LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mercredi 29 avril 2015

NOUVEAU GOUVERNEMENT : COMMEDIA DELL’ARTE


NOUVEAU GOUVERNEMENT : COMMEDIA DELL’ARTE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            


          Ce serait comique si la situation n’était pas sérieuse. Nous vivons vraiment dans un théâtre populaire italien où des acteurs, non masqués cependant, improvisent des comédies marquées par la naïveté, la ruse et l'ingéniosité. Nous avons à faire à des comédiens professionnels, des hommes politiques. Benjamin Netanyahou dispose d’un délai jusqu’au 7 mai pour présenter un nouveau gouvernement et il ne se passe pas une journée sans que nous ayons des informations sur la dramaturgie qui se déroule dans les alcôves de la résidence du premier ministre.

LES RÉTICENCES OCCIDENTALES À LA CRÉATION DE L’ÉTAT D’ISRAËL


LES RÉTICENCES OCCIDENTALES À LA CRÉATION DE L’ÉTAT D’ISRAËL

Yom Haatsmaout : jour de l’indépendance

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
         

         
Déclaration d'indépendance le 14 mai 1948
          La mémoire est courte, volontairement courte, pour épouser l’évolution politique du moment. Au bout de 67 années d’existence, l’État d’Israël ne semble plus vouloir se souvenir des réticences occidentales à sa création. Il doit pourtant son indépendance à la bonne volonté des pays de l’Est qui avaient réussi à imposer leurs vues dans l'indifférence de l'Occident. Pour des raisons contradictoires, chacun des pays ne voyait pas d’un bon œil l’émergence d’un intrus au sein du monde arabe, avec le risque de chambouler l’ordre précaire déjà établi. Alors les pays occidentaux ont abandonné Israël aux mains de l'ONU, la laissant décider pour eux. Pour cela, la France a connu des turbulences dans ses relations avec l’État juif, de la haine à l’indifférence, de la réconciliation au divorce, et de la passion à la querelle.      

vendredi 24 avril 2015

MIGRANTS-SUICIDES Par André NAHUM



MIGRANTS-SUICIDES

La chronique de André NAHUM




Huit cents morts avant-hier en Méditerranée. Huit cents  personnes qui s’étaient  entassées sur un simple chalutier en Libye pour atteindre l’Europe de leurs rêves.  Des  hommes, des femmes, des enfants. Jamais la mare nostrum n’avait englouti autant de personnes à la fois. Qui étaient-ils ? 

LES RAVAGES DE LA DÉCOLONISATION Par Jean SMIA



LES RAVAGES DE LA DÉCOLONISATION

Le billet d'humeur de Jean SMIA


Lycée Carnot de Tunis

Qu'elle que soit l'idéologie à laquelle on se réfère, personne ne peut contester que la démocratie n'est pas la structure sociale naturelle d'un groupe d''humains. Parallèlement on constate que tous les drames et conflits qui se jouent actuellement en Orient, au Moyen-Orient et en Afrique prennent leurs sources de la décolonisation. 

samedi 18 avril 2015

LES NAZIS EN TUNISIE À TRAVERS LE JOURNAL D’UN SS



LES NAZIS EN TUNISIE À TRAVERS LE JOURNAL D’UN SS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps




Colonel Walter Rauff

          En cette période de commémoration de la Shoah, il est judicieux de soulever l’histoire des exactions, certes limitées, subies par les Juifs tunisiens durant six mois de novembre 1942 au 7 mai 1943. Mais il est déplacé d'assimiler ces faits à la Shoah car l’extermination systématique des Juifs en Tunisie par l'Allemagne nazie était peut-être planifiée mais n'a pas été effective. C’est à se demander si, par mimétisme, certains Juifs tunisiens ne cherchent pas à dramatiser cet épisode pathétique par une sorte de jalousie morbide vis-à-vis des Ashkénazes. C’est un contre-sens de mettre sur un même plan la Shoah des pays d'Europe et de l'Est avec tout autre événement.

CES PAYS SANS LE MOINDRE JUSTE Par Jean SMIA



CES PAYS SANS LE MOINDRE JUSTE

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Ces pays où même Abraham ne parviendrait pas à trouver le moindre juste. Recep Tayyip Erdogan fait du déni du génocide arménien un motif d'atteinte à la dignité nationale turque. Cette posture est aussi grotesque que serait celle d'un nationaliste français qui, au nom de l'honneur de la France, menacerait de mort toute personne qui affirmerait qu’Henri III ou Louis XIII étaient des homosexuels sodomites.

vendredi 17 avril 2015

UNE PAIX IRANIENNE IDÉALE ? Par André NAHUM



UNE PAIX IRANIENNE  IDÉALE ?

La chronique de André NAHUM


S300 russe

Les conséquences de l’accord-cadre en voie de conclusion entre l’Iran et les grandes puissances ne se sont pas fait attendre. La Russie s’est empressée d’informer Téhéran, qu’elle allait lui livrer les missiles antimissiles S-300 en attente depuis cinq ans en vertu de l’embargo qui avait été imposé alors. Cette arme défensive, particulièrement performante, mettra les installations nucléaires à l’abri d’éventuelles attaques venant d’Israël ou de toute autre puissance. C’est à  dire  que Barack Obama ne pourrait plus  choisir l’option militaire comme  il s’y est engagé, si l’accord venait à ne pas être conclu, ou ne pas être respecté.

mardi 14 avril 2015

L’ACCORD SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN EST UNE FARCE Par Éric LESER, Slate.fr



L’ACCORD SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN EST UNE FARCE

Par Éric LESER, Slate.fr


À en croire les versions présentées à Washington, Téhéran et Paris, les grandes puissances et l’Iran ne sont en fait d’accord sur rien…

Après les autocongratulations ayant suivi l’annonce d’un accord de principe entre les grandes puissances et l’Iran sur le contrôle de son programme nucléaire, les doutes ne cessent de grandir sur la réalité des engagements pris. Car l’accord de principe, non signé, auquel tenait tant l’administration américaine, n’est pas du tout le même selon les versions rendues publiques à Washington, Téhéran et Paris. Le site The Atlantic se demande même s’il y a bien un accord et il n’est pas le seul media à se poser cette question.

ARABES ET ORTHODOXES : CITOYENNETÉ ET LOYAUTÉ



ARABES ET ORTHODOXES : CITOYENNETÉ ET LOYAUTÉ
Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps



La citoyenneté des députés ne se traduit pas uniquement par la détention d’une carte d’identité nationale mais par des actes symboliques qui manifestent leur loyauté vis-à-vis de l’État d’Israël. Les députés à la Knesset ne peuvent pas se considérer comme des citoyens lambda, libres d’agir selon leurs convictions. Ils représentent un État qui attend d’eux, certes de voter et de respecter la loi, mais aussi de se conformer avec loyauté vis-à-vis de lui. Ils ne peuvent pas profiter de la générosité de la Knesset qui leur attribue rémunérations, indemnités, et avantages matériels sans contrepartie morale et les devoirs qui s’y rattachent. Les députés israéliens sont parmi les mieux payés du monde occidental.

samedi 11 avril 2015

LA JOURNÉE HISTORIQUE DU 9 AVRIL EN TUNISIE



LA JOURNÉE HISTORIQUE DU 9 AVRIL EN TUNISIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

         

          Par un hasard du calendrier ou par volonté manifeste, la visite en France du président tunisien Caïd Essebsi a coïncidé avec un épisode peu connu et douloureux de l’histoire franco-tunisienne qui a donné naissance à la journée des Martyrs. Le 9 avril 1938 peut être considéré comme le déclenchement violent des revendications des nationalistes tunisiens et la mise en orbite politique des leaders qui créeront la Tunisie moderne. Cela prouve ainsi que les relations entre la France coloniale et la Tunisie n'ont pas toujours été un long fleuve tranquille.


vendredi 10 avril 2015

DALIL ET JEAN-MARIE SONT SUR UN BATEAU… Par Jean SMIA



DALIL ET JEAN-MARIE SONT SUR UN BATEAU…

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                        

          Ils partagent tous les deux la même inquiétude : celle de voir leurs franges extrémistes s'évaporer. Alors ils décident, chacun depuis son haut-parleur, d'appuyer sur le «détail» qui fait polémique.

