ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 12 janvier 2015

LE VRAI VISAGE DE LA FRANCE par Jean SMIA



LE VRAI VISAGE DE LA FRANCE

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Je me suis posé la question de savoir pourquoi j'étais étonné de voir autant de gens partager mon émoi, noués par cette inexprimable envie de crier quelque chose mais avec des mots qui se bloquent parce qu'on ne sait pas comment dire ce que l'on ressent, et pourtant on sait que son voisin, quel que soit son âge, sa couleur, ses préférences sexuelles ou sa religion, éprouve la même chose. Une exceptionnelle communion œcuménique qui traverse toutes les tendances politiques et tous les niveaux culturels.



Une même émotion

Et d'un coup j'ai compris que la vraie France, celle que j'imaginais utopique, existe vraiment et c'est celle-là, celle qui est là, autour de moi. Lorsque j'ai vu le nombre d'Européens éprouver la même émotion, j'ai compris aussi qu'elle existe l'Europe, et qu'elle peut avoir une communauté de ressenti malgré aucun langage commun. Et que surtout, ce n'est pas celle que veulent nous présenter tous ces journalistes, encore moins celle que nos élus, aux ordres des lobbies, prétendent modeler.
Même si Français et Européens semblent ne pas savoir ce qu'ils veulent et comment y arriver, on constate qu'ils savent ce qu'ils ne veulent pas. Les medias nous ont bien relayé les différents témoignages internationaux de solidarité mais, curieusement, «on» a occulté l'information que des cris de joie et de victoire ont retenti à Gaza et au Liban, à l'annonce du massacre chez Charlie.


Philippe Val
  
Alors que Philippe Val, lui, en deux phrases, a résumé l'état de la France : «les Juifs quittent la France et les Musulmans de France sont pris en otage par une minorité d'Islamistes». Et à propos de musulmans otages des Islamistes, personne ne se pose la question de savoir quelle structure ou organisation nos responsables ont mis en place pour que nos musulmans puissent protéger leurs enfants des incitations de ces islamistes.

Protéger les enfants
Prière en prison

Lorsqu'un commerçant subit une tentative de racket : le premier officier de police judiciaire venu peut mettre en place une action qui met immédiatement fin à ce souci. Mais un musulman, lorsqu'il constate que son enfant commence à subir une influence pernicieuse, il a quoi comme soutien de la force publique ? S'il va voir la police : son enfant sera mis en prison. Or, aucun parent ne peut demander à ce que son enfant soit mis en prison et tout le monde a vu que la prison n'est pas la solution : car non seulement elle conforte le prisonnier dans son rêve de «martyr» mais l'environnement carcéral est particulièrement propice à la radicalisation : Tous les assassins de la dernière actualité sont passés par la case prison.
Pourquoi n'existe-t-il pas de procédures appropriées à cette situation ? Comme, par exemple, la mise à l'écart ou l'expulsion du gourou et la victime obligée d'un suivi par un centre médico-psychothérapeutique (CMP) ? Ce suivi pourrait se faire en hôpital de jour (volontariat) ou par internement selon l'avis des psychothérapeutes. Ce serait alors un moyen de «guérir» un jeune en voie de contamination. Et non de le «punir». Et là, nous aurons des musulmans disponibles à tout tenter pour guérir leur enfant.
Et les Musulmans, contrairement aux non musulmans, savent les reconnaître, eux, les Islamistes et les faux prêcheurs. Et pour l'heure : ils ne peuvent que tenter de se défendre d'un amalgame aussi injuste que facilement compréhensible.

Pour terminer, je remarque qu'à Tibhirine ce sont les Islamistes qui ont gagné car il n'y a plus de moines. Mais je ne pouvais rien y faire. Moi, je veux que Charlie Hebdo vive encore très longtemps. Or, il avait des difficultés financières, alors, désormais, j’achèterais 2 numéros par parution et non comme avant, un.... tous les trimestres. Si tout le monde fait comme moi, aussi longtemps qu'il le faudra et non juste pour le prochain numéro, vous pourrez agir pour faire perdre les Islamistes. Trois serpents sont morts, mais pas leur venin.

