Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

mardi 24 juillet 2018

SLATE - Benyamin Netanyahou et la loi sur "l'Etat nation Juif"



SLATE - BENYAMIN NETANYAHOU ET LA LOI SUR L'«ÉTAT-NATION JUIF» : DIVISER POUR MIEUX RÉGNER

Par Jacques BENILLOUCHE
La Knesset a adopté le 18 juillet un projet de loi controversé, définissant Israël comme «l'État-nation du peuple juif» et établissant notamment l'hébreu comme seule langue officielle.


Benyamin Netanyahou a remis sur le tapis sa loi sur la définition de l’État d’Israël comme «État-nation juif». Ce faisant, il a trouvé un alibi pour indisposer le peuple palestinien et bloquer, par réaction, toute discussion de paix prévue par le programme de Donald Trump. Et en particulier les questions sur les implantations, puisque dorénavant, les «implantations juives relèvent de l'intérêt national. L'État prendra les mesures pour encourager, faire avancer et servir cet intérêt». Le Premier ministre s’attaque en réalité directement à la communauté arabe israélienne, avec la volonté d’effacer sa propre histoire.


Il n’y avait aucune justification à requalifier Israël, alors que la déclaration d’indépendance de l’État d’Israël a déjà statué sur cette question, en précisant: «Le 29 novembre 1947, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution appelant à la création d'un État juif en Eretz Israël [...]. Cette reconnaissance par les Nations unies du droit du peuple juif à établir son État est irrévocable». La conclusion de cette déclaration est nette de toute ambiguïté: les représentants juifs «déclarent la création d'un État juif dans le pays d’Israël».

Lire la suite sur Slate.fr en cliquant sur le lien :


Aucun commentaire: