ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 24 juillet 2015

LES DÉS SONT JETÉS Par André NAHUM



LES DÉS SONT JETÉS

La chronique de André NAHUM




Cette fois ça y est. Tout le monde est content. Le Conseil de sécurité de l’ONU a entériné l’accord conclu entre l’Iran et les 5 + 1 nations. L’Union Européenne exprime sa satisfaction et va travailler maintenant à instaurer la paix entre Israël et les Palestiniens, à sa manière évidemment.


Les hommes politiques vont se bousculer à Téhéran, le premier étant le vice-chancelier allemand qui a tout de même osé demander aux barbus enturbannés de se montrer un peu moins méchants envers Israël. Il ne pouvait pas faire moins. Dans peu de jours, ce sera Laurent Fabius. Et les hommes d’affaires n’attendent qu’un signal pour s’y précipiter également afin de bénéficier le plus vite et le mieux  possible des 100 milliards de dollars qui vont être injectés dans l’économie de l’Iran.

Israël n’est pas heureux ? Mais de quoi se plaint-il ? Il n’a rien à craindre dixit Obama. Même si le guide suprême, l’Ayatollah Khamenei a cru bon de saluer sa victoire par une manifestation monstre à Téhéran au cours de laquelle il a affirmé avec force, à une foule en délire, qu’il ne changerait pas un iota à sa politique, c’est-à-dire l’hostilité active envers l’Occident et évidemment la destruction d’Israël
Vous allez voir, nous dit-on.  Avec la prospérité revenue et les contacts qui ne manqueront pas de s’établir avec l’Occident, les Iraniens renverront les Ayatollahs à leurs chères études. Peut-être. Mais rien n’est moins sûr.
De plus, Obama, bon prince  envoie son Secrétaire d’État à la défense à Jérusalem pour rassurer les Israéliens et leur proposer en compensation  une aide militaire accrue. Mais si cet accord est si bon et qu’il ne met pas en danger la sécurité et la survie d’Israël, quel besoin y-a-t-il de lui fournir des moyens supplémentaires pour sa défense ? Le président douterait-il lui-même de ses bienfaits ?
Amos Yadlin

Mais revenons sur terre. «L’accord constitue un défi majeur pour la sécurité nationale d’Israël, écrit Amos Yadlin dans Le Monde du 17/07….L’argent (qu‘il va recevoir), sera un appoint précieux aux visées hégémoniques de l’Iran, au renforcement de son armée et aux opérations de déstabilisation menées dans la région». Le Congres n’arrivera sans doute pas à bloquer cet accord malgré les efforts désespérés de Netanyahou et il faudra bien faire avec.
Shabtaï Shavit

Shabtaï Shavit, ancien patron du  Mossad, veut cependant en voir l’aspect positif, puisqu’il «offre à Jérusalem  une possibilité  de se joindre au nouvel ordre du Moyen-Orient. L’Iran est considéré comme l’adversaire de pays comme  l’Arabie Saoudite, l’Égypte et les Émirats, c’est-à-dire l’islam sunnite le plus modéré. Et nous sommes dans le même camp»
Le plus inquiétant de cette histoire est peut-être l’attitude d’une partie des Juifs américains, surtout démocrates qui approuvent totalement la politique de leur président et prennent leurs distances avec l’AIPAC, le lobby pro-israélien, et le gouvernement Netanyahou. Bref, les choses ne sont pas simples.
Deux impératifs s’imposent à Israël. D’abord essayer de ne pas envenimer davantage ses relations avec les Américains ce qui serait une faute énorme et d’autre part, tout en se rapprochant des États-Unis, aller chercher en Russie, en Chine ou en Inde d’autres alliances, car tout porte à croire que la période de liaison fusionnelle avec les USA est terminée.
Tout passe, tout casse, tout lasse…!!!


4 commentaires:

Marc Michael BRANSTEN a dit…

Il est surtout temps que les juifs quittent et donc ferment le Nasdaq ,quittent physiquement les USA et s'orientent vers la Chine et l'Inde .la Russie est derrière l'Iran et lui fournit les armes ,les missiles et les centrales nucléaires ! Le premier ennemi à abattre économiquement est la Russie ! Qu'ils paient très cher leurs ventes de S300.

Marianne ARNAUD a dit…

"Le plus inquiétant est peut-être l'attitude d'une partie des Juifs américains..." Il a toujours été difficile pour tout un chacun, qu'il soit Juif ou pas, de prendre fait et cause pour le faible contre le fort.

Et quant à "ne pas envenimer d'avantage ses relations avec les Américains", chacun pourrait relire avec profit l'histoire du combat de David contre Goliath.

Très cordialement.

Pascale CHATELUS a dit…

Il est surtout temps de laisser les Juifs américains tranquilles. Ils sont américains, et les prendre en otage c est du délire.

André NAHUM a dit…

Je ne juge pas. Je constate.
Personne ne peut nier qu'une page est tournée dans les relations fusionnelles entre les Etats-Unis et Israël !