LA GUERRE EST DÉCLARÉE CHEZ LES LE PEN Par Gérard AKOUN



LA GUERRE EST DÉCLARÉE CHEZ LES LE PEN

Par Gérard AKOUN



Alors que Marine Le Pen s’efforçait de dédiaboliser le Front National, de le débarrasser de l’étiquette «extrême- droite», d’en faire un parti  de  gouvernement, son père Jean-Marie Le Pen, qui en est le Président d’honneur, s’est chargé de rappeler  les fondamentaux du parti : le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, la haine de la république et de la démocratie.

Cliquer sur la suite pour voir la vidéo de Le Pen chez BFM-TV

mercredi 8 avril 2015

LES MUSULMANS FRANÇAIS SE RADICALISENT



LES MUSULMANS FRANÇAIS SE RADICALISENT
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            


Dalil Boubakeur
          
          Les Musulmans de France donnent à présent l’impression d’une course à la radicalisation. Le modéré recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, par ailleurs président du CFCM (Conseil français du culte musulman) imposé par Nicolas Sarkozy à l’image du Consistoire juif, a décidé d’enfourcher les thèses de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) qui a refusé de faire partie du CFCM. La 32ème rencontre de l’UOIF, qui a eu lieu du 3 au 6 avril,  était axée sur la radicalisation de l’islam en France, l’islamophobie, la laïcité et la liberté d’expression. En soutenant l’idéologie de l’UOIF et en se compromettant avec elle, Dalil Boubaker n’ignore pas qu’il cautionne en fait la radicalisation des musulmans.


L’IRAN, NOTRE AMI, NOTRE ALLIÉ ? Par André NAHUM



L’IRAN, NOTRE AMI, NOTRE ALLIÉ ?

La chronique de André NAHUM


Camp de Yarmouk
Difficile de  comprendre ce qui se passe actuellement au Moyen-Orient. Sur le terrain d’abord. Les malheureux Palestiniens du camp de Yarmouk dans la banlieue de Damas sont encerclés et en partie occupés par l’État islamique qui ne se gêne  pas comme à son habitude pour  décapiter, violer  etc…tandis que Bachar Al Assad les bombarde. Une situation effroyable qui exige une action internationale urgente pour les évacuer. Mais qui s’en soucie vraiment ?

lundi 6 avril 2015

IRAN : TROIS MOIS POUR INFLÉCHIR LES TERMES DE L’ACCORD



IRAN : TROIS MOIS POUR INFLÉCHIR LES TERMES DE L’ACCORD

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Les Iraniens à Lausanne

L’accord avec l’Iran n’est pas encore signé. Il ne s’agit que d’un projet devant se finaliser en juin. D’ici là, rien ne permet d’affirmer avec certitude qu’il sera ratifié en l’état.  Benjamin Netanyahou dispose encore d’arguments pour infléchir, avec ses amis républicains du Congrès, certaines clauses critiques. Le problème est que jusqu’à présent aucun dialogue direct n’a été établi entre Obama et Netanyahou alors que le premier ministre a tout fait pour contourner le président. Il n’est pas certain qu’Obama, de son côté, cherche la confrontation avec le Congrès. 


ÉTAT DES LIEUX DANS LE NEUF-TROIS Par Jean CORCOS



ÉTAT DES LIEUX DANS LE NEUF-TROIS

Par Jean CORCOS



Pour mon émission du 22 mars dernier, je n'ai pas conduit mes auditeurs au Moyen-Orient ou au Maghreb, mais tout près de chez nous, en banlieue parisienne. Le titre choisi était : Education, laïcité, antisémitisme, un état des lieux dans le «Neuf-Trois». Par ségrégation sociale ou en raison de causes plus complexes, la Seine Saint-Denis compte maintenant plus de Musulmans que de Chrétiens, sans parler de la petite minorité juive qui diminue. Dès que l'on franchit le périphérique commence un «autre monde», dont nos medias commencent à se rendre compte, en particulier suite aux incidents en milieu scolaire qui ont marqué les minutes de silence au lendemain de l'attentat contre Charlie Hebdo.

LES PALESTINIENS DANS L’ENFER DJIHADISTE SYRIEN


LES PALESTINIENS DANS L’ENFER DJIHADISTE SYRIEN
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
         
Camp de Yarmouk
          Les Palestiniens paient en Syrie le soutien du Hezbollah au régime de Bachar Al-Assad. Les résidents du camp palestinien de Yarmouk sont assiégés et ne doivent leur salut alimentaire qu’aux secours des Nations Unies. Le camp est à présent contrôlé à 90% par les djihadistes de l’État islamique. La pitié n’entrant pas dans la culture  des militants fondamentalistes, les exactions sont monnaie courante. 

dimanche 5 avril 2015

IRAN : LES CLAUSES D’UN ACCORD A MINIMA


IRAN : LES CLAUSES D’UN ACCORD A MINIMA

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          Selon les différents bords politiques, les avis divergent sur la qualification de l’accord qui a été signé entre les puissances 5+1 et l’Iran. Certains le trouvent moins pire que prévu. Cet accord est a minima pour les Israéliens car selon le porte-parole du premier ministre, Mark Regev : «un meilleur accord est un accord qui démantèle de façon significative les infrastructures nucléaires militaires de l'Iran, qui exige de l'Iran qu'il change de comportement, qu'il cesse ses agressions dans la région, qu'il arrête de soutenir le terrorisme dans le monde entier, et qu'il cesse ses appels répétés à la destruction d'Israël».


samedi 4 avril 2015

IRAN: UN MAUVAIS ACCORD N’EST PAS PRÉFÉRABLE À PAS D'ACCORD



IRAN: UN MAUVAIS ACCORD N’EST PAS PRÉFÉRABLE À PAS D'ACCORD

Par Éric LESER, Slate.fr

En laissant intactes les infrastructures nucléaires et en levant les sanctions économiques, l’accord peut être considéré comme une victoire pour l'Iran. De quoi aviver les tensions grandissantes entre Téhéran d’un côté et les pays arabes sunnites et Israël de l'autre.



vendredi 3 avril 2015

SÉCURITÉ ET VIE PRIVÉE Par Jean SMIA



SÉCURITÉ ET VIE PRIVÉE

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                        

          Aussi extraordinaires qu'imprévisibles, les circonstances du crash de l'A320 posent d'autres questions sur la sécurité publique et pas seulement celle de ne jamais laisser une personne toute seule dans une cabine de pilotage d'avion. Cela remet en question le degré d'intrusion autorisé dans la vie privée de ceux à qui on doit confier la responsabilité de vies humaines. Il est donc question, en plus des pilotes, des conducteurs de trains, des chauffeurs de bus ou d'autocars, des soignants, et tous ces métiers qui ont un pouvoir de vie ou de mort sur leurs passagers ou leurs patients.

IRAN : UN VENT MUNICHOIS SOUFFLE


IRAN : UN VENT MUNICHOIS SOUFFLE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



De report en report depuis 2009, on aura donné tout le temps à l’Iran de se jouer des Occidentaux et de leur chef suprême Obama. Le président Rohani sait qu’il peut tergiverser encore tant que la remontrance américaine reste limitée à de gros yeux. Il est vrai que les solutions raisonnables ne sont pas légion. La méthode forte semble exclue pour les Américains qui se cantonnent à voter de nouvelles sanctions sans portée dissuasive. Israël, quant à lui, ne peut intervenir seul sans le soutien diplomatique américain et sans l’aide massive logistique des États-Unis parce qu’il a besoin des avions ravitailleurs pour ses bombardiers et des bombes GBU-28 de 2,3 tonnes capables de transpercer six mètres de béton.