ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 12 janvier 2015

LA FRANCE SOUS LE CHOC Par Gérard AKOUN



LA FRANCE SOUS LE CHOC

Par Gérard AKOUN


Des terroristes ont commis, hier  matin, au cœur de Paris dans le 11e arrondissement, l’attentat le plus sanglant commis  en France  depuis plus de 50 ans. Deux  tueurs masqués, lourdement armés, ont pénétré dans les locaux de Charlie hebdo et tiré, aux cris d’Allah Akbar sur les journalistes et dessinateurs réunis en conférence de rédaction. Douze  personnes ont été tuées, huit ont été blessées, certaines sont dans un état grave.



En deuil de confrères


Parmi les morts, on compte les dessinateurs Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, l’économiste Bernard Maris et deux  policiers dont l’un déjà blessé a été achevé  froidement sur le trottoir. Nous sommes en deuil, des confrères talentueux qui nous enchantaient avec leurs dessins, leurs caricatures, avec leurs articles satiriques, ont été assassinés par des extrémistes qui ne supportent pas la liberté d’expression, qui ne supportent pas qu’on puisse se moquer de tous et de tout, qu’on puisse rire en toute liberté.

Des attentats ont, déjà, été commis en France, contre des Juifs, on a cherché à les expliquer par la situation au  Moyen-Orient, les Juifs soutiennent Israël, donc il est «normal» qu’ils en subissent les conséquences. Ou bien, on les a attribués à des déséquilibrés, à des marginaux, à des loups solitaires. On ne voulait pas voir qu’à travers les Juifs, on visait la démocratie, la liberté, la tolérance, l’égalité entre les hommes et les femmes, les valeurs qui sont les fondements de l’Occident, du Monde Libre. Assassiner des soldats, des enfants juifs comme l’a fait Merah, assassiner les journalistes, les dessinateurs de Charlie hebdo, pour venger le prophète, c’est s’attaquer à notre humanité. Nous devons nous défendre, faire front, prendre conscience qu’une guerre nous est déclarée au nom de l’islam par des extrémistes qui puisent, dans l’islam, les justifications à leurs violences. Ces extrémistes sont, heureusement, ultra  minoritaires au sein des musulmans mais ils réussissent à  instrumentaliser, à prendre en otage la majorité. Au nom, même, de nos valeurs démocratiques, nous ne devons pas faire d’amalgame, mais il faut aussi que les musulmans se désolidarisent clairement de ces extrémistes, qu’ils  dénoncent leurs  atrocités afin que nous puissions défendre, ensemble, la communauté nationale, aujourd’hui menacée.

11 septembre français

La France a vécu hier son 11 septembre. Charlie hebdo a été victime d’une opération commando qui a exigé une logistique, une préparation minutieuse, des repérages. Les terroristes n’étaient pas des illuminés et probablement pas des loups solitaires.  L’attentat a-t-il été commandité par Al Qaïda ou par Daesch, et exécuté par des djihadistes de retour de Syrie ou d’Irak,  nous ne le savons pas encore mais un fait est certain, un nouveau  palier dans la violence a été franchi. Un pilier de la démocratie, la liberté d’expression, a été attaqué.

À l’appel de la Ligue des droits de l’homme, de La ligue contre le racisme et l’antisémitisme et des syndicats de journalistes, plus de cent milles personnes se sont rassemblées à travers tout le pays pour manifester silencieusement leur émotion, leur tristesse contre ce carnage. Ces dessinateurs, ces caricaturistes accompagnaient  chacun d’entre nous depuis des années, nous les connaissions tous car ils ne travaillaient pas seulement pour Charlie hebdo, mais aussi pour d’autres journaux, pour d’autres hebdos. Nous avons perdu des amis qui réussissaient à nous faire sourire, à nous amuser  jours après jour, semaine après semaine. Mais les terroristes ne réussiront pas à nous terroriser : Charb avait déclaré en réponse aux menaces des islamistes «je préfère mourir debout que vivre à genoux».  Nous disons en écho : nous ne nous soumettrons pas.

3 commentaires:

maggy calhoun a dit…

TOUS CES TERRORISTES SONT BEAUCOUP PLUS NOMBREUX QUE L'ON CROIT, ILS SONT FINANCE PAR LE QATAR, L'ARABIE SAOUDITE,L'IRAN, TOUS DANS LE MEME PANIER. ILS SONT MAJORITAIRES, CEUX QUI EXECUTENT CE SONT LES PIONS DE CETTE MAJORITE , IL NE FAUT PAS SE VOILER LA FACE .

Marianne ARNAUD a dit…

Aujourd'hui tout le monde est pour la liberté d'expression, pour la liberté de la presse. Mais hier le président du groupe parlementaire PS de l'Assemblée nationale, Bruno Leroux, demandait que Eric Zemmour soit chassé de la télévision, et son employeur obtempérait sur le champ.
Cherchez l'erreur.

André NAHUM a dit…

Comme toi, je suis attéré. Il faut enfin voir la vérité en face comme je le disais hier dans mon billet du matin. Il est effrayant de constater que l'on connait déjà les criminels qui étaient répertoriés et fichés. Il faut changer les lois. En Tunisie sous le gouvernement islamiste, quand des soldats ont été tués par des salafistes on a fermé 50 mosquées et arrêté des dizaines de personnes. Si on continue dans le laxisme on est foutu.
L'une des victimes est Bernard Maris que j'ai invité il y a un an pour son livre "L'Homme devant la guerre". Je rediffuserai cette émission lundi soir en hommage à lui et à ses compagnons de malheur. C'est terrible ...Une autre victime, le grand Wolinski est un de nos compatriotes de Tunis, petit fils de Bembaron de la chocolaterie "Chez les Négres".