ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 4 février 2015

NICOLAS SARKOZY CHOISIT LA CANDIDATE RACISTE



NICOLAS SARKOZY CHOISIT LA CANDIDATE RACISTE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


Sophie Montel

La circonscription de Pierre Moscovici risque de faire couler beaucoup d’encre. La surprise a été totale avec l’élimination du candidat UMP, Charles Demouge, au premier tour de la législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs. L'eurodéputée du Front National, Sophie Montel, affrontera au second tour le socialiste Frédéric Barbier. Le parti UMP devrait faire sienne la consigne du «ni PS-ni FN» car Nicolas Sarkozy s’oppose à un front républicain et refuse de donner une consigne de vote. Certes il a affirmé qu’il fallait dire «non au FN» mais la consigne de vote a été éludée. Pourtant il n’y avait aucune hésitation à avoir et il aurait dû prendre une position courageuse sans attendre une décision du comité central UMP.




Le problème ne concerne pas un député socialiste de plus ou de moins à l’Assemblée. Cela ne changera rien à l’évolution de la législature. Mais Il s’agit d’un problème de principe. Si l’on aide à élire des ennemis du peuple juif alors il ne faut pas s’étonner que les Juifs se sentent en danger en France. Au lendemain de la tuerie de Vincennes, l’UMP aurait été plus inspirée de faire un geste en faveurs des Juifs et se serait grandie en se rangeant aux côtés de ceux qui combattent l’antisémitisme.
L’opposition systématique à François Hollande ne permet pas tous les écarts. Les inconditionnels de Nicolas Sarkozy doivent aujourd’hui se poser des questions puisqu’il permet implicitement l’élection d’un candidat F.N en ne donnant pas consigne aux électeurs UMP de voter pour le candidat socialiste. Dans le passé, et même en remontant à l’élection présidentielle de 2002, le P.S a toujours donné des consignes de vote pour ne jamais élire un militant F.N.  La liste est longue des cas qui ont vu le P.S, la mort dans l’âme, imposer à ses militants de voter pour l’UMP lorsqu’il y avait un risque d’envoyer un F.N à l’Assemblée.
Sarkozy et Juppé

Sarkozy ne se grandit pas. Ayant raté son retour en politique, il rate encore l’occasion de se montrer républicain. Bravo à Nathalie Kosciusko-Morizet  qui a été ferme dans ses convictions en appelant, malgré tout, à battre la candidate FN. Elle a été claire à la télévision sans chercher, par des propos alambiqués, à échapper à ses responsabilités: «le PS désespère la France, mais le Front national la défigurerait». Bravo aussi à Alain Juppé qui apparaît de plus en plus en véritable homme d’Etat, digne et républicain, et qui refuse d’adopter une attitude politicienne, mettant en avant l’intérêt du pays avant celui d’un parti, fut-il le sien. Il a annoncé qu’il voterait «pour le candidat PS» en son «âme et conscience».

Il est difficile de justifier la position de Nicolas Sarkozy qui défend une candidate lepéniste irréductible. Sophie Montel ne s’était pas privée de qualifier ouvertement «l’évidence de l’inégalité des races». En écho à une déclaration en 1996 de Jean-Marie Le Pen, Sophie Montel avait défendu ses propos à l’occasion d'un conseil municipal de Besançon : «Nous affirmons que la civilisation française de notre grand siècle était supérieure dans tous les domaines de l'épanouissement de l'esprit, des arts et des lettres à celles des Huns et des Bantous.»

Permettre à une candidate FN, d’un extrémiste aussi affirmé, d’entrer à l’Assemblé nationale ne serait pas une erreur, mais une faute. Sarkozy, par des méthodes indignes, s’éloigne de plus en plus d’une candidature présidentielle. 

10 commentaires:

邓大平 עמנואל דובשק Emmanuel Doubchak a dit…

Il offre une bonne solution aux sarkophages qui n'attendaient que ça. Son grand-père se demande si son petit-fils a perdu toute dignité et dit ce Salonique la mémoire de ses ancêtres...

Anonyme a dit…

Yaacov NEEMAN
Dans le contexte actuel, défendre les valeurs sur lesquelles la civilisation française s'est fondée est développée, est-ce obligatoirement du "racisme" ? En s'alliant avec Sophie Montel, Sarko répond à une attente forte du corps électoral (réaffirmer et défendre l'identité française, et par delà : européenne) tout en grignotant (ou en espérant grignoter) des voix dans l'électorat FN. C'est de bonne guerre.

Corto74 a dit…

Cher Mr Benillouche,
êtes-vous bien sérieux avec ce billet ?

J attends une réponse à cette question avant de commenter plus en profondeur.

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Ainsi donc, selon vous, madame Sophie Montel dont je viens de découvrir l'existence à l'occasion de cette législative partielle du Doubs, serait une candidate raciste pour avoir déclaré : "Nous affirmons que la civilisation française de notre Grand Siècle était supérieure... à celle des Huns et des Bantous." N'aurions-nous pas le droit de comparer les civilisations les unes aux autres sans être taxés de racisme ? Etes-vous bien sûr qu'il ne pourrait pas y avoir des Juifs pour être d'accord avec madame Montel sur ce sujet ? Vous devriez demander à monsieur Finkielkraut ce qu'il en pense.
Vous ne serez donc pas étonné que je ne sois absolument pas d'accord avec votre analyse, ni avec les arguments qui la sous-tendent.
Ainsi pour vous, lorsqu'un parti de la République, le Front National, qui représente des millions d'électeurs, arrive en tête du premier tour d'une élection législative partielle, l'UMP parti de droite, serait obligé de faire voter pour son adversaire politique, de gauche, sauf à se déshonorer.
Et pour faire bonne mesure, vous présentez l'UMP comme un parti "ennemi du peuple juif" sans étayer cette affirmation.
Puis vous préconisez "d'imposer" aux militants UMP de voter PS.
Nous sommes encore quelques uns, en France, qui croyons que l'électeur est le maître absolu de son vote et n'a de consignes à recevoir de personne, sauf à reconnaître que nous ne serions plus tout à fait dans une démocratie.
Il n'aurait pas dû vous avoir échappé que dans cette circonscription populaire du Doubs, si le candidat de l'UMP, Charles Demouge, a été éliminé au premier tour avec 26,54 % des voix, il progresse tout de même en pourcentage par rapport à la législative de 2012 où il n'avait totalisé que 23,21% des voix.
La candidate du Front National, elle, gagne dix points, par rapport à la législative de 2012 mais le PS, lui, perd près de 12 points par rapport au score de Moscovici en 2012.
Sans être grand clerc on peut donc en conclure, que ce sont les électeurs du PS qui, soit se sont abstenus dimanche, en plus grand nombre, soit pire, ont voté Front National.

Très cordialement.

Lowcarber a dit…

Vous deformez ses propos, elle a juste dit que les propos de JMLP n'etaient pas illegaux ( elle avait tort) c'est tout:

deplus :

"«Nous affirmons que la civilisation française de notre grand siècle était supérieure dans tous les domaines de l'épanouissement de l'esprit, des arts et des lettres à celles des Huns et des Bantous.»"

Est ce Faux ?

Est ce que l'apport des israeliens et des arabes vous semble equivalent (surtout depuis Averroes qui date un peu)?

Lowcarber a dit…

Entre parentheses, je trouve assez amusant que des pro-likud s'offusquent que la France puisse avoir elle aussi un parti (timidement) nationaliste comme le FN qui mette ses interets en premier.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

@Corto74
Je n'ai pas l'habitude de plaisanter avec ce genre d'information.

Je maintiens mon opposition ferme au F.N mais chacun est libre de penser autrement.

Pour être un homme politique il faut avoir du courage et appeler un chat un chat. Sarkozy n'a pas voulu se mouiller. C'est son droit mais cela ne l'honore pas.

Certes les électeurs font ce qu'ils veulent dans l'isoloir mais un chef est là pour guider ses militants et non pour lambiner.

Amicalement

Corto74 a dit…

C'est bien mal connaitre Sarkozy que de l accuser de racisme. Parce que c'est bien ce que vs faites en écrivant: il choisit la candidate raciste.

Sarkozy reste fidèle à ce qu il dit depuis des années: en pareil cas, c'est le ni, ni; ni PS, ni FN, à l'électeur de faire son choix en son âme et conscience.

Vous félicitez Juppé ? Savez-vous que le même Juppé qui appelle à voter PS aujourd'hui pour contrer le FN virait il y a quelques années du RPR qu il dirigeait alors ceux qui dans le même genre de situation votaient PS pour contrer le FN ?

Enfin, vous dites en clair que le FN d'aujourd'hui est un parti antisémite. Soit mais pourriez-vous le démontrer à vos lecteurs et moi-même ? Pourriez-vous, sauf à reprendre une déclaration du vieux ou celle d'un abruti - il y a des brebis galeuses partout - nous pruver que tel est le cas ? ( je ne suis pas FN )

Corto74 a dit…

J'oubliais...
Vous dites que tout le monde devait voter PS pour contrer le FN. Soit mais que dire de ce PS qui depuis 30 ans et la fameuse lettre de Mitterrand aux télévisions de l'époque n'a eu de cesse de faire monter le FN à seule fin de contrer la droite " classique " ?

Je ne suis pas FN encore moins PS ( pas fou! ) et si j'avais été électeur dans le Doubs dimanche prochain, j'aurai suivi le conseil de Sarkozy.

Pour finir, que pensez-vous d'une démocratie comme la notre qui n'a que deux députés et un sénateur FN alors que 25% de la population votent pour ce parti ?

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Mon cher Corto,

La loi est strictement appliquée pour les élections et elle n'est pas appliquée contre le FN. La droite avait dix ans pour modifier la loi électorale et instiller une dose de proportionnelle et elle ne l'a pas fait. Elle avait dix ans pour supprimer les 35 ans, et elle ne l'a pas fait.

Mais à titre indicatif, la proportionnelle génère le foutoir comme en Israël où il faut faire des élections tous les deux ans en vain.
Cordialement