ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 5 août 2014

SLATE - ISRAËL A GAGNÉ SUR LE PLAN MILITAIRE ET PERDU SUR LE PLAN DIPLOMATIQUE, UNE HABITUDE



SLATE - ISRAËL A GAGNÉ SUR LE PLAN MILITAIRE ET PERDU SUR LE PLAN DIPLOMATIQUE, UNE HABITUDE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

Benjamin Netanyahou doit saisir l'occasion pour avancer avec l'Autorité Palestinienne vers la création d'un État.

          
          Il ne fait aucun doute pour Israël et pour les experts étrangers qu’Israël a gagné la guerre sur le terrain grâce aux énormes moyens militaires mis à la disposition de Tsahal et à l’esprit de combativité de ses soldats. En revanche, cette fois encore, comme à l’occasion de tous les conflits avec les États arabes, il est pratiquement certain de perdre la bataille diplomatique.




Un Hamas rejeté

          Pourtant le Hamas n’est pas une organisation franchement aimée parce qu’elle représente un parti islamiste dur, borné et intolérant, même face à ses propres habitants. Il refuse de modifier sa charte antisémite dont l’objectif persiste à vouloir éradiquer le peuple juif. Mais il dispose d’une politique médiatique qui a fait ses preuves. Il fait d’abord croire que Gaza n’est pas peuplé d’hommes, encore moins de combattants, mais uniquement de femmes et d’enfants qui subissent, intentionnellement selon lui, les coups de l’armée israélienne. Il cherche à attirer la pitié du monde occidental et sa sympathie. Il sait qu’il n’a aucun moyen de gagner une guerre sur le terrain mais sa vocation terroriste implique qu’il doit satisfaire ses militants en les impliquant régulièrement dans une guerre pour maintenir en eux l’esprit de combativité.

Lire la suite sur Slate.fr en cliquant sur le lien


          

6 commentaires:

Jean-Marc MATLINE a dit…

Israël doit utiliser sa très bonne entente avec l'Egypte pour arriver à un accord qui permet la démilitarisation du Hamas et la remise des clés de Gaza à Mahmoud Abbas.

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Voici un article frappé au sceau de la sagesse.

C'est à Netanyahou de montrer la voie à suivre à son peuple. Je veux parier que, poussé par la nécessité il le fera et que les Israéliens, dans leur grande majorité, le suivront.

Je forme des voeux en ce sens.
En revanche, je ne peux pas vous laisser dire que seule l'extrême-gauche a soutenu le combat du Hamas contre Israël. Croyez que la gauche dite socialiste, celle qui a porté Hollande au pouvoir, était très bien représentée, et jusque dans les manifestations de rue.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Il est vrai que la gauche toute entière a suivi les manifestations pro-palestiniennes mais il faut préciser que seules les organisations d'extrême-gauche ont été les organisatrices de ces marches.

Marc a dit…

Bonjour M. Benillouche,

Je suis avec intérêt vos analyses que je trouve souvent pertinentes et je respecte votre engagement et votre carrière.
Cependant je trouve que cette fois, c'est pas bon.

Oui, Israël a perdu diplomatiquement, cela devient une triste habitude mais NON Israël n'a pas gagné militairement!il faut arrêter avec ce mythe d'une armée qui sort inlassablement victorieuse de toutes ses confrontations. Ce n'est plus la réalité! il faut quand même à un moment donné avoir le courage de l'affirmer.

Les résultats de l'opération "Bordure Protectrice" sont pour moi consternants.
Avec toute la puissance de feu utilisé (et la livraison supplémentaire d'armes pas les USA), la technologie de pointe de Tsahal et la mobilisation de 86 ooo réservistes, quel est le constat:

- Une majorité de civils tués(80% pour l'ONU et 53% selon le décompte de Tsahal) et une population israélienne toujours sous le feu des roquettes.

- 61 soldats tués soit la moitié de ceux morts en 2006 au Liban face à un Hezbollah qui est militairement supérieur au hamas.

- Une dizaines de tunnels détruits après plus de 3000 raids aériens et pourtant une infrastructure souterraine qui reste quasi intacte et opérante.

- Un hamas qui n'a pas perdu de dirigeants de premier plan et dont les revendications pour un cessez-le -feu n'ont pas variées d'un iota: Fin du blocus, construction d'un aéroport et libération de prisonniers. Ce genre de demandes n'émanent pas d'un ennemi à genoux en train de capituler .

- une défaillance du renseignement militaire israélien, une utilisation inefficace de la puissance de feu aérienne et surtout un pouvoir politique faible, inconstant, sans aucune stratégie politique et militaire, changeant constamment les objectifs militaires à atteindre.

J'ai beaucoup de respect pour Tsahal, mon frère ayant servi dans les Golani, mais comme j'ai pu le lire dans des articles anti-israéliens, cette armée ressemble de plus en plus à une armée "Pampers" (ça fait mal de lire ça, j'en suis conscient) avec des soldats bien trop jeunes et une chaine de commandement qui n'est plus à la hauteur.

Ma critique est rude et certainement "facile" puisque je suis confortablement assis devant mon clavier dans un pays où la perspective d'une guerre a disparu depuis 70 ans.

N’empêche, je suis consterné par ce qui vient de se passer. Sur le net, dans la presse, dans les grands médias on accuse ouvertement Israël de génocide, de crimes contre l'humanité. "Grâce" à certains intellectuels, artistes, aux images diffusées en boucle sur toutes les chaines, l'opinion internationale perçoit dorénavant le hamas comme des résistants combattant pour la liberté d'un peuple.

Quelle désolation!

Sappy a dit…

http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/le-conflit-a-gaza/20140801.OBS5291/grand-format-le-cauchemar-des-habitants-de-gaza.html
Regardez bien la 15e photo.
Vous avez des mots, plein de mots pour dire ces horreurs mais moi, j'en ai aucun.

Anonyme a dit…

A Sapy,

Ces photos sont horribles, d'accord.
Qui ne pourrait souscrire à la souffrance des CIVILS palestiniens.
Mais pourquoi ne voit-on jamais des "combattants" palestiniens? La mise en scène de cette souffrance est parfaitement organisée, téléguidée par l'agir propagande du Hamas, qui n'en a cure de la population civile, et qui la maintient sous une poigne de fer.
Il y de la part du Hamas cette dualité: faire pleurer les bonnes consciences dans les chaumières et faire pleurer les civils dans les décombres de sa propre turpitude.
Pourquoi ne parlez vous pas des manifestations de joies et d'allégresse des palestiniens lors des tirs criminels des roquettes?Les bonbons distribués, les cris de"Allah ou akkbar" psalmodiés en leit- motif ?
Merci de votre réponse.