bons vœux pour notre nouvelle année. Cette ineffable cordialité spontanée, soulignée par une incontestable sincérité, me fait en retour leur souhaiter les plus grand succès à eux et à leur direction éditoriale.

dimanche 13 septembre 2015

L’INDIFFÉRENCE DES PAYS ARABO-MUSULMANS



L’INDIFFÉRENCE DES PAYS ARABO-MUSULMANS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            
         
            En Israël, le débat sur les migrants a été ouvert entre la droite qui estime que le gouvernement a déjà du mal à intégrer ses clandestins venus du Soudan et de l’Érythrée et la gauche, fidèle à ses principes de solidarité internationale, qui veut qu’un geste fort soit fait à l’intention des réfugiés syriens. Mais le paradoxe étonnant tient dans le fait que les migrants eux-mêmes refusent de se rendre dans les pays arabes. Ils ont trop souffert de dictatures féroces pour choisir un refuge dans l'un des potentats pétroliers anachroniques où ils risquent d’être au mieux une main d’œuvre à bon marché et au pire des esclaves. Par ailleurs les migrants chrétiens ne sont pas les bienvenus dans des pays où les églises sont interdites.

vendredi 11 septembre 2015

ONU : LE DRAPEAU DE QUELLE PALESTINE ?



ONU : LE DRAPEAU DE QUELLE PALESTINE ?

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


            


          L'ONU a autorisé les Palestiniens à faire flotter leur drapeau au siège de l'organisation à New York. Il s’agit certes d’une mince victoire symbolique et d’une nouvelle tentative diplomatique des dirigeants palestiniens pour faire reconnaître leur État en obtenant progressivement une légitimité.  Mais un État est symbolisé par des armoiries, un emblème national, un hymne national, des textes fondateurs, une armée, une monnaie et surtout des frontières bien définies et reconnues. Beaucoup de ces éléments manquent à cette Palestine qui fera flotter son drapeau à l’ONU, en particulier la monnaie, les frontières et surtout l’armée puisque l’Autorité palestinienne ne dispose que d’une police.

jeudi 10 septembre 2015

RADIO KOL-ISRAËL : ISRAEL RÉTICENT VIS-À-VIS DES MIGRANTS


Radio KOL-ISRAËL
ISRAËL RÉTICENT VIS-À-VIS DES MIGRANTS

Par Jacques BENILLOUCHE
au micro de 
Annie GABBAI




         
          Benyamin Netanyahou a prévenu qu’Israël ne se laissera pas «submerger» par des réfugiés syriens et africains ou par  une vague de migrants illégaux et d'activistes terroristes. Pour parer à cette invasion, il a annoncé la construction immédiate d'une clôture à la frontière avec la Jordanie et il planifie aussi une clôture au Golan à la frontière avec la Syrie. Pour lui, Israël n'est pas indifférent à la tragédie humaine des réfugiés syriens et africains mais Israël est un petit État, très petit, qui ne dispose pas d'une profondeur démographique et géographique. On connaît l’efficacité du mur électronique de 240 kms à la frontière égyptienne qui a réduit à zéro le nombre de migrants africains.
Cliquer sur le lien pour écouter l'émission

mercredi 9 septembre 2015

LES GUERRES AU MOYEN-ORIENT : JUSQU’À QUAND ? Par André NAHUM



LES GUERRES AU MOYEN-ORIENT : JUSQU’À QUAND ?

            La chronique de André NAHUM

Les Européens se sont donc  entendus pour se distribuer des quotas de réfugiés. Nous, Français, allons en recevoir 24.000 en deux ans. Mais cette décision humanitaire, qui nous honore vu notre situation, ne met pas un point final à ce douloureux problème, même si l’Allemagne est disposée à accueillir 800.000 personnes. Nous savons parfaitement qu’il y aura encore des  embarcations surchargées qui voudront atteindre nos côtes, il y aura encore  des centaines de noyés, dont d’autres  enfants dont le corps viendra s’échouer sur les plages.


LA FINANCE FRANCAISE S’OUVRE À L’ISLAM



LA FINANCE FRANCAISE S’OUVRE À L’ISLAM

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Visite de la Shura (Royaume de Bahreïn, 29 mars 2007)
Conscient de sa puissance acquise au cours de ces dernières années, l’islam ne renonce pas à imposer à toutes les instances internationales une religiosité envahissante. Déjà le 27 mars 2007, une délégation de la commission française du Sénat s’était rendue à Abou Dhabi pour négocier les aménagements règlementaires et fiscaux afin de respecter les principes de la religion musulmane. Cette intrusion de la Charia dans l’économie internationale confirme que, même dans ce domaine, les Occidentaux se sentent obligés de faire acte d’allégeance à l’islam car l’argent n’a pas d’odeur et les pétrodollars encore moins.
Suivant la voie tracée par le Sénat, l’Assemblée Nationale avait voté le 17 septembre 2009 une loi autorisant l’émission d’obligations islamiques (Sukuks).