LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 30 juillet 2015

LA TURQUIE ENTRE EN GUERRE Par André NAHUM



LA TURQUIE ENTRE EN GUERRE

La chronique de André NAHUM


Sur les lieux de l'attentat-suicide à Suruç en Turquie, le 20 juillet 2015.

Mais contre qui ? Essayons d’y voir un peu plus clair. Il y a quelques jours, un attentat, du côté turc de la frontière syrienne, tuait 30 Kurdes et en blessait plusieurs autres. Les Kurdes ont soupçonné les services  turcs d’être derrière cet attentat et en représailles, leur PKK  assassina deux policiers qu’il accusait d’en être les auteurs ou les instigateurs.


LA TUNISIE AU BAN DES ÉTATS-UNIS


La Tunisie au ban des états-Unis
par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


Malgré tous les efforts déployés par le nouveau gouvernement, la Tunisie reste suspecte aux yeux des Américains. La rédaction du journal américain New York Times a critiqué ouvertement le président de la République, Caïd Essebsi, pour avoir engagé son pays sur une voie non démocratique en décrétant «l’état d’urgence» qui lui donnerait le pouvoir de limiter «beaucoup de libertés pour lesquelles les Tunisiens avaient combattu Zine al-Abidine Ben Ali». 

mardi 28 juillet 2015

ON N'OUBLIE RIEN DE RIEN : ON S'HABITUE, C'EST TOUT Par Jean SMIA



ON N'OUBLIE RIEN DE RIEN : ON S'HABITUE, C'EST TOUT

Le billet d'humeur de Jean SMIA


                    
Villa "Aurore", résidence du roi Fahd d'Arabie Saoudite situé à Vallauris dans le Golfe Juan.

          La première école de dhimmitude vient de s'installer à Golfe Juan. Il s'agit d'y enseigner les bonnes attitudes des dhimmis. C'est une bonne chose car cela évitera aux enfants traumatismes et déceptions issus de la croyance qu'ils peuvent jouer sur la plage pendant les vacances d'été alors que leur statut ne permet pas leur présence à cette plage. Il serait temps qu'en plus des panneaux et drapeaux «baignade dangereuse» on inaugure un nouveau un signe distinctif sur la totalité de nos plages : «autorisées aux dhimmis».

samedi 25 juillet 2015

LE MODE D’INTÉGRATION À L’ANGLAISE EN QUESTION Par Gérard AKOUN




LE MODE D’INTÉGRATION À L’ANGLAISE EN QUESTION

Par Gérard AKOUN 
Judaïques FM


Dans un discours prononcé lundi 20 juillet, le premier ministre, David Cameron, a remis en question le modèle britannique d’intégration des populations  immigrées dans son pays. Vous n’êtes pas sans savoir que jusqu’à présent, dans les grandes villes anglaises, vivent côte à côte, dans des quartiers qu’on peut presque qualifier de micro ghettos, sans se rencontrer, des populations très diverses. Dans ces quartiers, leurs habitants pouvaient jusqu’à aujourd’hui conserver leurs habitudes de vie, leurs mœurs, leur culture, leur religion.

vendredi 24 juillet 2015

LES DÉS SONT JETÉS Par André NAHUM



LES DÉS SONT JETÉS

La chronique de André NAHUM




Cette fois ça y est. Tout le monde est content. Le Conseil de sécurité de l’ONU a entériné l’accord conclu entre l’Iran et les 5 + 1 nations. L’Union Européenne exprime sa satisfaction et va travailler maintenant à instaurer la paix entre Israël et les Palestiniens, à sa manière évidemment.


L’OCCIDENT ORGANISE L’ASSAUT ÉCONOMIQUE SUR L’IRAN


L’OCCIDENT ORGANISE L’ASSAUT ÉCONOMIQUE SUR L’IRAN
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

           

Les puissances occidentales n’ont pas perdu de temps pour décider l’assaut économique sur l’Iran alors que l’accord n’est pas encore paraphé par le Congrès américain. Barack Obama se méfie pourtant d’un Congrès qui pourrait contrer son projet, d’autant plus que Benjamin Netanyahou est à la manœuvre pour obtenir son rejet car, selon lui, «l’accord nourrit la machine de la terreur iranienne». 

mardi 21 juillet 2015

SLATE : AMI MOYAL, LE CHERCHEUR PAR QUI LE SCANDALE DES ÉCOUTES DE LA NSA EST ARRIVÉ



SLATE : AMI MOYAL, LE CHERCHEUR PAR QUI LE SCANDALE DES ÉCOUTES DE LA NSA EST ARRIVÉ

Par Jacques BENILLOUCHE, Slate.fr

Cet israélien s'est spécialisé dans toutes les techniques de reconnaissances vocales. Au point d'intéresser les plus grandes agences de renseignement du monde, dont la NSA.



