Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

mercredi 20 mars 2019

Chaos d'en bas, chaos d'en haut par Maxime TANDONNET



CHAOS D’EN BAS, CHAOS D’EN HAUT

Par Maxime TANDONNET



Que penser des images monstrueuses de ce samedi, le Fouquet’s en flammes, les Champs Élysées dévastés ? le déchaînement de violences ? Le chaos visible n’est sans doute que l’infime partie émergée de l’iceberg. Il traduit la crise de l’autorité, le discrédit absolu d’un pouvoir, résultat de la transformation de la politique en une lamentable pitrerie narcissique et le saccage de l’intérêt général.



Le chaos «d’en bas» n’est rien d’autre que le  reflet du chaos «d’en haut», politico-médiatique. Il est difficile d’imaginer à quel point ces scènes immondes donnent une image honteuse de la France. Quelques centaines de voyous du blackbloc et des casseurs ravagent les Champs Élysées et la (soi-disant) cinquième puissance industrielle au monde n’est pas capable, depuis quatre mois d’en finir avec ces phénomènes minables, répugnants ?
L’équipe au pouvoir est sans aucun doute définitivement discréditée. Qu’est-ce qui vient après ? Le monde médiatique se déchaîne, comme jamais, pour vendre à la France le lepénisme comme anti-solution providentielle. A toute heure du jour et de la nuit, allumez votre poste de télévision, vous tombez sur du lepénisme à haute dose, jusqu’à l’obscénité, l’absurdité. Avec le lepénisme, autre facette du néant narcissique, comme unique opposition, il est absolument certain, quel que soient l’effondrement du régime et la généralisation du chaos, chaos d’en haut, chaos d’en bas, que le statu quo prévaudra et que nous aurons la même équipe, la même idéologie de l’ultra narcissisme destructeur au pouvoir, encore des années voire des décennies.
Tenter de ranimer l’étincelle de l’espérance, au plus profond de l’abîme du ridicule où nous avons sombré, c’est bien l’enjeu des mois et des années à venir…

2 commentaires:

Véronique Allouche a dit…

On ne peut pas en même temps être au ski et à l’Elysées. On ne peut pas en même temps être en boîte de nuit et au Ministère de l’Intérieur. Gouverner ou s’amuser il faut choisir. Ils ont choisi, au grand dam des français.
Gérard Collomb a dit que le pouvoir manquait d’humilité... il aurait dû ajouter qu’il manque foncièrement de pragmatisme. L’ancien ministre de l’Intérieur a démissionné, le nouveau devrait en faire autant en vertu de son comportement politique.
Y a-t-il encore un pilote dans l’avion ?..... On peut se poser la question.
Bien cordialement

Marianne ARNAUD a dit…

Monsieur Tandonnet,

Il semblerait qu'il manque un opus dans la reprise de vos articles par monsieur Benillouche, et c'est tout à fait dommageable puisqu'il s'agit de : "Vous n'avez pas le choix", traitant du clip de la campagne LREM à l'élection européenne qu'on peut difficilement passer sous silence, tant le résultat de cette élection sera important, non seulement au plan européen mais aussi au plan national.

https://www.youtube.com/watch?v=R0FSDrTjSuw&feature=youtu.be&t=5