LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

samedi 31 août 2019

Les chemins de l'espérance de Michèle MAZEL



Un roman de Michèle MAZEL

Recension de Jacques BENILLOUCHE




Michèle MAZEL est une habituée des thrillers et des romans à base d’histoires puisées dans l’actualité et elle l’a montré avec sa précédente trilogie [1]. Mais cette fois, elle change de genre et elle excelle avec un récit palpitant qui mêle l’Histoire et les sentiments. La prose fiévreuse de l’auteure est surprenante, convulsive parfois, mais attirant toujours la curiosité. Il s'agit bien d'une écriture littéraire et romanesque, au sens noble du terme, qui témoigne un sentiment ou une émotion. Elle n’avait pas fini de nous étonner avec le «Médecin des Carpates» [2], inventif et dramatique, publié l’an dernier. Elle fait preuve dans son nouveau roman d’un réel don d’imagination mais en s’inspirant toujours de faits réels pour donner du poids à son récit.  

jeudi 29 août 2019

France-Israël : l'an prochain à Jérusalem par Alain PIERRET



Par Alain PIERRET
Ancien Ambassadeur de France




Colonel de Gaulle en 1939

         Comme le disait en 1929 le capitaine Charles de Gaulle nommé à Damas, «je m’envole vers l’Orient compliqué avec des idées simples». L’histoire lui a donné raison sur deux points majeurs concernant la défunte Palestine mandataire :
- Le 17 novembre 1948, six mois après la déclaration d’indépendance de l’État d’Israël et la conquête de la Galilée et du Néguev (où s’était distingué un ancien officier français, Compagnon de la Libération) par les Israéliens, il se disait «fort étonné qu’en définitive Jérusalem ne fît pas partie de leur État».
- Le 27 novembre 1967, après une nouvelle défaite arabe, il voyait «un État d’Israël guerrier et résolu à s’agrandir […] porté à utiliser toute occasion qui se présenterait».


Une opportunité pour l'Iranien Zarif au G7




Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps



Le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif est l’invité surprise du G7, certainement à la demande d’Emmanuel Macron. Son apparition non prévue dans la programme fait couler beaucoup d’encre car il est en mauvais termes avec de nombreux pays. Mais on ne discute qu’avec ses ennemis et on se querelle avec ses amis. A la surprise générale, Donald Trump avait bien ouvert des négociations avec celui qu’on considérait fou, Kim Jong-un, et qui s’avère être un excellent diplomate pour son pays. Qui aurait cru à la possibilité d’une poignée de mains avec un Américain, même du temps de Barak Obama ? Avec Trump, tout est possible.

mercredi 28 août 2019

Faillite du leadership planétaire par Maxime TANDONNET



FAILLITE DU LEADERSHIP PLANÉTAIRE

Par Maxime TANDONNET



Le déroulement du G7 de Biarritz, tel qu’il se présente, n’a rien pour nous rassurer. Qui gouverne le monde ? Les sept chefs d’Etat et de gouvernement qui se réunissent aujourd’hui donnent une impression vaguement dérisoire. Pourquoi Biarritz, la station balnéaire préférée de Napoléon III, dit Badinguet ou Napoléon le petit, celui par qui la calamité est venue – la défaite contre la Prusse, après plus de 20 ans d’empire mégalomane, une défaite d’où sont sortis tant de drames et la tragédie du XXe siècle ?

Benny Gantz, la force tranquille


BENNY GANTZ, LA FORCE TRANQUILLE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Dans cette campagne électorale, une grande différence existe entre la stratégie de Benjamin Netanyahou et celle de Benny Gantz. L’un se place sur tous les fronts, en Israël et à l’étranger, l’autre enfonce son clou localement et méthodiquement, faisant le moins de vagues possibles et de déclarations provocantes. Cependant ce positionnement choisi par Gantz est interprété par ses adversaires comme un manque de charisme, pire une incompétence au poste de premier ministre. Or il préfère la force tranquille, attribuée à François Mitterrand, à l’esbroufe et veut éviter à tout prix les attaques personnelles. A la manière du mochavnik qu’il fut dans son village agricole de Kfar Ahim, il laboure patiemment son terrain sans s’intéresser aux obstacles placés sur son chemin et en gardant la même direction.

dimanche 25 août 2019

Députés arabes : citoyens ou cinquième colonne


DÉPUTÉS ARABES : CITOYENS OU CINQUIÈME COLONNE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

Ayman Odeh

  La déclaration du président de la liste commune arabe, Ayman Odeh, selon laquelle il serait prêt à siéger, sous certaines conditions, dans une coalition de centre-gauche a relancé le débat sur la place des Arabes en Israël. Pour certains, ce sont des citoyens à part entière et pour d’autres, des éléments antisionistes d’une cinquième colonne. Cette déclaration a suscité des remous dans la classe politique sachant qu’Ayman Odeh n’a pas exclu de recommander Benny Gantz comme premier ministre auprès du président de l’État. Le parti Bleu-Blanc est prudent d’une part parce qu’il pourrait s’agir d’une manipulation électorale au profit du Likoud et d’autre part pour ne pas décourager les éventuels dirigeants arabes qui font un effort de s’intégrer.

