ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 6 juillet 2014

SOMMES-NOUS DEVENUS DES BÊTES COMME EUX



SOMMES-NOUS DEVENUS DES BÊTES COMME EUX

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


La police israélienne vient d’annoncer le 6 juillet qu’elle avait arrêté six jeunes nationalistes juifs accusés d’être les meurtriers du jeune palestinien. L’enquête se poursuit. 



          Nous avons tous éprouvé une colère indicible après l’assassinat des trois jeunes adolescents près de Hébron. C’était impardonnable et les auteurs de ce crime abominable ont été qualifiés de bêtes assoiffés de sang car ils ont été capables de tuer des innocents de sang-froid. La vengeance était sur les lèvres de chacun de nous ; chacun préconisant sa propre voie sans pourtant y croire vraiment : instituer la peine de mort, engager la destruction du village des assassins, procéder au bombardement massif de Gaza sinon à son éradication.



La Loi du Talion


Mais c’était sous le coup de la chaude colère liée à notre incapacité de ne pas les avoir sauvés. C’était si facile de s’en prendre à de jeunes étudiants talmudiques désarmés, dont la tâche était de découvrir Dieu, ce même Dieu reconnu par les islamistes du monde entier.
Alors la «Loi du Talion», datant de 1730 avant notre ère dans le code d’Hammourabi, roi de Babylone, a donc inspiré ceux qui voulaient inciter à la vengeance individuelle pour que la peine soit identique au crime commis. Mais la violence n’est pas dans notre culture, dans la culture juive. La victoire de 1945 avait marqué la fin de la tyrannie nazie sauf pour les milliers de Juifs survivants des camps, pour qui la guerre ne faisait que commencer avec la mise en place d'une vengeance implacable.

Les survivants de la Shoah avaient donc décidé de prendre les choses en main, non pas en s’attaquant indistinctement à des innocents mais en pourchassant les tortionnaires, les vrais coupables. Plusieurs exécutions furent effectuées par le groupe des «Vengeurs» mais l’impact fut réduit car les Juifs se sentaient mal dans la peau d’assassins de sang-froid. Plus près de nous, le gouvernement israélien avait décidé l’éradication des Palestiniens qui avaient abattu les athlètes de Munich. Cela a pris plusieurs années mais tous furent trouvés et exécutés. Mais les Israéliens ne se sont jamais pris à des civils palestiniens de manière aveugle, ni même à des athlètes arabes pour venger ceux qui étaient tombés sous les balles des terroristes.

Des colons inconscients

Jeune palestinien assassiné

Or un groupe d’inconscients ont décidé le 1er juillet de kidnapper un adolescent palestinien pour le mettre à mort à la manière de ces mêmes barbares qu’on condamnait hier. Œil pour œil et le monde finira aveugle avait dit Gandhi! Selon les Palestiniens, Muhammad Hussein Abu Khdeir, un garçon de 16 ans habitant de Shuafat à Jérusalem-Est, a «été enlevé et assassiné par des colons». Ils rapportent que trois hommes ont introduit de force le garçon dans un véhicule. Le corps du garçon palestinien, bardé de coups de couteau, a été trouvé carbonisé dans la forêt de Jérusalem, dans le cadre «d'un acte de vengeance présumé», selon la police.
Lieu de la découverte du corps du Palestinien

Le capital de sympathie accumulé par Israël durant ces derniers jours a été dilapidé en quelques heures, surtout après le défilé à Jérusalem de centaines de militants d’extrême-droite  qui ont réclamé vengeance en criant «mort aux Arabes». Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a immédiatement condamné le meurtre du jeune Palestinien : «Il s'agit d'un acte horrible et barbare. Ce ne sont pas nos manières et je suis certain que nos forces de sécurité déféreront les coupables devant la justice. J'appelle chacun à faire preuve de retenue.»

On imagine mal comment un jeune Juif a pu porter des coups de couteau mortels à un jeune arabe, de sang-froid, sauf à être considéré comme une bête comme les autres. Ses parents sont à plaindre car ils ne l'ont certainement pas éduqué dans ce sens.  Ce n'est pas par mansuétude pour les Arabes que ce crime est condamnable mais par pragmatisme car il risque d’entraîner un nouveau cycle d’assassinat-répression et de mettre en danger tous nos enfants. Quoi de plus simple en effet que de tuer un jeune innocent dans la rue, sur le chemin de l’école ou du supermarché. 
Patrouille de  Juifs des implantations

Les dirigeants nationalistes juifs qui ont autorisé cet acte, ou qui l’ont cautionné, portent un coup fatal à la sécurité dans le pays car dorénavant tout adolescent juif isolé deviendra une cible pour ceux qui voudraient se venger. Il faudra donc s’attendre à d’autres jours sombres dans le pays.
La vengeance ne doit s’appliquer qu’aux seuls commanditaires des assassinats et non contre des cibles innocentes. La morale juive ne peut admettre des crimes de haine d’une telle ampleur et d’une telle inefficacité. Certes, la vengeance est un signe de souffrance et d’impuissance mais comme disait Confucius : «Celui qui recherche la vengeance devrait commencer… par creuser deux tombes.»


11 commentaires:

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Vous citez Confucius, je vous citerai Jésus, au jardin de Getsemani, sur le mont des Oliviers, la nuit de son arrestation : "Remets ton épée à sa place, car ceux qui prendront l'épée périront par l'épée." (Mat 26-52)

En vous souhaitant à vous et à tout le peuple israélien que cette escalade de la violence s'arrête au plus vite.

Daphna Poznanski a dit…

Cher Jacques, j'ai peine encore à croire que l'un des nôtres a pu se conduire ainsi, nous souillant tous de son crime.

Daphna Poznanski a dit…

Cher Jacques, je peine encore à croire que l'un des nôtres a pu agir ainsi, nous souillant tous de son crime.

Anonyme a dit…

Ce garçon était innocent! Cet acte n'est que de la vengeance aveugle. Ceux qui ont fait cela ne doivent pas avoir de conscience. Pour frapper, il faut viser le Hamas de bas en haut afin qu'il comprenne qu'il doit en finir avec ses méthodes de terroristes. Luc

Anonyme a dit…

Il serait plus prudent de se prononcer lorsque les coupables seront connus. On risque d'avoir des surprises. Ça ne ressemble tellement pas à Israël. Les coups de couteau ce n'est pas noté spécialité.

kravi a dit…

Il semble que vous vous soyez un peu trop précipité. En attendant les résultats de l'enquête, voici :
http://danilette.over-blog.com/article-crime-d-honneur-palestinien-impute-aux-juifs-l-ignominie-124051443.html

Anonyme a dit…

Je remarque qu il n'y a que nous qui avons encore ce genre de scrupules.Lisez les commentaires sur l'assassinat des 3 jeunes juifs et vous verrez ce dont je parle.

Éveline Goldstein a dit…

combien ont crié "mort aux arabes" comme on criait "mort aux juifs" il n'y a pas si longtemps? combien? la haine est la maladie la plus contagieuse et la plus répandue de l'humanité... la vengeance est un fruit pourri, celui qui en mange nous entraîne vers la pourriture... les émotions doivent être contrôlées, la dignité gardée.

andre a dit…

Et si vous attendiez les résultats de l'enquête ?

Jean Corcos a dit…

Cher Jacques,
Depuis la publication de votre article, les Israéliens - Etat comme société civile - ont réagi de manière remarquable ; ainsi, dix fois de plus de manifestants mercredi que pour celle de l'extrême droite du mardi ... dans la première, on a défendu la coexistence des communautés, et ils n'étaient que quelques centaines à crier "mort aux arabes" la veille !

Avraham NATAF a dit…

A se trouver entre 2 pôles, on risque de perdre ses idées; quelque soit l'horreur, les parents doivent être dévastés, après avoir soutenu, éduqués avec des moments difficiles comme le quotidien en Israël pour trouver leurs enfants détruits par de mauvaises fréquentations. Cela fait mal