7 commentaires:

קרבי kravi a dit…

Jean, désolé de vous décevoir : aucun traitement psychothérapique ne peut être mis en œuvre sans, et encore moins contre, la volonté d’un patient.
Les « injonctions thérapeutiques » à l'usage des psychopathes ou des délinquants sexuels sont absolument inefficaces.

FERRADJI Selma a dit…

Bravo pour cette solution de psychothérapie pour aider les délinquants à la reinsertion sociale .j ai toujours été contre l incarcération en Algérie des jeunes délinquants pour un délit mineur.les humilier dans les commissariats l instructions et la prison font qu empirer la situation au contraire de la simple délinquance .ils passent à la criminalité .l incarcération fait qu augmenter la haine envers nos institutions et la société .je sais de quoi je parle j ai grandi dans un milieu juridique ou j ai vu tous les délinquants devenir des abandonné des prisons jusqu'au crime ou on les emprisonné a vie .je les entendais dire j ai pas peur la prison c est devenu ma 2 maison.pour la majorité des délinquants sont rejette non seulement socialement mais aussi il manque d encadrement familial souvent des mamans immatures absentes râleuses qui se plaignent plus de la misère et leurs sort et oublié l éducation de leurs enfants. Quand la p olice la convoqué suite au délit de son fils elle est face à la réalité de son échec éducatif qu elle accepte pas et va en vouloir aux autorités et rejeté la faute à l autre la police l état la justice et enfoncera par conséquent le délinquant .d ou le rôle du psychiatre ou il doit non seulement encadré l enfant mais aussi la maman car dénigre sa mère ne fera pas de lui un être équilibre car cette dernière aussi souffre et a besoin d une aide pour qu elle surmonte ses démons

Claude a dit…

La France vient de "découvrir" ce qu'est le vrai terrorisme !
Elle cherche un peu trop tard à mon sens, la façon de combattre cette barbarie. Israël connait depuis des décennies et subit depuis toujours ces actes D'extrémistes. Le monde entier lui reproche la façon de les contrer !!
Aujourd'hui peut-être la France va prendre conscience qu'elle est le théâtre de ces atrocités commises sur son sol, et contre toutes les libertés quelles qu'elles soient.
Peut-être que le monde cessera enfin de qualifier la "défense" légitime d'Israël comme étant celle d’assassins aveugles !!
Il n'y a hélas, aucune autre façon d'arrêter ces "fous de Dieu"
Claude

Marianne ARNAUD a dit…

Je pensais, qu'au moins ici, on entendrait parler de ces quatre otages tués dans cet assaut donné à l'hyper cacher, dans un massacre bien aussi abject que celui concernant Charlie-Hebdo et qui, pour l'instant a été passé sous silence. Eh bien même pas !

ALLOUCHE a dit…

"Aucun parent ne peut demander que son enfant aille en prison"..... Avant d'aller en prison il y a un long chemin au cours duquel les parents accompagnent leur enfant pour l'aider à devenir un homme. Cela s'appelle tout simplement l'éducation, le respect d'autrui. Cela suffit d'invoquer constamment l'état providence responsable de tous les maux.
Cordialement

Jean SMIA a dit…

@ Marianne Arnaud

Madame,
Ainsi que vous l'avez remarqué : contrairement aux « vociférants », les juifs pleurent toujours en silence.
Nos morts : nous les chérissons, nous prions pour le repos de leur âme, nous perpétuons leur souvenir, mais nous ne les utilisons jamais pour nous victimiser.
Décence ou pudeur ? Je ne saurais dire, mais il me semble que ce n'est pas à un juif de demander à des non-juifs de s'offusquer que des juifs sont tués parce qu'ils sont juifs.

Jean Smia a dit…

@ Allouche,
Qu'il s'agisse de drogue, de boulimie, de tocs ou de problèmes psychiatriques: beaucoup de parents ne trouvent pas la solution et ont besoin d'aide.
Un enfant: ça ne se dresse pas comme un petit chien.