Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

dimanche 18 novembre 2018

Une armée européenne ? par Jean SMIA



UNE ARMÉE EUROPÉENNE ?

Le billet d'humeur de Jean SMIA


OTAN

Contre qui ? Pour contraindre qui à faire quoi ? Une armée de mercenaires ou de conscrits ? Ils vont se parler en quelle langue, à présent que les Anglais ne sont plus européens ? Il est vrai que depuis 1949, nombre de changements et d’événements (y compris la guerre du Kosovo) ont grandement contribué à la tombée en désuétude d’une sénile O.T.A.N. créée en 1949.



Il est aussi vrai que ces changements font que les États-Unis trouvent de moins en moins de retour sur investissement quant à leur participation au financement de l’O.T.A.N. Et ce, tant sur le plan économique que sur le plan de la solidarité envers un allié de qui on exige qu’il perpétue éternellement son plan Marshall.
 Quant à l’avènement de la mondialisation : cette dernière exacerbe les antagonismes et les rivalités entre les intérêts économiques des Européens et ceux des États-Unis. Bien entendu, c’est un lieu commun de reprocher aux Américains la facilité avec laquelle un individu peut se procurer une arme à feu mais, créer une armée nouvelle, n’est-ce pas une nouvelle prolifération de canons, chars, missiles et autres outils de destructions ? Cela fera combien d’instruments de mort en plus, sur la planète ?
D’autre part, et sur un tout autre plan, il est à noter l’importance accordée à la présence de Tayyip Erdogan aux cérémonies commémoratives de la grande guerre, (importance peu justifiée en regard de l’histoire et du comportement d'alors de ce pays), mais qui, politiquement, semble poser un jalon sur l’éventualité d’une substitution du Royaume Uni par la Turquie dans la construction européenne.

Quant au vacarme médiatique autour de l’assassinat de Khashoggi, ne trouvez-vous qu’il contraste singulièrement avec le silence, et même le black-out autour de la disparition du président d'Interpol Meng Hongwei ? Il a été découpé en combien de morceaux ? Avec quelle musique de fond ? Évoquer cet événement serait-ce une injure sinophobe ?
Ainsi, le paranoïaque que je suis, ne peut s’empêcher d’imaginer les Loups Gris siégeant au parlement européen avec les Frères musulmans qui y ont pignon sur rue (puisque la loi de 1905, sur le point d’être modifiée, va le permettre), et ainsi construire la litière dans laquelle l’Europe se métamorphosera en Nouvel Empire ottoman islamiste.
Seront-ce les Américains, les Chinois ou les Russes qui viendront nous libérer ? Personne à mon avis.

3 commentaires:

denis sabrié a dit…

Oh la la..c'est pas la joie...
en tout cas, hors de question que la Turquie rejoigne l'Europe tant qu'elle n'aura pas reconnu le génocide Arménien, en autre..
Autrement votre analyse est malheureusement bonne..mais alors, comment rester optimiste..? dur dur..une solution..s'aimer soit même..après la vie devient moins grise..surtout en ce mois de novembre.

Bulo a dit…

Hé bien nous voilà comme au temps de la fameuse guerre et où les armes ne correspondaient pas aux cartouches disponibles et inversement. Maintenant c’est une question de langage… et chacun devra avoir un interprète à porté de la gâchette. Ca ne va pas être la drôle de guerre mais la hilarante guerre à mourir de rire….

yvets a dit…

merci pour article avez vous vu le traitement infligé au président serbe alors que celui du kosovo était aux premières loges (cérémonie du 11 nov)
oui avec Macron et cie faut être pessimiste car les freres musulmans et consorts à nos portes, seront bientôt l'EUROPE....