ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 18 avril 2015

CES PAYS SANS LE MOINDRE JUSTE Par Jean SMIA



CES PAYS SANS LE MOINDRE JUSTE

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Ces pays où même Abraham ne parviendrait pas à trouver le moindre juste. Recep Tayyip Erdogan fait du déni du génocide arménien un motif d'atteinte à la dignité nationale turque. Cette posture est aussi grotesque que serait celle d'un nationaliste français qui, au nom de l'honneur de la France, menacerait de mort toute personne qui affirmerait qu’Henri III ou Louis XIII étaient des homosexuels sodomites.




Le problème qui se pose ne se situe pas au niveau de la réalité historique des événements car ils sont ce qu'ils ont été et personne ne peut les changer. Mais le problème se pose au sujet de ces gens qui veulent remodeler l'Histoire selon leurs intérêts et leur idéologie. Comme tous les enfants surpris en train de voler de la confiture et malgré les traces de confiture sur leur nez, ils vont prétendre que c'était pour déplacer le pot ou qu'ils croyaient que c'était de la sauce tomate, etc...
Alors dans le contexte du génocide arménien, les diplomates cherchent des litotes dans lesquelles le mot génocide n'est pas prononcé. Cette hypocrite recherche est en elle-même une victoire facile pour Erdogan qui n'en attendait pas tant pour pousser plus avant son avantage. On pense, de prime abord, qu'il s'agit d'éviter le mot génocide pour éviter de payer des indemnités. Et c'est là où il y a quelque chose qui ne va pas.
Lorsqu'il y a tentative de génocide : il y a des survivants et héritiers qui demandent justice. Mais lorsque le génocide est «réussi» et qu'il n'y a plus aucun survivant, quelle est la peine ou la punition ? Qui seront les plaignants et qui engagera les poursuites ? À qui doit-on rendre des comptes ? Qui seront les indemnisés ? Ne serait-ce que l’échec du génocide total qui serait puni ?                    
L’Allemagne a reconnu sa responsabilité collective dans le génocide des Juifs, pourtant, ils n'étaient que 17 % à avoir voté pour les génocidaires. Et c'est ça qui est à son honneur et qui ouvre la voie à la réconciliation: car ils ont admis que c'est leur système qui a permis cette monstruosité. Et ils se sont organisés pour qu'il n'y ait «plus jamais ça».
La Turquie, elle, non seulement n'admet pas que leurs ancêtres étaient responsables du génocide arménien, mais ne considère pas les crimes du Daesh comme un génocide des Chrétiens d'Orient. C'est la conséquence directe du fait de ne pas avoir été punie pour le génocide des Arméniens. Cela lui permet de soutenir tout génocide qui lui convient : «bis repetita placent» (Se dit d'une chose qui, plus elle est répétée, plus elle plaît.).

Israël n'a pas voté pour la reconnaissance du génocide arménien : pourtant ce sont des religieux juifs qui sont au gouvernement. Auraient-ils oublié, ces religieux, qu'il y a un des dix commandements qui ordonne : «Tu ne feras pas de faux témoignage» ?

1 commentaire:

Bernard ALLOUCHE a dit…

Pour simple rappel au gouvernement israélien de droite il n'y a pas que des religieux. Dans les gouvernements israéliens précédents de gauche il n'y avait pas que des religieux.
En ne citant qu'eux permettez moi de vous le dire, vous faites "un faux témoignage"
Il est vrai que la politique à ses raisons que la raison ne connaît pas
Cordialement
Bernard Allouche