LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mardi 28 juin 2016

La Turquie et l'Union européenne par Jean CORCOS



LA TURQUIE ET L'UNION EUROPÉENNE

Par Jean CORCOS


Nous venons de vivre le choc du «Brexit», et nos médias nous abreuvent d'analyses et interprétations pour expliquer ce divorce avec l'Union Européenne, que viennent de voter une majorité de Britanniques. Sans donner dans le simplisme et caricaturer leurs motivations profondes, force est de constater, aussi, que la peur de l'immigration a été utilisée au cours de la campagne : bien que le Royaume Uni ne fasse pas partie de l'Espace Schengen, et ne se soit pas comporté de façon particulièrement généreuse face au drame des réfugiés en provenance du Moyen-Orient, le spectre d'une «invasion musulmane» a dû certainement frapper les esprits, après l'arrivée d'un million d'entre eux l'année dernière en Europe. Ceci, joint au vieux serpent de mer de l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne a fourni des «biscuits» aux discours de l'UKIP, parti xénophobe - mais non antisémite.

Le Shabak et le Mossad accusés de gauchisme



LE SHABAK ET LE MOSSAD ACCUSÉS DE GAUCHISME

Par Jacques BENILLOUCHE


copyright © Temps et Contretemps



David Bitan

          L’exemple vient d’en haut, d’un député à la Knesset, pire, du chef du groupe Likoud David Bitan. Le président de la coalition à la Knesset a déclaré que les responsables des principaux corps sécuritaires du pays, le Shabak et le Mossad, «glissaient vers la gauche radicale et se sont transformés en des piliers de la gauche». Le qualificatif de gauche est devenu au fil du temps la pire insulte en Israël oubliant du même coup que le fondateur du pays était David Ben Gourion, figure charismatique de gauche.


lundi 27 juin 2016

La France : d'une initiative de paix à l'autre par Alain PIERRET




LA FRANCE : D’UNE INITIATIVE DE PAIX À L’AUTRE

Par Alain PIERRET
Ancien Ambassadeur de France en Israël


Comme on sait, la proposition avancée par Laurent Fabius d’organiser à Paris une conférence internationale sur le conflit israélo-israélien a beaucoup agité le monde politico-médiatique au moment de la réunion préparatoire tenue le 3 juin dernier.


Israël va tester les imperfections de jeunesse du F-35



ISRAËL VA TESTER LES IMPERFECTIONS DE JEUNESSE DU F-35

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Le premier avion F-35 livré par les États-Unis constitue la toute dernière acquisition de Tsahal. Il fait partie du nouvel escadron, formé exclusivement d’avions F-35, qui sera créé en 2019. Ces avions à réaction de la 5ème génération apportent avec eux des améliorations considérables par rapport au F-16I, en particulier dans le domaine de la furtivité et des instruments embarqués. 14 avions doivent être livrés au cours de l'année 2017.

dimanche 26 juin 2016

L'influence du Brexit sur Israël



L’INFLUENCE DU BREXIT SUR ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

           



          Les Britanniques ont voté et ont décidé de quitter l’Europe ; c’est leur choix et c’est leur responsabilité. Le résultat a été clair : 52% ont choisi la sortie de l’Europe. Pour la deuxième fois dans l'histoire de l'UE, un État membre va quitter le bloc ; le Groenland a été le premier pays à le quitter en 1985. La Grande-Bretagne a voté pour le Brexit pour trois raisons principales: le coût financier élevé pour faire partie de l’UE, le scepticisme quant aux avantages économiques d’une adhésion à la zone euro en difficulté, et le désir d'un plus grand contrôle sur l'immigration. La démocratie implique que les décisions du peuple seront appliquées. Mais selon les premières statistiques les «vieux» ont voté en majorité pour le Brexit alors que les jeunes ont fait le choix de l'Europe car ils craignent les conséquences sur leur avenir.

mercredi 22 juin 2016

Le dynamisme du judaïsme orthodoxe américain



LE DYNAMISME DU JUDAÏSME ORTHODOXE AMÉRICAIN

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps



Ecole SAR

          Il y a des expériences qui peuvent vous réconcilier avec la religion ou du moins avec ses adeptes les moins extrémistes. Il est vrai qu’il est difficile d’être vraiment en phase avec les messianiques parce qu’ils ont tendance à trop interférer dans la vie privée des gens et dans leur vie tout court. Mais les Américains ont une méthode douce pour distiller un judaïsme ouvert et moderne. Il ne s’agit pas bien sûr du judaïsme réformé ou conservateur, considéré par les puristes comme un monde à part, éloigné des textes mais bien du judaïsme orthodoxe moderne.


samedi 18 juin 2016

Levée de boucliers contre Netanyahou



LEVÉE DE BOUCLIERS CONTRE NETANYAHOU

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Gaby Askenazi et Benny Gantz

Tout a commencé lorsque les anciens chefs d’État-major de Tsahal, Gabi Ashkenazi et Benny Gantz ont annoncé le 16 juin leur intention de former un nouveau mouvement social. Ils ont nié qu’il s’agissait d’un parti mais d’un groupe de réflexion. En tout état de cause, Benny Gantz ne peut prétendre, selon la loi, à occuper un poste à la Knesset avant janvier 2018. Les deux généraux ont récemment rencontré l'ancien ministre de l'Éducation, Shai Piron du parti Yesh Atid de Yaïr Lapid, qui a décidé d’adhérer à ce nouveau mouvement en précisant lui-aussi : «Ce n'est pas un mouvement politique et il ne cherche pas à renverser qui que ce soit, et certainement pas Netanyahou. Notre objectif est de créer un programme d'espoir plutôt que de peur». De nombreux militants sociaux ont rejoint les instigateurs de ce mouvement.

vendredi 17 juin 2016

Les relations entre Israël et la Russie


LES RELATIONS ENTRE ISRAËL ET LA RUSSIE
Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


        

          
          Le voyage de Benjamin Netanyahou en Russie a été éclipsé par l’attentat au centre commercial de Sarona à Tel-Aviv. Les observateurs ont tardivement analysé les objectifs de cette visite. A l’occasion de la conférence de presse conjointe, les deux dirigeants ont précisé que leurs discussions avaient été centrées sur la Syrie mais aussi sur le 25ème anniversaire de la reprise des relations diplomatiques. En fait, il s’agissait d’un voile qui avait été mis sur la réalité du combat commun contre Daesh.



Lutter contre le terrorisme en gardant ses valeurs par Gérard AKOUN



LUTTER CONTRE LE TERRORISME EN GARDANT SES VALEURS

Par Gérard AKOUN


Le policier de Magnanville et sa femme

En l’espace d’une semaine trois attentats terroristes, qui ont frappé les esprits, ont eu lieu le premier à Tel-Aviv, le second à Orlando en Floride, le troisième à Magnanville dans la région parisienne. Trois attentats commis par un ou deux tueurs qui se sont, aux Etats Unis comme en France, clairement réclamés de leur appartenance à Daesh. On peut remarquer que l’organisation «Etat islamique» n’a pas fait sien l’attentat de Tel-Aviv, comme si elle craignait, à visage découvert, on peut du moins le supposer, de s’attirer des représailles israéliennes. Mais les buts poursuivis sont les mêmes, faire le plus de victimes, semer l’effroi, semer la terreur.

mercredi 15 juin 2016

Massacres de Sarona et d'Orlando : même horreur



MASSACRES DE SARONA ET D’ORLANDO : MÊME HORREUR

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps



L’horreur n’a plus de frontière. Quelques jours après avoir vécu de près le massacre du marché Sarona, New-York nous reçoit en plein choc d’Orlando. On croyait que depuis 2001 les États-Unis étaient à l’abri du terrorisme grâce aux contrôles stricts aux frontières.  Il n’en est rien puisque le mal s’est infiltré à l’intérieur même d’une communauté musulmane américaine censée être définitivement intégrée. Les Américains ont du mal à comprendre qu'ils sont devenus eux-aussi vulnérables.

Attentats : garder la tête froide



ATTENTATS : GARDER LA TÊTE FROIDE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          Il est impossible de ne pas être pris de colère face à des attentats abjects qui touchent au hasard des victimes dans un restaurant. Il n’y a pas de justificatif, il n’y a pas d’explication, il ne saurait être question de pardonner un jour. À chaque attentat, le débat sur la peine de mort est remis sur le tapis, mais la sanction n'est pas dissuasive. On l’a constaté avec les tueurs au couteau qui savaient qu’ils n’avaient aucune chance d’en réchapper et qui agissaient quand même. La mort est au contraire douce pour tous ceux qui savent que leur vie d’homme est finie. 

Règlement régional du conflit israélo-palestinien ? par Gérard Akoun



RÈGLEMENT RÉGIONAL DU CONFLIT ISRAÉLO PALESTINIEN ?

Par Gérard AKOUN


            
          Comme on pouvait s’y attendre, la réunion internationale qui s’est tenue vendredi à Paris, si elle eut le mérite d’avoir lieu, n’a pas débouché sur des résultats concrets. Mais ce n’était pas le but proclamé, il s’agissait principalement de remettre à l’ordre du jour du calendrier international, une reprise du processus de paix israélo palestinien et de l’actualiser en fonction des changements qui se sont produits au Proche et au Moyen-Orient. 

vendredi 10 juin 2016

Réflexions sur le Ramadan en France



RÉFLEXIONS SUR LE RAMADAN EN FRANCE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

       
Ramadan face à la grande mosquée de Paris

          En reportage à Paris, je n’ai pas souvenance d’avoir vu les medias se polariser avec autant de sollicitude sur les questions du Ramadan en France. Cette nouveauté sacrifie à la mode actuelle qui consiste à s’intéresser à tout ce qui touche à l’islam en France. Les journaux nationaux titrent sur le Ramadan qui touche une population de cinq millions d’individus. Pour Slate, «dans les médias, le ramadan n'est plus ce corps étranger qu'il faut traiter» 


La conférence de Paris et ses espoirs



LA CONFÉRENCE DE PARIS ET SES ESPOIRS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          La conférence sur la relance du processus de paix israélo-palestinien s’est tenue à Paris, le 3 juin, sans la présence des deux protagonistes. 29 pays et organisations internationales s’étaient réunis pour relancer le processus de paix moribond. Autour de François Hollande, organisateur de la réunion, toutes les pointures internationales se côtoyaient. Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations unies, siégeait avec le secrétaire d’État américain John Kerry, et la chef de la diplomatie européenne Frederica Mogherini ainsi que la plupart des ministres des affaires étrangères.