Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

vendredi 28 février 2014

LES JUIFS ET LES LEÇONS DU PASSÉ


LES JUIFS ET LES LEÇONS DU PASSÉ

Par Jacques BENILLOUCHE

Une analyse pour
 

        C’est une constante chez les Juifs. Ils ne veulent jamais tenir compte des leçons du passé et attendent les dernières extrémités pour jauger des risques qu’ils encourent dans certains pays. Il y aura toujours des personnes pour dire que la situation en Turquie ou en Iran ne justifie pas un départ des Juifs.
       On se souvient qu’à l’avènement de Khomeiny, Israël avait mis à la disposition des Juifs des avions pour leur permettre de quitter leur pays avant l’explosion politique mais ils ont préféré envoyer leurs tapis en Israël pour sauvegarder une partie de leurs biens, estimant que leur vie n’était pas en danger. On se souvient aussi des derniers Syriens qui ont tenu à rester chez eux et qui se sont trouvés bloqués, avec interdiction d’en sortir.

LE NIVEAU ZÉRO DE LA POLITIQUE : LA MOUSTACHE Par Gérard AKOUN



LE NIVEAU ZÉRO DE LA POLITIQUE : LA MOUSTACHE

Par Gérard AKOUN

Judaïques FM


Angela Merkel et la quasi-totalité de son gouvernement se sont rendues en Israël pour tenir une session conjointe avec leurs homologues israéliens. Ces entretiens intergouvernementaux ont lieu une fois par an et se déroulent alternativement en Allemagne ou en Israël. Cet échange qui, au premier abord, peut  paraître étonnant, trouve sa raison d’être dans «la relation spéciale» qui unit les deux pays et permet de comprendre pourquoi Madame Merkel s’est rendue seulement en Israël. En effet elle n’a pas, comme le font tous les chefs d’États européens, inclus dans son périple une visite des territoires palestiniens et une rencontre avec Mahmoud Abbas.
Cliquer sur la suite pour écouter la chronique

jeudi 27 février 2014

ISRAËL CONFIRME SA DOCTRINE VIS-À-VIS DU HEZBOLLAH


ISRAËL CONFIRME SA DOCTRINE VIS-À-VIS DU HEZBOLLAH
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Il n’est pas dans les habitudes de Tsahal, et encore moins du gouvernement israélien, de confirmer ou de démentir les actions de l’aviation militaire contre des cibles ennemies. Le flou est la stratégie toujours utilisée pour rester à l’abri des réactions des chancelleries étrangères, toujours promptes à condamner Israël même lorsque des terroristes sont ciblés. Il semble que les Israéliens aient fait exception, le 25 février 2014, en accréditant, par la voix d’un haut responsable sécuritaire, l'idée de leur responsabilité dans l’attaque aérienne israélienne qui a eu lieu vers 22h30 à la frontière entre la Syrie et le Liban.

mercredi 26 février 2014

L’UKRAINE, LA RUSSIE ET LES JUIFS par André NAHUM



L’UKRAINE, LA RUSSIE ET LES JUIFS

La chronique de André NAHUM

Judaïques F.M 



La révolution pro-européenne de l’Ukraine et la chute du président Victor Ianoucovitch sont un coup dur pour la Russie. Paralysé par les jeux Olympiques qui se tenaient dans son pays, Poutine a encaissé  cette défaite dans le silence. Mais le maître du Kremlin n’est pas homme à subir  une telle humiliation sans y répondre et il réagira sûrement. Sous quelle forme ? Nul ne peut encore le dire et il ne se contentera  certainement pas du rappel de son ambassadeur à Kiev.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

LES JUIFS DE TUNISIE SOUS LA BOTTE ALLEMANDE De Jean-Pierre ALLALI



Une recension de Jacques BENILLOUCHE

LES JUIFS DE TUNISIE SOUS LA BOTTE ALLEMANDE 

De Jean-Pierre ALLALI

copyright © Temps et Contretemps
         
        Ce thème a été peu abordé de manière exhaustive par les écrivains. Plusieurs auteurs ont certes effleuré le sujet dans des ouvrages autobiographiques, sur la base de souvenirs personnels. Mais devant les fantasmes créés par l’occupation de la Tunisie par les Allemands, du 13 novembre 1942 au 7 mai 1943, il devenait nécessaire de témoigner au sujet de cette péripétie dramatique de l’Histoire que certains qualifient à tort de Shoah en Tunisie. En assimilant à la solution finale les problèmes vécus sans commune mesure pendant six mois par des victimes tunisiennes, on insulte en fait les six millions de Juifs morts par la barbarie nazie.


mardi 25 février 2014

LES INFOS TRONQUÉES Par Jean SMIA


LES INFOS TRONQUÉES

Par Jean SMIA

copyright © Temps et Contretemps

«Le journal de Personne» a trouvé le raccourci parfait : «Poutine ou la ruine» qui résume l'avenir des Ukrainiens. Les infos nous présentent des Ukrainiens de la rue, parlant parfaitement le français, tenant des propos modérés et sages, et donnant l'image d'avoir, tous, un niveau culturel élevé. 
Manifestants d'ouest de l'Ukraine

Cependant aucun Ukrainien de l'Est, de culture russe, n'a été sollicité pour exprimer son opinion. Il me semblerait surprenant que ces russophones soient tous favorables au règne de la corruption comme système de gouvernance. C'est ainsi que ce déséquilibre de l'information éveille chez moi une certaine méfiance envers cette empathie incitée par tous les médias à la fois.

lundi 24 février 2014

RADIO KOL-ISRAËL - UKRAINE : LA TENTATION ANTISÉMITE



RADIO KOL-ISRAËL - UKRAINE : LA TENTATION ANTISÉMITE

AU LENDEMAIN DE LA LIBÉRATION D’IOULIA TIMOCHENKO


Journal du 23 février 2014



Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Daphné ROUSSEAU


Ioulia Timochenko n’est pas née de la dernière pluie. Son visage de poupée Barbie et son air enjoué cachent une personne déterminée pour le pouvoir et l’argent mais c’est une vraie nationaliste qui aime son pays. Ses proches occupent à présent les principaux leviers de commande en Ukraine et, en particulier, la présidence du Parlement. 
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

dimanche 23 février 2014

AU VENEZUELA NICOLAS MADURO EST PIRE QUE HUGO CHAVEZ



AU VENEZUELA NICOLAS MADURO EST PIRE QUE HUGO CHAVEZ

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Capriles et Maduro

Les présidentielles, suite au décès de Hugo Chavez, ont eu lieu le 14 avril 2013 à une date choisie symboliquement car elle rappelait qu’Hugo Chavez, écarté du pouvoir par un Coup d’État, était revenu aux commandes le 14 avril 2002 sous la pression de la rue. L’Occident n’attendait rien de ces élections qui ont consacré sans surprise Nicolas Maduro, désigné par Hugo Chavez avant sa mort. 
Le Venezuela a raté l’occasion de choisir un jeune libéral de 42 ans, Henrique Capriles Radonski, qui aurait pu apporter du sang neuf en secouant un pays gangréné par l’idéologie marxiste. Mais Maduro avait axé sa campagne en l'accusant d’être un «agent sioniste» en référence à ses origines juives en tant que petit-fils d’un survivant de la Shoah. 

samedi 22 février 2014

LA FRANCE LIVRÉE AUX HÉRITIERS DE 1793 Par Marianne ARNAUD


LA FRANCE LIVRÉE AUX HÉRITIERS DE 1793
Par Marianne ARNAUD

copyright © Temps et Contretemps



La terreur en 1793

          Lorsqu'une petite majorité de Français (51,62%) a porté François Hollande à la présidence de la République, elle s'était surtout prononcée contre Nicolas Sarkozy que les médias lui avaient présenté comme un président voyou, responsable de la crise qui s'était abattue sur le pays. Elle avait donc choisi le candidat qui lui promettait la fin de la crise et l'apaisement social.

LES LIGNES DE DÉMARCATION Par Jean SMIA



LES LIGNES DE DÉMARCATION

Par Jean SMIA

copyright © Temps et Contretemps


Les pays satellites russes

          Les signes de désengagement des États-Unis de l'Orient Musulman et du Moyen-Orient rendent perméables certains territoires à des approches pour satellisations. Ainsi, l'Union Européenne projetait d'ajouter l'Ukraine à ses adhérents. C'est sans compter sur le fait que la Russie, non seulement n'est pas prêteuse, mais particulièrement jalouse quant à ses satellites. Il est vrai que, paralysé de réactions violentes par Sotchi, Poutine a seulement fait  savoir que les événements en Ukraine sont la «conséquence directe de la connivence de responsables politiques occidentaux et des structures européennes qui ont fermé les yeux sur les actions agressives de forces radicales».


vendredi 21 février 2014

LES GERMES DE LA CRISE UKRAINIENNE



LES GERMES DE LA CRISE UKRAINIENNE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps



Kiev centre-ville

Pour l’économiste ukrainien Volodymyr Vakhitov, professeur à Saint-Petersbourg, «les analyses de la crise politique ukrainienne exagèrent le poids de la tutelle russe». Selon lui, il est illusoire d’affirmer que le pays est physiquement divisé, partagé entre l’Ouest pro-européen et l’Est pro-russe. En fait la révolte contre les autorités est une protestation contre un régime corrompu qui confisque les richesses.

jeudi 20 février 2014

L’OR À SOTCHI, LE SANG À KIEV Par Gérard AKOUN



L’OR À SOTCHI, LE SANG À KIEV

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM


Manifestants à Kiev

Pendant que la fête olympique battait son plein à Sotchi, la police a tiré à Kiev, sur les manifestants de la place de l’indépendance. Plus de 25 morts, des centaines de blessés. On a une impression de déjà vu ; on pense à la Syrie où des manifestations, au premier abord  pacifiques, avaient dégénéré en véritable guerre civile. Quand un gouvernement reste sourd à des revendications populaires, que sa seule réponse est la police anti-émeutes, que la violence va crescendo, il est malheureusement inévitable que les manifestants en viennent à résister en s’armant à leur tour, même si leurs moyens de défense  sont dérisoires.
Cliquer sur la suite pour écouter la chronique

mercredi 19 février 2014

SINAÏ : CONNIVENCES ENTRE ANSAR BEIT AL-MAQDES, LE HAMAS ET LES FRÈRES



SINAÏ : CONNIVENCES ENTRE ANSAR BEIT AL-MAQDES, LE HAMAS ET LES FRÈRES

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps




L’attentat contre le bus des Coréens, à la frontière de Taba, a mis en évidence l’influence au Sinaï d’Ansar Beit Al-Maqdes (Les partisans de Jérusalem), groupe djihadiste créé en 2011 près de la frontière avec Gaza, pendant le chaos qui a suivi la chute du président Moubarak. Mais la destitution de Mohamed Morsi  lui a donné une plus grande importance dans la péninsule du Sinaï.

TUNISIE : LA CONFIANCE MIEUX QUE L’IDÉOLOGIE


TUNISIE : LA CONFIANCE MIEUX QUE L’IDÉOLOGIE
Par Jacques BENILLOUCHE et Jean SMIA

copyright © Temps et Contretemps



Le nouveau gouvernement tunisien entérine l’échec des islamistes au pouvoir. Il prouve que l’idéologie ne suffit pas à gérer un pays qui a faim et que seule la confiance permet de faire la différence. Les Tunisiens ont fait preuve de patience, dans le calme et la discipline, mais ils ont été récompensés au final par un gouvernement apolitique, dirigé par le premier ministre Mehdi Jomaa, qui veille dorénavant aux destinées du pays.

lundi 17 février 2014

ESCALADE TERRORISTE EN ÉGYPTE


ESCALADE TERRORISTE EN ÉGYPTE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

   
         Il est indéniable que l’attentat commis contre un bus touristique à Taba, au Sinaï, à moins de 300 mètres de la frontière israélienne, est un message clair envoyé par les terroristes à la fois aux autorités égyptiennes et au gouvernement israélien. C’est une véritable déclaration de guerre. C’est aussi la preuve que l’insurrection islamiste n’a pas été enrayée malgré les énormes moyens militaires égyptiens autorisés par le gouvernement israélien.

dimanche 16 février 2014

LA FRANCE DANS L’IMPASSE Par Marianne ARNAUD



LA FRANCE DANS L’IMPASSE

Par Marianne ARNAUD

copyright © Temps et Contretemps



Pendant que François Hollande se fait cajoler par Obama aux États-Unis, rien ne va plus en France dont il a voulu être le président exemplaire, où tout part à vau-l'eau. Non seulement le peuple enchaîne les manifestations, chose qui ne s'est pas vue depuis les débuts de la Vème République à ce niveau, mais voilà que le désordre gagne le gouvernement et ses principaux ministères. Jean-Marc Ayrault, Vincent Peillon, Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, Aurore Filippetti et Manuel Valls, autant de ministres contestés jusque dans les rangs de la majorité.

