Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

samedi 16 mars 2019

Israël au huitième rang des exportateurs d'armes




ISRAËL AU HUITIÈME RANG DES EXPORTATEURS D’ARMES

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps


En 2009, la France était tombée à la quatrième place des exportateurs mondiaux de matériel militaire. Perdant du terrain, elle était talonnée par Israël, cinquième, qui avait exporté pour un montant de 7 milliards de dollars en 2009 contre 6,3 en 2008 et 5,6 en 2007. Depuis, Israël avait été rétrogradé après avoir perdu son plus gros client, la Turquie. En 2013, Israël était classé 10° avec 3% des ventes d’armes mondiales puis 7ème entre 2014 et 2017, représentant 3,1% du commerce mondial des armes.


Statistiques 2016

Le SIPRI, Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, une référence de matière de statistiques mondiales, vient de publier ses chiffres de 2018 qui mentionnent que, au cours de la dernière décennie, les exportations d'armes israéliennes ont augmenté de 60% et qu’en 2018, Israël était le huitième plus grand exportateur d’armes au monde.

Classement des pays exportateurs d’armes 2018

1.    États-Unis         34% du volume mondial 1.739 milliards$
2.     Russie              22%
3.     France               6,7%
4.     Allemagne        5,8%
5.     Chine                5,7%
6.     Royaume-Uni   4,8%
7.     Espagne            2,9%
8.     Israël                2,9%
9.     Italie                  2,5%
10.  Pays-Bas            2,1%

     Classement des pays importateurs d’armes 2018

      1.   Inde                   12%
      2.   Arabie               10%
      3.   Egypte                4,5%
      4.   Emirats               4,4%
      5.   Chine                  4%
      6.   Australie             3,8%
      7.   Algérie                3,7%
      8.   Irak                     3,4%
      9.   Pakistan              2,8%
      10. Indonésie            2,8%  
Le ministère israélien de la défense a précisé que les exportations d'armes israéliennes ont atteint 9,2 milliards de dollars en 2017, en hausse de 41% par rapport à 2016. Cette forte augmentation est due aux 2 milliards de dollars de contrats de vente de systèmes de missiles entre l'IAI (Industries aéronautiques d’Israël)  et l'Inde. Trois fabricants israéliens d'armes sont classés parmi les 100 entreprises mondiales à savoir : Elbit Systems 28ème, IAI 41ème, et Rafael Advanced Defence Systems 45ème.

Elbit à Eurosatory

Les plus gros importateurs d’armes au monde sont l’Arabie saoudite, l’Inde et l’Égypte tandis qu’Israël a fourni 15% des importations d'armes indiennes de 2014 à 2018, contre seulement 12% en provenance des États-Unis. Israël était le 15ème importateur d'armes au monde durant cette période sachant que 64% des importations israéliennes d'armes entre 2014 et 2018 provenaient des États-Unis.

3 commentaires:

denis sabrié a dit…

Hélas, j' aimerais qu'ISRAEL soit le premier pays exportateur d'Amour, plutôt que de se retrouver à la cinquième place de vente d'armes, ça fait du bien à la balance commerciale soit, et aussi au financement de Tsahal, mais la morale dans cette histoire..?
Du point de vue méssianique, qu'en pense Yahveh..?lui a t on posé la question..?

Véronique Allouche a dit…

Il pense que la morale et la politique ne sont font pas bon ménage et donc Il préfère ne pas s’en mêler. Dans le fond....Il n’a pas tort.

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Je ne vous cacherai pas que je me réjouirai beaucoup plus de ce troisième rang mondial de la France dans l'exportation d'armes si ce commerce se faisait dans la transparence, et notamment s'il était soumis au contrôle du Parlement, ce qui n'est toujours pas le cas.

D'autre part, il suffit de se reporter à l'article 6 du Traité du commerce des armes des Nations Unies, pour nous rendre compte à quel point nous sommes en grave défaut vis à vis de nos engagements, quand nous vendons, par exemple, des armes avec lesquelles l'Arabie Saoudite massacre les peuples au Yémen :

Article 6 Interdictions
3. Un État Partie ne doit autoriser aucun transfert d’armes classiques visées par l’article 2 (1) ou des biens visés par les articles 3 ou 4 s’il a connaissance, lors de l’autorisation, que ces armes ou ces biens pourraient servir à commettre un génocide, des crimes contre l’humanité, des violations graves des Conventions de Genève de 1949, des attaques dirigées contre des civils ou des biens de caractère civil et protégés comme tels, ou d’autres crimes de guerre tels que définis par des accords internationaux auxquels il est partie.
Très cordialement.