LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 30 avril 2020

San Remo : La première occasion manquée des Palestiniens


SAN REMO : LA PREMIÈRE OCCASION MANQUÉE DES PALESTINIENS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
          Il est un fait indiscutable que les Palestiniens ont raté de multiples occasions d’obtenir un État indépendant au Proche-Orient ; la première occasion fut celle de San Remo, le 20 avril 1920. La conférence internationale, qui s’était tenue dans cette ville d'Italie, avait pour but de déterminer les limites précises des territoires conquis par les Alliés. En plus de la Grande-Bretagne, de la France, de l'Italie et du Japon, les États-Unis n'avaient participé qu'en tant qu'observateurs car ils n'avaient pas ratifié le traité de Versailles. 

mercredi 29 avril 2020

Coronavirus : deux poids et deux mesures


Billet d’humeur

CORONAVIRIUS : DEUX POIDS, DEUX MESURES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Un drame vient d’avoir lieu au marché Mahané Yehouda de Jérusalem. Un propriétaire de boutique, acculé par les difficultés financières en raison de la fermeture de son commerce et l’inexistence d’aide gouvernementale, s’est suicidé aujourd’hui dimanche, 26 avril. Paix à son âme. On lui avait imposé des règles de confinement qui auraient été normales si des exceptions n’avaient pas eu lieu. Cela aurait été normal si tout le monde était logé à la même enseigne et si deux poids et deux mesures n’avaient pas été appliquées à ce commerçant. Bien sûr, les mesures sanitaires sont indispensables pour vaincre le coronavirus et Israël peut enorgueillir d’avoir le moins de décès par rapport aux pays occidentaux.

mardi 28 avril 2020

Le pire est à venir par Maxime TANDONNET



LE PIRE EST À VENIR

Par Maxime TANDONNET

            

          L’objectif n’est pas de faire peur, mais de se préparer au moins mentalement. Dix millions de personnes au chômage en France, (même «partiel»), soit un tiers de la population active, des centaines de milliers de petits commerces, entreprises de restauration, PME ruinés, plus de 20.000 morts, la liberté d’aller et venir saccagée, l’explosion de violence dans les banlieues : la France comme le monde occidental connait un ébranlement titanesque. Le virus n’est sans doute que l’étincelle qui a mis le feu aux poudres. La crise de civilisation couvait.


dimanche 26 avril 2020

Le risque d'un gouvernement d'inertie nationale


LE RISQUE D’UN GOUVERNEMENT D’INERTIE NATIONALE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le temps mis à rédiger l’accord de gouvernement s’explique à présent par la volonté de Netanyahou de verrouiller à son profit des pans entiers de gouvernance. Il est à craindre que le gouvernement d’union nationale ne finisse par n’être qu’un gouvernement d’inertie nationale. Au fur et à mesure que les détails de l’accord sont dévoilés et que les postes sont répartis, on constate effectivement que Benny Gantz a reculé sur les fronts économiques, constitutionnels et juridiques comme s’il était acculé à conclure rapidement un accord au rabais. Il n’est pas question de procès d’intention mais bien d’une constatation, face à des futurs changements juridiques imposés pour protéger le premier ministre de ses juges.

Les orphelins du parti travailliste israélien



LES ORPHELINS DU PARTI TRAVAILLISTE ISRAÉLIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
Liste Avoda-Meretz aux élections de 2020
   
          Les résultats décevants du parti travailliste aux dernières élections du 2 mars 2020, seulement 3 députés élus, et la décision de leur chef de rejoindre un gouvernement de coalition avec Benny Gantz, ont été reçus comme un coup de tonnerre par les membres du parti. C’est effectivement un drame pour de nombreux militants qui se trouvent tout à coup orphelins de leur structure politique. Les historiens auront à se pencher avec détail sur les raisons qui ont poussé les électeurs à bouder le parti historique qui a fondé l’État et qui l’a dirigé de manière continue de 1948 à 1977. Trois campagnes militaires victorieuses ont émaillé cette période, la campagne de Suez de 1956, la Guerre de Six-jours de 1967 et la guerre de Kippour de 1973 et jamais, les Travaillistes n’avaient subi de revers permettant de remettre en cause leur gouvernance.