Tsahal ignore les limitations aériennes irakiennes


TSAHAL IGNORE LES LIMITATIONS AÉRIENNES IRAKIENNES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

Chammal : Ravitaillement en vol d'un rafale par un KC10 américain

En septembre 2014, la Syrie avait déclaré que l’armée israélienne avait abattu un de ses avions de combats dans le sud du pays en transgression de la résolution 2170 qui «réaffirmait l’indépendance, la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la République d’Irak et de la République arabe syrienne» mais qui autorise la lutte contre «la menace que représentent, pour la région notamment, l’État islamique d’Irak et du Levant et le Front el-Nosra». Le Conseil de sécurité autorisait donc l’usage de la force contre ces groupes terroristes par une coalition internationale dirigée par les États-Unis. C’est dans ce cadre que l'opération Chammal a été organisée, nom donné à la participation des forces armées françaises, au sein de cette coalition.

jeudi 22 août 2019

Le Hamas ne semble pas avoir changé de stratégie



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

Matériel des terroristes du 10 août

Les services sécuritaires israéliens, en particulier le Centre Meir Amit, ITIC (Intelligence and Terrorisme Information Center), n’interprètent pas les nombreuses tentatives d’infiltration des terroristes armés depuis la bande de Gaza comme un changement de stratégie du Hamas bien que depuis le début du mois d’août 2019, des terroristes fortement armés aient tenté sans succès, à trois reprises, de pénétrer en Israël. Ils ont tous été interceptés et tués avant qu’ils ne foulent le sol israélien.

mercredi 21 août 2019

La stratégie électorale de Lieberman


LA STRATÉGIE ÉLECTORALE DE LIEBERMAN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


On dispose de quelques signes nouveaux concernant la stratégie électorale d’Avigdor Lieberman qui s’éloigne de ses penchants politiques traditionnels. La rupture totale avec Benjamin Netanyahou est actée et il semble qu’il fera tout pour briser son ascension. La règle des surplus de voix aux élections est un signe qui ne trompe pas. En effet, il faut près de 33.000 voix pour obtenir un siège à la Knesset, selon le nombre de votants. Mais dans les décomptes finaux, en raison d’arrondis, les partis disposent toujours de reliquats de voix insuffisants pour obtenir un siège mais qu’ils veulent rentabiliser.

Israël au bord du divorce avec l'Aipac



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps



Depuis la fin des années 1970, l’Aipac (The American Israel Public Affairs Committee) a officieusement dirigé d'importantes contributions de campagne vers les candidats choisis pour le Congrès. Ses messages sur le Moyen-Orient sont essentiels dans le discours de Washington sur la politique étrangère. Certains aiment l'Aipac, certains le détestent, d'autres le craignent, mais c'est un facteur important dans la politique américaine et dans la vie juive américaine. Il a soudé un front uni de Juifs américains pour soutenir Israël.


Israël-Bds : une communication ratée



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps



Il est un principe combattant immuable qui exige d’aller au-devant des ennemis politiques qui critiquent ou détestent Israël. Refuser le combat c’est déserter ; or on ne fuit pas devant des opposants. Dans le milieu politique, on sait depuis longtemps de l'attaque est la meilleure défense. Il est donc légitime de se demander si ce n’était pas contre productif d’interdire à deux militants du BDS d’entrer en Israël. Certes les partisans du mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions, appellent au boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël afin de protester contre l'occupation des Territoires palestiniens. Mais nous avons des communicants capables de contrer de minables désinformations.

lundi 19 août 2019

Le Liban ouvertement dirigé par le Hezbollah



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

         Le réchauffement de la frontière de Gaza ne fait pas oublier le danger à la frontière Nord d’Israël, en raison de l’instabilité permanente qui règne au Liban. Une petite fusillade dans la montagne de Qabr Shmoun s’est transformée en une crise politique qui met en cause l’équilibre du pays. Une tentative d’assassinat se transforme en argument contre le président du Liban et son premier ministre.

dimanche 18 août 2019

Les ambiguïtés de l'ONU par Maxime TANDONNET



LES AMBIGUÏTÉS DE L’ONU

Par Maxime TANDONNET


«Le transfert de djihadistes français est extrêmement grave. Il a donné lieu à plusieurs violations du droit international», dénonce Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, au quotidien. Avant d’envoyer ce courrier de six pages, elle explique s’être entretenue avec «sept des onze djihadistes français condamnés [à la peine de mort] par Bagdad». Elle précise que ces personnes «étaient détenues en Syrie, impliquées d’une façon ou d’une autre dans des actes de Daech, et ont été extradées en Irak où elles encourent la peine de mort grâce au soutien actif ou passif des autorités françaises».

