ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 7 octobre 2013

LA MINUTE DE SILENCE Par Jean SMIA



LA MINUTE DE SILENCE

Par Jean SMIA

copyright © Temps et Contretemps



60 minables petites secondes pour pavoiser sa solidarité et donner quitus à sa conscience. Mais créer des conditions, pour que tous ces gens ne soient pas obligés de tenter de réchapper à une entreprise suicidaire pour se soustraire à une mort programmée, ne fait pas partie des projets 'humanitaristes' de nos dirigeants.





Droit d’ingérence


Corps entreposés à Ghouta, près de Damas, où la population a été selon l'opposition bombardée à l'arme chimique


Étendre le droit d'ingérence lorsqu'une population est en danger, faire saisir les biens détournés par les dictateurs en place, faire redéfinir par le TPI les natures de délits (autres que les délits de sang) qui conduisent à mettre des populations dans de telles situation de désespoir, n'entre pas dans leur plan de carrière, à ces politiques. Avec presses et médias qui n'évaluent l'importance d'un drame que par le nombre de victimes par seconde. Par exemple : 1.200 morts par une seule explosion d'arme chimique en Syrie est un drame incommensurable, mais 50 morts par jour en Irak, tous les jours depuis deux ans (730 jours) cela fait 36.500 morts de civils qui n'émeuvent personne. Comme si c'était toujours les mêmes 50 morts qui faisaient leur quotidienne répétition.

Les politiques européens avaient missionné (et payé) Kadhafi pour bloquer cette immigration sauvage. Ces gens mourraient chez eux, loin de l'Europe, et nous ne nous sentions responsables de rien. Le colonel avait rempli convenablement sa mission jusqu'au moment où il a demandé des augmentations. Sans le rempart Kadhafi et avec la dégradation des situations dans plusieurs pays arabo-africains, ajoutée à la dégradation des situations économiques dans certains pays de l'ex-Union soviétique, ce sont des hordes de candidats à l’immigration qui ne se voient d'autre avenir que de tenter venir survivre chez nous.



Hordes


Vitrines de Vacheron


Ce mal ne se résoudra pas par la multiplication des centres d'accueil, il se résoudra à la racine : En supprimant le danger contre lequel ils ne peuvent se défendre chez eux. Même s'il y a ingérence. J’ai employé le mot horde à dessein : parce qu'ils se sont mis à 15 pour tenter de dévaliser Vacheron et Constantin. Si, à 15, ils n'ont pas réussi à emporter grand-chose, rien ne les empêchera de faire une nouvelle tentative à 50 cette fois... ou à 200. Il y a bien un nombre devant lequel la police ne pourra rien empêcher.

Les belles vitrines appétissantes aux étalages tentateurs ne manquent pas dans nos villes. Devant tant de richesses à la portée des concupiscences de ventres creux qui savent qu'il existe une Taubira pour les excuser et une Duflot pour les choyer… L'armée ? Elle, n'a plus de budget.

J'ai reçu ma feuille d’impôts : vous savez comment on peut obtenir le statut de réfugié ?

Aucun commentaire: