ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 13 juillet 2014

SLATE - ISRAËL : LE CONFLIT AVEC GAZA A TOUT POUR S'ENLISER



SLATE - ISRAËL : LE CONFLIT AVEC GAZA A TOUT POUR S'ENLISER

Par Jacques BENILLOUCHE


Les médiateurs habituels, Égyptiens et Américains en tête, ne sont pas là. Israël s'apprête donc à une plus longue campagne de frappes que lors de l'opération de 2012, Pilier de défense, le pays n'ayant aucun intérêt à risquer la vie de ses soldats avec une invasion de Gaza. Dans le même temps, les militaires commencent à se plaindre de la stratégie «modérée» de Benjamin Netanyahou.


L’armée israélienne vient de publier des statistiques depuis le début des hostilités entre Israël et le Hamas, qui ont commencé le 7 juillet. Plus de 234 roquettes se sont abattues en territoire israélien, dont 61 ont été interceptées par le système de défense antimissile Dôme de fer. Tsahal a frappé 590 cibles à Gaza faisant 67 morts et plusieurs blessés.
Devant cette situation, les autorités égyptiennes, sur les instructions du président Al-Sissi, ont décidé d'ouvrir le passage de Rafah, le 9 juillet, uniquement pour permettre l'évacuation des blessés palestiniens vers les hôpitaux en Égypte.
Aucun mort n’est à déplorer du côté israélien.


Lire la suite en cliquant sur le lien :




2 commentaires:

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Il faut reconnaître que le Président Hollande parle d'or. Mais maintiendra-t-il cette ligne face à Israël si d'aventure Angela Merkel et John Kerry refusaient de condamner publiquement les tirs de roquettes sur Israël ?

Car pour Elie Barnavi, ancien ambassadeur d'Israël en France, qui vient de donner un long entretien au Figaro : "...si une roquette fait des victimes ce sera la guerre." D'après lui : "La paix sera imposée de l'extérieur ou ne sera pas" car selon lui : "Israël veut la paix, mais ses dirigeants n'entendent pas en payer le prix" et dit-il " en attendant, nous payons tous le prix de l'occupation, qui ronge notre ressort moral et obère notre avenir."

Bien à vous.

Anonyme a dit…

Madame Arnaud .

Vous citez Elie Barnavi qui parle d'occupation. Semblez-vous le reprendre à votre compte.
Mais de quelle occupation parle-t-on ? Celle de la Judée Samarie ? N'est-ce pas l'Autorité Palestinienne, qui à plusieurs reprises ( sous Olmer, Barak..) avait refusé les offres d'Israël de rendre plus de 90% de cette partie? Durant la cessation des constructions demandées par les palestiniens,les négociations piétinaient du fait de la surenchère constante de Mahmoud Abbas.Cette situation les palestiniens en sont les seuls responsables, qu'ils ont précipité en pactisant avec le diable, en s'alliant avec le Hamas terroriste.On en voit le résultat de ce mariage mort-né.
Quant à Gaza évacué depuis presque dix, on en voit les fruits plus qu'amers et tragiques.
Alors il appartient aux palestiniens de choisir, etde cesser après leur rêve (cauchemar pour Israël) d'annihilation de l'Etat Juif.
Le problème n'est pas territorial comme toute la bien pensance le crie haut et fort.
C'est un refus inscrit dans la mentalité arabe et musulmane de toute altérité, et celle de toute présence Juive sur sa terre.
Bien à vous et chabbat chalom.