Réflexions sur le gouvernement d'urgence nationale


RÉFLEXIONS SUR LE GOUVERNEMENT D’URGENCE NATIONALE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
           

           C’est in extremis avant la commémoration de Yom Ha shoah, la journée souvenir des six millions de victimes juives dans les camps, que le gouvernement israélien d’urgence nationale a été créé. Bien sûr, chaque partie est satisfaite des concessions obtenues qui ont mené à une déclaration commune optimiste. La répartition des ministères a été entérinée et subsiste encore le nom des titulaires ainsi que les présidents des commissions.

jeudi 23 avril 2020

Le Likoud doit songer aux illusions perdues de Balzac



LE LIKOUD DOIT SONGER AUX ILLUSIONS PERDUES DE BALZAC

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
        Voir la mise à jour en fin d'article  
          Ceux qui misent leur avenir sur les sondages risquent d’être déçus car il n’y a pas de plus volatil que l’électeur israélien capable de passer de la gauche à la droite et inversement, sans complexes et avec beaucoup de certitude. De toute façon, les sondages ne donnent qu’une image ponctuelle de l’état de l’opinion ; les sondeurs utilisent d'ailleurs cette raison pour justifier les écarts avec la réalité d'un scrutin. L’avenir israélien, comme celui de tous les pays occidentaux, est peuplé d’embûches qui ne permettent aucune prévision sérieuse.


Il est temps pour Gantz de trancher


IL EST TEMPS POUR GANTZ DE TRANCHER

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Chaque jour une information est publiée faisant état d’avancées dans la mise en place d’un gouvernement d’unité entre le Likoud et Bleu-Blanc, mais en vain. Les négociations s’éternisent et, à chaque pas des négociateurs, de nouveaux obstacles sont mis en avant par Netanyahou. On ne voit pas ce qu’il reste à négocier sachant que sur le plan politique le consensus est acquis. La seule préoccupation reste la volonté du premier ministre d’échapper à la justice et à la Cour suprême. Alors il lambine donnant l’impression de faire preuve de beaucoup de bonne volonté alors que "le temps passe et passe le temps".

Marek EDELMAN : Le héros oublié du Ghetto de Varsovie


MAREK EDELMAN : LE HÉROS OUBLIÉ DU GHETTO DE VARSOVIE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Tous les ans, les Israéliens commémorent le déclenchement de la révolte du ghetto de Varsovie du 19 avril 1943. Marek Edelman, décédé le 3 octobre 2009 à Varsovie, a été volontairement oublié par l’Histoire d’Israël. Toute sa vie, il est resté fidèle à ses convictions sans que la catastrophe de la Shoah ne l’ait fait dévier de ses choix immuables. Né le 1er janvier 1919 et devenu cardiologue, il avait baigné dès sa naissance dans le Bund, le mouvement socialiste juif créé en Pologne. Israël ne veut retenir de cet épisode valeureux que l’héroïsme de son compagnon de combat, Mordechai Anielewicz, sioniste de gauche, avec lequel il avait fondé en 1942 l’Organisation Juive de Combat.

Pawel FRENKEL : l'autre oublié du Ghetto de Varsovie



PAWEL FRENKEL L’AUTRE OUBLIÉ DU GHETTO DE VARSOVIE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

      
          La révolte du Ghetto de Varsovie est le soulèvement armé, organisé et mené par la population juive du ghetto de Varsovie contre les forces d'occupation allemandes entre le 19 avril et le 16 mai 1943. C'est l'acte de résistance juive pendant la Shoah le plus connu et le plus commémoré. En cette journée de commémoration du soulèvement nous rééditons un article qui met en lumière un autre héros du soulèvement.
Pawel Frenkel

          Un héros de la Shoah semble avoir été volontairement oublié alors qu’il a été l’un des instigateurs de la révolte du Ghetto de Varsovie avec Mordechai Anielewicz et Marek Edelman. Il a été victime de la rivalité politique entre la gauche et les nationalistes de droite de l’époque précédant la création de l’État d’Israël. Il a été effacé des manuels d’histoire juive par la volonté des dirigeants historiques de contrôler le passé.


Cliquer sur la suite pour voir une vidéo originale


lundi 20 avril 2020

Dystopie 2035 en Israël par Claude MEILLET



DYSTOPIE 2035 EN ISRAËL

La chronique d'humeur de Claude MEILLET


               

          Les méga-avions survolaient silencieusement Tel Aviv avant d’aller se poser verticalement sur BiBiAirport. Comme partout dans le monde, la cohorte gantée, masquée des passagers, arrivant ou partant, se croisait dans les couloirs transparents à air filtré. Les contrôles de bagages comme les contrôles de police se faisaient en rythme instantané par télé-censeurs. Comme dans tous les pays, les activités sociales, économiques culturelles même, s’effectuaient dans un cadre strict de procédures. Protégeant la sécurité des individus et assurant la régulation indispensable à une vie collective bien huilée.

vendredi 17 avril 2020

Les terroristes finissent toujours par payer la note israélienne


LES TERRORISTES FINISSENT TOUJOURS PAR PAYER LA NOTE ISRAELIENNE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Imad Moughniyeh

          C’est une règle non écrite qui perdure depuis la nuit des temps et surtout depuis la création de l’État d’Israël qui a décidé de s’ériger en justicier des meurtres contre les civils juifs innocents et surtout contre les enfants. «Œil pour œil, dent pour dent» (Exode 21, 23-25). Chacun est puni en proportion du mal qu'il a fait. Mais les Israéliens n’utilisent pas ce principe par vengeance mais pour éradiquer, ou pour le moins freiner, les tentatives d’assassinats de civils désarmés. Les Juifs n’ont pas la culture du meurtre ni celle de la vengeance. Mais tant que la famille Moughniyeh persiste dans ses activités anti-israéliennes, elle sera progressivement décimée.

Le grain de sable qui bloque le gouvernement d'union



LE GRAIN DE SABLE QUI BLOQUE LE GOUVERNEMENT D’UNION

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le miracle n’a pas eu lieu puisque Benjamin Netanyahou et Benny Gantz ne sont pas parvenus, dans la nuit de mercredi 15 avril, à former un gouvernement d'union nationale. Malgré les crises économique et médicale liées au coronavirus, ils n’ont pas réussi à mettre un terme à l’impasse. On s'attendait à ce Gantz soit croqué par le Likoud mais il a résisté en s'appuyant sur ses convictions démocratiques. On reconnait l'officier intransigeant de Tsahal.

jeudi 16 avril 2020

Le pouvoir et la responsabilité par Maxime TANDONNET



LE POUVOIR ET LA RESPONSABILITÉ

Par Maxime TANDONNET

            

          Lors de son allocution du 13 avril, le chef de l’État a prononcé une phrase qui mérite d’être relevée. De mémoire : «Des choses n’ont pas bien fonctionné (dans la crise du covid) nous en tirerons les conséquences». Il est essentiel de rappeler que le pouvoir politique ne se conçoit pas en dehors de la responsabilité. Les deux ne peuvent pas être découplés. Le pouvoir est source de contentement personnel : pour un esprit sain, la satisfaction de servir l’intérêt général ; et pour un cerveau pervers, la pure jubilation narcissique.

Le coronavirus permet à la Turquie de renouer avec Israël


LE CORONAVIRUS PERMET A LA TURQUIE DE RENOUER AVEC ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps

            

          Des informations officielles ont annoncé la vente par la Turquie à Israël d'équipements médicaux pour lutter contre le coronavirus. Ce geste humanitaire pourrait signifier un début de réchauffement des relations bilatérales. La présidence turque a annoncé qu'elle allait répondre «à une demande d'Israël de lui fournir des produits médicaux. Nous procéderons également à un envoi médical aux Palestiniens». Et plus tôt, le journal turc Suzujo avait déclaré que «des développements inattendus se sont produits dans les relations entre Ankara et Tel Aviv, qui ont connu des tensions ces dernières années. La Turquie a décidé d'envoyer du matériel médical, des combinaisons de protection, des gants stériles et des masques en Israël pour des raisons humanitaires».

La fin de la commedia dell'aerte en Israël


LA FIN DE LA COMMEDIA DELL’ARTE EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

         C’est ainsi qu’on peut qualifier la situation qui dure depuis le 9 avril 2019, après les élections qui se sont soldées par un fiasco général. Les scrutins des 17 septembre 2019 et 2 mars 2020, ont été à l’avenant. Aucun clan n’est arrivé à dégager une majorité de 61 sièges. Alors la population est lasse d’une coquetterie stérile qui dure et qui pénalise le pays. La crise sanitaire, doublée d’une crise économique, nécessite le regroupement des énergies et l’abandon des clivages. Netanyahou exigeait l’immunité face aux juges ; il l’aura. De toute façon, la prison pour les grands serviteurs de l’État est inutile. Le président Moshé Katsav, le premier ministre Ehud Olmert et le rav Arie Derhy ont connu les affres de l’enfermement mais l’un est entré dans l’oubli, l’autre cherche à se replacer dans le circuit politique et le dernier officie toujours dans son ministère. La prison ne les a pas changés.

Le coronavirus s'apprête à envahir les pouvoirs judiciaires de la planète par Roland ROTH



LE CORONAVIRUS S’APPRÊTE À ENVAHIR LES POUVOIRS JUDICIAIRES DE LA PLANÈTE

Par Maitre Roland ROTH
Avocat international
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Le coronavirus s’apprête à envahir le pouvoir judiciaire avec la soumission à la justice de litiges, dont la première vague a commencé à déferler. Il ne s’agit pas que de procès entre les acteurs économiques qui se renverront la balle pour justifier leurs violations forcées des contrats par le gel prolongé de toute la machine économique.  Ceux qui s’en sortiront le mieux seront les compagnies d’assurances, qui contrairement à la classe politique, ont su voir de très loin la pandémie venir nous assaillir un jour ou l’autre.

lundi 13 avril 2020

Le chef du Hezbollah en Irak Kawtharani est la nouvelle cible


LE CHEF DU HEZBOLLAH EN IRAK KAWTHARANI EST LA NOUVELLE CIBLE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            

          Les crises sanitaire et économique ne freinent pas l’activité des services de renseignements qui continuent d’agir malgré les événements, par intérêt sécuritaire. Tandis qu’un drone basé au Qatar était chargé, le 2 janvier 2020, de lancer ses missiles Hellfire sur le convoi du général iranien Soleimani, avec succès, un autre drone avait pris en chasse l’iranien Abdul Reza Shalai, l’un des fondateurs des Gardiens iraniens de la révolution, pourvoyeur en armes des milices chiites au Yémen. L’échec américain a été discrètement camouflé car seul l’un de ses proches, Mohammed Mirza, a été éliminé.

La fable des animaux malades revue et corrigée par Claude MEILLET



LA FABLE DES ANIMAUX MALADES REVUE ET CORRIGÉE

La chronique d'humeur de Claude MEILLET


            
          La date s’y prêtait :  1er avril. Recevant par mail la célèbre fable «remasterisée», comme l’écrivait en clin d’œil son auteure, la correspondante en Israël d’un quotidien français, membre intermittente de leur petit cercle, Jonathan n’y résista pas. Cette réponse malicieusement humaine à un cataclysme aveuglément inhumain méritait d’être partagée. Il fit donc suivre au reste du cercle la fable de Jean de la Fontaine, «Les animaux malades de la peste», revue et corrigée par une plume contemporaine.


vendredi 10 avril 2020

Mystères sur l'élimination d'un chef du Hezbollah



MYSTÈRES SUR L’ÉLIMINATION D’UN CHEF DU HEZBOLLAH

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
            
Mohamed Ali Younès

          Le coronavirus a placé au second plan l’élimination, le 4 avril 2020, d’un chef du Hezbollah au Liban-Sud. L’information a été noyée dans le flot des nouvelles sanitaires et économiques. Le Hezbollah n’a donné aucune explication officielle sur les circonstances, non élucidées, de cet assassinat en plein jour qui concerne pourtant une grande figure de la milice. Mohamed Ali Younes, originaire de Jibchit (caza de Nabatiyé), était un dirigeant discret en raison de ses fonctions particulières. Son équipe était chargée au Liban de traquer les «collaborateurs» d’Israël, les anciens et les nouveaux, et même ceux qui faisaient partie jadis des rebelles de l’ALS (Armée du Liban-Sud) soutenus par Israël. Il était par ailleurs chargé de la collecte d’informations militaires.