ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 25 janvier 2015

LA LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME Par Gérard AKOUN,



LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME

Par Gérard AKOUN, Judaïques FM


Après le massacre commis dans les locaux de Charlie hebdo, après  l’assassinat des policiers, après celui des Juifs clients de l’Hyper Casher, force avait été de constater qu’il y a eu, des trous dans les mailles du filet censé nous protéger. Ceux  qui allaient  commettre ces atrocités étaient connus des services de police comme délinquants, mais ces services ignoraient jusqu’à quel point ils avaient pu se radicaliser en prison. On ne les avait pas suffisamment suivis, par manque de moyens, quand ils en étaient sortis. La coordination entre les différents services de renseignements et de police avait été insuffisante.



Des tueurs français


Ces trois tueurs sont d’origine nord-africaine ou africaine mais ils sont nés en France, ils sont français ; ils ont fréquenté les écoles de la république mais aussi ses prisons. On doit, donc s’interroger, à juste titre, sur nos  failles en matière de sécurité, d’éducation et d’intégration de ces jeunes qui ont grandi dans des banlieues où existe, comme l’a déclaré le premier ministre «un apartheid territorial, social, ethnique». Mais ce terrorisme n’est pas seulement intérieur, il est lié, à la montée d’un totalitarisme islamique au Moyen-Orient, en Afrique qui exerce, une forte attraction sur des jeunes européens, musulmans de naissance ou convertis, qui rejoignent, en grand nombre, les barbares de Daesch, l’État islamique ou d’Al Qaïda. La bataille contre la menace djihadiste doit se mener en France, en Europe, au  Moyen-Orient, en Afrique, mais aussi au sein de l’islam.
Contrôle Schengen

En France, Manuel Valls a annoncé hier un renforcement des moyens humains et matériels pour lutter contre le terrorisme islamique. Les effectifs vont augmenter, pour ce qui touche le renseignement, les prisons, les trafics financiers, les douanes. Le contrôle des passagers aériens, le dispositif PNR, sera opérationnel, en France, dès le mois de septembre. Le contrôle aux frontières extérieures de Schengen devra être renforcé. Le premier ministre a aussi annoncé la création d’un fichier des terroristes, ainsi que le renforcement de la lutte contre la propagande numérique. Les mesures sécuritaires sont évidemment plus faciles à mettre à exécution que celles qui concerneront l’École dans laquelle la laïcité doit être réaffirmée et qui exigeront une collaboration entre les professeurs, les parents et l’administration. Éducation et intégration sont intimement liées car c’est par l’école que commence l’acquisition du sentiment d’appartenance à la nation française. Sur ces sujets il y a urgence, tout se jouera dans les dix prochaines années.

Totalitarisme islamique

Boko Haram

L’Europe doit s’engager de manière plus importante dans la lutte contre le totalitarisme islamique au Moyen-Orient et surtout en Afrique. La lutte au Mali, contre Al Qaïda au Maghreb islamique ou Aqmi, ne peut reposer uniquement sur la France d’autant que s’ouvre un nouveau front au Nigeria avec Boko Haram qui, massacre après massacre, s’étend de plus en plus, au Niger, au Cameroun au Tchad pour créer son propre califat. Ces pays, à l’exception de Tchad, n’ont pas de véritable armée, l’Europe doit les aider si, à moyen terme, elle ne veut pas voir arriver à ses frontières des centaines de milliers de réfugiés qui viendront s’ajouter à ceux qui fuient le Moyen-Orient et que les pays limitrophes, débordés, ne peuvent plus accueillir
Le combat doit être mené aussi au sein de l’islam, je ne veux pas dire en m’exprimant ainsi que les musulmans doivent se battre les uns contre les autres, je pense par contre comme un certain nombre d’intellectuels musulmans et d’imams que le Coran doit être relu et commenté. De très nombreux musulmans ont déclaré que les assassinats perpétrés en France par les djihadistes, la barbarie exercée par Daesch à l’encontre des chrétiens, des azéris, les massacres de Boko Haram ou d’Aqmi n’avaient rien à voir avec l’islam, car disent-ils : «l’islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour».  « Nulle contrainte en matière de religion ne doit être exercée» dit une sourate. C’est exact,  mais les islamistes les plus radicaux, ceux qui tuent, qui égorgent, qui décapitent, puisent dans le Coran les justifications à leurs actes : « tuez  tous les polythéistes partout où vous les trouverez, capturez les, assiégez les, combattez les infidèles afin que Dieu les châtie par vos mains, ce n’est pas vous qui les tuez mais Dieu, tout juif que vous découvrez, tuez le etc…».
On me rétorquera, à juste titre que la violence divine est présente dans l’Ancien  testament, 3.000 hommes meurent au moment du Veau d’or, sur ordre de Moise, Jéricho est détruite, ses habitants passés au fil de l’épée. Dans le Nouveau testament aussi, quoiqu’on ait pu en dire, Jésus se fabrique un fouet pour chasser les marchands du temple ;  dans les Évangiles les apocalypses sont d’une violence inouïe…..je pourrais en rajouter pour les Juifs et les Chrétiens mais les uns et les autres  n’exercent plus de violences au nom de Dieu. Ils ont cessé de prendre ces textes au pied de la lettre. Ils ont exercé leur esprit critique. Ce travail de distanciation par rapport aux textes n’a pas été encore fait par les musulmans.

PS : Le Monde daté du 21 janvier titrait  JUIFS DE FRANCE : LA TENTATION DU DEPART. Un  titre accrocheur mais les Juifs de France savent pertinemment qu’une Alya réussie ne se fait pas sous l’emprise de la peur. Elle ne peut être qu’un acte de foi religieuse ou sioniste ou les deux  à la fois.


Aucun commentaire: