ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 7 juillet 2015

SLATE : ET SI ISRAËL DEVENAIT UN ENNEMI FRONTAL DE L'ETAT ISLAMIQUE?



ET SI ISRAËL DEVENAIT UN ENNEMI FRONTAL DE L'ETAT ISLAMIQUE?

Par Jacques BENILLOUCHE, Slate.fr



          L'État islamique ne s'est jamais risqué à attaquer frontalement Israël. Mais face aux attaques contre l’armée égyptienne au nord du Sinaï, Israël pourrait bientôt sortir de sa neutralité.



          Jusqu'à présent, les miliciens de Daesh n’avaient jamais cherché à affronter Israël. Ni directement au Golan, ni indirectement à la frontière jordanienne. Ils savent bien que la réaction de Tsahal serait immédiate et destructrice; Daesh sait mesurer ses risques.



          Jusqu’à présent Israël intéressait peu ces djihadistes dont l’idéologie les pousse à islamiser d’abord les terres musulmanes, et de préférence les États faibles. Ils n’ont jamais soutenu la cause palestinienne et n’ont pas appelé à combattre l’État Hébreu en précisant: «Dans le saint Coran, Allah ne nous a ordonné de combattre Israël ou les Juifs qu’après avoir combattu les renégats et les hypocrites». 
          Le paradoxe de Daesh tient dans sa position contradictoire quand il déclare la guerre totale «aux Juifs et aux Chrétiens». Il est accusé de disloquer le monde arabe dans le plus grand intérêt d’Israël. Les pays arabes accusent Daesh de lâcheté puisqu’il n’ose pas se frotter aux Israéliens qui sont pourtant à un jet de pierre de ses positions. Cela démontre surtout la limite du fanatisme des djihadistes qui savent jusqu’où ne pas aller trop loin. S’ils s’amusaient à tirer quelques obus sur les positions israéliennes, leur disparition de la région serait assurée.



Lire la suite sur Slate.fr en cliquant sur le lien :




Aucun commentaire: