LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

vendredi 30 novembre 2018

La tête de Saleh Al-Arouri du Hamas est mise à prix par les Américains



La tête de Saleh Al-Arouri du Hamas est mise à prix par les américains

Par jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps


Le département d'État américain a offert, le 13 novembre 2018, une récompense de cinq millions de dollars pour des informations permettant d'identifier ou de localiser Saleh al-Arouri, chef adjoint du bureau politique du Hamas, ainsi que deux responsables militaires du Hezbollah,  Khalil Yusif Mahmoud Harb et Haytham Ali Tabatabai. 
Saleh al-Arouri est un haut dirigeant aux nombreuses activités. Il est en particulier au centre de rencontres avec les services de renseignements égyptiens dans le cadre de la négociation d'un accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah. Mais il est plus connu en tant que figure majeure dans l’établissement de liens entre le Hamas, le Hezbollah et l’Iran. 

jeudi 29 novembre 2018

La politique israélienne n'est pas un chemin pavé de roses !



LA POLITIQUE ISRAÉLIENNE N’EST PAS UN CHEMIN PAVÉ DE ROSES !

Par Arie AVIDOR
Ancien ambassadeur d'Israël


Benny et Revital Gantz

C’est ce qu’apprennent à leurs dépens l’ex chef d’Etat-major général de Tsahal, Benny Gantz et son épouse Revital. Ayant à peine terminé sa période de gel (trois ans au terme de ses fonctions à la tête de Tsahal) et n’ayant, par conséquent, pas encore prononcé une seule phrase de caractère politique ni opté à ce stade pour aucun parti, le très populaire Gantz est d’ores et déjà considéré dans les sondages comme le «joker» des prochaines élections valant à lui seul plus de 10 sièges à la Knesset (sur 120).

mercredi 28 novembre 2018

La coalition de Netanyahou fragilisée



LA COALITION DE NETANYAHOU FRAGILISÉE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            
Knesset

          Depuis le départ du gouvernement d’Avigdor Lieberman, la coalition a été réduite à 61 députés soit une voix de majorité. C’est insuffisant pour agir en toute liberté. Il est à craindre que les micros partis n’en profitent pour faire un chantage politique afin de monnayer leurs voix contre des avantages sonnants et trébuchants. D’ailleurs, face au danger d'un vote minoritaire, la coalition a été contrainte de retirer deux projets de loi qui devaient être approuvés le 26 novembre. Le projet de loi sur la loyauté dans la culture, qui devait autoriser la suppression du financement gouvernemental à toutes les institutions qui ne se montreraient pas «loyales». La coalition a dû capituler car il n’y avait pas suffisamment de voix pour garantir son adoption.

La clash sino-américain par Dov ZERAH



Le clash sino-américain

Le point économique de  Dov ZERAH



Il y a dix jours, à Port-Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, une réunion de l’Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (CEAP), en anglais Asian-Pacific economic cooperation (APEC), s’est terminée dans une grande confusion, sans communiqué commun, pour la première fois depuis sa création en 1989.
La CEAP regroupait initialement quinze pays bordant le Pacifique, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Chine, les Etats-Unis, Hong Kong, le Japon, la Nouvelle-Zélande, Taïwan, et les dix pays de l’Association des nations du Sud-est asiatique (ASEAN) (la Birmanie, Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande, Singapour et le Vietnam).

La brigade de commandos sur deux fronts



LA BRIGADE DE COMMANDOS SUR DEUX FRONTS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            

          Tsahal se veut prévoyant et met sur le même plan des risques à la fois le Hamas et le Hezbollah, sans distinction de priorité. C’est pourquoi il vient de lancer un grand exercice d’entraînement commun à trois unités d’élite, Maglan, Egoz et Duvdevan, qui constituent l’ossature de la brigade de commandos, en prévision d’un éventuel conflit sur deux fronts.

lundi 26 novembre 2018

La marine française au large de la Syrie face à la menace russe



LA MARINE FRANÇAISE AU LARGE DE LA SYRIE FACE À LA MENACE RUSSE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps

Le Dupuy-de-Lôme

Le Dupuy-de-Lôme est un navire collecteur de renseignements de la marine française, travaillant pour la direction du Renseignement militaire (DRM). Il vient de rejoindre dans les eaux syriennes, le porte-avions à propulsion nucléaire, USS Harry S. Truman. Ce navire a été spécialement étudié pour répondre au besoin du recueil de renseignements d'origine électro-magnétique (ROEM) depuis la mer : interception, analyse, goniométrie et écoute des communications radios (COMINT), interception, analyse et goniométrie des signaux radar (ELINT), pour des missions de longue durée.


dimanche 25 novembre 2018

Quand l'actualité se fait trop riche par Michèle MAZEL



QUAND L’ACTUALITÉ SE FAIT TROP RICHE

La chronique de Michèle MAZEL


Photo des 15 saoudiens impliqués

Il se passe tant de choses ces jours-ci dans le monde, et en France en particulier, que les médias ne peuvent pas tout évoquer. Il y a des priorités à respecter. Ainsi l’affaire Khashoggi. Les autorités françaises viennent d’interdire l’accès de l’hexagone aux dix-huit saoudiens soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat. Des Saoudiens qui sont emprisonnés dans les geôles du royaume, dont ils ont peu de chance de sortir vivants mais là n’est pas la question.

samedi 24 novembre 2018

Nomination politique à la tête de Tsahal



NOMINATION POLITIQUE À LA TÊTE DE TSAHAL

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
        
Eyal Zamir et Nizan Alon

          Dès sa prise de fonction comme ministre de la défense, Benjamin Netanyahou a immédiatement procédé à la nomination du chef d’État-major adjoint, Eyal Zamir. Le choix ne s’est pas fait sur la qualification militaire du candidat mais sur sa proximité avec le premier ministre. Le nouveau général nommé est loin d’aligner les états de services des autres candidats. Il ne faut pas être expert militaire pour comparer deux CV.


La leçon faite aux Nippons par Jean SMIA



LA LEÇON FAITE AUX NIPPONS

Le billet d'humeur de Jean SMIA


L’un des point d’honneur majeur des Japonais est de ne pas perdre la face. Or, pour un chef d’entreprise japonais, licencier constitue un des pires constats d’échec. Lorsque la situation de Nissan nécessitait impérativement des milliers de licenciements, aucun de leurs «grands patrons» n’a eu le courage d’assumer cette décision et, comme en Tunisie, à l’époque où la mère de famille juive demandait à sa voisine musulmane ou maltaise de lui allumer le four pour que les enfants mangent chaud la shabbat à midi, les Japonais ont demandé à Carlos Ghosn de se charger de la besogne.

Le Liban prend au sérieux la menace israélienne



LE LIBAN PREND AU SÉRIEUX LA MENACE ISRAÉLIENNE
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps


Général Joseph Aoun

Le Liban semble mesurer le danger de l’activisme du Hezbollah influant sur la situation sécuritaire au Moyen-Orient. Dans une sorte de réponse à notre article de Temps et Contretemps [1], le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a exhorté ses troupes à «rester en alerte le long de la frontière-sud» estimant que la «stabilité sécuritaire actuelle est le résultat des actions contre les cellules terroriste». 


La France en pleine crise de gouvernabilité



LA FRANCE EN PLEINE CRISE DE GOUVERNABILITÉ

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps
          

          La France est ébranlée par une crise de gouvernabilité. Le gouvernement est confronté à une indiscipline et à une  attaque de la démocratie qui rendent l’État ingouvernable, avec le risque de tout emporter. On se demande s’il ne faudra pas trouver de nouveaux arts de gouverner. La situation semble inextricable en France car il devient difficile d'appliquer une réforme sans susciter des remous et des blocages. Parce que le Parlement est constitué de godillots, donc faible, il ne dispose d’aucun pouvoir de contestation ou de critique face au gouvernement et surtout face au Président. Certains pourraient se poser la question sérieuse de l’intérêt d’une institution parlementaire aussi pléthorique. C’est d’ailleurs pour cela qu’une réforme réduisant à 400 le nombre des députés (actuellement au nombre de 577) est prévue sans que cela ne mène à une grande contestation. Elle réduira les coûts administratifs et ne prêtera pas à conséquence sur le plan démocratique.

jeudi 22 novembre 2018

Au-delà de la Grande Muraille par Dov ZERAH



AU-DELÀ DE LA GRANDE MURAILLE

Le point économique de Dov ZERAH


Il y a un an, le 24 octobre 2017, j’appelais votre attention sur le XIisme. En six ans, Xi Jinping a pris le contrôle, voire a accaparé tous les pouvoirs chinois ; il a cantonné le rôle du Premier ministre, circonscrit, voire supprimé les oppositions, remis en cause le principe de la direction collective du parti communiste, renforcé la présence des membres de son courant au sein des instances dirigeantes, développé une pensée unique, réduit les libertés notamment par un contrôle très strict de l’internet…

mardi 20 novembre 2018

Les dessous du revirement de Bennett après le tsunami créé par le Hamas



LES DESSOUS DU REVIREMENT DE BENNETT APRÈS LE TSUNAMI CRÉÉ PAR LE HAMAS

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps

Etat-major de Tsahal

Les hommes politiques estiment toujours que les sondages n’apportent rien et ne sont pas fiables. Pourtant ces derniers illustrent l’état de l’opinion publique à un instant précis. Mais, même s'ils veulent les ignorer,  les sondages ont souvent raison des hommes politiques. Avigdor Lieberman, qui était mal classé dans l’opinion, a cru faire un coup de génie en démissionnant afin de ramener à lui les purs et les durs de la droite nationaliste, égarés au Likoud. Or la déception fut grande car il n’a pas progressé dans les sondages qui lui attribuent autant de députés, six, en cas d’élections anticipées.

La chasuble des cocufiés par Jean SMIA



LA CHASUBLE DES COCUFIÉS

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Tous les âges et tous les métiers ont communié leurs espoirs trompés et leur déception des promesses dévoyées. Cette population qui a subi toutes les tromperies politiques imaginables depuis plusieurs décennies, que personne ne représente plus dans les assemblées d’élus, et qui n’a aucun autre moyen pacifique (pour l’instant) de clamer son mécontentement. Et espoirs déçus, déceptions et incohérences se sont cumulés depuis plus de 15 ans.

Gaza : Retour sur une semaine imprévisible



GAZA : RETOUR SUR UNE SEMAINE IMPRÉVISIBLE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            
Lieberman avec l'Etat-major de Tsahal

          Personne n’aurait pu imaginer les péripéties d’une telle semaine qui s’est soldée par la démission du ministre de la défense, Avigdor Lieberman, et la mini-victoire politique du Hamas qui n’en espérait pas autant. Il s’agit bien d’un tremblement de terre politique avec des répercussions sur le gouvernement israélien fragilisé, sur les relations internationales d’Israël et sur l’avenir sécuritaire avec le Hamas.

dimanche 18 novembre 2018

L'Iran crâne mais la potence fonctionne bien


L’IRAN CRÂNE MAIS LA POTENCE FONCTIONNE BIEN
Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            
Rohani avec les chefs du Parlement et de la Justice, Ali et Sadek Larijani

          Le président iranien Hassan Rohani crâne mais il use surtout de la méthode Coué en déclarant que les sanctions américaines n’ont aucun effet : «Les sanctions n'ont eu aucun impact sur notre économie car l'Amérique a déjà utilisé toutes les armes à sa disposition et qu'il n'y avait rien de nouveau à utiliser contre nous». Il a souligné que les États-Unis venaient de publier une longue liste de banques, leurs succursales, les compagnies aériennes et leurs avions, ce qui montre qu'ils ne font «qu'essayer d'influencer psychologiquement la nation iranienne».

Une armée européenne ? par Jean SMIA



UNE ARMÉE EUROPÉENNE ?

Le billet d'humeur de Jean SMIA


OTAN

Contre qui ? Pour contraindre qui à faire quoi ? Une armée de mercenaires ou de conscrits ? Ils vont se parler en quelle langue, à présent que les Anglais ne sont plus européens ? Il est vrai que depuis 1949, nombre de changements et d’événements (y compris la guerre du Kosovo) ont grandement contribué à la tombée en désuétude d’une sénile O.T.A.N. créée en 1949.

jeudi 15 novembre 2018

Israël : Confusion au sommet et le Hamas maître des horloges


ISRAËL : CONFUSION AU SOMMET ET LE HAMAS MAÎTRE DES HORLOGES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps

Lieberman et le chef d'Etat-major


Le ministre israélien de la Défense a démissionné. Cette démission était dans l’air depuis longtemps car le conflit avec le premier ministre était devenu public. Lors de sa conférence de presse du 14 novembre, Avigdor Lieberman a qualifié l'accord de cessez-le-feu avec le Hamas et les autres factions palestiniennes à Gaza de «capitulation au terrorisme», et il a confirmé qu’il avait beaucoup de désaccords avec le Premier ministre Netanyahou sur les questions de sécurité.