Les récentes révélations de Wikileaks sur les écoutes des présidents français par la NSA, publiées par Liberation et Mediapart, nous ramènent sur les traces de l’homme à l’origine de ces prouesses techniques. Le professeur israélien Ami Moyal m’avait reçu en 2014 dans son bureau de l’Université d’Afeka, au nord de Tel-Aviv. Il a gardé la simplicité de ses origines modestes, lui dont les parents ont émigré du Maroc dans les années 1960 pour s’installer au sud du pays, à Ashdod, avec toutes les difficultés d’intégration que les communautés séfarades d’Afrique du Nord ont connues.

FISSURES DANS L’UNANIMITÉ CONTRE L’ACCORD IRANIEN



FISSURES DANS L’UNANIMITÉ CONTRE L’ACCORD IRANIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Les dirigeants israéliens de l’opposition ont été en phase avec le gouvernement, de manière unanime, pour rejeter l’accord signé avec l’Iran. Le chef en titre, Itzhak Herzog, ainsi que Tsipi Livni et Yaïr Lapid, ont condamné ce qu’ils ont qualifié de mauvais accord. Mais passé le délai de grâce, des failles apparaissent dans cette unanimité et des distorsions politiques s’expriment à présent au grand jour. Contrairement à la tradition politique israélienne qui s’applique dans les moments  difficiles du pays, l’opposition n’a été impliquée ni dans des réunions d’information, ni invitée a fortiori au Cabinet de sécurité où il est conventionnel que le chef de l’opposition puisse donner son avis sur la situation sécuritaire. Israël a ceci de particulier que le danger efface toujours les clivages politiques.

dimanche 19 juillet 2015

ISRAËL DÉCOUVRE L’ASPECT POSITIF DE L’ACCORD IRANIEN



ISRAËL DÉCOUVRE L’ASPECT POSITIF DE L’ACCORD IRANIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          La classe politique israélienne est unanime pour condamner l’accord nucléaire iranien. Tous les dangers ont été répertoriés. Benjamin Netanyahou garde encore un mince espoir de convaincre une majorité au Congrès américain pour s’opposer à la ratification de l’accord et forcer Barack Obama à user de son droit de veto. Les Iraniens peuvent donc manifester leur joie dans les rues de Téhéran pour saluer le triomphe de leurs diplomates. Mais les militaires iraniens semblent plus perspicaces car ils sentent qu’ils sont les dindons de la farce. Les experts israéliens, qui ont analysé en profondeur le texte soumis à la signature des parties, y trouvent un aspect positif auquel peu de politiques y croyaient. D'ailleurs, l’embargo sur les armes étant toujours maintenu, les Conservateurs iraniens se mobilisent pour rameuter leurs militants attachés à l’indépendance de l’Iran et surtout à sa grandeur.

samedi 18 juillet 2015

L’ACCORD NUCLÉAIRE BOULEVERSE L’ORDRE ÉTABLI AU MOYEN-ORIENT



L’ACCORD NUCLÉAIRE BOULEVERSE L’ORDRE ÉTABLI AU MOYEN-ORIENT

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            

          Le scénario qui s’est joué à Vienne ne concernait pas fondamentalement le seul problème du nucléaire iranien. Les États-Unis avaient pour objectif de rééquilibrer les alliances de la région, voire de recomposer le paysage politique du Moyen-Orient. Bien sûr, à la base, il fallait empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire en contre partie de la levée des sanctions. Mais, le nucléaire iranien n’était pas la seule préoccupation du groupe P5+1 comprenant les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine et l’Allemagne. 

jeudi 16 juillet 2015

UN BON COMPROMIS OU UNE ERREUR HISTORIQUE Par Gérard AKOUN



UN BON  COMPROMIS OU UNE ERREUR HISTORIQUE

Par Gérard AKOUN 
Judaïques FM


Barack Obama s’est félicité de l’accord trouvé entre les 5+1 et l’Iran, il a déclaré : «cet accord nous donne une chance d’aller dans une nouvelle direction, nous devons la saisir, cet accord peut produire des changements réels et significatifs dans la  région». Mais il a aussi précisé, à l’intention de ceux qui mettent en avant sa naïveté et surtout sa volonté d’obtenir un résultat à tout prix: «cet accord n’est pas fondé sur la confiance, il est fondé sur les vérifications, les inspecteurs auront un accès, 24 heures sur 24 aux installations nucléaires iraniennes clés».

IRAN : LA SOLITUDE DE NETANYAHOU



IRAN : LA SOLITUDE DE NETANYAHOU

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

        

          Sans préjuger du contenu de l’accord, il ne fait aucun doute qu’il est «historique» selon le qualificatif des négociateurs parce que, depuis la révolution iranienne de 1979, il s’agit du premier texte signé avec les mollahs. Les relations avec l’Occident se présenteront sous un nouveau jour, deviendront plus normales, mais leurs évolutions dépendront, bien sûr, de la capacité des États-Unis à faire respecter la signature iranienne.

samedi 11 juillet 2015

LA VÉRITÉ SUR BDS Par Gérard AKOUN


LA VÉRITÉ SUR BDS

Par Gérard AKOUN
 Judaïques FM


Dans son édition du 03 juillet 2015, le journal Le Monde a permis à Omar Barghouti, militant palestinien des droits de l’homme et cofondateur du réseau BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions), qui appelle à boycotter Israël en raison de l’occupation des territoires palestiniens et à Nirit Ben Ari journaliste israélienne au Haaretz, d’entamer un dialogue. 

jeudi 9 juillet 2015

GAZA : UN AN APRÈS Par André NAHUM



GAZA : UN AN APRÈS

La chronique de André NAHUM




Il y a un an débutait l’opération «bordure protectrice» de Tsahal à Gaza en réponse aux centaines de roquettes que déversait depuis des mois le Hamas sur Israël. La trêve, instituée après plus de 50 jours de combats, est plus ou moins respectée mais le Hamas rêve toujours d’en découdre. Le calme est précaire et la menace demeure.

mercredi 8 juillet 2015

LA DÉMOCRATIE, ILS L'AVAIENT INVENTÉE Par Jean SMIA



LA DÉMOCRATIE, ILS L'AVAIENT INVENTÉE

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                  
          S'il y a une chose que les Grecs ont mis en évidence : ce sont les artifices qui privent les citoyens européens de démocratie directe. Bien que l'Euro et l'Europe semblent naviguer à vue dans des bourrasques d'une mer inconnue, c'est la conception originelle de l'Europe qui paraît remise en question.


mardi 7 juillet 2015

SLATE : ET SI ISRAËL DEVENAIT UN ENNEMI FRONTAL DE L'ETAT ISLAMIQUE?



ET SI ISRAËL DEVENAIT UN ENNEMI FRONTAL DE L'ETAT ISLAMIQUE?

Par Jacques BENILLOUCHE, Slate.fr



          L'État islamique ne s'est jamais risqué à attaquer frontalement Israël. Mais face aux attaques contre l’armée égyptienne au nord du Sinaï, Israël pourrait bientôt sortir de sa neutralité.



          Jusqu'à présent, les miliciens de Daesh n’avaient jamais cherché à affronter Israël. Ni directement au Golan, ni indirectement à la frontière jordanienne. Ils savent bien que la réaction de Tsahal serait immédiate et destructrice; Daesh sait mesurer ses risques.


RADIO KOL-ISRAËL Referendum en Grèce


RADIO KOL-ISRAËL

Referendum en Grèce

Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Annie Gabbay


Varoufakis

Le «non» l’a emporté au referendum en Grèce avec 61,31% des votants et une participation de 62.5% des inscrits. Le referendum ne représente qu’une procédure consultative. Les problèmes de la Grèce ne seront pas pour autant résolus par un coup de baguette magique. Mais il faut oublier à présent la fable que la Grèce a été humiliée par ses créanciers. Le résultat était attendu dès lors où l’on demandait à la population si elle voulait ou non maintenir la politique d’austérité.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

DAESH NE VISE PAS ISRAËL MAIS LE SPHINX



DAESH NE VISE PAS ISRAËL MAIS LE SPHINX

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Yaacov Amidror

L’ancien conseiller à la Sécurité Nationale, le général Yaacov Amidror, vient d’affirmer que l'État islamique est devenu une vraie puissance au Moyen-Orient, mais qu’il ne représente pas une menace directe pour Israël, du moins dans l’immédiat. Certes le tir de deux roquettes depuis le Sinaï contre Israël a laissé croire un instant que Daesh cherchait à provoquer ou à impliquer Israël dans les développements de la situation au Sinaï mais il semble, pour lui, qu’il s’agisse d’une péripétie sans conséquence immédiate : «Daesh se renforce à travers le Moyen-Orient. Nous voyons qu'il a réussi à devenir plus organisé dans la péninsule du Sinaï pour rendre la guerre contre lui plus longue et plus difficile mais je ne pense pas que sa présence dans le Sinaï redéfinisse sa réelle présence au Moyen-Orient».

dimanche 5 juillet 2015

LES FRÈRES MUSULMANS DE MOUBARAK À AL-SISSI Par Jean CORCOS



LES FRÈRES MUSULMANS DE MOUBARAK À AL-SISSI

Par Jean CORCOS



Chérif Amir
Suite de mon article précédent consacré à mon entretien avec Chérif Amir. Pour rappel, il vient de publier un ouvrage intitulé «Histoire secrète des Frères Musulmans», édité aux éditions Ellipses, et préfacé par Alain Chouet ancien directeur de la sécurité de la DGSE, et Éric Denécé directeur du centre français pour le renseignement. Pour rappel également, Chérif Amir est égyptien, docteur en géopolitique de l'Université Paris VIII. Dans l'émission passée le 14 juin, nous avons repris l'historique de cette confrérie politico-religieuse, à partir de l'assassinat d'Anouar El Sadate.