Netanyahou et Sarkozy, le round de trop



NETANYAHOU ET SARKOZY, LE ROUND DE TROP

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Netanyahou et Sarkozy sont des jumeaux en politique car ils avaient puisé, dans leurs traversées du désert et leurs disgrâces, l'énergie pour prendre le pouvoir. Rarement similitude de trajectoire politique n'aura été aussi flagrante entre deux personnages d'origine et de formation si différentes. Benjamin Netanyahou adorait se comparer à Nicolas Sarkozy. L'histoire s'était imprimée, au début pour les deux, sur un échec cinglant hypothéquant alors toute ascension politique.

mercredi 14 août 2019

François et les "heures sombres de l'Histoire" par Maxime TANDONNET



FRANÇOIS ET LES «HEURES SOMBRES DE L’HISTOIRE»

Par Maxime TANDONNET




Le Pape François, fustigeant «souverainisme» et «populisme», vient de déclarer au journal la Stampa : «On entend des discours qui ressemblent à ceux d’Hitler en 1934». Les Catholiques pratiquants n’apprécient généralement pas les commentaires critiques concernant les paroles du saint Père. En l’occurrence, les mots qu’il tient sont de nature politique et historique, ne relèvent en rien du dogme couvert par l’infaillibilité pontificale.

Intervention télé RT-France : troubles au Mont du Temple



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps



Des troubles ont eu lieu le 11 août 2019 dans un lieu qui porte deux noms selon les Musulmans ou les Juifs. Les Musulmans l’appellent Esplanade des Mosquées où s’élèvent le dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, après la Mecque et Médine. Pour les Juifs, c’est le mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme. Dans ce site se trouvait le temple de Jérusalem, détruit en 70 par Titus. Le seul vestige du temple de Jérusalem est le mur occidental, appelé aussi Mur des Lamentations. Cette destruction a eu lieu le 9 av dans le calendrier juif, Ticha Be Av, journée de deuil qui a été commémorée cette année le 11 août.

mardi 13 août 2019

Israël et la peine de mort


ISRAËL ET LA PEINE DE MORT

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Dvir Sorek

          Le sujet de la peine de mort revient sur le tapis lors de l'assassinat d’un Israélien, d’un adolescent à fortiori.  À chaque fois qu’un terroriste ne tombe pas sous les balles de la police ou de l’armée et qu'il en réchappe, on aborde en Israël la question du châtiment suprême. Le débat s’ouvrira certainement avec l’arrestation des assassins de jeune soldat de 18 ans, Dvir Sorek. Tsahal et le Shin Bet ont en effet arrêtés à Kfar Beit Khalil, deux terroristes, Nassir Salah Khalil Issafara, 24 ans  et Qassam Aaraf Khalil Issafara, 30 ans, qui auraient perpétré l'attaque et ont confisqué, à des fins d’analyse, le véhicule utilisé pour commettre le meurtre.

dimanche 11 août 2019

L'Iran passe sous l'oeil espion d'Israël


L’IRAN PASSE SOUS L’ŒIL ESPION D’ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


Amos-17

L’information a eu peu d'écho international en raison de l’actualité plus dramatique du moment. Le lanceur Falcon-9 de SpaceX a été tiré depuis la base de Cap Canaveral, en Floride, le 7 août 2019, pour mettre sur orbite dans l’espace, avec succès, le satellite israélien Amos-17 dont l’objectif annoncé est de suivre les activités de Téhéran et d'obtenir des informations sur des sites iraniens. Il s’agit d’un satellite de communication de l’opérateur israélien Spacecom.

Alyah : heurts et malheurs



ALYAH : HEURTS ET MALHEURS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Nous n’avons cessé dans notre site de mettre en garde les candidats à l’immigration sur la nécessité de bien préparer leur alyah, depuis leur pays d’origine, sur le plan psychologique et matériel. Ces mises en garde ont été interprétées comme de l’antisionisme pour décourager les Français qui veulent quitter la France. Or l’alyah est un acte volontaire justifié par des convictions sionistes en dehors de toute contingence matérielle. Comme toute transplantation vers un pays étranger, elle comporte des risques psychologiques même si l’on est prêt moralement à sauter le pas.