ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 28 mai 2013

LA BÊTE BRUNE BOUGE ENCORE



LA BÊTE BRUNE BOUGE ENCORE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Manifestation aux Invalides

Les gourous d’extrême-droite ont réussi leur coup. Ils sont arrivés à faire oublier le danger de leurs extrémistes après nous avoir bercés avec leurs chansons pro-israéliennes. Grâce à leurs missionnaires déguisés en conférenciers de luxe, ils ont endormi le monde juif après s’être parés de la robe de bure pro-israélienne. 

 
Missionnaire en robe de bure


Ils ont berné leur monde en réussissant à dérouter le regard vers les islamistes pour se faire oublier de l’opinion publique. Mais ils n’avaient jamais désarmé comme ils viennent de le montrer ce dimanche 26 mai 2013. Sous prétexte de manifester contre le mariage homosexuel, ils ont affiché leur vrai visage d’antisémite.


Fauteurs de troubles

video


            Il n’y a aucun doute sur l’origine de ces fauteurs de troubles d’extrême-droite car les nombreuses images tournées par les journalistes, souvent au risque de leur vie, font foi. Il ne s’agit pas de rumeurs ou d’accusations tronquées mais d’une réalité difficile à assimiler en France. On a réentendu des slogans des années noires scandés par les militants des Jeunesses Nationalistes et de l’Œuvre Française qui ont organisé le rassemblement après la manifestation : «la France aux français», «Police et journalistes, à la solde de la juiverie internationale».  

            Tandis qu’on pointait du doigt la réalité du danger islamiste en France, des manipulateurs ont banalisé les manœuvres tendant à stigmatiser auprès des juifs le seul danger islamiste, en faisant oublier que les tendances antisémites étaient encore vivantes. Or il y a  une collusion certaine entre islamistes et extrême-droite qui combattent le même ennemi juif, qui pour certains prend le visage du sioniste. On se souvient du Mufti de Jérusalem et de ses troupes mises au service du Führer. Il n’est pas impossible que des militants arabes radicaux du djihad, au passé de délinquant mais embrigadés dans une mosquée animée par un imam radical  ou à la suite d’un séjour en Afghanistan ou en Syrie, s’infiltrent parmi les casseurs d’extrême-droite dans un combat commun.
 


Extrême-droite et islamisme

Van Doorn


De ce fait la frontière entre l’extrême-droite française et européenne et l’islamisme est poreuse. Un dernier exemple vient de nous le démontrer. Arnoud Van Doorn,  député néerlandais d’extrême-droite, a été littéralement touché par la grâce divine et musulmane. Le parlementaire, qui siège sous les couleurs du parti «PVV» dont le leader Geert Wilders se dit islamophobe et pro-israélien convaincu, a annoncé sa conversion à la religion musulmane le 6 mars 2013 : «J'ai toute confiance en Allah pour me soutenir et me guider à travers ces moments».

            C’est pourquoi il faut avoir des doutes sur certains adeptes de la droite française, à qui on n’a rien demandé et qui n’hésitent pas à sauter le pas en se faisant les hérauts de la cause israélienne. À force de nous abreuver de préjugés et de rhétoriques antimusulmans, ils arrivent à obtenir la confiance de certains naïfs, très heureux de compter des non-juifs parmi leurs amis. Ils agissent comme le loup du Petit Chaperon Rouge qui se déguise pour mieux nous surprendre. L’extrême-droite antisémite est toujours vivante et ce ne sont pas les mimiques de Marine Le Pen qui pourront nous en dissuader. Il faut se méfier de tous ceux qui hantent les nébuleuses droitistes et qui se découvrent brutalement pro-israéliens car leurs objectifs sont douteux.

Extrême-droite hongroise


D’ailleurs l’extrême droite hongroise affiche ouvertement son antisémitisme. Plusieurs centaines de membres du parti Jobbik ont pu se rassembler à Budapest, à la veille de l’ouverture du Congrès juif mondial. Avec une mise en scène rappelant des heures sombres en Europe, le chef du Jobbik, Gabor Vona, a déclaré à la tribune : «Nous, les hongrois, sommes spéciaux en Europe. Pas parce que nous sommes la nation la plus antisémite, mais parce que si toute l’Europe est à leurs pieds, si toute l’Europe leur lèche les pieds, nous, nous ne le faisons pas ». 
Ces propos ne peuvent que donner des frissons à la communauté juive de Hongrie et à la communauté juive internationale car le parti Jobbik est la troisième force politique au Parlement hongrois.

C’est pourquoi le combat nécessaire contre l’islamisme ne doit pas faire oublier que la bête bouge encore. Les manifestations de dimanche aux Invalides ont eu au moins l’avantage d’éveiller notre attention. Les antisémites sont présents et actifs. Israël ne peut compter que sur lui-même et sur son armée mais il ne pourra vaincre que s’il y a une union de toutes les forces juives ce qui ne semble pas être démontré avec la dernière élection législative partielle qui a placé la haine comme étendard commun.