samedi 15 février 2014

IRAK : UN PARADIS POUR LES FEMMES



IRAK : UN PARADIS POUR LES FEMMES

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

                
Forces de sécurité irakiennes

          Les forces de sécurité irakiennes ne lésinent pas sur les moyens en faisant subir aux femmes en détention des exactions incluant toutes les formes de torture, pour «rendre le pays plus sûr». Selon le rapport de HRW (Human Rights Watch), publié le 6 février 2014, des milliers de femmes irakiennes sont détenues illégalement parce que le système judiciaire est gangrené par la corruption. Les aveux sont extorqués tandis que les procédures pénales ne sont pas conformes aux normes internationales. 
         C’est à se demander si les irakiennes ne regrettent pas Saddam Hussein parce que l’intervention américaine a aggravé leur sort. De nombreuses femmes sont détenues pendant des mois, voire des années, sans qu’aucune accusation ne soit retenue contre elles.

RADIO KOL-ISRAËL :INCIDENT À LA KNESSET AVEC L’EUROPE


Radio Kol-Israël 
au micro de Annie GABBAI

INCIDENT À LA KNESSET AVEC L’EUROPE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            
Martin Schulz à la Knesset

          Un incident diplomatique a eu lieu à la Knesset à l’occasion de la visite du président du Parlement européen, Martin Schulz. Le président a commis l’erreur de s’adresser aux députés, en allemand, dans une langue qui résonne encore des mauvais souvenirs de la Shoah. Il a d’abord expliqué qu’il prenait l’engagement qu’il n’y aurait jamais de boycott européen contre l’État juif et que, dans tous les cas, l’Union Européenne se tiendrait aux côtés d’Israël. Il a confirmé le risque des armes nucléaires que développait l’Iran en précisant que ce pays menaçait non seulement Israël mais le monde entier. Quant au problème palestinien il a émis le vœu que des concessions seraient faites afin de parvenir à la paix avec les Palestiniens.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission de Kol-Israël

LE QATAR : UN PETIT ÉTAT QUI A TOUT D’UN GRAND



LE QATAR : UN PETIT ÉTAT QUI A TOUT D’UN GRAND

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps




Le Qatar a toujours affiché son ambition de devenir le leader arabe au Moyen-Orient et il n’hésite pas à axer sa propagande pour remplacer l’Égypte et l’Arabie saoudite comme grande force arabe dans la région. D’ailleurs la création de la chaine de télévision Al-Jazzera en 1996 avait pour objectif d’accompagner et d’accroitre son influence régionale. Il n’a pas le complexe du petit État peu peuplé depuis que le cheikh Khalifa Al-Thani, destitué par son fils Hamad, a modernisé le pays grâce à ses troisièmes réserves mondiales de gaz naturel. Cette manne a poussé le pays à se rapprocher des Occidentaux, des États-Unis en particulier, seuls capables de l’aider à réaliser son rêve de domination du monde arabe mais cela n’est pas du goût de tous ses voisins.

jeudi 13 février 2014

ISRAËL ET LA TURQUIE Par Gérard AKOUN



ISRAËL ET LA TURQUIE

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM


Il semblait à la lecture d’un certain nombre de déclarations faites par Tayyip Erdogan, premier ministre turc, et surtout de celle de son ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoglu, que les relations entre Israël et la Turquie allait s’améliorer. En effet, les deux parties s’étaient mises d’accord sur la somme, qui servirait à indemniser les victimes du Mavi  Marmara ; on a parlé de 20 millions de dollars, et sur quelques autres dispositions.
Il s’agissait, vous vous en souvenez peut-être, de ce bateau, affrété, en mai 2010, par une association «humanitaire» proche du pouvoir, pour forcer «pacifiquement» le blocus de Gaza et qui en avait été empêché par les commandos israéliens. Mais, avant-hier Monsieur Erdogan a exigé aussi la levée du siège maritime de Gaza pour clore définitivement l’affaire. Comment expliquer cette volte-face ? 
Cliquer sur la suite pour entendre la chronique