Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

mercredi 30 mai 2018

Le populisme du nouveau gouvernement italien


LE POPULISME DU NOUVEAU GOUVERNEMENT ITALIEN
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps

            
Duomo à Milan

          Le visiteur étranger qui déambule dans les rues de Milan ne peut être que surpris car il s'attendait à de l’agitation à la veille de l’entrée en fonction du nouveau gouvernement alors que la rue semble ignorer le changement brutal auquel elle sera confrontée. Les touristes emplissent les rues, les terrasses des cafés refusent du monde tandis que les quartiers à l’écart du centre semblent anesthésiés. Aucune inquiétude ne transpire dans les regards ; les supermarchés travaillent même le dimanche et les prix qui sont proposés étonnent certes les Français mais encore plus les Israéliens car un écart de 40% est visible sur toutes les gammes de produits de base.  

La paix entre Israël et la Palestine par Alain PIERRET



LA PAIX ENTRE ISRAËL ET LA PALESTINE

Par Alain PIERRET

Ancien Ambassadeur de France



Nakba et « droit au retour »

            La violence de la réaction israélienne aux manifestations des habitants de Gaza réclamant le «droit au retour» des exilés a suscité des réactions internationales fortes et compréhensibles [1]. Les Palestiniens – qualificatif réservé aux seuls Juifs de la Palestine mandataire – auraient été chassés de leurs terres lors de la première guerre arabo-israélienne dont on oublie volontiers que les Arabes en furent les initiateurs. En 1948, cela est vrai pour environ la moitié d’entre eux, poussés par les combats à fuir vers les pays voisins après l’indépendance d’Israël proclamée le 14 mai, rapidement reconnue par l’URSS et les États-Unis.


vendredi 25 mai 2018

Objectivité européenne par Michèle MAZEL



OBJECTIVITÉ EUROPÉENNE

La chronique de Michèle MAZEL

            

         Les retombées des événements qui se sont déroulés à la frontière entre Israël et Gaza n’en finissent pas d’empoisonner l’atmosphère et les relations entre l’Etat juif et la plupart des pays de l’Union européenne qui l’accusent de s’être livré à un massacre. C’est en vain qu’Israël multiplie les conférences de presse, que ses ambassadeurs montent au créneau.


Tsahal a organisé une conférence internationale



TSAHAL A ORGANISÉ UNE CONFÉRENCE INTERNATIONALE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright ©  Temps et Contretemps

            

         Certains signes ne trompent pas quand on veut jauger l’état des liens diplomatiques d’Israël avec certains pays étrangers. La participation à une conférence militaire reste le thermomètre qui mesure la chaleur des relations car, si les pays ont des obligations diplomatiques, ils ne sont pas contraints de se compromettre sur le plan militaire. En effet, aucune exigence diplomatique impose de faire partie des invités.  Plus de vingt commandants des forces aériennes du monde sont arrivés en Israël pour participer à la Conférence internationale des Forces aériennes pour commémorer le 70e anniversaire de l'État d’Israël. Le thème de la réunion touchait à la «coopération internationale et la stabilité régionale».

Pas de plan banlieues par Gérard AKOUN



PAS DE PLAN BANLIEUES

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

            

          «Pas de plan banlieues» a déclaré Emmanuel Macron, une claque pour Jean-Louis Borloo et pour tous ceux, responsables politiques, animateurs sociaux et culturels, responsables d’association qui ont travaillé à l’élaboration du rapport «vivre ensemble, vivre en grand pour une réconciliation nationale». Un rapport, faut-il le rappeler, demandé à Jean-Louis Borloo par Emmanuel Macron, il y a environ six mois.

jeudi 24 mai 2018

Les relations israélo-françaises dans la tourmente



LES RELATIONS ISRAÉLO-FRANÇAISES DANS LA TOURMENTE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright ©  Temps et Contretemps

            

          La visite que devait effectuer le premier ministre Edouard Philippe en Israël, les 31 mai et 1er juin a été annulée par la France. L’alibi de «l'agenda intérieur chargé du chef du gouvernement», et notamment les dossiers de la SNCF et de l'audio-visuel public, est un alibi peu crédible. Cette décision a été certainement prise en raison du transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem et des victimes palestiniennes de Gaza à l’occasion de la «grande marche du retour». Et cela étonne d’autant plus que la visite, ajournée sine die.

L'Argentine à nouveau en difficulté financière par Dov ZERAH



L’ARGENTINE À NOUVEAU EN DIFFICULTÉ FINANCIÈRE

Le point économique de Dov ZERAH


Maurizio Macri
            
         Il y a près de deux ans et demi, fin décembre 2015, j’ai appelé votre attention sur la victoire de Mauricio Macri à la présidence de l’Argentine. Il avait pris des engagements forts :
Tant macroéconomiques : relancer l’économie argentine, contenir une inflation de plus de 20 % qui accentue la pauvreté, diminuer le déficit budgétaire…
Que structurels : en finir avec la corruption, ouvrir le pays aux capitaux étrangers, notamment avec la levée du contrôle des changes, supprimer des nombreux contrôles instaurés sur l'économie ainsi que les taxes à l’exportation des produits agricoles, lancer un grand plan d'investissements dans les infrastructures…

Les deux facettes des relations Maroc-Israël



LES DEUX FACETTES DES RELATIONS MAROC-ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright ©  Temps et Contretemps





            Le Maroc se présente sous deux facettes, celle de la rue avec les femmes et les enfants en première ligne qui manifestent contre Israël en piétinant les drapeaux israélien et américain et celle du pragmatisme du gouvernement du Royaume. C’est ainsi que 10.000 manifestants se sont rassemblés à Casablanca en scandant «mort à Israël» pour protester contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, en agitant des drapeaux de l'OLP, et des pancartes portant la mention «Al Qods capitale éternelle de la Palestine», sous l’égide de l’agitateur principal, le groupe islamiste radical al-Adl Wal Ihsan.


mercredi 23 mai 2018

Que sont devenues les "femmes" d'Alain Juppé



QUE SONT DEVENUES LES « FEMMES » D’ALAIN JUPPÉ

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright ©  Temps et Contretemps

            

          Alors que l’élection d’Alain Juppé comme président de la République était pliée pour tous les observateurs, nous avions voulu à l’époque citer les femmes qui participaient à ses côtés à la vie politique française. Elles n’étaient plus des alibis, ni des potiches mais au contraire incontournables au sein des structures politiques. On prédisait aux femmes qui entouraient Alain Juppé un avenir politique de premier ordre, s’il était élu à la présidence. Mais le sort en a voulu autrement. Elles ont toutes suivi une trajectoire politique ou professionnelle différente après la surprise de l’élection d’Emmanuel Macron, parfois loin de la politique.

lundi 21 mai 2018

Ouverture du passage de Rafah grâce aux émeutes de Gaza



OUVERTURE DU PASSAGE DE RAFAH GRÂCE AUX ÉMEUTES DE GAZA

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright ©  Temps et Contretemps
         
Passage frontalier de Rafah

          Les Gazaouis peuvent se vanter d’avoir obtenu un résultat tangible après leurs manifestations. Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a annoncé jeudi 17 mai 2018 la réouverture par décret, pour un mois à l'occasion du Ramadan, du point de passage de Rafah, pour «alléger le fardeau des frères de la bande de Gaza». Le terminal a toujours été sporadiquement ouvert pour quelques jours et la dernière ouverture pendant trois semaines consécutives date de 2013.

dimanche 20 mai 2018

Trop c'est trop par Michèle MAZEL



TROP C’EST TROP

La chronique de Michèle MAZEL

            

          Il faut entendre la meute qui se déchaine contre Israël. Le président turc, apôtre des droits de l’homme et du citoyen (pourvu qu’il soit musulman) affirme qu’à Gaza les Israéliens ont fait pire que les Nazis. Façon de se montrer antisioniste et négationniste à la fois. Ecoutons-le : «Il n’y a pas de différence entre les atrocités subies par le peuple juif en Europe il y a 75 ans et la brutalité dont souffrent nos frères à Gaza». Vous avez bien lu : «Il n’y a pas de différence entre les atrocités subies par le peuple juif en Europe il y a 75 ans et la brutalité dont souffrent nos frères à Gaza».


L'Union européenne tente de s'opposer au diktat américain


L’UNION EUROPÉENNE TENTE DE S’OPPOSER AU DIKTAT AMÉRICAIN
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            
Jean-Claude Junker

          L’Union européenne refuse de suivre les Etats-Unis dans l’application des sanctions contre l’Iran. De toute façon, les sanctions américaines ne pourront pas être pleinement appliquées immédiatement car il existe un temps d’inertie lié à la bureaucratie. L’EU estime avoir fait le point sur les usines nucléaires qui avaient été volontairement mises en veilleuse. Elle est persuadée que les Iraniens ont, jusqu’à présent, scrupuleusement respecté les injonctions qui leur avaient été imposées.


vendredi 18 mai 2018

Erdogan, le véritable Iznogoud



ERDOGAN LE VÉRITABLE IZNOGOUD 

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps


           
      À chaque nouvel épisode conflictuel, on pense qu’on a atteint le fond avec les Turcs et pourtant ils innovent à chaque occasion pour signifier à Israël que d’alliés, ils sont devenus des adversaires redoutables. On ignore les dessous de la realpolitik israélienne mais l’on demande à comprendre ce qui pousse Israël à être systématiquement le paillasson d’un dictateur, apprenti sultan, qui a été jadis un fidèle ami des Occidentaux. Les insultes sont devenues les seuls éléments de débat. Erdogan n’avait pas hésité à comparer Israël au régime nazi «l’accusant d’avoir surpassé Hitler en matière de barbarie». 


Une situation inextricable par Gérard AKOUN



UNE SITUATION INEXTRICABLE

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

            
         Carnage, massacre, bain de sang, tous ces mots et bien d’autres encore ont été largement utilisés pour décrire les dramatiques évènements qui se sont déroulés ce lundi devant les barrières qui séparent Gaza du territoire israélien et devant lesquelles se pressaient environ quarante mille personnes, hommes, femmes, enfants, parmi lesquelles certains espéraient ou s’imaginaient pouvoir les renverser alors que l’armée israélienne avait averti que ses soldats avaient ordre de tirer à balles réelles si nécessaire pour les en empêcher. On est bouleversé à juste titre par tous ces morts et ses blessés mais il faut essayer de comprendre pourquoi il ne pouvait en être autrement.

Slate - Les raisons de la complicité entre la Russie et Israël



SLATE - LES RAISONS DE LA COMPLICITÉ ENTRE LA RUSSIE ET ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

            
          Les amis de l'un sont les ennemis de l'autre. Et pourtant, Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahou ont su trouver des points d'entente.

            Au moment même où Donald Trump annonçait sa décision de se retirer de l’accord nucléaire avec l’Iran et où Israël frappait les bases iraniennes en Syrie, Benyamin Netanyahou était officiellement invité en Russie, le 9 mai 2018, pour assister au défilé annuel du Jour de la Victoire et à la cérémonie de dépôt de couronnes sur la place Rouge –un grand honneur que lui accordait Vladimir Poutine.

Slate - Pourquoi les soldats israéliens tirent sur les manifestants palestiniens



SLATE - POURQUOI LES SOLDATS ISRAÉLIENS TIRENT SUR LES MANIFESTANTS PALESTINIENS

Par Jacques BENILLOUCHE

            Certains expliquent les morts arabes par la panique qui s’est emparée des soldats israéliens débordés face aux émeutiers. En fait, il n’en est rien.



            L’opinion internationale ne comprend pas la situation dramatique qui sévit à Gaza alors que cinquante-neuf morts et 2.400 blessés par balles sont déjà décomptés à l’heure où ces lignes sont publiées. Il est normal qu’à l’étranger, l’opinion soit choquée par une situation qui échappe à un quelconque raisonnement car rien ne s’écrit dans une logique occidentale. À part les guerres officiellement engagées, Israël n’est pas habitué à sévir avec autant de violence, au point que certains comparent Netanyahou à Assad. C’est un contre-sens. Assad tue son peuple ; Netanyahou estime défendre son pays de toute intrusion.

mercredi 16 mai 2018

Le basculement vers le XXIème siècle par Dov ZERAH



LE BASCULEMENT VERS LE XXIème SIECLE

Le point de Dov ZERAH



Accord nucléaire de 2015
            
          La récente décision du président Donald Trump sur l’accord nucléaire iranien a soulevé de nombreux commentaires. Ceux-ci ont principalement porté sur : Le droit international qui semble dépassé. La remise en cause de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien constitue indiscutablement une négation de la signature donnée, une atteinte à la crédibilité de la première puissance au monde, les Etats-Unis. 

Sanglante roulette russe à Gaza par Michèle MAZEL



SANGLANTE ROULETTE RUSSE À GAZA

La chronique de Michèle MAZEL

            

          Au grand casino du Hamas, les jetons ce sont les Gazaouis et ils ne coûtent hélas pas cher.  On les remplace facilement.  Sont-ils tous volontaires ? Ont-ils vraiment le choix ? Cette question, personne ne la pose. D’ailleurs qui se risquerait à répondre autrement que par des slogans ? Ceux qui sont atteints par les balles israéliennes savent que leur famille recevra une compensation financière et qu’ils seront vénérés comme des martyrs.