7 commentaires:

Pierre Spira a dit…

La bête immonde bouge encore certes mais cette bête n'est pas très dangereuse car elle ne représente que d'infimes pour cents de la population. Par ailleurs, il est vain de penser qu'un jour ces gens là deviendront philosémites. Par contre, l'autre Bête Immonde, l'Islamisme et son antisémitisme viscéral est beaucoup plus dangereuse car elle se répand en Europe à vitesse Grand V.
A chaque époque son combat. C'est elle qui faut combattre aujourd'hui et si les gouvernements européens ne le font pas, les démocraties occidentales se feront emporter dans une génération (deux au maximum)

kravi a dit…

Votre mis en garde est salutaire. Il est triste, et inquiétant, de constater que quelques juifs se laisse anesthésier par le chant des sirènes marines sous le fallacieux prétexte que « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». Nous devons en effet combattre l'antisémitisme de l'extrême-droite, en relative perte de vitesse, et celui de l'islamisme, à la progression galopante.
L'antisémitisme de l'extrême gauche, d'autant plus pernicieux qu'il se cache sous les défroques de l'antisionisme, me parait beaucoup plus dangereux aujourd'hui que celui des quelques excités des Invalides. Car il se répand comme un poison malsain et a déjà touché la quasi-totalité des journalistes de la presse française qui se fait un plaisir de relayer la honteuse politique du Quai d'Orsay. Cet antisémitisme camouflé en vient malheureusement à contaminer une partie de la gauche non extrême.

Dr Claude SALAMA a dit…

Compliments pour cette analyse pertinente... et prémonitoire.
Je comprends le souci justifié de Mr Pierre Spira et de Kravi

Je pense cependant que la réflexion que vous proposez n'est pas de savoir lequel, de l'extrême droite ou de l'islamisme (je ne dis pas islam) est le plus dangereux pour la France et l'Europe. Le centre du débat, clairement exposé par vous, est la question de la possibilité d'une collusion antijuive de certains milieux de droite avec certains milieux islamiques militants.
Je pense que oui, il y aura une rencontre des tenants de ces deux idéologies, comme vous le suggérez justement.

La cristallisation ultime de ce système de pensée est marquée par l'exemple phare cité, ce député néerlandais d'extrême droite converti à l'islam.
Je pense néanmoins qu'il faut se garder de confondre les droites. Il y a eu et il y aura toujours une droite fascisante, fanatiquement antisémite et collaborationniste. Elle a été pro allemande. Elle est lepéniste.
L'aveuglement et la fureur antijuive de cette droite fera qu'elle se rapprochera de l'islamisme, à l'encontre de ses propres "idéaux", comme Le Pen est devenu l'ami, le "parrain" de dieudonné. Un autre exemple phare.
Mais il y a et il y aura toujours une droite patriotique, qui a été gaulliste et qui, il faut tout de même le saluer, s'est dressée contre l'occupant allemand nazi. Cette droite est aujourd'hui selon moi sincèrement pro israélienne.
Cordialement Dr Claude Salama

PS: Veuillez transmettre mon salut à Madame Arnaud que j'ai un peu "secouée" dans une réponse, et dont j'ai apprécié la dernière intervention

Marianne ARNAUD a dit…


Cher monsieur Benillouche,

J'ai été tellement étonnée par cet article, que j'avoue avoir eu la tentation de ne pas le commenter.
Et puis je me suis ravisée en me persuadant que ce serait singulièrement manquer de courage sur un site où je dois commencer à être connue pour m'intéresser aux sujets concernant à la fois Israël et la France.
J'ai trouve cet article étonnant parce que vous nous parlez de "gouros d'extrême-droite" sans nous dire qui ils sont.
Passons sur votre évocation "des images tournées par les journalistes souvent au risque de leur vie" qui me paraît très exagérée, pour ne retenir que la place considérable que vous attribuez à quelques dizaines d'extrémistes - qui par parenthèse ont fait beaucoup moins de dégats que les casseurs du Trocadéro qui, eux, n'ont été convaincus que d'avoir provoqué une "bousculade" - alors que, pendant des heures, des centaines de milliers de personnes ont manifesté dans le calme et dans la bonne humeur sans qu'en aucun cas on ne puisse les taxer ni d'islamophobie, ni d'antisémitisme.
D'autre part votre supposition que des "militants arabes radicaux du djihad... s'infiltrent parmi les casseurs d'extrême-droite dans un combat commun", pour inquiétant qu'elle soit, demande tout de même à être vérifiée, de même que la collusion du FN français avec les antisémistes hongrois.
Je ne vous cache pas que j'ai eu finalement la très nette impression que vous avez joué à vous (nous) faire peur.

Très cordialement.

Marianne ARNAUD a dit…


@ Dr Claude SALAMA

Docteur,

Vous pensez, et monsieur Benillouche pense, qu'il y aura "une collusion antijuive de certains milieux de droite avec certains milieux islamiques", mais est-ce suffisant pour en déduire que cela va se produire en France ?
De même que tous les "vrais" criminels nazis sont morts, ainsi que le dit Serge Klarsfeld, de même la "droite collaborationniste" (dont François Mitterrand était un des ministres) a disparu aussi, alors que comme vous l'écrivez si bien : "il y aura toujours une droite patriotique... sincèrement pro-israélienne".
Quant à m'avoir "secouée", soyez sans inquiétude, je n'en ai gardé aucune séquelle, au point de ne plus retrouver le texte concerné.

Bien à vous.

AMMONRUSQ a dit…

Je pense connaître la communauté juive de France et je suis d'accord avec l'analyse faite par Monsieur Bellinouche, nous avons chez nous des rêveurs qui pensent comme j'ai pu penser il y a quelques années de cela qu'il était possible, d'échanger et de discuter avec des Musulmans, voir s'en faire des amis et j'en suis revenu et c'est dommage.
Bonne analyse, merci

Aramis a dit…

Vous jouez à nous et a vous faire peur. Très bien la robe de bure. Manque plus que Torquemada et les Pastoureaux.
Sérieusement l'extrême droite combien de divisions? Et les tueurs de soldats à Londres ou à La Défense ( car il voulait tuer ) et toutes les morts causées par un islamisme conquérant et impérialiste combien de millions ( 1 % d'islamistes cela fait 13 millions )
Vous vous faites le relai de Valls ou de Harlem qui vouent des fascistes partout du moment qu'ils ,ne pensent pas comme eux.