ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 22 juin 2015

DÉBAT TÉLÉVISÉ du 20 juin 2015 : À PROPOS DE GAZA



DÉBAT TÉLÉVISÉ du 20 juin 2015 : À PROPOS DE GAZA

Présenté par Abel ZOUANI  avec
Bernard RAVENEL et Jacques BENILLOUCHE



          Invité par une télévision locale parisienne à débattre A propos de Gaza à l’occasion des fêtes de Ramadan 2015, le défi était sérieux car il ne s’agissait plus de convaincre des convaincus. Le modérateur, le journaliste algérien Abel Zouani, plus sensible aux thèses arabes, a cependant arbitré le débat avec discrétion, intervenant de temps en temps pour préciser la position pro-arabe.

Cliquer sur la suite pour voir l'émission




Mon interlocuteur est une personnalité connue de l’extrême-gauche française, Bernard Ravenel, historien et militant politique. Agrégé d'histoire et professeur en classe préparatoire à l'Institut d'études politiques de Paris, il a été membre du Parti communiste français, puis a participé à la fondation, en 1960, du Parti socialiste unifié (PSU). Membre du courant marxiste-révolutionnaire, il était entré au bureau national en 1972 puis avait été responsable, de 1974 à 1984, du secteur international du Parti socialiste unifié (PSU). Spécialisé dans les questions méditerranéennes, il a été président de l’association France Palestine Solidarité, de 2001 à 2009, et de la plate-forme des ONG françaises pour la Palestine.
Le débat a été courtois, sans censure ; chacun a pu exprimer ses idées en toute liberté sans dévier de ses propres convictions, laissant le téléspectateur se faire sa propre religion sur le problème de Gaza.

Cliquer sur l'mage malgré le petit message d'erreur



3 commentaires:

Bernard KAYES a dit…

Débat respectueux dans la forme mais le fond continue de creuser l'abîme. Le vocabulaire y est pour beaucoup. 1/Refuser "un Etat Juif", mais accepter le caractère islamique de tous les pays arabes ne pose pas problème. Tout en sachant que le caractère juif est la seule façon d'éviter la disparation d'Israël projetée par la démographie arabe. 2/ Les juifs sont tout autant Palestiniens que les arabes, sauf que ces derniers se sont accapparés l'appellation et se présentent comme les victimes d'une occuppation indue, donc victimes de l'annexion isrélienne d'un pays n'ayant jamais existé.3/ Le blocus de Gaza ne serait que le seul fait d'Israël bien que la réalité soit autre. Ceci pour dire qu'avec les meilleures volontés du monde, et vous n'en manquez pas, on ne peut arriver à un texte commun, avec un vocabulaire de substitution. 4/ Discussion avec le Hamas, d'accord, mais qui nous garantit qu'il ne sera pas remplacé par d'autres groupes terroristes, comme par le passé, qu'on appellera encore et toujours "éléments incontrôlés ! Manipulés par les dirigeants qui continuent d'utiliser un langage interne, et un discours à l'intention de l'occident.
La solution idéale serait de fédérer la Cisjordanie au pouvoir Hachémite !

SC a dit…

Cher Jacques ,
tu as été admirable , la'iniane, parti d'un bon pied , et poursuivit en douceur ,
Bravo !
sc

Marianne ARNAUD a dit…

Bravo à monsieur Bénillouche ainsi qu'à Bernard Kayes, pour leurs analyses de ce problème de Gaza qui nous échappe complètement, à nous, Français. Car pour nos media, il y a longtemps que la cause est entendue : Gaza est une "prison à ciel ouvert" et le peuple palestinien est "martyrisé" par Israël. Tout le reste - y compris vos débats - ne les intéresse, ni ne les concerne. Qu'on les laisse donc s'occuper de choses sérieuses : le retour de Renaud sur la scène de la chanson.

Très cordialement.